Récit de la course : Championnat de l'Ariège de Cross 2011, par Berty09

L'auteur : Berty09

La course : Championnat de l'Ariège de Cross

Date : 9/1/2011

Lieu : Le Carlaret (Ariège)

Affichage : 569 vues

Distance : 9km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Toujours de boue!

    

     Première course de l'année. Elle se fera sans pression. Ce n'est pas un objectif majeur mais plutôt l'occasion de venir tester la forme du moment. Il faut dire qu'après les écarts de conduite occasionnés par les fêtes de noël, c'est aussi l'occasion d'un bon décrassage. Pour cela, rien de tel qu'un terrain bien gras et quelques mordus lancés dans la mélasse.

 

     L'ambiance est toujours aussi sympa. Tout le monde se pelle mais avec la présence des enfants, c'est la grande famille de l'Ariège qui s'est donné rendez-vous ce dimanche. Enfin, quand je dis grande famille, j'exagère un peu, car au départ on est tout juste 16 entre espoirs et V3.. Par contre, la qualité est là! Du beau monde avec quelques coureurs de niveau régional et même national. Tout ça dans un état d'esprit  des plus convivials.

 

 

 

 cross09_2011_12079.jpg

Deux poussines au passage du pont fraîchement coupé

 

 

     Petite reconnaissance avec quelques poussines du club de Foix...Je suis comme un coq en pâte. Je découvre avec joie, je l'avoue, l'ajout d'une côte au milieu du parcours. Une côte qu'il faudra gravir 7 fois pour boucler les 9 kilomètres. Je sais déjà que 7 ou 8 bonhommes sont hors de portée, il me faudra donc lutter avec les autres. Je laisse partir les costauds et essaye de trouver un bon rythme.

 

 

 cross09_2011_12152.jpg

Ca part fort à l'avant. Derrière ça maitrise

 

 

     L'idéal pour ce terrain, c'est bien sûr d'avoir des pointes mais comme je fais un ou deux cross par an, je n'ai pas encore investi. Du coup, j'ai sorti les chaussures de trail qui pèsent lourd mais qui feront l'affaire pour l'accroche. Après un tour, je rattrape un mec de Pamiers qui est du même niveau que moi. Je le félicite en revenant à sa hauteur car il est passé sous les 38' à son dernier 10 kil. C'est donc un sérieux client pour moi.

 

 

 cross09_2011_12208.jpg

passage téqueunique

 

 

 

     Quand il voit que je le rattrappe, il m'attend et me propose de faire la course ensemble. C'est sympa mais j'ai horeur de ça. Je cours aux sensations et aux défis. C'est donc difficile pour moi de pactiser avec les adversaires, même s'il n'y a chez moi aucune animosité avec mes chers adversaires. Bref, je lui fais comprendre que je préfère la jouer solo. Du coup, après un petit tour passé ensemble, je le lâche au train et je vise le prochain client qui me semble être parti trop vite.

 

 

cross09_2011_12227.jpg

Ca déroule cool

 

 

     Les sensations sont bonnes et je fais une course raisonnable car, entre la boue et la p'tite côte, on risque vite d'exploser. J'enchaîne les tours, encouragé par quelques connaissances à chaque passage, c'est sympa et ça motive. Mais pour moi, la course est jouée. Plus personne en vue, ni devant ni derrière. A moins que...mais oui...quelqu'un se rapproche à grandes enjambées. OK, j'ai compris, je me prends un tour dans la vue. Laisse filer Berty et mate la foulée...c'est du tout bon ça!

 

     J'ai trouvé ma dernière motivation pour ce cross. Plus question de se faire doubler. Eh bé, c'tait moins une, car à peine je fini mon avant-dernier tour que j'entends la foule qui se déchaine pour le sprint de la deuxième place. Un sacré sprint d'ailleurs que je vivrais de dos mais aux premières loges! Bon, faudrait quand même penser à finir ce cross. Il reste un tour à boucler. C'est dur, comme chaque course mais ça passe.

 

 

 cross09_2011_12251.jpg

Sprint pour la 2ème place

 

 

     Bilan de la journée, je me décerne le titre de "meilleur des moins bons" car devant, ça allait vraiment trop vite pour moi. Je fini 9ème, au pied du poduim vétéran et satisfait de ma journée. Ma fille terminera aussi avec la médaille en chocolat...C'est tant pis, y'en aura d'autres. 

 

     Post-scriptum: mauvaise gestion d'après-course. Je ne prends pas le temps du décrassage et bâcle les étirements. Le lendemain, je me fais une lombalgie au boulot! Grosse frayeur car je retrouve tous les symptômes des lumbagos que je croyais avoir définitivement dépassés depuis 5 ans passés sans soucis. Finalement, après 15 jours, je recours de nouveau et respire vraiment!!! C'était surtout un gros avertissement.

 

     Prochain rendez-vous, le 23 km du trail de Gruissan le 13 février...en attendant le grand rendez-vous de la saison: le 40 km des Citadelles fin avril.

 

      Merci Thierry pour les photos.

     

2 commentaires

Commentaire de Yvan11 posté le 28-01-2011 à 07:34:00

Bon décrassage pour lancer l'année !
A la prochaine.

Commentaire de mic31 posté le 03-02-2011 à 10:29:00

Faut pas s'étonner qu'il n'y ait personne, il faut être initié pour connaitre la date et le lieu...
Bravo pour ta course, on se voit à Gruissan.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran