Récit de la course : Les Collines du Diable - 18.5 km 2010, par alain

L'auteur : alain

La course : Les Collines du Diable - 18.5 km

Date : 28/2/2010

Lieu : Cahors (Lot)

Affichage : 660 vues

Distance : 18.5km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Cahors, le 28 Février 2010

Quoi de mieux un petit trail dans le Quercy pour se remettre en patte !
De semaine en semaine mon genou me laisse tranquille et je commence a retrouver de nouvelles sensations.
Le plaisir d'aller gambader et de retrouver les coureurs
Un grand jour...j'y vais avec steph qui viens en COUREUR !
Un mauvais jour, la tête de linotte que je suis a oublier ses chaussures de trail, obliger de courir avec des pures routardes :-(

L'échauffement est assez bref, de toutes les façon, je ne vais pas jouer "au pur sang" dès le départ.
Une petite photo de groupe avant le départ
, on monte sur une estrade, regardez le p'tit zoizeau !
Allez descendons de l'estrade ! On doit "battre l'estrade" !

On se regroupe au départ, on part, on passe le pont, on laisse le diable sur le pont Valentré
Je pars tranquille et petit a petit je commence a dérouler, on est encore sur la route.
Bing ! Et maintenant que l'on est a pêne chaud, on grimpe la côte des ânes en file indienne.
Au vu du pourcentage de pente, on est obligé de marcher, Je ne peine pas, je monte au petit train sans trop tirer.
Sur les descentes un peu caillouteux, je peste sur mon oublie, p..tain de godasses, pfff, j'suis un vrai débutant.
En fait je ne peux que me donner sur les parties a peu près plates et les quelques parties de goudron, les descentes, puisque je n'ai pas le choix, ç'est de la récup !
Faut rester vigilant, je n'ai pas envie de me vautrer ou d'arriver avec une cheville en vrac, çà suffit les conneries maintenant !
Les marches sont assez dures a dévaler, il y en a de toutes les tailles, certaines glisses avec l'humitité.
J'aime bien ce petit parcours, comme un petit jeu, on monte, on descend, un vrai régal, une belle vue, je reste en "touriste" je contemple la belle vue que l'on a sur Cahors.
On abandonne les coureurs du 12km, nous on en a pas assez, c'est trop nickel, un vrai petit galopin de gamin qui s'amuse.
Petit randonneur dans la grimpette interminable sous le Viaduc de Roquelière, pfff et la corde, elle est où ?
Impossible de courir ! Je regarde derrière moi, waouh on est haut ici, c'est super beau !
Allez, faut y allez tu n'est pas là en toutiste ! (enfin si presque)
Dernière descente, je manque encore une fois de me tordre une cheville :-(
J'éssai de rester cool, de prendre le temps au temps
Les km défilent trop vite, je me sent bien, mais je continue a brider mon cheval, non Alain, tu reste tranquille.
Allez on arrive, quelques centaines de mètres sur le goudron, je déroule un peu, c'est déjà l'arrivée !
Reste encore du jus dans les jambes mais bon, je ne suis pas venu pour me tuer, juste pour me refaire une santé, et l'objectif est réalisé.

1 commentaire

Commentaire de eric41 posté le 01-03-2010 à 16:39:00

Bien Alain çà revient doucement.
Belle sortie dominicale on dirait.
Eric

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran