Récit de la course : Semi-Marathon de Rambouillet 2006, par akunamatata

L'auteur : akunamatata

La course : Semi-Marathon de Rambouillet

Date : 12/3/2006

Lieu : Rambouillet (Yvelines)

Affichage : 2003 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Hello,

En visite sur Paris pour raisons professionnelles, j'en profite pour passer le Week End en famille pas tres loin de Rambouillet. Mon pote Christophe me relance pour participer au semi marathon ce dimanche. Je suis moyennement tente car toute la semaine a ete tres pluvieuse et de surcroit je participe au trail du ventoux la semaine prochaine. Jeudi on a eu droit a une averse de grele impressionnante (rappel je viens de la Ciotat, le pays ou il fait toujours beau!). Quel va etre la meteo ce dimanche? Je reserve ma decision la veille de la course.

Ouf, un coup d'oeil au site de meteofrance me confirme qu'il fait beau dimanche matin, mais 1 C tout de meme prevu a ....13h. Brrrrrrrrrrr, ca va me rappeler mes courses de ski de fond dans le Jura. En effet, -3 C au petit matin sur la sonde de la megane. Bah, trop tard Christophe et Gregoire m'emporte avec leur bonne humeur habituelle. Et c'est parti, on parle comme des pipelettes: t'en est ou de ta prepa pour le marathon X, Y? c'est quoi ta VMA? Combien de seances par semaines en ce moment etc...

Deja on arrive a Rambouillet (8h45 pour un depart a 9h30), un peu a la bourre mais grace Christelle, on a eu droit a un retrait de dossards a distance. Personnellement je le fais en libre (sans dossard), j'accompagne Christophe qui se verrait bien passer sous la barre des 1h30. J'ai pris mon APN com' d'hab, je vais essayer de prendre des cliches des uns et des autres. Une fois n'est pas coutume, j'ai pris un polar pour suivre mon rythme cardiaque, je deteste ca, car j'estime que la course a pied ne se resume pas a des variables deterministes telles la VMA, taux de lactate voire la tyrannie de la frequence cardiaque. La course a pied est affaire de mental egalement, d'apres certains la VO2max n'existe pas! M'enfin je garde le minimum en passant le CAT test de channon afin de me faire le programme marathon adequat.

Bon fini le proselytisme et place a l'action: j'enfile un T-shirt court raidlight puis par dessus LE T-shirt Kikourou long. Gants de ski de fond, corsaire et chaussures Asics enfiles et me voila pare pour affronter la temperature polaire de Rambouillet sur Antartic. Pres du depart, Christophe retrouve les protagonistes de la course du coeur(don d'organe) de l'edition 2005: Alain, Christelle, Xavier, Eric.... Il y en a tellement que l'on a pas le temps de s'echauffer. 9h20, il faut se resoudre a se separer pour rentrer dans nos sas respectifs (- de 1h20, - 1h30, -1h 40 etc..), Christophe, Xavier et moi meme prenons place dans le sas -1h30, Gregoire et Christelle s'accordent pour rester sur le - 2h.



Nous entendons a peine le signal de depart, et peu a peu la masse de coureurs fremit puis se met lentement en branle, les premiers kilometres nous emmene dans le vieux rambouillet. Les rues paves, eclairees par un soleil froid mais lumineux, traversant de magnifiques batisses, nous rappelle que certaines choses sont quasimment immanentes. Oui tellement imperturbable que Christophe oublie de regarder ses pieds et un trottoir centenaire lui applique violemment la technique Nage-no-kata (kata des projections). La puce du Polar GPS de Christophe a du etre momentanement etonnee par ce saut impromptu en acceleration et en altitude. Et une cheville, et un genou en vrac...mais il etait ecrit que ce semi n'aurait pas raison de sa motivation .


On continue vers la foret, le parcours est plat , plaisant a souhait, les kilos s'enchainent harmonieusement au gre d'etangs, de chemins forestiers.



Xavier et Christophe ont pris un peu d'avance mais je commence a les rattraper au niveau du 10eme Kilo. Je peux enfin prendre quelques photos de mes amis. Le reste de la course se fera en style yoyo car Xav et Christophe ne courent plus ensemble. Les coureurs devaient se demander quel etait ce manege, c'est qui ce type qui fait la navette sans arret ? Je sens dans les regards une certaine incredulite teintee d'amusement.











Enfin l'arrivee est en vue, Christophe traine la patte mais trouve les ressources de finir en 1h34. De mon cote je suis content de mes changements de rythme, preuve que j'avais encore de la marge. Xavier a fait 1h32, Greg et Christelle en 1h49, Laurent 1h16 !! Christophe gagne peniblement le camion de la croix rouge et se fait prescrire des emplatres de glace sur ses cheville et genou douloureux.



Nous finissons tous ensemble invites par les "Dassault" autour d'un verre de vin et saucissons, des "HP", "SAP" et autres "Roche", tous malgre le froid ont les yeux qui petillent d'anticipation. Prochain rendez vous est donne fin du mois avec l'edition de la course du coeur 2006: 4 jours, 4 nuits de Paris a Courchevel!

Akuna
http://jmgueye.googlepages.com/coursesemiderambouillet

2 commentaires

Commentaire de riri51 posté le 13-03-2006 à 21:28:00

1h34 en prenant des photos, félicitations!!!

Commentaire de chtigrincheux posté le 06-02-2007 à 11:54:00

Cela me fais penser à la pub du caméramen qui court à coté des coureur et qui fini en même temps qu'eux

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran