Récit de la course : Les Foulées Pédestres d'Houplin Ancoisne 2010, par chocange

L'auteur : chocange

La course : Les Foulées Pédestres d'Houplin Ancoisne

Date : 14/3/2010

Lieu : Houplin Ancoisne (Nord)

Affichage : 942 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Floulées pédestre Houplin-Ancoisne

Ce dimanche 14 mars, se sont déroulées les Foulées pédestres d'Houplin-Ancoisne. N'étant pas encore inscrite, je m'inscris sur place . On m'annonce alors que le parcour a changé. En effet, on ne fait plus qu'un tour dans la gîte (ce qui signifie qu'on passe les buttes qu'une seule fois, ce qui est très bien). 

Je décide alors d'aller faire le repérage du parcour qui me semble un peu complexe. 

L'heure du départ approche je vais m'échauffer sur le parcours. D'autres coureurs sont là et on se pose tous la même question, dans quel sens passe ton à cet enroit, et à celui-là...?

Sachant que j'aurais beaucoup de monde devant moi, je ne m'inquiète pas et poursuit mon échauffement. 

10h15 arrive. Direction la ligne de départ. Photos de groupes avec les différents athlétes du club. Et hop, le départ est donné.

J'ai beaucoup de mal à me faufiler et je m'énerve un peu sur les gens qui comme d'habitude tourne en 1h00 le 10kilomètres et qui se mettent quand même devant au départ. Je n'ai rien contre les gens qui court moins vite, mais pour leur sécurité et pour la notre ils devraient se mettre derrière au départ.

Enfin j'arrive à me faufiler. Au bout de ce que j'appelerai la ligne de départ, nous arrivons sur le parking du parc Mosaic. Nous passons à l'intérieur en zingzagant légèrement. Ce que j'aime beaucoup car c'est là que j'arrive à relancer. Puis, nous sortons en passant par le côté du canal et on remonte de l'autre côté du pont. Direction la Gîte. 

Je passe le deuxième kilomètre, sans avoir vu le premier. 

Arrivés à la gîte, nous commencons tout doucement en bas, puis nous montons. C'est là que ça se complique un peu. Nous prenons les buttes dans le sens inverse des années précédentes. Ce qui n'est pas plus facile.

On monte, on descend, on remonte. Le troisième kilomètres est là. Puis on remonte et ainsi de suite. 

Pour finir nous descendons au niveau du 5ème kilomètres environ. Le ravitaillement est là. Comme d'habitude, sur un 10 kilomètre, je n'en prend pas. 

Je poursuis ma course et sais que désormé c'est du plat, donc il faut que j'essaye d'augmenter un peu le rythme. Là, je croise un athléte du club qui lui fait son footing de préparation au marathon. Il m'encourage, et me dit que je suis 2ème (femme, bien évidemment). Je sais que ça n'est pas le cas, mais je ne peux pas lui dire. Puis, au bout d'un kilomètre, je le recroise et il me dit qu'il s'est trompé et que je suis 5ème (ce qui me parait plus probable), mais il me dit aussi qu'il y a une femme à 50m derrière moi. Donc, il ne faut pas que je craque. 

Je me sens de mieux en mieux sur cette course. J'ai vraiment la sensation de voler. Je ne ressens aucune douleur ni fatigue, ce qui est très bien. 

Je vois le 6ème, puis le 7ème kilomètres. Quand au 8ème je ne l'ai pas vu. 

Nous sortons de la gîte, en montant le pont. Là, les encouragement de mon mari et mon père me booste d'autant plus. 

On descend le pont et on se dirige vers le parking du début. 

Du côté du canal on se croise et je vois les premières filles qui sont loin devant. Mais je ne me démoralise pas et continue sur ma lancée en espèrant que celle qui est derrière moi ne me double pas. Le 9ème kilomètre est là, et je sens que j'ai les jambes pour accélérer un peu. Vu mon état de forme je pense battre mon record, ou du moins faire mieux qu'a Fleurbaix le week-end dernier. 

Je passe la ligne d'arriver et je n'ai aucune idée de mon temps, car je cours à la sensation et pas au chrono. Un homme devant moi me dit que je dois être dans les 46minutes. Je suis un peu deçu. Mais en même temps, très contente de ma course, car ça a passé très vite.

Les résultats tombent, je finie 5ème en 45min 48s, 12s devant la 6ème qui n'a pas réussit à revenir sur moi. 

Je suis donc très satisfaite de ce résultat, car le parcour n'est pas facile. Il demeure quand même plus facile qu'avant. D'ailleurs, les autres athlétes du club sont tous d'accord avec moi pour dire qu'il est  mieux et plus agréable. 

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran