Récit de la course : La Calade du Collet-de-Dèze 2014, par gunger30

L'auteur : gunger30

La course : La Calade du Collet-de-Dèze

Date : 25/5/2014

Lieu : Le Collet De Deze (Lozère)

Affichage : 511 vues

Distance : 13km

Objectif : Se défoncer

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

La Calade : un beau parcours mais exigeant...

GALERIE PHOTOS SUR FLICKR :

https://www.flickr.com/photos/62497163@N08/sets/72157649846436497/

Ce dimanche 25 mai 2014, direction le Collet-de-Dèze pour une nouvelle édition de la "nouvelle calade", cette édition 2014 est la 2eme après la courte interruption jusqu'à l'an dernier, et le parcours a été revu à la baisse, ce sera un 13 km alors que l'an dernier la course était de 14 km (les précédentes éditions mesuraient environ 16 km), le profil quant à lui reste sensiblement le même : on monte et on descend ! En effet les difficultés sont regroupées sur la première moitié du parcours puis c'est descente jusqu'à l'arrivée


C'est une première participation à cette course, donc je ne connais pas le parcours, mais lorsque je regarde le profil je me doute que ce sera difficile, effectivement je ne serai pas déçu ! 

Arrivé de bonne heure, il n'y a pas foule pour les inscriptions, cette course  a un peu de mal à décoller effectivement, la barre des cent coureurs sera franchie cette année mais il est possible que le profil exigeant rebute un peu les concurrents, et puis il y a d'autres courses sur le calendrier, Générac ayant eu lieu vendredi et Manduel qui se court ce même dimanche...

Le temps de s'inscrire puis de récupérer le lot et je pars l'échauffement avec les collègues, nous empruntons le début de parcours de la course pour un footing de 20 minutes puis on se rapproche du lieu de départ : nous serons 107 exactement ! Ce n'est pas la cohue ce qui me permet de me placer devant sur la ligne de départ...

Le départ est lancé, nous descendons vers la vallée du Gardon en empruntant le pont de Richaldon puis on attaque la montée lègère, pour l'instant, de la route du même nom, devant c'est parti très vite, je me cale avec le groupe des mes collègues de l'ACA, je pars "prudemment" car je sais que les difficultés sont concentrées sur cette première partie de course il s'agit donc de ne pas aller trop vite.

Voila la pente qui s'accentue et les premiers virages en épingle, ça commence à monter, mais je sens que je suis déjà limite, je laisse donc le groupe prendre quelques longueurs d'avance, mais je ne les reverrai pas, Alain est devant avec Stéphane et Damien, je me cale sur l'allure de Frédéric jusque vers le 5eme kilo...

Les difficultés s'accentue, on emprunte un chemin forestier à présent et le dénivelé est conséquent, c'est vraiment difficile pour moi, je laisse s'éloigner Frédéric car je ne peux décidément pas forcer l'allure je suis scotché à 9km/h dans cette montée, un autre V2 me double, je continue à mon rythme faisant un arrêt de quelques secondes pour boire lors du ravitaillement...

Kilomètre 7, je suis désormais tout seul, nous approchons du point culminant de cette course, 760 m environ et après le ravito, c'est une portion de replat qui permet de souffler un peu après ces kilomètres de montée éprouvantes, puis on attaque la descente et c'est le moment de foncer, il s'agit de "faire" cette descente et essayer de combler un peu de retard que j'ai pris dans cette portion de rude montée...

Descente qui s'apparente en tous points à notre montée précédente, successions de virages en épingles et route goudronnée, ce qui me permet d'aller à 17km/h, voire 18 par moments, passage pèrs du hameau de Tignac, les kilomètres défilent bien plus vite ! Mais cette descente est tout de même longue, puis j'aperçois les maisons du village du Collet-de-Dèze au loin, l'arrivée se rapproche...

On reprend le chemin du Richaldon ainsi que le pont avant de passer par le chemin du Boutonnet et de longer la rive du Gardon, derniers hectomètres avant d'arriver et le résultat : 

1H01'36" et une 17eme place au classement, c'est honnête et je pense être à ma place dans cette course, étant un peu juste dans ces montées sévères, mais ce fut une course difficile...

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran