Récit de la course : Le Défi Vellave - 37 km 2010, par Jean-Phi

L'auteur : Jean-Phi

La course : Le Défi Vellave - 37 km

Date : 7/3/2010

Lieu : Monistrol Sur Loire (Haute-Loire)

Affichage : 1143 vues

Distance : 37km

Matos : Forerunner 305
Asics trabucco 11
Wasp 7l

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Mon défi vellave 2010

La semaine précédant la course avait plutôt mal commencée : Malade lundi arrêté mardi et mercredi, je ne voyais pas bien comment j'allais faire pour venir courir ce fameux défi Vellave. Monistrol, je connais un peu. J'ai déjà fait la course en 2009 (le 35) et j'en avais bien bavé faute de fond.
Je reprends l'entraînement tant bien que mal le mercredi soir sous antibio en toussant comme un fumeur les jambes dures et le souffle court.
Cette même semaine se terminera mieux. Je réaliserai tout de même 3 footings entre mercredi et samedi, reprendrai le boulot et surtout, j'ai le plaisir d'apprendre que mon dossard m'est offert par Badgone ! Pour le coup, plus question de me défiler, je me dois d'honorer cette belle surprise.

Dimanche matin 08h00 à Monistrol, il fait -7°, je suis gelé, je tousse toujours autant mais je retire mon dossard. Et tout de suite, ça va beaucoup mieux ! L'ambiance est chaleureuse comme un mois de juin, les bénévoles charmant(e)s. Je me change rapidement, enfile mon buff kikou et file me mettre au chaud en attendant le départ. J'ai le dos tourné quand j'entends un tonitruant : "tiens, un kikoureur !" J'ai juste le temps de me retourner qu'on me saisit la main en me disant : "Salut, je suis Badgone !" C'est donc lui, le grand (il est très grand pour moi) Badgone du forum !!J'ai le plaisir d'être présenté à sa compagne Martine Volay, grande coureuse, grand talent que je connais de réputation. Et j'ai la chance aujourd'hui de la rencontrer ! Je ne sais pas encore que nous ferons la course quasiment ensemble....

Top départ avec un peu de retard et nous partons très vite. En effet, le départ est en descente et il convient d'être prudent au départ, faute de quoi, on peut le payer cash. J'en sais quelque chose depuis 2009. Le bitume est très dur en raison du froid, les chemins le seront tout autant et, cerise sur le gâteau, très verglacés. Un vrai trail hivernal avec même des flocons à 15 jours du printemps ! Pas de quoi se réchauffer vraiment... La 1° partie jusqu'au km 7 est très roulante, de temps en temps un peu vallonnée, ça permet de bien étirer le peloton. Les cadors sont partis loin devant, nous nous retrouvons coureurs du 37 et du 20 mélangés. Pas simple pour le rythme. Je préfère aller à mon train plutôt que de tenter de suivre. Je resterai très prudent sur toute la 1° partie, un ton en dessous de ce que j'aurais pu donner mais il faut savoir se préserver et puis je suis là pour me tester avant le Ventoux. Pas pour faire un chrono. De toute façon le chrono, ce n'est pas vraiment pour moi aujourd'hui.
Nous alternons avec des montées courtes et très cassantes en single et des pistes plus larges et roulantes, c'est un vrai plaisir d'être là. Technique, sympa, tout est bien.
Arrivés à la bifurcation au 11° kil, il faut choisir entre le 20 et le 37 ; je prends sans réfléchir la direction du 37, c'est l'objectif du jour.
Nous attaquons une belle côte qui permet de bien sentir qu'il fait froid et nous poursuivons sur un plateau à travers champ. Au loin, un clocher, les cloches, je continue mon chemin machinalement, suivi par une 10aine de coureurs. Au bout de 15 mn, nous nous retrouvons à la chapelle d'Aurec. Curieux, c'est un peu tôt. Un bénévole très surpris nous demande si nous sommes sur le 37, nous répondons que oui. Catastrophe, nous sommes au 27 (alors que mon gps affiche 13 bornes). Un débalisage sauvage et  c'est 2 bornes de trop et un quart d'heure de perdu ! Nous repartons vite fait d'où nous venons et retrouvons notre chemin. Tant pis définitivement pour le chrono. Il faut gérer.

Arrivé au ravito (18,5kms), j'ai le plaisir  de voir arriver la 1° féminine, Martine Volay,  juste derrière moi. Nous repartirons ensemble et ferons quasiment toute la course au même rythme. Je profite du ravito pour signaler un jeune coureur en simple t-shirt et sans gants qui a l'air de souffrir du froid. J'espère qu'ils ne le laisseront pas repartir car vu le froid, c'est très dangereux et surtout inconscient de sa part
Pour ma part, et en raison du froid, j'ai les jambes dures. Ca ne s'arrangera pas avec les successions de côtes à venir et encore moins par les passages à gué de ruisseaux ! Malgré tout, le moral est là et je me retrouve assez vite au km 28,5, pour le 2° ravito. Badgone attend Martine, il a la gentillesse de prendre de mes nouvelles et de m'encourager. Ca me redonne de la force pour couvrir les 9 derniers kms. Je pars la fleur au fusil (ou presque) en sachant que dans tous les cas, j'aurai réalisé une course correcte eu égard à ma forme du jour. C'est donc tranquillement que je déroule ma foulée de plus en plus dure (je n'aurai jamais réussi à me réchauffer sur le parcours). Nous rentrons dans la ville avex un final un peu changé et un peu moins pittoresque que l'an dernier (pour cause de verglas je suppose). Nous descendons le parc pour aborder la montée vers le château lorsque la dernière surprise est là ! LA traversée du ruisseau, complètement à gué. Je m'élance pour traverser en une seule enjambée et me retrouve aspergé d'eau glacée. J'ai de l'eau bien à mi mollet ! Ceci achève de me rigidifier les pieds et me congeler définitivement ! Il reste 800m à parcourir et puis c'est l'arrivée devant le château, tout de rose revêtu, c'est très sympa. Le speaker annonce mon arrivée, par mon prénom et mon nom s'il vous plait (!), un encouragement de Badgone qui me demande si Martine arrive (elle est juste derrière moi) et je grimpe les marches d'escalier. Dans ma précipitation, je manque de m'étaler face contre terre ! Il est temps d'arriver et d'aller se réchauffer. Petit ravito, on file se changer dans la voiture et on "court" refaire la course autour du repas offert par l'organisation. Quel pied !Finalement, une 58° place pour moi en 4h31 et un gps à 39 kms (ben oui, fallait pas se perdre !)

I'LL BE BACK !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

3 commentaires

Commentaire de millénium posté le 09-03-2010 à 15:48:00

et bien ! Quel dommage que tu es eu cette erreur de parcours !
Mais bravo pour ta course et ton sourire , malgré le froid et la fatigue.
Au plaisir de se (re)croiser

Commentaire de martinev posté le 09-03-2010 à 17:01:00

Bravo pour ta course, ce fut un plaisir de partager un bout de chemin avec toi.

A bientôt

Récupère bien.

Commentaire de testudo42 posté le 09-03-2010 à 20:44:00

Bravo, c'est courageux à toi de t'être lancé sur une épreuve aussi dure malgré des problèmes de santé, félicitations pour ta ténacité!!!
jean-louis

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran