Récit de la course : Semi-Marathon de Paris 2010, par christo93

L'auteur : christo93

La course : Semi-Marathon de Paris

Date : 7/3/2010

Lieu : Paris 12 (Paris)

Affichage : 512 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Faire un temps

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

On continue la préparation pour le MDP

 

Après les 45' 36" réalisées aux foulées de Vincennes, arrive le deuxième jalon du plan de préparation que j'essaie d'appliquer comme préconisent les magazines : le semi de Paris !

J'ai trouvé le village expo très sympa quand je suis venu retirer mon dossard samedi avec mes enfants, très bien organisé avec une bonne ambiance

Plus compliqué le dimanche matin...

Après avoir garé la voiture, j'ai un peu de temps devant moi, je décide d'aller faire un tour au village départ au parc floral car je découvre tardivement que l'entreprise pour laquelle je travaille fait partie des sponsors et assurera notre ravitaillement en eau, alors pourquoi pas saluer les collègues !

Gros problème, quand je veux ressortir, une marée humaine tente d'entrer déposer ses affaires aux vestiaires, je mettrai plus de 30' pour m'échappper : résultat j'arrive aux sas juste 5 minutes avant le départ.

A l'entrée du bleu, la sécurité me ferme la porte au nez car complètement full, finalement j'arrive à rentrer in-extremis par l'autre coté juste avant le coup de pistolet.

Pour viser les 3h40 le 11 Avril, le manuel du petit coureur (très) amateur me dit qu'il faut aller chercher le semi de préparation entre 1h40 et 1h45, en courant la deuxième partie un peu plus rapide

Comme suis un garçon discipliné, je programme mon GPS à 5' au kil, en me disant que j'accélerrai au  15ème si j'en ai encore sous le pied.

J'aime bien l'ambiance des grandes courses mais beaucoup moins les bouchons. Je n'ai même pas besoin de surveiller le chrono pour ne pas partir trop vite : il y a tellement de monde qu'il faut faire en permanence faire attention de tous les cotés et ça calme les vélléités d'en mettre une couche trop tôt.

Les premiers 10 kil sont super agréables, le parcours étant très roulant sur cette première moitié. Je passe en 49' 30" en m'efforçant de rester le plus relaché possible. C'est ensuite beaucoup plus fluide et je  m'oblige à rester le plus régulier possible pour arriver au 15ème en un peu moins d'1h14. La descente de la rue Taine arrive juste à compenser la remontée de la rue Daumesnil.

J'accélère comme prévu à 4' 45" au kil passé le 15ème, malgré le faux-plat de Gravelle et le vent de face glacial. J'arrive à tenir la cadence jusqu'au bout même si le dernier kilomètre m'a paru vachement long !

Au final 1h43'16", soit pile-poil au milieu de la fourchette fixée, en ayant vraiment pas eu la sensation de me mettre dans le rouge.

ça manque  encore d'un peu de sorties longues dominicales pour l'endurance, mais je commence à y croire à l'objectif d'être sous les 3h45 dans un mois.

ça bouchonne un peu beaucoup pour enlever la puce, mais j'apprendrai plus tard que ça a été une vraie galère pour ceux arrivés en plus d'1h50 qui ont piétiné avant de pouvoir franchir la ligne, alors je ne me plains pas !

Je continue mon apprentissage, après un bizuthage à 4h15 l'année dernière, puis la descente à 3h55 à Reims, RDV sur les Champs le 11 Avril pour casser maintenant la barrière des 3h45.

A +

Christophe

 

 

 

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran