Récit de la course : Triathlon d'Annecy 2013, par Philippe8474

L'auteur : Philippe8474

La course : Triathlon d'Annecy

Date : 30/6/2013

Lieu : Annecy (Haute-Savoie)

Affichage : 649 vues

Distance : 55km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Par ici le même récit sur mon blog:

 


Et sinon ici, ça donne:

 

15 jours après Faverges en route pour le triathlon d’Annecy.

Contrairement au trail ou je me sens plus dans mon élément, le triathlon est plus fait pour le plaisir. Qui dit plaisir ne dit pas non-recherche de performance – à mon niveau.

Sauf que cette édition se présente quand même pas très, très bien, voire assez mal. Je me suis senti juste 15 jours avant pour Faverges… ça ne s’est pas amélioré depuis… ça a même plutôt empiré.

Je me présente au départ avec 7 séances de natation en tout et pour tout depuis le 1er janvier et avec 2 sorties au compteur en vélo… mince, vraiment très mince.

Et pour couronner le tout, je suis malade toute la semaine avec poussée de fièvre, toubib, médoc, toux, nez bien encombré... Bref la grande forme.

Le toubib m’a même dit de voir si mon état s’améliore quand-même avant de prendre le départ…

Bon le soleil brillant enfin le dimanche, mon état s’étant quand même amélioré bien que je me paye de sacré quinte de toux, c’est parti pour le triathlon !

Mais c’est quand même la première fois que je prends un départ dans cet état-là.

 

Pas de copains en triathlon pour m’accompagner, donc je gère en solitaire ma petite préparation d’avant départ.

 

Puis c’est l’heure d’aller au départ natation, on marche le long du Pâquier, dernier moment de calme avant le départ.

Quelques longueurs d’échauffement, puis je place à côté de la bouée de départ.

Applaudissement d’avant départ puis c’est parti…

Et je me grille complètement… je ne sais pas nager dans un tel bouillon avec autant de monde… obligé d’alterner brasse, marche dans l’eau… résultat cardio à bloc, impossible à nager, de grosses idées noires d’abandon dans la tête, même la peur …

Non en fait c’est même plus une idée : j’arrête… et puis non dans la même seconde, je continu.

En fait je lâche un peu l’affaire, m’ « isole » dans ma tête et réussit dans mon coin à mettre ma nage en place.

Bon je suis hyper fier d’avoir réussi à apprendre à nager le crawl depuis 3 ans… mais je reste une grosse quiche quand même !

Malgré tout, les bouées défilent, puis le pont de l’amour, le canal (bien ludique ce passage) et enfin la sortie de l’eau !!!! Enfin !!!

Sous les encouragements de ma femme, Gillou et Valérie.

 

Une fois sortie de l’eau, je suis tout de suite plus serein.

Je prends le temps d’enfiler chaussettes et maillot de vélo à la transition, boit un bon coup et c’est reparti !

Petit coucou à Gillou et à mes voisins !

 

La vache, le souk que met le triathlon dans la circulation à la sortie d’Annecy !!!

C’est un peu galère jusqu’au moment où on embraye sur la montée du col de Leschaux.

C’est qui est plaisant en étant une enclume en natation, c’est qu’ensuite je rattrape plutôt du monde, et ce même si avant le départ je ne compte que 70 bornes au compteur !

Bref parcours vélo bien sympa, plus « montagneux » que mes 2 précédents triathlon (Rumilly et Aix) et qui du coup me convient mieux. Descente sur St Jo plus technique (faut que je change mes patins de freins !) mais superbe.

Retour sur Annecy, sur la nationale dans la circulation galère et pas super safe à mon gout (on roule entre les 2 files de voitures, gymkhana entre les voitures, …). Faut rester vigilant !

Fin du parcours vélo, je me suis quand même bien régalé mais les cuisses ont quand même aussi bien donné !

La transition se passe bien, je bois et mange un gel.

Et c’est parti pour la course à pied !

Bon les cuisses sont dures et les crampes vont affleurer tout le long, donc je vais passer 10 bornes à gérer ça !

Petit arrêt pipi dans un buisson (un bémol en triathlon sauf erreur de ma part rien de vraiment prévu pour gérer ce moment-là)

A la fin du premier tour, ma chérie est là avec notre bébé... c’est juste bon !

Parcours super sympa et ludique sur la Pâquier, les 2 tours passent super bien.

Je réussis à accélérer légèrement le dernier kil et franchit la ligne d’arrivée de mon troisième triathlon !

 

Bien content d’être arrivé au bout, surtout en ayant pensé si fort à l’abandon200 maprès le départ.

 

Bon le triathlon c’est toujours aussi sympa, mais qu’est-ce que j’en bave !!!!

 

 

 

 

2 commentaires

Commentaire de Berty09 posté le 24-07-2013 à 23:22:03

J'ai un peu le même vécu sur le triathlon. A la traine à la nage puis tout va mieux dès qu'on sort de l'eau. Faut pas désespérer un jour peut-être on sera des bons nageurs. Bonne chance pour la suite et bravo.

Commentaire de Philippe8474 posté le 25-07-2013 à 07:46:57

Etre un jour bon nageur... Peut-être, peut-être :-)... Bon c'est pas trop grave, faut juste que j'arrive à gérer ce moment du départ, et après sur un format comme ça y a plus qu'à en profiter :-)
Merci pour le commentaire...
C'est rigolo hier j'ai lu ton récit du marathon de Pragues, celui de Lisbonne du coup pour savoir le début de l'histoire, et également ton dernier trail... Dsl je poste pas beaucoup et j'ai pas mis de commentaire :-( ... En tout cas bravo d'envoyer comme ça!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran