Récit de la course : Semi-Marathon des Lions de Rueil 2013, par LongJohnSilver

L'auteur : LongJohnSilver

La course : Semi-Marathon des Lions de Rueil

Date : 3/3/2013

Lieu : Rueil Malmaison (Hauts-de-Seine)

Affichage : 536 vues

Distance : 21.1km

Matos : Adidas Supernova Glide 4

Objectif : Faire un temps

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Les lions sont entrés dans Rueil

Rueil n'est pas Paris

En fin d'année 2012, quelques collègues et moi signons pour le Marathon de Paris 2013. Habituellement, je fais un doublé avec le semi-marathon de Paris dans le cadre de l'entraînement. Mais la plupart de mes collègues choississent plutôt le semi de Rambouillet. Le semi-marathon de Rambouillet étant trop proche de l'objectif cette année, ils cherchent une alternative intéressante. Le calendrier kikous donne le semi-marathon des Lions à Rueil, avec une partie du trajet visiblement sur notre terrain d'entraînement habituel, le long de la Seine. Leur alternative a l'air si alléchante que je m'inscris aussi pour ce semi.

La savane? RER A, station Rueil-Malmaison

En ce matin du 3 Mars, il fait frisquet mais le temps est au soleil. Ca fait du bien au moral: depuis le début du plan 12 semaines pour le marathon, on peut compter les beaux jours sur une seule main. Dans le RER A, il ne faut pas de tromper de quai: j'explique à des touristes la marée de coureurs sur le quai en face, direction Vincennes pour le semi de Paris. Je note toutefois le regard perplexe de mes interlocuteurs puisque je suis sur leur quai Sourire.

En arrivant à Rueil, le soleil est toujours là, sans chaleur, mais j'ai trois couches, des gants, un buff. J'ai regardé vite sur la carte comment aller du RER au gymnase, mais un fléchage bleu et rouge indique le chemin aux coureurs qui viennent en train. Un souci de moins. En arrivant dans le gymnase chauffé Cool, le retrait du dossard est rapide et la consigne efficace. Même les coureurs du 10km qui partent une demi-heure avant ont le temps de déposer leurs affaires. Mes collègues et moi attendons un moment à l'intérieur (voir plus haut), et ne sortons du gymnase que pour nous échauffer un petit 1/4h avant la course.

Le chemin des lions

Vous pensez peut-être que j'ai regardé le parcours avant de venir? En fait, je sais qu'il y a deux boucles et qu'une partie longe la Seine. Seule cette partie m'est familière entre le parc des Impresionnistes et le golf de Rueil. Le reste, il reste 21,1km pour le découvrir. Deux collègues visent moins de 2h et nous 1h40.

Le départ se déroule le long de la Seine, sur un chemin de hallage étroit, non loin du stade. Il y a des sas, et pour l'objectif du jour, nous nous positionnons dans le début du sas 1h40. J'ai gardé mes trois couches sur moi! Au pire, je mettrai le coupe vent à la ceinture. Et pan!

Contrairement aux doutes émis dans le sas avec un autre coureur, il n'y a pas de bousculade au départ. De toute façon, il y a un capteur au départ pour le temps réel et le flux de plus de 1500 coureurs s'élancent pour deux boucles. Allez c'est parti on se concentre. Le long de la Seine étant tout plat, mes deux collègues et moi restont au contact, tout en nous calant sur une allure pour terminer en 1h40 (ou plutôt 1h39'59).

Les trois premiers kilomètres se passent sans encombre, il y a du monde mais le chemin s'est élargi. Peu avant le km3, nous quittons la Seine pour un vaste pré (en fait, le toit de l'A86). Une longue passerelle métallique nous fais traverser la route sans casser le rythme, mais le parcours suit la rue du Commandant Jacquot. Comme ça, ça ne vous dit rien, mais c'est la route qui monte à la forêt de Malmaison!!! Et là, on comprend que cette côte de près d'un km sera là aussi au deuxième tour...

Finalement, au bout d'un gros effort, c'est la bascule. Et quand je dis bascule, je pense bien à la même chose que les trailers en montagne: on passe de "c'est dur ça monte" à "mes cuisses sont en surchauffe" en 1m50! J'en profite pour récupérer. En bas de la descente, du plat et du plat entre des parcs arborés. Et nous rentrons dans le parc de Bois-Préau pour sortir à côté du château de la Malmaison. A cet endroit, un ravitaillement off pâté/Champagne. C'est tentant, mais pas compatible avec notre allure Langue tirée.

Le reste du parcours se déroule dans le centre de Rueil, avec beaucoup de petits angles et les relances qui vont avec. Ensuite, une grande ligne droite nous ramène près de la Seine: nous y rencontrons les premiers qui sont déjà sur leur 2ème tour. Encore quelques angles et nous arrivons au stade. Je regarde le temps au 10km et c'est plutôt intéressant: 47' environ. Maintenant que le parcours est mémorisé, place au deuxième round!

Un lion dans mon moteur?

De retour sur les bords de Seine, et je suis toujours capable d'être une pipelette. Nous perdons un collègue et je ne parviens qu'à déconcentrer ma collègue restante. Je mets les voiles: de toute façon elle me rattrapera avant la fin. Finalement cette deuxième boucle passe assez vite. Seule la grande avenue qui ramène près de la Seine me paraît longue: signe de fatigue.

Et là, peu après le km17, ma collègue me passe en disant "accroche-toi". J'essaie, mais elle me lâche inexorablement. Grosse inquiétude: suis-je grillé? Au km18 et pour la première fois de la course, je vérifie le temps au km: 4'37!!! Mais ce n'est pas moi qui traîne, c'est elle qui a mangé du lion. Je m'accroche à quelqu'un d'autre et ne la perdrai de vue qu'aux détours du parcours.

Dernier angle et c'est l'arrivée sur le stade. J'arrive encore à passer deux coureurs, mais là je tiens un bon temps. Ma collègue est derrière la ligne, radieuse: elle termine en 1h36' et quelques secondes!! Bravo! Et donc j'arrive en 1h36'56 soit 3' de moins que l'objectif! Inespéré, et de très bon augure sur l'état physique. Ca doit être l'effet du soleil.

Conclulion

Au delà de ma performance personnelle, tous mes collègues inscrits à ce semi atteignent leurs objectifs, malgré la côte au km4 et 15. Le parcours très varié (ville, parc, bord de Seine) efface l'effet de boucles, qui quelquefois paraît rébarbatif. Merci aux bénévoles pour l'organisation qui permet de venir courir l'esprit libre. Les bénéfices de cette course seront utilisés par le Lion's club de Rueil pour financer des actions caritatives locales: merci a eux pour cette course.

Et merci au soleil d'être venu toute la journée Cool On en a rugit de plaisir!

1 commentaire

Commentaire de PtitLudo posté le 27-03-2013 à 08:36:14

C'est clair que ça descendait sec après cette montée difficile ! Je n'ai même pas calculé qu'il y avait un ravito off pâté/champagne lol :) En tout cas bravo pour ton temps, apparemment malgré cette côte le parcours semble propice aux perfs car j'étais également quasiment 3' en dessous de mes espérances. A moins que ce soit le bonheur de voir le soleil qui nous aie donné des ailes ! Rdv à Paris le 7 !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran