Récit de la course : Le Challenge Run and Skate 2010, par Schtroumpfette74

L'auteur : Schtroumpfette74

La course : Le Challenge Run and Skate

Date : 28/2/2010

Lieu : Chamonix Mont Blanc (Haute-Savoie)

Affichage : 670 vues

Distance : 30km

Objectif : Pas d'objectif

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

3ème challenge Run and Skate

Ce dimanche en ouvrant les volets à 6h30, j’avais comme une sensation de déjà-vu… encore un temps de mer… pour le Run and Skate ! Les nuages étaient lourds et chargés et ne présageaient rien de bon pour le reste de la journée. Heureusement, le vent qui avait soufflé fort pendant la nuit s’était calmé.

Je pars sur Chamonix avec mon frère Cyril (la_marmotte_parano) et sa copine Emilie. Cyril s’est inscrit comme moi sur la course en individuel et Emilie en équipe mixte avec mon père (elle sur la course à pied et mon père pour la partie ski de fond).

Petit rappel de l’épreuve : le principe est d’enchainer 12 kms de trail sur neige (voire même glace !) et 18 km de ski de fond. Il est également possible de réaliser cette épreuve en relais.

Et depuis que ce challenge est né à Chamonix il y a 3 ans, les organisateurs enchainent la malédiction sur la météo : 1ère édition sous la pluie avec nécessité de réaliser le parcours ski de fond à Argentière puis retour sur Chamonix en trail, et 2ème édition sous la neige avec 15 à 20 cm de neige qui s’étaient posés sur la piste de ski de fond pendant la partie course à pied et avaient fait souffrir les skieurs dans la poudreuse.

Cette année, la pluie nous accueille à Cluses. Là, on se demande une fois de plus qu’est ce qui nous a tiré du lit douillet pour se lever à l’aube et aller goûter à l’humidité ambiante. Non, non on n’est pas maso, mais on sait qu’une fois en course on oublie souvent les conditions météo et qu’à la fin on sera heureux d’avoir terminé et d’être allé au bout de cette belle épreuve.

 

img_5209-1267527113.jpg

                                                                      source : http://www.chamonixsport.com 

Arrivée à Cham : bizarrement j’ai l’impression de connaître toutes les têtes, les habitués du Run and Skate et il y a un gros niveau : les frères Gachet revenus pour défendre leur titre en individuel, Sylvie Négro, Stany Paumier, Sébastien Chaigneau qui court la partie trail… Je retrouve les gens de l’AVOC : Benoît et Richard, Ptit Seb et Lionel, et Christophe qui lui participe en individuel. Il y a aussi des membres des Dragons d’Annecy et des anciens de l’INSA… Bon ben on court en famille ici !

L’ambiance est détendue, avec les coureurs qui discutent en goûtant au petit déj offert.

Je suis moyennement motivée sous cette pluie, mais de voir tout ce monde, ça me remotive. Avec Cyril, on va poser nos skis et nos sacs sur l’aire de changement de matériel. J’hésite sur ma tenue vestimentaire, et  décide finalement par enfiler ma veste coupe-vent, qui me protégera de la pluie, sur un tshirt. J’ai pas trop envie de terminer trempée !

Le briefing a lieu sous la pluie, j’écoute à moitié ce qui se dit en discutant avec un ami et tout le monde se met sur la ligne de départ sous la pluie.

Après un faux départ, on s’élance finalement sur la neige. Le départ est très rapide, (des fous furieux, c’est pas possible !) et je me dis que je dois déjà être en queue de peloton.

 

dsc08145.jpg dsc08146.jpg

 

dsc08147.jpg

                                              source : photos de Nico-laclusaz (nico-laclusaz.com)

J’avance plutôt bien, malgré mon peu d’entrainement actuel en course à pied. C’est d’abord un chemin large, dans de la neige un peu instable, mais aussi sur de la glace où il faut éviter de glisser. Puis, on attaque un single track au bord d’un torrent. Le passage est technique et sympa, il faut éviter de s’écarter du chemin sous peine de s’enfoncer dans la neige molle. Ensuite c’est une montée sur un sentier où je rattrape peu à peu quelques concurrents. Et nous atteignons la partie qui redescend, on croise alors une partie des concurrents avec une boucle sur une sorte de plateau et on enchaine avec une descente raide dans un sentier. Je double une concurrente qui peine à descendre et râle sur son incompétence en descente : je l’encourage et lui dis qu’elle me rattrapera surement sur le plat (ce qu’elle fera effectivement juste avant le changement de matériel !). 

Après la descente, c’est une partie plate, puis à nouveau une petite bosse qui était sortie de ma mémoire. On traverse une zone où l’on voit que le vent a soufflé fort : il y a plein de branches par terre, Sensation étrange de courir seule dans ce décor semi-apocalyptique avec ce temps gris et menaçant… A nouveau du plat où l’on croise les premiers skieurs et enfin une longue ligne droite au bord d’un torrent au bout de laquelle on récupère les skis.

 

J’arrive sur la zone de changement de matériel, vois mon père qui me demande où est Emilie, je lui dis qu’elle est derrière mais que je ne sais pas quand elle va arriver. J’espère juste qu’elle n’a pas chuté dans les parties glacées et glissantes.

 

img_5187-1267527050.jpg

                                                                    source : http://www.chamonixsport.com 

Je me trouve efficace pour changer mes chaussures et rapidement m’alimenter mais en voulant chausser mes skis, il y a comme un problème… Où sont-ils ? Je me souviens pourtant bien où je les avais mis et devant mon petit fanion avec le dossard 117, il n’y plus rien : ni skis, ni bâtons… je commence donc à gueuler en interpellant des gens de l’organisation… et là, je vois dans un coin, à côté de la tente, mes bâtons et mes skis qui m’attendent sagement. Je les mets rapidement en pestant et en me demandant comment ils ont pu arriver là, mais je suis heureuse de les avoir retrouvés.  Et la bonne nouvelle, c’est qu’il s’est arrêté de pleuvoir !

Allez hop c’est parti pour 18 km de ski, répartis en 2 boucles… et c’est pas facile… j’ai l’impression de ne pas trouver mon souffle et qu’il aurait fallu davantage de temps entre la course à pied et le ski. Dans le faux plat montant, je me rassure en me disant que je vais pouvoir me reposer dans la deuxième partie, qui je me souviens est plus descendante. Je me fais doubler par la tête de course : individuels et relais… Dur… Mais je rattrape des concurrents plus lents que moi et ça me rassure !

Ils nous ont enlevé « la montée du Pépé » pour risque d’avalanche, mais ils nous ont réservé une belle côte qui n’y était pas l’année précédente. Petit moment de désespoir en bas avant de l’attaquer, allez après c’est que de la descente et du faux plat descendant pour boucler le premier tour ! Un ami de l’AVOC/Dragons me double à ce moment là et m’encourage.

A la descente, j’essaye de récupérer au maximum. Un nouvel ami me double et m’encourage. On croise les autres concurrents qui attaquent leur 1er ou deuxième tour. Je boucle mon premier tour et m’élance pour les 9 derniers kilomètres. Je double 2 concurrentes et je me retrouve toute seule à skier. Je fais tomber ma gourde en voulant boire, m’arrête, la récupère, j’en ai bien trop besoin ! A nouveau cette partie un peu dure en faux-plat montant, et bosses, puis ça y est la dernière grosse montée. Après c’est tout facile !!!

 

A partir de là, je rentre à mon rythme jusqu’à l’arrivée : personne devant à rattraper, personne derrière. Je m’applique en 1 temps et me fais plaisir à glisser. Les spectateurs ont déserté, et je trouve ça dommage car il y en encore qui débutent leur deuxième tour de ski.

Finalement j’arrive sur l’aire d’arrivée, Emilie m’encourage et ça me fait plaisir de la voir là.

Allez c’est terminé, bien joué…

 

Avec Cyril et Emilie, on va ensuite manger au chaud dans la salle Pierre de Coubertin.

 

img_5238-1267527183.jpg

                                                                 source : http://www.chamonixsport.com

Bon point de l’organisation : car les années précédentes, on mangeait dehors et il faisait un peu froid. Là c’est agréable de se poser à l’abri, avec un petit verre de vin chaud, une assiette de diots/polente, fromage et tarte aux pommes.

On attend là la remise des prix en discutant entre Insaliens, avec deux connaissances que j’ai plaisir à revoir.

J’ai le droit à monter sur le podium en tant que 3ème femme moins de 30 ans.

dsc08387.jpg

                                                            source : photos de Nico-laclusaz (nico-laclusaz.com)

Je termine 7ème femme sur 10, pas beaucoup de nanas, mais les filles qui sont là ont du niveau J. J’ai mis 2h50 pour boucler l’épreuve et suis un peu déçue du temps que j’ai mis en ski de fond.

 

L’an prochain, il est possible que je revienne encore pour voir si le soleil veut bien se montrer pour cette belle épreuve, très bien organisée, et très bien récompensée (super tirage au sort avec de très beaux lots à gagner). Merci aux bénévoles qui ont du poireauter sous la pluie et à ceux qui ont mis en état la piste pour le ski de fond pour les dégager de toutes les branches.

 

ps : Merci à Nico-laclusaz pour les photos !

5 commentaires

Commentaire de Jay posté le 04-03-2010 à 16:58:00

Sympa cette épreuve et merci pour ton récit.

bravo pour ton podium, c'est toujours plaisant de voir ses efforts récompensés.

Bonne continuation dans ta saison ,

Jay

ps : vous l'hiver , c'est : neige ou pluie, pour nous c'est boue ou .. euh.. boue :-D

Commentaire de marmotte_parano posté le 04-03-2010 à 18:11:00

Belle course soeurette, l'an prochain, on ramène le soleil pour voir ce que ça donne !

Commentaire de Davidou le minou posté le 04-03-2010 à 21:01:00

Ahahah, c vrai qu'il sont maudits sur cette course : pluie-neige-pluie... normalement l'année prochaine c'est neige ;-)... Allez, promis, si c'est soleil, je vous fait honneur de ma présence :-D

BRAVO POUR TON PODIUM !!! Surtout vu, comme tu dis, le niveau très relevé de cette course !!

A dimanche, à priori mauvais temps, mais ni neige ni pluie.

Et puis j'espère qu'il n'y aura ni lentilles perdues ou skis déplacés pour te faire raler :-D

Commentaire de lulu posté le 04-03-2010 à 23:01:00

Bravo pour ta course.., battue par alex de mon club !!!
Moi, j'ai pas eu le courage d'y retourner cette année sous le mauvais temps !!

Commentaire de maï74 posté le 05-03-2010 à 13:42:00

Un beau podium pour une belle course ! Comme quoi t'as bien fait de pas rester sous la couette...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran