Récit de la course : Semi-Marathon Grenoble-Vizille 2015, par cgirard

L'auteur : cgirard

La course : Semi-Marathon Grenoble-Vizille

Date : 5/4/2015

Lieu : Grenoble (Isère)

Affichage : 482 vues

Distance : 22km

Objectif : Pas d'objectif

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Md2

 

Après une première édition 2013 finie en 2h25, une deuxième édition 2014 en 2h11, je m’étais fixé un objectif < 2h10 qui me paraissait plutôt réalisable (le semi de bourg les Valence en 1h52 me confortant dans cet objectif). Le plan que je m’étais fixé était simple : 5 premiers kms à 12km/h, montée tranquille pour arriver en haut en 1h, descente à 12 km/h pour arriver aux 15km en 1h25 et après finish en fonction des jambes… Ca c’était la partie théorique :)

 

Lever 6h30, départ de Valence, arrivée vers 8h à la halle Clémenceau, récupération du dossard, du T-Shirt qui ne m’allait pas du tout (taille S au lieu de XL ça m’a fait doucement fait rigoler), puis attente du départ à l’intérieur tranquillement, je rencontre fortuitement un ancien pote du rugby avec un dossard très faible il m’annonce qu’il veut faire moins de 1h30 (’il fera en 1h25) ensuite j’écoute les discussions autour de moi. Puis je me dirige vers le Sas du fond, j’aperçois au passage le Bouk/Grouk qui grelotte en compagnie d’Albacor et je me dis qu’il est loin encore de la ligue des “gros” dont je fais partie (+95 kgs). Première découverte, je vois des meneurs d’allure, j’identifie ceux de <2h en me disant qu’il faut que je sois devant eux un maximum de temps. Départ en slalomant, je prends mon rythme de 12km/h assez vite, et passage au 5ème km dans les temps à quelques secondes près, tout se passe bien, je commence la montée tranquille, pas envie de me cramer inutilement, je me fais doubler, je suis entourer de coureurs qui tirent la langue/se mette à marcher/s’arrête sur le trottoir. La deuxième partie de la montée tire un peu les jambes mais je suis bien. Au final, arrivé en haut en 56 minutes, 4 minutes d’avance sur ce que je prévoyais, je me ravitaille tranquillement, les meneurs d’allure sont toujours derrière moi mais je suis conscient qu’ils vont faire une descente très rapide. Je produis mon effort jusqu’au 15ème km, toujours 4min d’avance sur le temps, et pas de meneurs d’allure en vue, je commence à me dire que je suis en train de faire une super perf’ (à mon niveau de CAP rugbystique). Ravito salé tuc/rosette, et c’est reparti… et dans la ligne droite infernale ce qui devait arriver arriva, les meneurs d’allure <2h me doublent à 4km de l’arrivée, calcul rapide, si je tiens une moyenne de 11km/h, je suis en dessous des 2h. Je recalculerai à chaque km :

Km19 en 12km/h, je suis bon, je continue,

km20 en 12km/h, c’est bon je sais que je le ferai, les meneurs sont loin devant mais ce n’est pas grave,

km21 en 11km/h, je sens que les jambes deviennent dures mais l’arrivée est proche,

je sors du parc, je sprinte en donnant tout et enfin l’arrivée en moins de 2h (1h59’43 chrono officiel, 1h58’35 temps puce) je suis super content (pas comme Simon Jérémi), et je retrouve des potes déjà arrivés, on parle de nos chronos respectifs, tout le monde est content, tout va bien.


Je suis super content


Ravitaillement d’arrivée, je mange allègrement et repars vers ma contrée dromoise après être revenu en navette à Grenoble.

image hannibal


J’aime quand un plan se passe sans accroc

 

La suite au prochain numéro (parution stochastique)...

 

5 commentaires

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 15-04-2015 à 10:49:17

Merci pour ce récit bourré d'humour !!
Et bravo pour l'objectif atteint, on n'était pas loin l'un de l'autre dis ?
Et comme toi, ces calculs mentaux qu'on fait, et refait, et refait... Terrible !!!

Commentaire de cgirard posté le 16-04-2015 à 08:37:53

Pas loin mais je ne t'ai jamais eu en ligne de mire, c'est en regardant à postériori les résultats/récits que je l'ai vu.

Commentaire de Albacor38 posté le 15-04-2015 à 22:59:57

Je salue ta quadruple performance cgirard !

- Venir de Valence aux aurores pour prendre le départ du GV

- Résister à la tentation de faire une photo aux côté de sa majesté le Bouk avant le départ

- Prendre de la rosette au ravito : respect !

- Descendre sous les 2 heures et gagner plus de 25 mn en 2 ans !

Commentaire de cgirard posté le 16-04-2015 à 08:38:39

Merci, en même temps c'est comme ça qu'on voit que le travail paie :)

Commentaire de El Tamanoir posté le 17-04-2015 à 10:19:58

Très bon récit, enfin tu as retrouvé le vrai nom caché du Bouk : Le Grouk. Je trouve que ça lui va très bien ! Merci pour cette révélation...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran