Récit de la course : Triathlon d'Annecy 2010, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : Triathlon d'Annecy

Date : 4/7/2010

Lieu : Annecy (Haute-Savoie)

Affichage : 1837 vues

Distance : 55km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Triathlon International d'Annecy (74)

Je termine aujourd'hui la première "moitié" de saison sportive... 16ème course de l'année, 16ème récit, 3ème Triathlon, 1er Triathlon sous un ciel bleu, you-pi !

 

Une semaine après un Grand Duc pleins de souvenirs (et de souffrances)... Au lendemain d'une leçon de rugby à Marcoussis... Me voici à ce fameux Triathlon d'Annecy. Quoi de plus motivant que de courir un TRI dans un tel cadre ?? Il y a tout, du beau temps, un beau lac, des montagnes !!

 

Je retrouve sur place mes compagnons de club et mes fidèles acolytes CoachDenis et Mathieu. S'ajoutent à eux les supporters du jour, Nelly, mon père, mon frère et ma belle-soeur. Objectif sportif modeste aujourd'hui... Je n'ai pas fait de sport depuis le Grand Duc, je suis crevé, et le parcours s'annonce corsé : 1.5 kil de natation, 43 kil de vélo avec 1 000m de D+ et enfin 10 kil de course à pied. Il me faut donc terminer, et si possible sous les 3 heures...

 

Comme pour le Semi d'Annecy, nous arrivons les derniers au départ !! Décidément on mérite vraiment le titre de boulets du Tri... J'essaye de vite me placer sur l'extérieur gauche mais finalement ce sera départ au fond, au centre... Il nous faut arriver à une première bouée jaune puis on bifurque tout droit jusque dans le canal, génial !!

Note : pas de bouée de canard-diable-géant, je suis déçu.

 

Démarrage habituel, je nage un espèce de crawl de water polo histoire de respirer et de voir où je vais. Tout se passe à merveille, je ne suis pas gêné sur ce coup-là par les autres concurrents, il fait un temps magnifique, l'eau, sans être limpide, est quand même bien claire, et est même limite chaude, un bon 22° bien tassé !

 

Première bouée, je limite la casse au niveau du virage, et c'est parti, tout droit jusqu'au canal ! Pas grand chose à raconter, hormis qu'il y a beaucoup de vagues (est-ce du aux 1 000 participants e, provenance de 15 pays différents ?) et que je nage à mon rythme avec aucune gêne. Ni-ckel.

 

Arrivée au canal, ça c'est cooooool. On passe sous la passerelle, et nous voici à nager dans ce canal ! On a vraiment l'impression de nager comme si nous étions dans un stade !! J'aperçois mon père mais ce n'est pas réciproque !! En mêm temps pas facile de repérer un nageur dans tout ce flot...

 

On arrive à la sortie, ouch, c'est que c'est pentu, on est carrément tiré par des bénévoles, merci !! Un fois les esprits retrouvés, hop hop au trot jusqu'au vélo... Facile à repérer, il est tout seul, tous mes co-GUCistes sont partis !! Et à peine installé j'entends Denis balancer "YES WE CAN". Sachant qu'il prend son temps pour se changer il a du déjà bien carburer à la natation...

 

Chaussettes, chaussures, dossard, casque, sunglasses, c'est bon je suis paré. Et on sort d'Annecy en contemplant le bouchon monstre de voitures qu'on a créé sur deux kilomètres !! Ca va pas rendre le Tri populaire...! Par contre petite appréhension, je roule à 38 km/h, j'en déduis qu'on a le vent dans le dos, et ce n'est pas de bonne augure pour le retour...

 

 

5ème kilomètres pile poil, on tourne à droite au rond-point direction le Col de Leschaux... annoncé à 12 kilomètres !! Mais heureusement, HEUREUSEMENT, au lieu d'une véritable ascension on a plus droit à un gros faux-plat montant. J'a-dore. Je fais toute l'ascension à 20-22 km/h et reprends en MASSE les concurrents, y compris des filles parties avec 5 mn d'avance. Je savoure surtout de reprendre quelques anglish (vus : oxford, manchester, etc...!!) !!

 

Bon, je me fais aussi passer par des gros cuissots, dont deux italiens et un caennais dont je chambre les qualités de grimpeur ! Un gars de Bourg me reconnait aussi, "hé t'es mon pote de Bourg", sympatoche ! Par contre j'ai beau avoir un rythme plus que correct, pas de Guciste à reprendre. On nous annonce le sommet à 2.5 kil, ça commence à s'aplanir, j'envoie ce qu'il faut... pour m'apercevoir qu'il reste un coup de c** juste après le ravitaillement, et là ça grimpe sévère ! Je souffre en silence...

 

Ouf, on bascule, et direct j'accroche un groupe de 6-7 coureurs... que finalement je décroche... Vraiment, la descente en vélo de route, il existe une technique, et moi je ne l'ai visiblement pas... Je me souviens notamment d'une grande courbe à négocier, et un avion de chasse me fait un extérieur à toute berzingue, "SCHUMACHER" m'écris-je !!

 

Ajoutons à celà que la descente est quand même assez technique, énormément de virages, et la grande majorité en aveugle. Bon allez, faut limiter les dégâts. Puis un coup de c** arrive, 1.5 bons kilomètres, les autres disent qu'il restera ensuite un coup de c** similaire et que ça en sera fini du vélo... On en profite pour admirer le panorama... Cette  verdure... Ce Lac majestueux, au loin, si bas maintenant...! Magnifique.

 

Et je profite de ces moments pour "ambiancer" la course, avec un coucou personnalisé à chacun des supporters posté au bord de la route, de la famille qui pique-nique au papy qui a sorti sa chaise à l'ombre, un régal !! Et il faut dire que POUR UNE FOIS les concurrents sont détendus, ça discute, ça rigole, ça échange, j'en viens à me demander "est-on vraiment sur un tri" ??

 

Dernière montée... et quelle montée... La vache, c'est pas un kilomètre que ça dure mais minimum 5 !! Ca cale sévère, hormis pour les gros cuissots. En plus voilà la seule et unique partie du parcours où il y a zéro vent ! Et quelle chaleur tout à coup. Heureusement, bénédiction des Dieux, un type nous arrose avec son gros tuyau (d'arrosage), m-e-r-c-i.

 

Enfin on en termine, le retour n'est qu'une formalité, pas de place sur la route à cause des voitures, ça drafte à foison. Et finalement pas de vent. J'en termine en 1h32mn29, ravi de passer à la course à pied.

 

Hop on dépose le casque, changement de chaussures, c'est reparti. 2h09, la passage sous les 3h est jouable. Ravitaillement d'entrée et c'est par-ti.

 

 

Ca devient une habitude, je ne vois personne pendant 2 kilomètres, et d'un seul coup je reprends des coureurs en nombre. Je croise déjà les Gucistes, certains finissent leur seconde boucle, ouch ! Petit passage sur chemins, on arrive à un panneau 2 kil, moi qui pensais en avoir fait 4 ! Ca va être long, j'ai déjà mal aux jambes, et en plus aux cuisses, comme à la fin du Grand Duc.

 

Je croise Denis étonné de déjà me voir, moi je ne m'en rends pas compte vu que je n'ai aucune idée de quand on fera le demi-tour. Au final il a 4 à 5 minutes d'avance, à la régulière ça va être tendu. Je me fais doubler par les fusées qui en terminent avec leur second tour, ouch...

 

Allez on en termine avec cette première boucle, juste après avoir croisé le fan-club hétéroclite du jour ! Avec mon frère en chemise hawaïenne, wouarf ! Re-ravitaillement et c'est reparti pour la chasse au Den's. J'ai un très bon rythme, par contre j'ai mal, mais je pense déjà à l'après. Psychologiquement on est sur le retour, ça aide aussi.

 

Kil 7, on rejoint cette ligne droite de croisement, je vais pouvoir voir où on en est des positions. Et au final, Mathieu est juste là, dans son premier tour, et Denis a un gros point de côté, obligé de marcher. 

 

Pour ma part, j'en termine avec cette partie, j'accélère car chaque place glanée est du bonus, j'ai même droit à une petite bagarre avec un gars de l'ALE Echirolles qui s'accroche. J'aperçois au loin le chrono qui affiche 2h54mn40sec, je fonce fonce fonce pour passer sous les 2h55 et C'EST FAIT en 2h54mn58sec !!

 

Euphorique. J'en termine avec ce quasi trop-plein de sport par une nouvelle performance (ramené à mon humble niveau, plus que modeste par rapport aux 1000 concurrents). Maintenant c'est repos, repos et repos, en attendant la Christolaise que j'avais loupé l'an passé.

 

 

...Et je terminerai par un grand merci aux supporters patients, ça change la donne d'être attendu !

Et un autre bravo côté organisation, car en plus du cadre et de l'ambiance différente,  ils étaient impeccables... Et on a été gâté, polo, bidon, parure de stylo, wouh...!

 

 

 

3 commentaires

Commentaire de aymeric posté le 05-07-2010 à 21:53:00

Content que ça t'ait plu! En tant qu'hydro, j'étais du côté organisation hier.

J'ai pu apercevoir de manière privilégiée la "boucherie" sur la nat depuis un pédalo, et également vous voir souffrir depuis mon poste de signaleur sous la chaleur lors de la cap.

La journée s'est terminée bien tard et sous le déluge de la fin d'après midi, mais c'est bien d'être de "l'autre côté" une fois dans l'année : on apprécie d'autant plus les efforts consentis par les organisateurs de chacun des triathlons de la région!

Bonne récup...

Commentaire de l ignoble posté le 06-07-2010 à 07:59:00

trop fort ce bouck,encore bravo a toi,et bonjour a la corse

Commentaire de LtBlueb posté le 07-07-2010 à 00:02:00

900 au départ ca fait du monde !!
16 courses, autant de CRs en 26 semaines !! j'ai du mal à suivre :)) bravo !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran