Récit de la course : Les Foulées San Priotes - 10 km 2010, par Girith

L'auteur : Girith

La course : Les Foulées San Priotes - 10 km

Date : 28/2/2010

Lieu : St Priest (Rhône)

Affichage : 800 vues

Distance : 10km

Objectif : Se dépenser

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Bonjour à tous

 Voici mon 2e récit Kikourounesque, avec un petit CR des foulées san-priotes en version 10Km.

Je me suis décidé au dernier moment pour participer à cette course, je suis en fin de préparation pour mon 1er objectif de la saison dans 15j et j'avais envie de voir où j'en étais en situation de course.

Passons rapidement sur l'avant course, levé 6H (^_^) arrivé sur place à 8H, inscription et dossard en poche à 8H15, je vais me changer pour la course : alors, check list, chaussures/chaussettes ok, bas ok, haut ok, chrono .... heu ou est ma montre.... heu... rhaaaaaaaaaaaaaaaa j'ai oublié ma montre !!!!!

Ha ben bravo, moi qui voulais tenter de faire un temps, en gérant mes temps de passage..... rien nada, pfff bon ben on verra bien..... Sacré boulet, je suis.

Petit échauffement tranquille et je me place dans le peloton, plutot vers le devant mais du mauvais coté de la route... Le départ est particulier : des barrières qui rétricissent la chaussée à gauche dès les premiers mètres, ca va tasser.... Surtout que nous sommes 1080 environ (565 inscrits sur le 10km et environ 500 sur le 21).

Départ à l'heure et effectivement çà frotte un peu au tout début. Un passage sur le trottoir dès que possible me permettra de passer sans trop de problème. Bon j'essaye de prendre un rythme sans indication de temps... arrive le 1er km, je me demande si je ne suis pas parti un peu vite....

Le parcours avance, 2e kilomètre et un vague sentiment d'inquiétude commence à me titiller.

Et ce qui devait arriver arriva.... Soudain, on entendit un grand bruit et j'ai explosé en vol vers le 3e kilomètre.... Bravo, si tôt dans la course en plus... et le pire dans l'histoire c'est que je n'ai aucune idée précise de ce qui ce passe : je suis parti trop vite ? méforme ? Mais quel boulet d'avoir oublié ce satané chrono...

Bref, je rétrograde d'une ou deux vitesses, j'essaye de trouver mon rythme. 1, 2, 5, 10, + ? coureurs me doublent. Je serre les dents. Les petites bosses (çà monte, çà descend, çà monte, etc., vous aurez saisie l'idée) se succédent, l'arrivée se rapproche... lentement... 

La fin de la première boucle arrive et j'entends ma première information chronométrique par hasard : 19mn alors que je suis un peu avant les 5Kms. Ha finalement je ne suis peut être pas tant à la ramasse que çà (pour mon modeste niveau ^^)... D'autant plus qu'il me semble avoir trouvé un rythme correct, bon on verra bien, continuons.

Je gère plutôt tranquillement les 2/3 kilomètres suivants ; peut être trop tranquillement ? mais bon.... J'ai toujours beaucoup de mal à situer ma course, dans une grande ligne droite je me suis même retourné pour voir si je ne voyais pas derrière moi le balon des "48mn" et oui il y a avait des balons d'allure même pour le 10km. Ouf, je ne le vois pas

 

Le dernier kilomètre arrive et je me décide à accélérer "à fond", 400/500m avant l'arrivée j'entends "allez 41mn", ha j'ai peut être sauvé les meubles ! Et voilà l'arrivée, et évidement je n'ai pas mon temps.

Quelques minutes plus tard, tombe le verdict : 42:48, 93/565, 49e en sénior, ben finalement c'est pas mal du tout pour moi. Je crois que je resterais bien frustré pour ne pas avoir pu tenter de mieux gérer ma course...

La moralité de l'histoire ? je me ferais une "check liste" avant de partir de chez moi

Concernant l'organisation : ras, tout a roulé, acceuil très bien, balisage niquel, les ravito m'ont semblé pas mal (je ne me suis pas arreté).

Le parcours m'a semblé assez bosselé et on s'est pris un sacré vent de travers (puis de face) lorsqu'on est passé dans la zone "campagne" de la 2e boucle. Le 1ere boucle était plus urbaine et plus protégée (enfin il m'a semblé, mais c'est à prendre avec des pincettes puisque j'ai passé une partie de cette boucle à essayer de ne pas courir sur ma langue).

 Voilàç, that'all folks, à dans 15j pour mon premier semi.

4 commentaires

Commentaire de Pierrot69 posté le 28-02-2010 à 22:20:00

Finalement sans montre ça permet de ne pas déprimer quand tu vois les chronos des kms où on s'est pris le vent...
J'ai dû te passer juste devant la piscine vers l'arrivée ;-)

Commentaire de totoro posté le 01-03-2010 à 14:21:00

Bravo pour ta course ! Je suis arrivé en 43'13, on s'est pas loupé de grand'chose ! Il est où ton semi ? Dans 15 jours, je fais celui de Saint-Symphorien d'Ozon !

Commentaire de JIHEL posté le 01-03-2010 à 16:53:00

Salut

J'avais également oubblié mon Garmin à la maison et j'ai couru avec une montre à aiguilles.Ceci m'a permis de ne pas voir que j'étais à la rue.Peut etre te verrais je dans 15 jours à Saint-Symphorien.
A+

Commentaire de Jerome_I posté le 01-03-2010 à 23:08:00

tient tient, le mauvais coureur part trop vite et explose après 3000m. J'ai eu la chance de ne pas trop exploser mais je parts aussi trop vite... Allé sur le semi parts même 10s plus lent sur le premier kilomètre que ce que tu veux faire... Jérome

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran