Récit de la course : Semi-Marathon de Bourg en Bresse 2013, par Gibus

L'auteur : Gibus

La course : Semi-Marathon de Bourg en Bresse

Date : 9/3/2013

Lieu : Bourg En Bresse (Ain)

Affichage : 735 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Bouvent de loin.

Bouvent de loin.


C'est la grande messe dans l'Ain : le semi de Bourg en Bresse.

Plein de monde sur le 10 comme sur le 21.

On se retrouve, on papote.

 

C'est toujours pareil : l'année précédente on dit jamais plus, car c'est dur, mais l'année suivante on est de nouveau là.

 

De notre club nous sommes plus de cinquante.

On se prend en photo tous ensemble devant le gymnase des Vennes.

 





Avant cela j'avais enfin discuté avec la tortue01.

 

 

On s'entasse tous derrière les 3 soit disant lignes, la masse, les FFA et encore devant les élites.

Bref, tout le monde se serre dans un énorme chahut. On se pousse, on serre, reste plus qu'à chanter.

 

Belet est juste à côté de moi. Cela fait un bail que je ne l'avais vu.

Des gars et des filles d'Ambérieu sont également autour de moi.

Je cherche Patrice qui va être un poisson pilote pour moi.

 

Le départ est donné et quelques mètres plus loin, il faut tourner à droite.


Presque 2000 personnes jouant avec le frein à main, il y a du dégât.

Une fille se viande. Plusieurs personnes l'ont percuté. Elle s'est fêlé deux côtes.

 

L'important peloton des deux courses s'étire dans les boulevards de Bourg.


Super sympa ces passages de plus en plus longs au fil des éditions dans la ville.

Photo Franciss

 

Je suis avec Arnaud (Belet) et d'autres gars du club. Devant, les ballons des une heure trente sont un peu rapide.

1° kilo 4'15

2° kilo 4'08

3° kilo 4'12

4° kilo 4'11

Et toujours les ballons devant.

 

Patrice accroche Anne dans le peloton autour des ballons.

Sandrine craque. Elle fait les dix bornes. Elle est partie trop vite mais c'est sa course.

Nous sommes sur le circuit de la corrida de Bourg et dans un virage à droite le gars de devant se rétame sur les pavés. Il se relève, crouté à l'avant bras.

 

La première partie de ce semi est performante à l'inverse de l'autre vallonnée.

C'est donc avec prudence que nous accompagnons les coureurs du dix jusqu'au 7,5.

 

Avant cela nous sommes passés dans le petit tunnel vers Carrefour. Fini le souterrain de Brou.

Après le passage devant la prison, où j'ai failli être transféré, nous arrivons donc vers Bouvent.

Il y a beaucoup de spectateurs.

 




Ca y est nous sommes seuls face aux treize derniers kms.

Je suis toujours avec Arnaud mais plus pour longtemps.

 

Je lâche du lest et réduit un peu ma vitesse en restant sans lutter avec les gars autour de moi.

Il y a longtemps que je ne vois plus les ballons d'1h30.

 

Patrice dans la remontée du parc de Bouvent cède à son tour, victime d'une récupération trop courte avec le semi de Paris, six jours avant.

 

Je suis maintenant avec Frédéric et nous allons aborder un morceau de choix : la montée de Montagnat.

Juste avant Denis alias Joshua01 est bénévole au carrefour.

" Eh on n'est pas sur facebook là! "

Elle fait mal aux pattes.

En haut Bruno m'indique que le ravito n'est pas loin  mais qu'il n'y pas de bières…

Rires.

 

Nous redescendons de suite par la descente de droite.

Cédric nous rattrape.

Frédéric le suit.

Je me retrouve un peu seul derrière mais j'accroche.

 

Je reprends Fred avant le plat principal comme je lui dis : la fameuse montée de la Torchère.

Nous l'avons déjà escaladé au semi du grand fond bressan, il y a 3 semaines.

Finalement, je la torche plus facilement que l'autre fois.

Le gars au bandana nous repasse. On monte au train.

En haut nous ne taillons pas tout droit mais tournons à droite dans le lotissement pour monter encore, ouf.

 

Nous sommes toujours sur le parcours du semi de Saint Just et passons sur le km18 de ce semi.

Nous sommes déjà au 18° me demande Fred ?

Non, on va arriver au 15°.

Ravito. 1h07'.

J'ai un coup moins bien. Je prends un verre de boisson énergétique et laisse filer les autres.

 

Nous revenons vers Bouvent et faisons un aller retour face à Renault Truck.

Je reviens de nouveau sur Fred et arrivons ensemble vers les spectateurs encore nombreux près de l'entrée du parc de Bouvent.

Allez Ambérieu, crie un gars.

Après le rond point au passage du 18 (le vrai cette fois-ci), Fred explose.

Je l'encourage en me retournant mais c'est fini pour lui cette fois.

 

La piste cyclable qui remonte vers Ainterexpo est la derrière montée qui nous fait puiser dans nos dernières ressources pour la gravir.

Passage sous la route puis derrière la piscine.

Photo Franciss

Le final est idem qu'en 2012 avec ce passage interminable dans ce lotissement.

 



















































La dernière ligne droite me voit reprendre du poil de la bête et je finis en sprintant doublant pas mal de gars.


1h37'06, loin des 1h30 mais sans ces côtes…


 

La longue remise des récompenses verra plusieurs éléments d'Ambérieu Marathon monter sur le podium.

Nous y serons d'ailleurs tous pour le challenge du nombre, 2° équipe FFA.


 





Photos Photogone et Ambérieu Marathon

Après avoir refait la course avec des tas de gens, dont pas mal de kikous, autour d'une bonne bière, nous nous quittons après ce gros rassemblement majeur de l'Ain toujours aussi dur à mon gout.

 

3 commentaires

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 19-03-2013 à 23:12:24

Merci pour ce reportage photographique ce semi restera un chouette souvenir pour moi !

Commentaire de Arclusaz posté le 19-03-2013 à 23:47:19

encore une course et un CR rondement menés : t'es en pleine Bourg !

Commentaire de lulu posté le 22-03-2013 à 13:01:25

50 d'Amberieu ?
C'est un coup à piquer le challenge de l'IZERNIGHT au TriSpiridon, cette année!?

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran