Récit de la course : Trail Mont Saint-Michel - 18 km 2012, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : Trail Mont Saint-Michel - 18 km

Date : 22/4/2012

Lieu : Barby (Savoie)

Affichage : 1142 vues

Distance : 21km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

101ème course à BARBY (73)

 

Une bien belle délégation de l'ASPA en ce samedi avec Nathalie, Marie-Do, Cathy, Cathou et Marie-Hélène ! Rajoutons à cette "équipe" la fameuse corne de chamois et votre lapinou, ça va donner un bon programme !

 

 

En parlant de programme, 21 kms pour 1 200m de D+. Pas d'ambition particulière puisque couché la veille à... 3h15. N'empêche que le weekend dernier je me suis reposé (important). L'objectif est donc de faire du foncier en vue de la Chattevoyarde et du Malpassant, et de limiter la casse face à Vinc' et Nath.

 

 

En tout cas ce trail fait carton plein, il est complet !! On voit le sommet avec sa chapelle qu'il va falloir conquérir là-haut, brrrr, ambiance sleepy hollow.

 

 

Le départ est donné, PAN, et tout de suite on a un virage serré à droite, ouch ! Je file vers l'extérieur mais on enchaîne tout de suite par un virage plein gauche, me voilà déjà bien banané ! Et comme l'annonçait Vinc', on rentre dans le sérieux dès 500m de course puisque la grimpette commence déjà...

 

 

Vincent m'a mis au parfum, une succession de grosses bosses avant l'ascension finale. Mais put*** quelles bosses !! J'opte tout de go pour la marche rapide, Vincent a foncé dès le départ, et voilà que Nathalie me double. Les trails s'enchaînent et se ressemblent...

 

 

En tout cas on s'élève bien vite, on distingue bien l'aérodrome, et les montées sont suivies de quelques descentes bien sympas ! Je repasse Nath', et essaie de remonter 2-3 places à la faveur de ces descentes, histoire d'engranger un peu de champ. Mais finalement l'ascension se déroule pas trop mal pour ma pomme, on a un peu peur que l'averse se mette à tomber mais sinon... quelle BOUE. Obligé parfois de s'aider de la végétation pour grimper. Ca promet une descente sélective...

 

 

En tout cas c'est une longue procession de marcheurs qui grimpent... 2-3 coureurs doublent mais vu l'étroitesse de la trace pas grand chose à espérer. Et nous voici à grimper dré dans le pentu dans un champs, wahou... D'autant que certains qui viennent de me doubler sont déjà en haut ?!?! Comment font-ils ? Et voici qu'un marcheur à bâtons nous met de l'ambiance avec son reggae à fond dans le sac-à-dos ! LOL et PTDR !

 

 

Et s'ensuit un chemin plus régulier, avec succession de grosses caillasses à passer, relances, caillasses, relances... Dur, surtout qu'on n'a fait "que" 4 kms ?! Et moi qui n'arrive pas à faire la jonction avec la chenille de devant qui se termine avec un type en noir suivi d'un type en bleu, quelle galère... Surtout que derrière ça suit sec et ça souffle. Je ne leur propose pas de me doubler, c'est un single et je vais bien finir par la faire cette jonction !

 

 

Quand j'aperçois le mec en bleu dépasser le all-black. Bon, faut que je mette un peu les watts, et alleluia enfin je la fais cette jonction, je vais pouvoir me coller à la foulée du gars de devant et récupérer de cet effort discontinu.

 

 

Ce all-black... Tout boudiné... Avec un air de beau gosse... Et chaussé de Salomon Cross-max rouges, bon sang mais c'est bien sûr "MON CHAMOIS" !! Je suis étonné, lui aussi (sic), qui m'interpelle "c'est toi qui est en forme ou moi qui merde ?". Sur le coup je n'en ai aucune idée mais ça créé le déclic, ce déclic que j'espère depuis si longtemps !!

 

 

On approche du sommet et je passe. Mais pas d'impair, il faut vite se mettre hors de champs, surtout à la fin de cette ascension. Oui mais, c'est qu'il en reste des kilomètres ! J'ai quand même pas trop trop de stress car il avait l'air d'en ch**, il me faut saisir cette chance.

 

 

 

On arrive au sommet, c'est génial, magnifique, grandiloquent. Enfin cette petite chapelle !! En plus le parcours est cocasse, puisqu'il en fait le tour ! Ce qui est moins cocasse, c'est que le chamois est en fait juste derrière.

 

 

On sépare les parcours des 13 et 21, et nous voici à entamer la descente : casse-gueule, voire ultra-casse-gueule. C'est à celui qui glisse le mieux dans cette boue ! Je m'accroche à un petit groupe de 5-6 qui descend bien, et vite. Mais même en les suivant, Vincent me reprend rapidement, avec semble-t-il de la facilité (?). Bon, il a de la ressource, ou alors énormément de mental. A sa place, à Tullins, j'avais littérallement sombré. Et lui, il lâche rien. RIEN.

 

 

On court ensemble jusqu'au ravito, en tentant vainement de rejoindre ce fameux groupe qui allait bien. Petit arrêt à ce ravito qui offre coca+banane+chocolat et on repart. Et là c'est Koh-Lantah !

 

 

Un torrent descend et occupe le chemin !!! On zig-zag, gauche-droite, gauche-droite mais par moment y'a plus cette option, et c'est les shoes inside the muddy river (ça sonne bien ça) !! Flok-flok-flok...

 

 

On sort enfin de ce passage et c'est parti pour un long faux-plat. J'ai vraiment de bonnes sensations, et enfin je retrouve cette course typique de BOUK, à faire une seconde moitié de trail à re-mon-ter ! Je n'ose par contre me retourner, et bien m'en prend car l'autre zouave n'est pas loin.



 

Et je revis ma course à l'envers, la nana à couette, dépassée !

La traileuse blonde en hoka qui m'avait déposé dans le champs tout à l'heure, dépassée.

Le traileur bleu qui avait entamé la descente à donf', dépassé.

Idéal pour moi cette descente progressive en terrain terreux. J'allonge, j'envoie, on rentre à la maison !

 

C'est vraiment buccolique ce passage. Un chemin, un sentier poètique, dans cette forêt. MIAM. J'adore ! Surtout quand c'est un jour "avec". Enfin y'a 2-3 replats qui font mal quand même.

 

On arrive à un second ravito au bout d'une piste de 4x4. Kilomètre 12 à ma montre, mais j'ai le schéma en tête du parcours, et je suis un peu paumé... "Il reste 4 kms". Ah bon ? Soit ma montre déconne total, soit ce n'est pas vrai. Bon, c'est reparti, et à l'orée d'un lacet, j'aperçois le gars en blanc dépassé juste avant, suivi d'un gars en noir... OH NON. Pas possible, je ne fais que doubler et il est déjà sur mes talons ??!!

 

 

Je parviens tout de même à rejoindre un traileur qui m'avait surpris dans la montée puisqu'il court en survêt' ! On se fait finalement quelques relais puisqu'en montées je cale totalement, tandis qu'en descentes il envoie moins.

 

 

Demi-tour à un lacet, je lance au bénévole "il reste combien ?", "1.5 kms". ??? WTF ?? On est encore en pleine forêt en plus ?? Ce chemin en tout cas je continue à le descendre à balle, je ne me serai laissé aucun répit dans toute la descente.

 

 

Et nous voici à Barby, j'ai 50m d'avance sur le survèt' et derrière le trou est fait ! Ca dure ces lignes droites en lotissement, mais il faut tenir, et la voici cette arche bleue ! 2h04mn56sec et 18.3 kms à ma montre, EXPLICATIONS le parcours a été rétréci du fait des intempéries !! AAAAAAAHHHHH OOOOOKKKKKK !!!

 

 

Vincent arrive moins d'une minute derrière. Quel mental il n'a rien lâché malgré la forme du moment. Nathalie arrive comme une fleur, et ceux du 13 kms arrivent finalement dans les mêmes chronos que nous !

 

 

AU FINAL 

Enfin, ENFIN de bonnes sensations en course. Est-ce le repos ? Est-ce le "mini-"foncier qui commence à payer ? Est-ce la galvanisation mentale à l'idée de terminer devant le Chamois ? L'histoire ne le dit pas, mais bordel que ça fait plaisir.

QUANT AU TRAIL INTRINSEQUE

Un parcours comme je les aime, à savoir une grosse montée sèche suivie d'un retour canon, des sentiers buccoliques, un peu moins de 20 kms, des bénévoles nombreux ET sympas, merci !! Mais il faudra revenir en mode rando histoire de profiter du panorama !

 

 

8 commentaires

Commentaire de Corne de chamois posté le 22-04-2012 à 16:52:49

C'est vrai trop fort le marcheur à batons, il faisait trop rire

Commentaire de l ignoble posté le 23-04-2012 à 09:45:20

du beau monde a ce trail dis donc!!! la boue c'est pénible!!!! a plus le gros

Commentaire de the dude posté le 23-04-2012 à 16:29:17

Cool!!! La forme revient et le goût de la baston aussi!!!
Je comprend mieux ton nouveau nouveau nouveau pseudo :)
Encore un p'tit effort and the BOUK will be back!!!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 23-04-2012 à 16:44:27

Dès la semaine prochaine je vais pouvoir m'étalonner face au pink Bruno !

Commentaire de les machine-gônes posté le 23-04-2012 à 19:15:22

Inutile, dans la boue comme ailleurs, tu restes encore et toujours le "maître-étalon" (dixit Marie-Do, Nath', Cathy, Marilou et Bugs Bunny)...

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 23-04-2012 à 19:24:10

Et c'est quand que Julie rejoint le Harem officiel ??!

Commentaire de the dude posté le 24-04-2012 à 12:23:22

Aïe!!!
Hélas une fois de +, le Dude va se défiler...
Impossible de participer à la Chatvoyarde, désolé.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 24-04-2012 à 12:37:41

Tu ne peux pas te défiler, c'est dans ton kivaou !!!
Sinon Samedi tu peux venir avec les dudes junior faire la course à Meylan pour Madagascar !!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran