Récit de la course : La Foulée Printanière de Sorbiers - 17 km 2010, par torchure

L'auteur : torchure

La course : La Foulée Printanière de Sorbiers - 17 km

Date : 20/3/2010

Lieu : Sorbiers (Loire)

Affichage : 1008 vues

Distance : 17km

Objectif : Se défoncer

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Foulée printanière....

20 mars 2010 – Foulée printanière de Sorbiers.

 

Dans ma préparation au MMB 2010, j'ai choisis de faire un tour par Sorbiers pour me tester après quelques mois d'entrainement un peu plus complet que l'année dernière. En effet j'enchaine dorénavant 3 séances par semaine grâce aux conseils de Bruno Heubi. En plus ca fait 3 semaines que j'alterne la course à pied avec des exercices de muscu simple pour le bas du corps.

 

La semaine précédant la  foulée printanière sera constituée uniquement de séances de muscu. Mon emploi du temps ne m'aura pas permis de sortir courir…

 

L'objectif de cette course est de faire mieux que l'année dernière avec un objectif de 1h35 au lieu de 1h45.

 

Le départ est donné à 15h du parc Freysse. C'est donc à 14h que l'on se donne rendez vous avec Jean No.

Retrait des dossards sous le chapiteau monté pour l'occasion. Retour à la voiture pour se changer. Quelle tenue d'ailleurs ??? Tee shirt Capsule, casquette Kikou et collant long. Retour au parc pour voir partir les 9km et petit échauffement rapide.

Bien sûr un petit pipi juste avant de se placer sur la ligne.

Nous laissons Fabienne et Benoit bien postés pour faire quelques photos.

On se place au milieu des coureurs et le départ est donné.

Nous commençons par un tour du parc qui permet au peloton de s'étirer. Jean No part vite devant et j'essaie de le suivre à distance. Le départ est assez rapide. Je continu sur ma lancée et double quelques concurrents. Le tour du parc est bouclé assez vite. Je repasse devant nos supporters avec un petit sourir. Juste avant la sortie du parc, je laisse passer deux concurrentes (galanterie oblige). La première montée à travers le lotissement est assez sévère mais je la monte en courant sans  trop de difficulté. C'est l'occasion de doubler encore quelques coureurs. Mon cardio m'indique 180…. Il est temps de lever un peu le pied. Mes cuisses commencent à bien me faire mal. Si je veux finir ces 17km, il va falloir ralentir. A la fin du goudron j'aperçois Jean No juste au dessus de moi. Il semble facile. Moi je lève le pied et passe en mode marche rapide. Quelques concurrents me doublent, j'essaie de m'accrocher mais je paie cash mon départ trop rapide. Une succession de montées/descentes nous emmène jusqu'au premier ravito solide. Un pruneau, 2 abricots secs (voir très secs….), un bonjour/merci aux bénévoles, un sourire en passant à nos deux supporters et on attaque la montée au point culminant. On traverse un joli bois avant d'arriver sur une partie goudronnée qui m'avait bien tuée l'année dernière. (une longue montée ventée) La concurrente (la brune) que j'avais laissé passer à la sortie du parc décide d'abandonner.. on arrivera à lui faire reprendre raison…

Je passe assez bien cette difficulté et me voila au Pilon (deuxième ravito solide). J'ai  4 minutes d'avance sur l'année dernière. Je mange un petit bout de pain d'épice, un bonjour/merci, un ramassage/poubellage de gobelets et c'est repartit.

Un petit bisou à ma supportrice… et là : un des bénévoles veut me disqualifier pour "bisous prohibé"…  je lui cours après, pour lui arracher un bisou… en vain !!!

 

Trêve de bêtises et de rigolades, j'attaque la descente. Mes cuisses sont déjà bien dures mais  je me lance à la poursuite de Jean No annoncé à 5 minutes…

Je double quelques coureurs dans la descente et j'aperçois la deuxième concurrente que j'ai laissé passer à la sortie du parc (la blonde). Je la rejoins juste devant la maison de My… je m'arrête quelques secondes/minute pour embrasser mon petit Livan... et c'est repartit.

J'enchaine assez bien les montées/descentes suivantes en alternant marche et course. Je me paie le luxe de répondre au téléphone et de discuter avec ma frangine...

A la fin de la dernière montée, j'arrive enfin à distancer la concurrente blonde … je sais que l'arrivée est proche. Je m'efforce à accélérer. Je sais que je n'arriverai pas à passer en dessous des 1h35… tant pis. Je fais mon entrée dans le parc, je double un concurrent qui souffre de crampes... un petit mot et j'accélère encore… Jean No vient à ma rencontre pour finir ensemble et c'est partit pour un final au sprint…. J'accélère, j'accélère…… et je passe la ligne d'arrivée à plus de 15km/h !!

 

Je suis naze !!! mais tellement content d'avoir tout donné !!! D'habitude je n'ose pas m'arracher en course, j'essaye d'en garder un maximum sous le pied pour bien finir. Pour une fois, j'ai joué le chrono et je me suis bien amusé.

 

Résultat : 1h38 juste 7 minutes derrière Jean No…

 

On profite du buffet, de la douche bouillante…. Et on se retrouve pour passer la soirée ensemble en soignant bien la réhydratation !!!!

 

Un grand merci à Fabi, Benoit, les ferrets, sandrine (par téléphone) pour nous avoir encouragés, et à Jean No pour m'avoir servit de lièvre (de loin).

 

Une course bien sympathique, avec un super tracé et des bénévoles très sympas !

 

Et un coup de chapeau à Fred B. qui fini 14eme, les mains dans les poches !!!!!

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran