Récit de la course : Le Tour de Coulmes - 21 km 2014, par __icecool__

L'auteur : __icecool__

La course : Le Tour de Coulmes - 21 km

Date : 8/6/2014

Lieu : Rencurel (Isère)

Affichage : 945 vues

Distance : 21km

Objectif : Se dépenser

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Les bronzés refont du trail à à Romeyère

Après le trail blanc de cet hiver, nous revoila de retour au col de Romeyère avec le beauf (Didier, dit "le doud").

les_bronzés

(rq : un de ces coureurs a oublié son vélo)

Cette fois, moins de neige mais plus de distance. Le tracé est annoncé "roulant" avec 21Km et 700m de D+ mais méfiance ... Arrivée à 8h, inscription, pipi de la peur, relaçage de chaussure, et c'est parti pour un petit échauffement pré-course. Didier et moi ne sommes pas tout-à-fait sûrs de reconnaître le début du parcours du trail blanc, mais cette fois on ne se perd pas au retour de la reco, c'est déjà ça.

Un petit brieffing, et c'est déjà 9h00. 3 2 1 c'est parti dans le paquet. Les premiers Km se passent pas mal, je remonte gentiment le peloton, en me tordant généreusement la cheville (la droite, toujours la droite) dans les bas-côtés.

Le parcours est effectivement bien roulant, quoi qu'un peu bosselé. Heureusement que j'ai bossé les cuisses depuis le trail du MSM, ça a l'air de faire son effet. Le parcours en forêt est magnifique, on se croirait presque à Fontainebleau, les crottins de cheval en moins. Je papote avec qq coureurs (ils se reconnaitront, je les salue) :

Moi: tu viens d'acheter un nouveau sac ? Parce que tu as encore l'étiquette dessus ...
QuechuaMan : ah non c'est un souvenir d'une course
(à Décathlon peut-être ...)

...

Moi: Hé! tu fais des bruits d'animaux dans les descentes ?!
T-shirt bleu + compresport : Mouais j'aime pas les descentes
(le schtroumpf grognon aussi fait du trail)

...

Moi: Salut t'écoutes quoi comme musique ?
T-shirt bleu + ipod : les rolling stones
Moi : ça aide ?
Lui : j'aime pas la chaleur
(je ne l'ai pas comprise celle-là ... j'ai failli lui chanter "she's fresh she's so fresh !")

...

Moi : Hé tu as sauté le ravito c'est pas du jeu
T-shirt S-Lab + sac S-Lab : ...
Moi : c'est cool, bon courage
Lui : bon courage, c'est cool
(on se tape dans la main, c'est cool, ice-cool)

...

Avec ce petit monde, on passe le premier ravito. ipodman me rattrape au vol alors que je me trompe de chemin (merci man).

On enchaine avec une série de descente, bien ludiques, j'adore ! Et j'en profite pour gratter quelques personnes, j'adore encore plus. J'arrive sans encombre au 2e ravito. Une bénévole gromelle parce que les précédents ne se sont même pas arrêtés. Attendre des heures devant des rondelles de bananes, pour que des ahuris en collants vous snobbent, ça doit effectivement être frustrant ...

On repart, je suis un peu plus dans le dur, mais je tiens bon. Je regarde bien ou je mets les pieds parce que le chemin forestier est farci d'ornières. Quand je relève la tête je réalise que je n'ai pas vu de panneaux depuis quelques temps Embarrassé. Je ralentis ... et on se retrouve à une dizaine de coureurs (tout ceux que j'ai patiemment grattés en fait). Flottement, doute, on interpelle une voiture, conduite par à-la-rue-man. On décide continuer en suivant la route. Après quelques centaines de mètres, on rattrape la course, qui arrive en sens inverse En pleurs.

Et qui je vois arriver ? Le doud ? P... ! Je repars en gromelant, d'autant plus que le groupe de 10 (enfin de 9, je ne suis plus dedans) relance à bloc. WTF !! Les bras (et les jambes) m'en tombent. Je commence à ramer sévère. Je me rappelle mes lectures de "Walking Dead" et j'active le mode zombie. Conséquence directe : une cheville tordue tous les 200m (la droite, toujours la droite). Dans mon malheur, je vois que j'arrive quand même à reprendre du monde. Je serre les dents et je tiens bon.

S-Lab man me double en demande si je vais bien. Peut-être une conséquence du mode zombie.

Une dernière erreur d'orientation à 1-2Km de l'arrivée. Merci à Fabien et Eddy, qui me rattrapent au vol. Je rejoins l'arrivée en me tordant la cheville (la droite, toujours la droite). Histoire d'immortaliser l'événement je passe la ligne en faisant l'avion (la classe). J'entends le speaker "arrivée du dossart 630, Frédéric Heitzmann. Il titube un peu mais c'est normal". Hmmmm j'aurai sa peau.

Le doud arrive 4-5 minutes plus tard. Ouf, l'équilibre est rétabli.

Bilan :

+++ très beau parcours, qui plus est bien à l'ombre
+ le trail c'est mieux quand on ne perd pas ses pompes (cf trail blanc)
+ égalité avec Didier
- je ne suis pas encore mûr pour la course d'orientation

5 commentaires

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 09-06-2014 à 11:38:19

Quelle aventure dis donc !!!

Bon, par contre ça semblait moins convivial que la version hiver !
- les coureurs peu loquaces...
- les snobeurs de bénévoles... Déjà que c'est chaud d'en avoir :-(

En tout cas bien joué !!!

Commentaire de __icecool__ posté le 09-06-2014 à 13:32:59

moins convivial, je ne sais pas trop. En ce qui me concerne, j'ai plutôt plus discuté pendant la course.
Je ne peux pas témoigner pour le repas d'après-course, j'ai hélas dû m'éclipser pendant les podiums.
rq amusante : les 1er du 21 et du 40 ont du arriver à peu près en même temps. Il y aurait moyen d'organiser un challenge entre les 2, en calant bien les heures de départ.

Commentaire de Albacor38 posté le 09-06-2014 à 13:24:02

Fred en mode "homme tronc" mais pas manchot pour autant !
Ce récit est très bon :)

Commentaire de __icecool__ posté le 09-06-2014 à 13:33:55

Merci.
En te lisant, je m'imaginais en train de courir un œuf en équilibre sur les pieds.
Il faut que je chasse cette image de mon esprit.

Commentaire de Albacor38 posté le 09-06-2014 à 13:27:43

Fred en mode "homme tronc" mais pas manchot pour autant !
Ce récit est très bon :)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran