Récit de la course : Les Foulées San Priotes - 21.1 km 2012, par sylviesportetfoi

L'auteur : sylviesportetfoi

La course : Les Foulées San Priotes - 21.1 km

Date : 19/2/2012

Lieu : St Priest (Rhône)

Affichage : 781 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Les Foulées St priotes 2012

Semi marathon de Saint-Priest (Rhône)
Mesuré FFA
Le dimanche 19 février 2012



Depuis ma reprise ce n’est pas vraiment la joie, courir par des températures comprises entre –3 au mieux et – 12° (ressenti -15°) avec le vent qui plus est froid neige , n’a pas arrangé les choses (comme pour la plupart d'entre nous), j’ai commencé par une bonne bronchite qui c’est ensuite aggravée, je m’en sors tout juste au bout d’un mois et un traitement sous antibiotique de 8 jours.

Bien évidemment vous commencez à me connaitre il est impensable de ne pas courir ou tout du moins essayer et de faire au mieux avec les moyens du jour  Le seuil de résistance étant différent selon les individus, donc les 38.8 de fièvre malade ne m’ont pas bloqué au lit comme certains. Ceci dit, ce n’est pas une sensation agréable du tout. Mais je suis debout, je travaille et je cours, et oui n’en déplaise à certains de mes responsables qui sont soient admiratifs soient agacés de me voir courir malade et me plaindre des 13° sur la plateforme pour travailler, oui mais eux ils sont dans les bureaux chauffés à 25°, bref passons car je peux vite sortir de mes gonds what !! énervé en colère grrr

Jack m’a fait une reprise CAP classique par du 30/30, de la VMA courte, longue, merci des sorties qui commencent à augmenter et en puissance et en vitesse d’ailleurs par rapport à Millau, forcément la vitesse spécifique ne va pas être la même, selon mes calculs de savante. Mr.Red

Je retrouve depuis peu de bonnes sensations et voilà que la gastro entérite qui sévit dans le coin m’a attrapé au vol, ce n’est pas vrai çà ! grrr Donc des séances dans la douleur de l’effort, vidée, avec ces fichues nausées puker . En tous les cas, me voilà très contente des 4 fois 2000 qui restent positifs et que j’ai gravé puisque cette séance est véritablement passée même dans cet état super . Cet entrainement était prévu la veille du semi marathon, avec l’accord de mon entraineur, je l’ai inversé avec le footing de 11 kil réalisé samedi 18 février, sinon je crois que cela m’aurait vraiment dégouté de ne pas avancer. Une semaine tout de même chargé en kilomètres cumulés.

Jack est absent ce week –end (vacances with enfants bébé bébé ) et la sortie longue annoncée sur le plan dans les allures réalisées sur ce semi est même pas envisageable seule non non (pas envie tout simplement dans mon état non non ), je réfléchis, je fais chauffer la cafetière là-haut. Bruno tombe à pic en me parlant du semi de St-Priest réputé pour son tracé difficile, et beinh cela tombe bien ma sortie devait être vallonnée Wink .

Ni une ni deux, je demande l’accord à mon entraineur qui demande à la FFA l’accord aussi, étant en équipe de France depuis l’annonce officielle de vendredi. Mon état physique est pas top le jour J, Bruno un peu affolé de me voir me mettre derrière la voiture puker et ensuite derrière les buissons, allez ! Je vous remets mes gifs préférés mort de rire . Ce qui n’empêche pas que j’ai bien taquiné du monde encore, la peste quoi ! Je décharge avant la souffrance pan donc il me faut des cobayes, lolololololol même Bruno me dit de baisser le son lorsque je ris ))))), il est mort de rire pas moyen de lui faire honte mort de rire , il rebondit parfaitement, rohhh ! grrr

Vous allez dire elle a toujours un pet de travers celle-là, bah oui peut-être Mr. Green mais je gère et je garde le CAP, les débuts de saison ne sont jamais très bon pour moi, je préfère la saison à partir de la fin mars. soleil Et puis si je veux courir malade c’est mon droit, puisque sans traitement médicaux et sans automédication. moqueur yeah

A vrai dire, je ne sais pas vraiment ou j’en suis, les mille à moins 12 degrés avec le vent m’indique de mauvais chronos « garminesque », Je suis dans l’inconnu et me sens complètement incapable en lisant les chiffres de l’appliquer en courant, pourtant je fais confiance à mon entraineur ok , pourtant je sais ce que je vaux ok , pourtant, pourtant, pourtant… C’est MOI hein méchant . Je suis restée sur la Saintélyon ou 70 bornes vous font perdre de la vitesse puis la coupure, du coup je n’ai aucune référence de mon état de runneuse Question .

Je veux seulement reprendre confiance en moi, par l’émulation de la compétition, avec le dossard épinglé sur la poitrine rambo . Ce qui est absurde de remettre en doute, ce que j’ai accompli les mois précédents on est bien d’accord. Cela ne va pas me travailler longtemps restant très positive dans ma tête. queen

Je m’enlève toute pression, car d’une je suis malade puker , de deux le profil n’est pas facile, donc ceux qui me connaissent bien savent parfaitement que cela est inutile de me conseiller car je sais ce que j’ai à faire, en fait j’essaye juste de faire au mieux comme d’habitude Cool . Je me dis donc, que si cela ne va pas, je mets le clignotant quand je veux et où je veux, 5, 10, 15e kilo entre même. Ah ouf ! Bah oui, je cours pour moi après tout, c’est mon corps qui souffre, personne ne me prête ses jambes, son estomac. Je pars toutefois à bloc en mon for intérieur, et je décide de faire de la douleur un plaisir, car si je cours aujourd’hui c’est pour passer un pallier et cela est un objectif salvateur pour moi.

On va s’échauffer très peu 15 min à 10 km/h moi qui fait un flan le reste de la semaine pour avoir mes 20 ou 30 minutes d’échauffement, parfois je me trouve bizarre, c’est juste l’effet compétition en fait, qui me transporte à l’opposé de mes habitudes, c’est ce que je dis, courir seule endurci certes mon mental, mais je suis trop attentive à mes sensations à chaque foulée.



Allez ! On se place devant, le départ du 5, du 10 et du 21 en même temps, cela va partir dans tous les coins comme des flèches. Le premier kilomètre sera le seul plat, je vous assure, c’est un semi toboggan, tu montes, tu descends, (profil ci-dessous) j’essaye de trouver une allure mais je joue pour le moment jusqu’à ce que cela casse (bizarre d’écrire cela) ! heu




Je stop tous les 5 kilomètres pour le ravito 30s environ, et je bois mon gobelet tranquille, I don't want that je repars doucemanet sur quelques mètres et j’essaye de reprendre mon allure. Cela me convient bien puisque je sais que je fais seulement 5 et que je peux me reprendre physiquement ensuite I don't want that , au risque de me faire doubler en revanche. De toute façon je décide aussi d’être contente de moi dans tous les cas que je sois 5, 6, 7, etc… Puisque je fais le travail au maximum de mes possibilités.



C’est super, il y a un charmant coureur qui va m’aider pendant la totalité de la course, pourtant il peut faire mieux, et semble vraiment à l’aise, il va m’encourager, me redonner l’allure, se placer devant moi pour m’aider, m’attendre lorsque je stop aux ravitos, c’est TOP pour moi, je vais retrouver son nom sur le classement pour le remercier merci , car à l’arrivée il a disparu, ayant fini pour ma part sur le camion avec l’animateur, pour l’interview de fin de course.

Bon ! Cela se complique gave, car j’ai une douleur violente sous le pied, une crampe ? Que sais-je, je cours de travers complètement, j’ai très très très mal, envie de mettre le clignotant, mais cela serait dommage alors que j’entends les encouragements des gens et l’annonce de ma place de 3°. De nouveau je tente par tous les moyens de tenter de mettre la douleur de côté, je décompte les 8 derniers kilos qui sont très difficiles, dans la dernière côte, je suis obligée de marcher un peu, puis de relancer dans la descente, je gère au mieux avec ce qui me convient.

Je me projette franchissant la ligne d’arrivée, et je n’ose pas regarder ou se trouve mes concurrentes lorsque nous nous croisons sur les deux derniers kilomètres, mais pas lorsque je lève les yeux, je vois qu’elles ne sont pas si loin, un peu de peur, car je suis à fond mais plutôt lente en côte, ma force la descente contrairement au trail Razz et le plat sur lequel j’ai l’habitude de travailler. Je souffre mais c’est la fin, et j’ai réussi ma course très fière de moi, certes en boitant mais c’est bouclé youpi . Pas le temps, je me retrouve avec l’animateur qui veut connaitre mes impressions et ma présentation :
 
Citation:
Sylvie Cartoux Boissy Team NB en préparation des 100 km mondiaux.



Les gens restent cois car sur ce genre de course ou c’est du « pur athlétisme » il est inconcevable de courir aussi longtemps toc toc . Le plus doux a entendre, en tous les cas a été « vous êtes très belle et on vous remercie de ces moments ou on vous a vu passer sous l’arche au 10° et à l’arrivée avec le sourire. » merci

La première femme a battu le record de l’épreuve en 1h19 alors qu’il était de 1h22, elle finit les 300 derniers mètres en marchant suite à un claquage, imaginez la marge qu’elle avait  BRAVO à elle team RISPOLI. premier bravo

Bruno fait un podium dans sa catégorie en 1h21 et nous gardons toujours le même écart sur semi. bravo



Je remercie Bernard BONIN Président du Club de St Symphorien d’Ozon qui m’a invité sur le semi de Saint-Symphorien d’Ozon pour leur 20° édition, ayant été déclassée l’année dernière suite à ma suspension la veille pensant que je n’avais pas le droit de courir uniquement sur les courses FFA. (Un réel manque d’explication claire sur les jugements).

Nous attendons les podiums, cette une course très bien organisée, qui respectent les heures et ou les récompenses sont multiples , une seule petite erreur ou je suis annoncée 4° car un monsieur a été classé chez les dames, donc ma pomme 1h32 troisième le mal est rectifié de suite au micro et ne sera rectifié que demain sur le site, et pour le journal c’est trop tard, tant pis, comme je l’ai signalé l’erreur est humaine.
Une après-midi un peu fatiguée tout de même, mais dans la joie de l’effort accompli.

Des kils très irréguliers vu le profil et mes arrêts ravitos Mr.Red

Intervalle Heures:Minutes:Secondes Temps Kilomètres Distance Minutes par kilomètre Allure moy.

Récapitulatif 1:32:37.9 21.31 4:20

1 4:01.9 1.00 4:02
2 4:17.9 1.00 4:18
3 4:02.8 1.00 4:03
4 4:21.3 1.00 4:21
5 4:36.1 1.00 4:36
6 4:12.2 1.00 4:12
7 4:26.7 1.00 4:27
8 4:16.7 1.00 4:17
9 4:23.3 1.00 4:23
10 4:03.6 1.00 4:04
11 4:30.0 1.00 4:30
12 4:03.9 1.00 4:04
13 4:23.1 1.00 4:23
14 4:30.9 1.00 4:31
15 5:02.1 1.00 5:02
16 4:04.6 1.00 4:05
17 4:19.6 1.00 4:20
18 4:31.3 1.00 4:31
19 4:19.4 1.00 4:19
20 4:32.0 1.00 4:32
21 4:26.3 1.00 4:26
22 1:12.1 0.31 3:51



PS: Prochaine étape, la maladie ou la blessure est un signe d'alarme du corps à respecter et à décoder, pour un bien plus tard.


 

_________________
La corde à trois fils ne rompt pas facilement
La bible - Ecclésiaste 4.12


http://sylviesportetfoi.over-blog.com/



6 commentaires

Commentaire de domi81 posté le 22-02-2012 à 05:37:56

faut pas s'affoler, c'est le début de saison.
tu vas monter en puissance comme les T° avec le soleil ! ;)

Commentaire de sylviesportetfoi posté le 22-02-2012 à 08:26:36

Bonjour Domi!
Exact je ne m'affole pas:)))
J'espère que tu vas bien,
Bises

Commentaire de gdraid JC posté le 22-02-2012 à 16:50:21

Comme d'habitude, beaucoup d'humour, merci Sylvie !
Alors ton secret pour contenir la gastro en course,
serait un noeud à 3 fils, sur l'intestin ?
Ecclésiatre était donc bien malin !
Bises
JC

Commentaire de sylviesportetfoi posté le 22-02-2012 à 17:03:50

Coucou gdraid!
How are you?
Lol, ah ils étaient malins à l'époque.
Mon secret vidange au départ... A jeun:)sinon tu as les couches... Je rigole, rooh!
J'arrete mes aneries...
Bisous

Commentaire de Jean-Phi posté le 23-02-2012 à 11:30:29

Salut Sylvie,
Je vois que, à mon instar, tu n'as pas été épargnée ce début de saison ! Néanmoins, tu réalises un joli chrono à St Priest qui n'est pas le semi le plus simple à négocier. La saison va être encore longue mais tu as déjà l'allure, le mental d'acier (fais gaffe quand même c'est lourd à porter !)et surtout cette niac à toute épreuve ! Bravo pour cette belle place !
A bientôt !
JP

Commentaire de sylviesportetfoi posté le 23-02-2012 à 12:25:50

Yo Jean-Phi!

Et toi alors ce début de saison? Idem?
Merci, cela fait du bien de te lire, j'avoue:)
Tu as raison je devrais me faire un mental d'or plutôt, lol.
Allez! De gros bisous dorés,
Sylvie

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran