Récit de la course : Le Printemps d'Ozon Courir - 21.1 km 2010, par totoro

L'auteur : totoro

La course : Le Printemps d'Ozon Courir - 21.1 km

Date : 14/3/2010

Lieu : St Symphorien D'Ozon (Rhône)

Affichage : 1301 vues

Distance : 21.1km

Matos : Mizuno Fortis 2

Objectif : Battre un record

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Mais comment j'ai fait ???

Sur ma faible expérience de la course à pied (14 mois de pratique), c'est la deuxième fois que je vais participer à cette course. C'était ma première compétition l'année dernière et j'avais envie de voir ce que cela faisait de revenir sur une course et un parcours que je connaissais (un peu ...), surtout que j'avais bien aimé le parcours : un semi avec 260m de D+, avec une belle montée de col (c'est pas non plus l'Alpe d'Huez !).

Ce semi fait partie de ma préparation pour la Route du Louvre 2010 : mon premier marathon.

Côté semi, mon expérience se limite pour l'instant à l'édition 2009 et au semi de Lyon pour lequel j'avais établi mon record à 1h37. Ce dimanche, l'objectif est de faire mieux que l'année dernière (1h42). Ma seule compétition de 2010 était un 10kms : les foulées san-priotes.

Comme d'habitude, tout commence par un réveil à 6h, dur car la veille j'ai joué au bucheron. J'avale mon traditionnel et toujours aussi bon bol de céréales nappé de miel et un jus de pomme ! Je prends la voiture pour rejoindre Saint Symphorien d'Ozon. J'arrive à 7h45, je n'ai aucun souci pour me garer ... Je vais prendre mon dossard et remarque que le lieu de départ a changé. Je retourne à la voiture pour fermer les yeux quelque peu. Je refait surface à 8h30 pour me changer et débuter l'échauffement. En sortant de la voiture, je remarque que la vent a bien forcé entre temps. Aucun commmentaire sur la température, il fait toujours aussi froid : mais quand se termine l'hiver? Ah oui le 22 Mars ... 'tain encore une semaine à patienter, le printemps a intérêt à être à l'heure !

Sur la ligne de départ, le vent est carrément décoiffant !!! Ca va être dur de faire bonne figure devant Photogone ;-) Je discute avec un gars qui fait le 10kms et qui a des chaussures top classes : des Zoot, je ne connaissais pas, je ne serais pas venu pour rien !

9h00 : c'est le départ, je suis bien placé et suffisamment abrité pour ne pas subir le vent de face et comme la route est globalement en descente, je boucle le premier kilo en 4'05, très, trop ?, rapide donc. Au deuxième kilo, les choses changent car nous abordons une première côte sur environ 200m, pas très longue mais assez raide, je passe en forçant un peu, le souffle est bon mais au sommet, au milieu des champs, le vent me cloue à la terre ... Jusqu'au kilomètre 6, le vent est de face et franchement pénible mais je sens que je suis bien car je passe au kilo 5 en un peu plus de 22mn, beaucoup plus rapide que ce que j'avais prévu mais je suis bien, chaud mais pas fatigué (dixit Jean-Claude) ... Au ravito, je choppe un verre de boisson énergétique, chose que je vais réitérer à chaque ravitaillement. Ensuite on change de cap pour avoir le vent de côté et direction le col de Bel Air. On en finit aussi avec les chemins pierreux pour la route et c'est pas un luxe, je trouve que je perds beaucoup d'énergie sur un terrain non bitumé (par manque d'expérience certainement).

Jusqu'au 10ème,  je me suis fait essentiellement doubler, ça m'emmerde mais c'est normal. J'arrive au kilo 10 en 44'30, là j'avoue que je n'en reviens pas, pourtant j'avais bien démarré le chrono lors du coup de feu de départ ...

A partir du ravito du 10ème, le col de Bel Air est à gravir et là les choses commencent à changer pour le classement, je m'accroche au dossard 81 qui m'encourage. Je le remercie car je ne peux que le suivre et malheureusement pas le relayer. On en profite pour remonter un paquet de coureurs. Plus de 2 kms de montée sans répis à un rythme de 5' au kilo soit 30''/kilo de mieux que l'année dernière.

Arrivé au col, je laisse filer le Monsieur dossard 81 et le remercie encore mais je n'arrive pas à le suivre sur le plat. Sur le plateau, c'est une succession de faux plats montant et descendant, forcément usant. Je passe en 1h pile au kilo 13 et là, je prends conscience que je peux vraiment faire un truc (à mon niveau évidemment). Je suis esseulé et commence à puiser, surtout dans la partie montante du 15ème. Je sers les dents car même s'il reste encore 6 kilomètres, je sais qu'il y a 2 kilos de descente. Pendant celle-ci, je me libère car malgré mon poids plume, je double un max et me rapproche du dossard 81, je le double. J'aurai bien aimé qu'il prenne ma roue ...

Les trois derniers kilomètres, j'essaye de ne pas m'emballer car il reste un beau raidillon au 20ème. Je garde l'allure, je rejoins un petit groupe en bas de la dernière côte et là, je donne tout au mental ! Au sommet, on se reprend le vent de face jusqu'à l'arrivée. Du coup, j'arrive pas vraiment à taper un dernier sprint  ... ça faisait un moment que j'avais pas regarder le chrono alors quelle ne fut pas ma surprise de voir 1h34'03'' soit 8' de moins que l'année dernière et 3' de moins que sur le semi de Lyon, pourtant très plat ! Encore aujourd'hui en écrivant ce cr, je me demande si c'est vraiment moi qui est fait ce chrono ... je fais quand même du 8km/h en endurance fondamentale !

Je reste sur la ligne d'arrivée pour attendre Monsieur dossard 81 pour le féliciter et encore une fois le remercier du coup de main. Ensuite, direction la salle pour boire la méritée soupe chaude de cresson car dehors il caille toujours sévère !

Cette course sera à coup sûr un excellent souvenir ! je n'ai pas dit un mot sur l'organisation car tout était ok, bravo à eux et je pense que je reviendrai encore !

Merci pour votre lecture et à très bientôt sur la Route ... du Louvre !

7 commentaires

Commentaire de franck de Brignais posté le 15-03-2010 à 22:14:00

Alors la chapeau !! Un peu plus d'un an que tu coures et tu boucles un semi en 1"34 !! Tout simplement bravo ... il était loin d'être simple et plusieurs relances étaient nécessaires ! Au plaisir d'une prochaine lecture.
PS: Moi j'ai trouvé que le col ressemblait à l'Alpes d'Huez, comme quoi ... ;)

Commentaire de Berty09 posté le 15-03-2010 à 23:02:00

Bravo, belle course bien gérée! Même pas pas un petit coup de moins bien. Bonne chance pour la suite.

Commentaire de Girith posté le 16-03-2010 à 09:46:00

merci pour ton cr et bravo pour ta perf ;)

Commentaire de Byzance posté le 16-03-2010 à 20:57:00

Bravo ! Impressionnant !
Si tu veux faire une course sympa dans les chemins, tu as les foulées de l'inverse à l'automne juste à côté de ST Symphorien.

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 16-03-2010 à 22:38:00

C'est qu'il progresse mon ami Totoro !

Pense à agrandir ta police si tu veux que les vieux continuent à te lire !

Commentaire de totoro posté le 17-03-2010 à 09:55:00

Le Lutin a dit !

Commentaire de fpoyet posté le 17-03-2010 à 18:45:00

Un grand bravo à toi ! Belle perf, surtout avec ce dénivellé !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran