Récit de la course : Triathlon CD de l'Alpe d'Huez 2012, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : Triathlon CD de l'Alpe d'Huez

Date : 26/7/2012

Lieu : L'Alpe D'Huez (Isère)

Affichage : 1606 vues

Distance : 38.2km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le premier abandon du P'tit Bouk ? C'est pas passé loin...



Premier Triathlon de la Saison dans mon FIEF de l'Alpe d'Huez !!

 

Je l'avais couru en 2010, à l'époque de l'apogée de la forme du Bouk. 

2 ans, et 10 kilos plus tard, que va donner l'édition 2012 ? SUSPENSE

 

Même "Team" de Tri, je suis avec mon fidèle Barack. Le 30 Juin dernier on s'est fait la Montée en "pèlerinage", et on a déjà pu constater les dégats en terme de "chrono pur". On va donc tabler sur un chrono acceptable sur le Tri de cette année et sur une météo clémente.

 

On arrive kikil à l'Alpe, retrait des dossards puis installation au parc arrivée vélo/départ running et nous partons rejoindre le départ à 30 kilomètres (de descente), au Lac du Verney. J'ai un mauvais pressentiment, je sais que je ne pourrai pas battre ce chrono de 2h50, j'ai l'impression d'avoir oublié quelque chose, j'ai peur de crever ou de re-péter un rayon de ma roue, BREF !!

 

Et autre problème (récurrent) du Bouk : il n'a dormi que 5 heures cette nuit et il est à jeun. Pour le coup, c'est le stress qui m'empêche d'avaler quoi que ce soit... Et il fait très chaud. Et le Lac est très froid. Nous nous installons dans le Parc à Vélos et allons vite tâter l'eau gelée, brrrrrrr. Encore que je savoure, car ça contraste avec la chaleur qui nous attends...

 

1 050 nageurs fous sont dans l'aire de départ !

"Départ dans 10 minutes", "départ dans 5 minutes", "départ dans 1 minute" et 10 secondes après cette dernière phrase les nageurs sont partis !!! ALLEZ ON Y VAAAAAAAAAA


 

NATATION 1 200 mètres dans le Lac du Verney


 

Ca faisait longtemps que j'avais pas nagé dans une lessiveuse !!! C'est l'anarchie complète, je ne me suis pas trop mal placé résultat ça joue sérieusement des coudes et des pieds !!! Puis ça se calme quand même et je peux nager tant que bien se peut. 1ère bouée en 12'30, 2ème bouée plus compliquée à passer en 17' (il y a du courant contraire ou bien ??) et dernière ligne droite, je sors de la natation 591ème sur 1 050 en 28'40. Content !

Vite direction le Parc à Vélos et c'est paaaaaaarti !


 

VELO 30 KMS LAC DU VERNEY - BOURG D'OISANS - L'ALPE D'HUEZ

 

Ca démarre vraiment bien. Allongé sur mon prolongateur, j'envoie la purée et en remonte pas mal.

Descente sur Allemont, Rochetaillée, traversée de Bourg d'Oisans, j'arrive confiant devant le juge de paix du jour...

 

 

Et là c'est le drame. Je grille telle une saucisse cuisinée par la Corne sur son barbecue géant. Il doit être 15 heures, il n'y a pas un pet de vent, c'est juste suffocant. Et je sens mes jambes lourdes... La montée au virage 21 est déjà compliquée... Ouille... Horrible cette pente... Ca ne va pas du tout. Ca sent le chemin de Croix...

 

Et effectivement arrivent les pensées nauséabondes... J'ai le plateau avant et la cassette arrière tout à gauche mais ça me parait terrible... J'arrive tant bien que mal au ravito de La Garde, déjà 18'30 mais il en reste des kms d'ascension. Je m'arrête au ravito et me gave d'eau, de gatorade, essaie de reprendre mon souffle, me fait arroser, et repars finalement. 2 minutes d'arrêt donc, déjà...

 

Le replat qui suit me va, mais le rythme est franchement nul. Tant et si bien que dès que la pente se fait plus ardue, je trouve deux compères arrêtés à l'ombre d 'une cabane de cantonnier, j'en fais de même. Il se passe 8 minutes, 8 minutes où je regarde tous les concurrents passer, où je mesure les kilomètres qu'il reste, le trail à faire ensuite... 8 minutes où je vis donc ce qui m'attends... Bon... Un arbitre en moto passe et m'interpelle, je dis que je repars. Puis une ambulance passe mais je n'ai pas non plus le courage de la héler et d'abandonner. 110ème course, zéro abandon, je ne VEUX pas que ça commence.

 

Enfin je repars, à l'énergie. Il y a déjà beaucoup moins de concurrents, et on se fait doubler par les grimpeurs du jour (ils n'auraient pas pu choisir un autre moment qu'à 15 heures en plein cagn' LOL) ! Des supporters aussi, que je supplie dans toutes les langues de m'arroser (même si l'eau s'évapore en 15 secondes !).

 

Je parviens enfin à l'entrée de Huez, là c'est ravito, direction le talus à l'ombre avec des boissons. Encore 3 minutes. Et je repars, il reste 6 virages, allez, il faut le faire. J'ai parcouru 2/6 de la montée. Mais ce soleil, cette chaleur étouffante, grrrrrr. Et les gels et autres gatorade m'ont complètement retourné l'estomac j'en ai la nausée !

 

Finalement à la sortie d'Huez voici du vent !!! MAIS DE FACE évidemment, aaaaaaargh ! Allez je passe ces 3 derniers lacets et en termine avec un temps historiquement nul de 1h51 !!! Pffffffff

 

Une fois franchie l'arrivée "officieuse" de la montée, v'la-t-y pas que je retrouve du jus et fonce vers le parc à vélo tel un cabri (cabri, c'est fini - wouarf). Pratiquement 3 heures de course, si ça se trouve Barack est arrivé...

 

Je pose le vélo, change de chaussures et c'est parti pour la dernière partie.


 

TRAIL 7 KMS VALLON DE SARENNE



Pas de surprise, c'est exactement le même parcours que celui de 2010, à la différence d'un ravito supplémentaire au démarrage, l'occasion de déconner avec les bénévoles quoi.

 

Je ne cours pas, je trottine. Mais c'est bien mieux que tous les concurrents que je remonte qui marchent (presque) tous. Ca va étrangement pas trop mal, c'est comme si je faisais le décrassage, je décide de fonctionner ainsi, à l'économie pour rallier cette arrivée que j'escompte tant. Mal aux cuisses, mal aux cervicales, maux de bides, chaleur, pffffffff

 

Enfin on arrive au kilomètre 3. Ravito, on rejoint le bonhomme gonflable au km 4 avant de revenir sur nos pas et de croiser les concurrents de derrière. Dernier ravito, je demande au bénévole s'il n'est pas judicieux d'abandonner LOL. Puis c'est une côte, enfin un faux-plat qu'il faut négocier. Je serre les dents, mais ça DOIT passer, c'est la dernière difficulté du jour ! Puis la descente que je fais aussi à petites foulées, les crampes me guettent sérieusement...

 

Un rouge m'a doublé (ce sera le seul pour cette partie), je double une féminine, puis un vétéran et ai une féminine en point de mire que je ne remonterai pas.


Et ça y est, ligne droite sur tapis bleu avant l'arche d'arrivée, j'en termine et esquisce un sourire en serrant les points, 3h45mn28sec à une lointaine 675ème place de ce qui restera un souvenir étrange : heureux et fier d'avoir terminé cette édition 2012, mais quelle souffrance pour en arriver là. A chaud ça m'a même écoeuré de MA montée mythique et du vélo ! Va falloir digérer ça !

 

Denis a souffert également mais termine en 3h19, avec les mêmes reflexions que moi. A noter tout de même qu'il y a 280 abandons au final sur 1050 participants !!!



3 commentaires

Commentaire de le_kéké posté le 27-07-2012 à 13:56:23

Comprends pas, comment mon idole, la figure mythique de ce sport a pu passer à coté de l'événement. je ne vois qu'un chose quelqu'un a foutu du chloroforme dans ton bidon, surement un jaloux de ta popularité. Sinon tu m'as fait rire et je pensais pas qu'on avait le droit de s'arrêter à l'ombre d'un arbre dans la montée de l'alpes d'huez, c'est vraiment une idée de trailer ...

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 27-07-2012 à 13:59:58

Hé hé hé !!!
Tu as raison, je vais me re-focaliser sur le Trail... Pour l'ambiance ? Sans doute !!!

Commentaire de the dude posté le 09-08-2012 à 10:54:47

Quel calvaire!!!
1H51 pour la montée de l'Alpe (Pantani aurait fait 3 allers retours lol) t'as vraiment dû en chier grave.
Mais au moins t'as pas lâché l'affaire, depuis le temps que je te dis de faire de l'ultra: t'as le mental pour ça!!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran