Récit de la course : Mara-Trail du Ballon d'Alsace 2011, par poucet

L'auteur : poucet

La course : Mara-Trail du Ballon d'Alsace

Date : 12/6/2011

Lieu : Masevaux (Haut-Rhin)

Affichage : 1263 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Marathon du Ballon d'Alsace 2011

Marathon du Ballon d’Alsace



Cela fait déjà quelques années que j’avais envie d’aller découvrir le Marathon du Ballon d’Alsace. Problème, c’est que cette classique, reference dans le massif vosgien, est généralement organisée le même WE que les 3Ballons, cyclo que j’ai jusqu’à present toujours considérée comme incontournable …. L’an passé, pour une fois, les deux épreuves était prévues sur deux WE consécutifs, et j’avais donc inscrit ce Marathon en bien gros sur le calendrier….. Pourtant inscrite au programme du Trophée des Vosges, l’épreuve à malheureusement été annulée tradivement , les organisateurs ayant jeté l’éponge après 25 éditions ….

Cette année, une nouvelle équipe relance l’épreuve sous un format relooké et rebaptisé Maratrail du Ballon d’Alsace …. La course de montagne et le trail ce n’est pas tout à fait pareil, mais les coureurs sont souvent les mêmes. Et donc, ce Dimanche 12 Juin il y avait 166 coureurs (euh non … trailers) content de retrouver leur Marathon (euh non … leur Maratrail) au départ du Col du Hunsdruck, pour un tour du fond de vallée avec passage au sommet du Ballon d’Alsace et retour sur Masevaux. Trail tout confort quand même, avec pas moins de 4 ravitos annoncés pour les 42,5 km et presque 1800 D+ … et même un p’tit dernier supplémentaire à 5 bornes de l’arrivée.

Ma saison 2011 etant surtout axée vélo, avec comme objectifs principaux le REV (
Raid ExtremVosgien http://www.raidextremevosgien.com/    ) et le PBP ( Paris Brest Paris   http://pbp.kcorp.be/pbp2011/index2.php?lang=fr&cat=accueil&page=edito  ) . Dans cette optique, j’avais donc une nouvelle fois inscrit les 3Ballons au programme sans vraiment penser faire ce Marathon …. Jusqu’à ce que l’intrépide et téméraire Thierry le Bricolo s’inscrive au Trophée des Vosges …. Après avoir un peu contribué à lui refiler gentiment le virus trail, je ne pouvais descemment pas le laisser seul pour la soirée du TDV. Et comme cette année il y a possibilité de faire le challenge en version trail avec 3 courses seulement (au lieu des 6 en version "classqiue"), l’idée à rapidement fait son chemin …. Avec le Petit Ballon délà courru fin Mars et les Marcaires fin Octobre aprés la saison vélo, voilà déjà deux courses quasi "in the pocket" … Pour la dernière je n’avais plus qu’a choisir entre le Maratrail au lendemain des 3Ballons et les Trail du Pays Welche (superbe épreuve aussi) …. 4 jours avant le départ du REV. Je pense avoir opté pour la moins mauvaise solution ….

Je n’ai pas trop trainé Samedi à l’arrivée des 3Ballons. Le temps de papoter quelques instants avec les copains, d’engloutir une assiette de pâtes et de redescendre à la bagnole au bas la Planche , j’ai illico pris la direction de Masevaux afin de récuperer mon dossard, de manière à pouvoir rejoindre directement le départ au col du Hundsruck le lendemain matin …. Avec un enchainement chaud - chaud de ce genre, les minutes de sommeil sont précieuses, faut pas gâcher.



Les jambes étaient évidemment un peu lourdes Dimanche. Mais nous avions une météo idéale, et j’ai retrouvé beaucoup de visages sympas au départ. Quelques allemands et hollandais également dans le peloton, mais beaucoup moins que la veille à Champagney ou les français étaient en minorité. Top départ donné à 8h30 ….. je n’étais pas loin de la ligne, et quelques minutes plus tard pratiquement tout le peloton m’avait déjà remonté … aie aie aie, je n’ai pas voulu regarder derrière pour ne pas me faire peur, mais j’ai rapidement compris que je n’aurais pas les jambes pour aller jouer avec les jeunes de mon âge aujourd’hui !!! Le départ est très exigeant, avec direct une grosse montée qui nous amène vers le Rossberg …. Marche obligatoire pour moi dans ces gros pourcentages, le diesel à du mal là se mettre en route. La vue se dégage la haut, et le parcours devient plus alors raisonnable, on court sur de joli sentiers vallonés dans les prairies, au milieu des troupeaux de vaches. Instants magiques, vraiment "que du bonheur". S’en suit rapidement une première descente vers le Belaker ou une petite douleur me tiraille le mollet droit …. Bon .... je suis obligé de lever (encore) le pied, et je me fais une raison : passer la ligne sans trop de dommage sera un objectif suffisant pour ce jour. De plus je suis parti sans chrono et sans cardio …. Ce sera donc une balade à fond les sensations. Et je me suis vraiment régalé sur ce parcours absolument somptueux, avec beaucoup de sentiers ludiques, et un passage au sommet jouissif (une première pour moi, cyclo p’tit slip qui d’habitude reste sur la route, légerement en contrebas). Nous étions alors à mi parcours … ne restait plus qu’à s’envoyer le retour, globalement en descente sans s’exploser le caissson. J’ai finalement pas mal géré cette affaire en ramassant pas mal de coureurs probablement partis bien trop fort dans le hard du départ.

Avec mon dossard 63, je termine 64 ème en 4h41 et des bricoles (à deux pas de chez Guigusland), très très très heureux d’avoir découvert cette superbe course qui mériterait de garder son véritable nom : Marathon du Ballon d’Alsace …. c’est beau non ???? La Marathon c’est toujours mythique, le Trail c’est souvent un souffle d’aventure, mais le maratrail …. bof bof, ça fait plutôt artificiel, certes un poil tendance, mais en total décalage avec le beau parcours, simple et authentique, un peu rustique, proposé par les organisateurs.

Il y a un mois je courrais le Trail du Wurzel dans le Val de Villé, la plus belle vallée du monde …. Ce Dimanche, dans le petit discours précedant la remise des prix, j’ai appris qu’il y avait une autre « plus belle vallée du monde » : la Vallée de la Doller …. C’est bien vrai qu’elle est très belle aussi cette vallée. Merci à toute l’équipe des Amis de Marathon du Ballon d’Alsace qui nous ont offerts cette magifique journée de sport et de convivialité. Comme de nombreux coureurs l’ont dit au micro, j’ai moi aussi très envie de revenir l’an prochain, avec des jambes un peu moins entammées ….et pourquoi pas avec Bricolo ????
Pour terminer, voici quelques photos de la remise des prix ….. un peu en vrac il est vrai, où les diférentes catégories sont un peu mélangées et ou on a du mal à vraiment discerener les « vrais » podium. Mais bon …. peu importe finalement, il y a eu beaucoup de monde récompensé, les vrais champions et les champions anonymes, et c’est très bien ainsi !!!!

Brice Donischal, double en vainqueur de l’ancienne version en 2008 et 2009, l’un des artisans de la renaissance …. Et à nouveau vainqueur 2011, en 3H22’21’’

Désolé Choki, le première de ces dames (Isabelle Kubicki) avait déjà pliée les gaules … Tu n’auras donc qu’un podium réduit avec Rachel Leitner la seconde et Carole Millet la troisième, deux habituées du TDV ….

Et une p'tite dernière pour le premier V1, un gars de par chez moi, … Philippe Armbruster, un sacré baroudeur, en partance pour le Pérou, ou il va retrouver quelques pointures du trail pour une course par étapes a très haute altitude …. Bon vent Philippe ….

 

Classement Marathon BAL 2011




Il faut toujours connaître les limites du possible ... pour tenter l'impossible dans les meilleures conditions !!!

 

 

 

1 commentaire

Commentaire de JLW posté le 18-06-2011 à 15:03:00

Merci poucet pour ce recit sympa qui me donne envie de le connaitre. Je l'inscris ds un coin de ma memoire.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran