Récit de la course : Jogg'iles - 30 km 2011, par sylviesportetfoi

L'auteur : sylviesportetfoi

La course : Jogg'iles - 30 km

Date : 20/11/2011

Lieu : Miribel (Ain)

Affichage : 717 vues

Distance : 30km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

30e JOGG'ILES 31 KM

bienvenue
GRAND PARC DE MIRIBEL JONAGE

30 ème JOGG'ILES

Dimanche 20 Novembre 2011

COURSE D'ALLURE LIBRE : 5 - 10 - 15 - 21 - ou 31 km

Ruée des Gones 1,6 km -


Compétiteurs ou familles, amateurs et sportifs
de Haut niveau viennent se mesurer dans une ambiance amicale


C’est une date anniversaire comme Millau, et cette course est mythique à Lyon, il y a de superbes vélo à gagner par un tirage au sort. C'est une course nature comme j'aime. De plus ceux qui préparent la SaintéLyon viennent généralement la courir, et comme l’a dit Antonino :
Citation:
« Il y a le marathon de New-York et notre fameuse course nocturne qui est
Citation:
St Etienne- Lyon.
J’ai fait deux fois le Jogg’iles lorsque j’ai commencé à courir et auparavant elle faisait 30 km, tout augmente de nos jours même les kilomètres. Wink

Mercredi soir, avec le groupe de l’AC Tassin nous sommes partis en sortie nocturne à Ste Catherine parcours de la Sainté et avons fait 18 km, je teste une nouvelle paire de semelle de notre partenaire "SIDAS" et bien évidemment je n’aurais pas due la mettre pour une séance aussi longue, résultat des courses une grosse ampoule et la chair est partie, je suis à vif sous le pied sur 1 cm carré pin pon , je souffre le martyre pour un si petit bobo bébé . Tu vois Yagou, je travaille un peu les descentes sur lesquelles je n’étais pas à l’aise, mais je travaille… trinque

Des footings s’ensuivent avec des lignes droites, et j’avoue que la séance du samedi je me pose beaucoup de questions en la réalisant, vu la douleur sous le pied malgré le pansement double peau, ainsi que l’insertion de l’ischio qui est encore douloureux.

Mes nuits seront très très courtes avec mon chéri bisous de passage à Corbas , on travaille le fractionné différemment, ce qui n’est pas pour me déplaire. moqueur

L’ischio est douloureux, mais du mieux, les valeurs sur les machines en isocinétique augmentent, et je récupère la puissance de ce muscle. super Merci à mon kiné avec qui j’ai testé les ondes de chocs, j’ai quand même voulu l’étriper tellement cela fait mal, mais très efficace. 2000 coups en 3 min 20 sur le tendon enflammé, le but je le rappelle est de l’agresser pour qu’il se défende.

Le départ du 31 km est à 8h10 ce qui est relativement tôt, la nuit sera encore courte, mais je dors très bien. I don't want that
Direction ce magnifique, immense parc, des petits hommes en jaunes nous orientent sur les parkings, les bénévoles sont très nombreux, l’organisation est énorme vu le panel de courses proposées. bienvenue

Allez, je suis partie changée avec le cuissard effort pour limiter la douleur, tant pis ! En recherche de bien être plus que de coquetterie ce jour. Je mets mon dossard, la puce à la chaussure, je traine au chaud dans la voiture, n’ayant pas envie de m’échauffer, de me faire violence, une lassitude est là à la sortie du lit, une léthargie m’enveloppe n'étant pas dans ma bonne période féminine scratch , enfin! Je me comprends...

Dans ce moment de délassement, je pars mentalement pour décider de scinder ma course par paquet de 5 ou 6 ou 8 km en m’arrêtant en fait à chaque ravitos, afin que cela me paraisse moins long, moins fatiguant, je fais avec la forme du jour qui fait baisser mon capital envie. De toute les façons sur toutes les courses en y réfléchissant je fais la même chose, c’est pour cela que j’ai une sainte horreur de courir en groupe ou d’avoir un lièvre qui me met dans le rouge what !! , je me connais suffisamment pour savoir que je sais finir je pense mes courses correctement vous vous souvenez :


Je fais donc 15 min d’échauffement environ avec l’AC Tassin, non loin des étangs, il va faire un temps magnifique, et les températures seront douces, quelle belle arrière saison nous avons, quelle chance !

Le présentateur au micro anime ces derniers moments, l’heure est affichée sur un écran lumineux dans le camion comme sur les marathons qui devancent le premier. Le parcours est affiché en version géante, il explique le parcours, les quelques pièges etc… J’ai déjà mis la musique dans mes oreilles. Je ne cherche plus à comprendre et je me place devant avec les hommes. Razz

Le compte à rebours est lancé, et tous s’élancent, je me fais un peu bousculée, ils partent comme des balles, je suis à 4.10 et je vais essayer de tenir du 4.20 au maximum, Jack m’a dit la veille de jouer et de me mettre un peu en danger, voilà c’est chose faite 4.15 – 4.17 – 4.20 cela oscille avec ces valeurs que je vais tenir un bon moment, je suis très satisfaite de moi, car en plus je parle, bon ! Peu, mais il y a des bonnes petites côtes qui me font fermer mon caquet, je me retrouve avec coureur qui veut tenir 4.10 au kilo, je lui dis que je ne le suivrais pas sur 31 km. On va s’aider sur quelques kilomètres, mais lui pris de maux de ventre va stopper un moment, il me rejoindra, et me doublera m’a-t-il dit à l’arrivée, je n’ai rien vu, car je me suis retrouvée avec le coureur qui finit le 100 km de Millau juste devant moi et qui a fini sous perf.

Je fais abstraction de mes maux, et de plus à cette allure, je suis sur le devant du pied, même si mon buste est droit et ouvert pour avoir un maximum d’oxygène.
Il me demande comment je vais, me questionne sur Jack, je lui réponds que Jack est à Beaune pour le semi, au milieu des vignes lol! . Il restera devant 30 – 50 mètres. Nous passons sur le tapis de contrôle une première fois.

Du coup, un autre coureur prend la relève, il parle moins et me demande surtout d’un ton qui n’admet aucune réplique quel chrono je veux mettre, je réponds que je n’en ai aucune idée et que sur toutes les courses je fais comme je peux et le mieux, après ???? hein Je peux vous dire que nous n’avons pas rigolé tous les deux. mort de rire Peut-être est-il légionnaire ? Cela lui irait bien en tous les cas.



Il se place derrière c’est terrible car son ombre me gêne et je suis dans le dur 20° kil, à côté mais juste en dessous de moi et je sens qu’il me pompe mon énergie. Je décide de prendre un gel, car je suis en hyperventilation, et en ouvrant ma pochette autour de la taille, je fais tout tomber, je m’arrête, range et ramasse, du coup il file après s’être retourné et cela me va bien. Je vais stopper ma course à chaque ravitos et prendre le temps de boire, nah !

Allez ! Ca monte, çà descend, des cailloux, des feuilles, du sable, un chouille de goudron, des virages serrés, un peu de monotrace, de grands sentiers , tout est là pour un pur bonheur sans monotonie, comme j’aime, pas de descente technique que l’allure à adaptée en fonction du terrain.
Les photographes du progrès sont là, le photographe de la course aussi Pascal Pierrain, la TV de Lyon TLM.
Je décide de respirer par les côtes, une nouvelle méthode que j’ai adoptée depuis peu, ou je sens même l’air dans mon dos.

Tout ce complique avec cette deuxième partie plus « côtue » et surtout à un embranchement, où parcours du 31 kil se retrouve avec le 21 km et le 15 km, je me fais bousculer à ce ravito grrr il va falloir slalommer sur les chemins et cela me fatigue davantage, c’est une grosse perte d’énergie, mais j’arrive toutefois à me caler sur des personnes que je prends en relais afin de me redonner le bon tempo. Je me dis que je vais juste assurer ma première place sans me faire mal et puis j’aurais rempli mon contrat à cette allure que j’ai réussi de tenir, je ne me pose même pas la question de savoir si la deuxième féminine est proche de moi, persuadée d’avoir une bonne avance. Et puis je me dis intérieurement quand même :
Citation:
Sylvie Cartoux-boissy du Team NB et BVsport, tu vas te secouer les miches et finir au mieux ta course, t’es
Citation:
sortie de ton lit là !
Je pense à Jack en tant que coach rambo mais aussi en tant qu’homme aimant whaouuu , cela me booste de nouveau.

J’enlève une oreillette pour être à l’écoute de ma respiration, je réussi à retrouver enfin du 4.20 – 4.17, je look le garmin quand même tous les kilomètres.
Je rejoins le coureur qui a fini le Millau juste devant moi, il semble au plus mal, cela me rassure aussi en ne disant que je ne suis pas seule à souffrir, soyons francs cela fait du bien de savoir cela. Un signe au passage et je file, je remonte aussi un licencié du club de l’Ac Tassin dont je fais partie, qui a tenue une allure impossible pour moi au départ pour 31 km, il m’encourage et je file. salut



Plus que que 3 km, ouf! Je suis heureuse d’arrivée, je rejoins la jeune femme 2 ou 3° du 15 km, je me cale derrière elle, se retourne et pense que je suis sur sa distance donc elle accélère, je la suis jusqu’à l’arrivée, où j’entends les bravos, ainsi que les félicitations du Président de mon ancien club lors de mes débuts. amis



Une arrivée très conviviale avec les félicitations de certains coureurs, on parle de nos chronos et sensations. La remise des prix se fera tardivement pour récompenser les 3 premiers au scratch de toutes les courses. Je suis donc appelée sur le podium ainsi que les deux autres femmes, Sylvie Cartoux-boissy en 2h17,39s premier sur le 31 km





Et là ! Qui vois-je ma petite gagnante de 10s du trail de Toussieu 2 semaines auparavant, lol. J’avoue avoir bien ri avec elle, je ne savais pas qu’elle était là, je ne regarde jamais rien concernant les inscrites ou mes concurrentes de bonne guerre à qui j’ai pris 7 min sur ce parcours. deuxième
Prochaine étape la Saintélyon avec de nouveau cette jeune femme combative. for you



J’en profite pour remercier mes partenaires :

NB et BVSport,
Nutrathlétic,
Xteenex,
Nathan,
Blackdiamond
Ekoi,
Garmin,
Zamst


merci Ainsi que Mon Dieu qui m'a aidé pour cette nouvelle épreuve merci


1 4:10.1 1.00 4:10.1
2 4:17.1 1.00 4:17.1
3 4:14.6 1.00 4:14.7
4 4:13.3 1.00 4:13.3
5 4:16.0 1.00 4:16.0
6 4:31.5 1.00 4:31.5
7 4:16.9 1.00 4:16.9
8 4:21.3 1.00 4:21.3
9 4:21.2 1.00 4:21.2
10 4:22.9 1.00 4:23.0
11 4:18.6 1.00 4:18.6
12 4:19.1 1.00 4:19.2
13 4:23.4 1.00 4:23.5
14 4:25.9 1.00 4:25.9
15 4:25.8 1.00 4:25.8
16 4:39.7 1.00 4:39.7
17 4:26.5 1.00 4:26.5
18 4:25.0 1.00 4:25.1
19 4:34.9 1.00 4:35.0
20 4:32.1 1.00 4:32.1
21 4:26.5 1.00 4:26.5
22 4:32.8 1.00 4:32.8
23 4:42.0 1.00 4:42.0
24 4:17.5 1.00 4:17.5
25 4:27.4 1.00 4:27.5
26 4:31.1 1.00 4:31.2
27 4:31.6 1.00 4:31.6
28 4:17.6 1.00 4:17.6
29 4:17.3 1.00 4:17.4
30 4:21.6 1.00 4:21.7
31 4:24.4 1.00 4:24.5
32 1:12.8 0.30 4:05.8

4 commentaires

Commentaire de Jean-Phi posté le 27-11-2011 à 08:10:56

Encore une belle perf à ton actif, bravo. Le fractionné paye !!! ;-)
L'ischio a bien tenu en +. Que du bon pour la STL. A très bientôt.
JP

Commentaire de sylviesportetfoi posté le 28-11-2011 à 09:36:01

Merci Jean-Phi,

Et toi, du mieux?
For me, je coupe après la STL quand même.
A bientôt,

Commentaire de Jean-Phi posté le 28-11-2011 à 09:48:43

oui "la bête" renait un petit peu de ses cendres. J'ai enfin pu enquiller des 1000 sans douleur !! Quel plaisir !
Bonne sainté et prend soin de toi après surtout ! 2012 sera long !

Commentaire de sylviesportetfoi posté le 28-11-2011 à 14:27:35

Merciiiii, super pour toi, enfin!!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran