Récit de la course : Raid 28 2010, par leptitmichel

L'auteur : leptitmichel

La course : Raid 28

Date : 16/1/2010

Lieu : Bures Sur Yvette (Essonne)

Affichage : 1336 vues

Distance : 85km

Objectif : Terminer

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Y’a un peu plus, j’vous l’met quand même ?

Introduction

Né d'un défi que s'est lancée l'EQUIPE TUROOM en préparant le célèbre Raid Gauloises, le trajet de Bures jusqu'à la cathédrale de Chartres était une manière de s'entraîner près de Paris en réunissant des conditions difficiles. 

Jamais, en s'entraînant sur ce parcours, l'EQUIPE TUROOM n'aurait imaginé qu'un jour des dizaines d'autres équipes viendraient affronter les conditions difficiles d'une progression qui part de nuit, en hiver, en pleine nature, sans ravitaillement et en faisant sa route à la carte et à la boussole : le RAID 28® est né en janvier 1994

 



Cette année, nouvelle équipe… Alors que le plus difficile pour monter une équipe est de trouver une féminine et un orienteur, voilà que suite à la demande de Koline, nous nous retrouvons à 2 dans l'équipe… La féminine et l'orienteur… Une opportunité viendra compléter l'équipe en la personne de Stéphane avec qui nous avions évoqué l'an dernier de monter une équipe... On y adjoint deux de ses amis, Jean-Yves et Thierry, et nous voilà au grand complet

Le CR de la course

Y’a un peu plus, j’vous l’met quand même ?

Quelle rapport peut il bien y avoir entre Monsieur Roger, boucher de son état et accessoirement de ma rue, Monsieur Plus, personnage emblématique d’une célèbre marque de gâteaux et confiserie et Papy Turoom ?

Et bien tous les trois disent ou mettent en application la phrase citée en en-tête de ce récit !


Michel, Steph28, Koko, Jean-Yves, Thierry



Si je préfère ne pas détailler les raisons pour lesquelles les deux premier la cite, cela mérite par contre de regarder en quoi le troisième individu peut être concerné.

Un peu plus…
Un peu plus de boue,
Un peu plus de neige,
Un peu plus de CO,
Un peu plus de km,
Un peu plus d’originalité dans les CO,
Un peu plus de tradition dans le parcours,

Et même un peu plus de RER… (m’enfin ! ! ! )

Bref, une édition de plus à mon petit compteur…

Pourtant c’était pas gagné d’avance.

En fait au début je n’avais pas prévu d’y aller cette année. Trop pris par ma préparation pour la Trans333, je décide de zapper le Raid 28 en me disant que le cas échéant je verrai bien au dernier moment. Je refuse même une proposition de Papy Turoom de revenir cette année dans l’équipe d’organisation pour travailler sur les spéciales de CO comme l’an dernier, car là encore mes dispo ne seront pas suffisantes pour faire ça sérieusement.

20 novembre 2009. A quelques jours de mon départ pour la Trans333 je participe à l’O’Castor histoire de faire une dernière sortie longue, et là catastrophe ! Un tronc d’arbre sous les feuilles humides, une chute sur le dos et au final une côte cassée… Ca fait mal !

25 novembre 2009. Je m’envole pour le Maroc. La douleur provoquée par la côte devenant insupportable, je mettrai le cligno après 140km non stop dans le désert…

5 décembre 2009. De retour en France j’informe mes équipiers de ma mésaventure. J’ai un mois et demi pour me remettre d’aplomb… et la seule chose à faire sur ce type de blessure c’est… de ne rien faire (et ça je sais faire).

Au fait en parlant de mes équipiers, ils sortent d’où ceux là ?

Pas de Raid 28 prévu au début, donc pas de recherche d’équipier jusqu’à ce qu’un échange avec Koko se termine par un " dis, ça ne te dirait pas qu’on refasse le Raid28 ensemble ?"

Il faut savoir que le Raid28 se fait par équipe mixte de 5, et que les deux profils qui posent souvent des soucis pour monter les équipes sont la féminine et l’orienteur… Et là, on se retrouve juste avec une féminine et un orienteur… mais sans équipiers. La situation était un peu luxueuse, il faut l’avouer.

Là dessus, arrive un échange avec Steph28. On avait déjà évoqué l’idée de faire équipe, mais ça n’avait jusqu’ici jamais pu être mis en œuvre. Je lui propose le deal, qu’il accepte, profitant de l’occasion pour nous refiler deux de ses copains…

Nous voilà donc 5… au complet, sauf qu’on ne se connaît pas tous, ou seulement par groupes… Disons qu’il y a d’un côté Koko et moi, et de l’autre Stéphane, Jean-Yves et Thierry, le lien entre nous étant Stéphane, que je ne connais que via le web…

Petite précision d’importance, il n’y a que des pointures… Problème ; A lire leurs CV de coureurs, je ne suis pas certain de pouvoir les suivre … Avantage ; Ils orientent peu, donc si j’arrive à garder la carte, ils ne pourront pas me perdre au fin fond des bois dans la nuit, le froid et les loups !

Où en étais-je ??? Ah oui, retour de la 333. Repos complet de chez complet… Pas le choix. Un peu avant la course on se décide a monter une petite sortie commune histoire de se rencontrer au moins une fois… C’est marrant, mais ça me rappelle le montage de notre équipe en 2001 ! Ce sera ma seule sortie un peu sérieuses avant la course.

Samedi 16 Janvier 2010. Tout est prêt. J’ai organisé tout le matériel nécessaire pour l’orientation afin de ne pas être pris de court par papy Turoom… Chacun de nous sait ce qu’il a à faire et à emporter. Nous avons un objectif commun, unique et partagé pour la course. Passer ensemble sous l’arche en ayant mangé plein de balises et nous être fait plaisir. Gros programme

On a mis en place la logistique. RdV à 17h30 à Bures au gymnase d’arrivée. On y laisse nos voitures et Jean-Yves nous emmènent tous à Dreux dans une Pizzeria réservée par Stephane (quand je vous dit que tout ça demande de l’organisation.).

Repas rapide durant lequel on découvre que Koko à une notion de la diététique très particulière (surtout quand il y a des cafés douceurs à la fin du repas) puis on se rend au Gymnase , haut lieu du départ !



Habituelle revue d’effectifs… On passe pas mal de temps à saluer les uns et les autres, passage aux formalités administratives, pose des bracelets qui permettent, entre autre, de s’assurer que l’équipe reste groupée, puis un peu d’attente au calme avant le briefing de Papy Turoom.



Le briefing je l’écoute avec attention. Je sais que Papy Turoom ne lâche que très peu d’infos, mais quand il donne une info, il faut l’exploiter au max. Dans son speech, il parle de la possibilité de rentrer en RER sur la fin du parcours, et point qui fera débat après l’arrivée, je l’entend (comme d’autres coureurs d’ailleurs) expliquer que ceux qui prendront l’option de faire les 10 dernier km en RER seront classés, mais derrière les coureurs à pieds. Normal, c’est juste une option (un peu comme les raccourcis des autres années) permettant de ramener tout le monde à bon port.



22h00. Stephane récupère le road book avec les cartes. Pas moins de 5 spéciales de CO cette année. Ca me va bien vu que c’est ce que je préfère, même si je sais qu’à notre niveau il ne sera pas possible de tout faire.

Pour nous la stratégie va être simple. Progresser au maximum sur la partie de nuit avant la barrière horaire en épargnant les bleues au maximum. On fera éventuellement des options ou des spéciales au lever du jour, si on a de la marge côté temps.



Dès le road book récupéré on se lance dans le positionnement des balises. Vu que la météo est loin du beau fixe et que de reporter sous la pluie peut vite s’avérer être une galère on décide de prendre un peu plus de temps dans le gymnase et reporter pratiquement tout le parcours vert pour ne plus avoir à nous en occuper.

Jean-Yves me lit les définitions pendant que je reporte les emplacements

Il va nous falloir 42mn pour presque tout reporter. Le temps de tout remettre en place et nous voilà lancé hors du gymnase à la recherche de la première balise



Côté tenue j’ai fait évoluer mon équipement au dernier moment. J’avais prévu de partir avec le maillot technique et la polaire, gardant la gore tex en réserve, mais le temps pas trop froid, associé au vent et à la pluie me pousse à inverser. Je pars donc avec la gore tex sur le dos et la polaire . Pour plus de détail , il suffit de regarder ma fiche équipement

22h45 nous voilà partis…

Du départ au PC02 

PP001 - On sort du gymnase et on file sur PP001. On commence par un bout de route puis par un sentier pour aller sur le pylône où se trouve la balise. Celui-ci se voit de loin.

PC01 – Une jonction par un chemin puis un passage dans une résidence. Le PC1 est juste là pour sécuriser une traversée de route

PP002 – Un long chemin droit devant nous pour nous amener sur un pont. La balise est à son extrémité

PP003 – Pas trop de choix d’orientation pour le moment. Un large chemin jusqu’à Bois le Roi puis un changement de chemin pour aller sur la balise.

PP004 – Là encore on suit le seul chemin qui mène vers la balise. Une fois à la passerelle, Stephane va chercher la ruine de l’autre côté, là où se trouve la balise.

PP005 – Normalement on aurait pas du y aller, c’est une bleue, mais pris dans le feu de l’action, elle est presque sur le chemin qui vas vers la 6. On arrive sur zone en longeant la rivière. On cherche un peu, pas mal d’équipes jardinent avant de trouver le poste posé au sol.

PP006 – On retourne sur le chemin puis on cherche la balise. En fait on se plante et on la cherche un chemin trop tôt. Le temps que je me rende compte que la barrière devrait être plus près Steph est déjà à la chasse… On recadre et on va voir un peu plus loin. Là on trouve la barrière et la balise. C’est Thierry accompagné de Koko qui la poinçonnent. Comme d’hab on leur demande si il n’y avait pas d’inscription particulière sur la balise (des fois Papy Turoom donne des indications particulières comme le poinçonnage de bracelet ou autre…) mais non il n’y en a pas.

PP007 – Progression par chemin. Pas de soucis, la balise est au niveau du GR

PP008 – Encore une progression facile par chemin. Pas de difficulté particulière pour trouver la balise .

PC02 – 23h59 – 7,6km – Pénalités = 0 – Bonus = 10’

Encore un bout de chemin pour aller au PC02 situé sur un carrefour. Il est 23h59. Cela fait 1h15 qu’on a quitté le gymnase et on pointe 25ème sur 37. Le contrôleur nous demande à voir le bracelet rose pour savoir si il est poinçonné. On pose la question à Koko qui nous dit que non. On demande alors à quelle balise il fallait le poinçonner, et le contrôleur nous dit que c’était au PP006 ! ! ! Arrgghhhhhhh justement le poste où on a demandé à Thierry si il y avait quelque chose de particulier sur la balise… Le pauvre, cette petite erreur va non seulement nous obliger à être vigilant pour ne pas perdre bêtement une autre balise, mais surtout ce sera un lourd boulet à porter pour Thierry, chose que bien sur on lui rappellera régulièrement pendant tout le reste de la course ;-)))

A part ça, pour le moment tout va bien. L’équipe fonction tip top (sauf pour le pointage de la 6, hein Thierry) et on a pas fait d’erreur d’orientation. Maintenant il faut que ça dure

De PC02 à PC03

PP009 et PP010 – Deux balises bleues avec un système de report particulier. On a préféré prendre l’option de ne pas perdre de temps en essayant de les reporter. On préfère aller directement à la prochaine verte

PP011 - Long poste à poste. Petit bout de route puis traversée par des chemins en foret. Facile au début, on arrive ensuite à une fourche avec plusieurs chemins. Pas très lisibles sur la carte on en prend un à l’est qu’on va suivre un moment. Pris d’un doute je préfère me recaler sur un chemin plus à l’ouest. On coupe dans le bois et on reprend notre progression. Après 2 intersections on arrive sur la zone de la balise. Finalement on aurait pu rester sur le premier chemin, mais dans le doute j’ai préféré sécuriser.

PC03 – 0h39 – 11,6km – Pénalités = 0 – Bonus = 10’

Un bout de chemin tout droit puis une traversée de village nous fait arriver au CP

De PC03 à PC04

Au PC03 on nous remet une feuille avec une énigme. Il y a ensuite une longue section de jonction pendant laquelle on va essayer de déchiffrer l’énigme. Les mots à trouver doivent nous donner un indice pour trouver la balise mystère. Celle-ci est placée sur une des 6 éoliennes que nous allons trouver un peu plus loin.

Les indices sont : falaise, clairières, lacs, dépression

Avec ces 4 mots il faut répondre à une question qui donne comme réponse "LA". Il faut donc pointer la balise située sur l'éolienne où est inscrit le mot LA…

PP012 – Sur un pont après un petit bout de route. Juste pour la jonction

PP013 – On traverse Marville puis on trouve le chemin qui va vers le bois où se trouve la balise. On trouve la bonne entrée dans le bois puis Stephane pointe la balise un peu plus haut au niveau du pylône électrique.

PP014 – La PP014 est située sur une des 6 éoliennes. Chacune des 6 éoliennes porte un indice et les 6 indices donnent la bonne éolienne.

Depuis PP013 on sort du bois, traverse un champ puis on rentre dans le bois suivant. Là on fait une petite erreur et on prend un chemin un poil trop à gauche. Une fois sorti du bois on se rend compte que le chemin ne colle pas avec la carte. Heureusement les éoliennes sont visibles de loin et après une petite hésitation on arrive à se recaler et à retrouver le bon chemin.



Arrivés à la première éolienne, Stéphane va chercher l’indice. Ca prend un temps fou…et si on doit perdre plusieurs minutes à chaque éolienne, jamais on ne tirera de bénéfice des 15mn qu’elle doit nous rapporter. Surtout qu’il y a des chances que la bonne éolienne soit une des première qu’on a passé et il faudrait dans ce cas revenir en arrière. Conjointement on décide de faire l’impasse sur la 14 et sur la balise mystère.

On suit donc le chemin qui passe devant les 3 premières éoliennes, on traverse la route puis un peu avant la quatrième on décide de bifurquer sur la gauche pour prendre un chemin qui mène vers PP015

PP015 – Petit enchaînement de chemins le long d’un bois , on passe la sente des ronces puis on repasse en lisère de bois jusqu’à la D136. Là on entre dans le bois " du tartre " chercher la balise. On la trouve un peu plus haut que là où on l’avait placée… Les deux endroits correspondent à la même définition, mais ce sera sans impact pour nous.

PP016 – La balise est placée sur la carte. elle est sur un chemin destiné à nous faire passer par un point de traversée pour PC04

PC04 – 2h22 – 21,8km – Pénalités = 15’ – Bonus = 10’

On longe le chemin puis un petit passage nous permet de rejoindre PC04.

De PC04 à PC05

PP017 - Un petit bout de piste nous mène directement sur la balise RAS.

PP018 - Notre premier choix était de suivre la piste en direction de Chaudon (au sud) pour ensuite remonter traverser l'Eure au niveau du grand pont. Mais en regardant la carte de près on se rend compte qu'il y a une passerelle qui pourrait nous permettre de prendre une option nord. On décide de se lancer quitte à faire marche arrière. On rentre donc dans le terrain en direction de la passerelle et … elle est bien en place. Du coup on traverse l'Eure facilement. On longe un champ pour retrouver une chemin qui nous rapproche de la balise. On fini par rejoindre la D113, puis on prend sur la droite pour aller chercher la balise. Je pense que c'était une bonne option.

PP019 - Juste en sortant de PP018 on trouve le chemin qui monte dans le pente. On va rester dessus jusqu'au poste PP019

PP020 - En théorie facile (tout droit). On prend dont le chemin qui part au nord, et on zappe involontairement la jonction avec le chemin où se trouve la balise (feuille + nuit =… loupé). Une fois dans la pente on se rend compte qu'on est plus au bon endroit. On écarte donc un peu le cercle des recherche avant de finalement trouver la balise un poil plus haut…



PP021 - De la PP020 on descend droit dans le village, puis une petite route nous amène en bordure du grand étang. Là il suffit de longer un peu pour trouver la balise

PP022 et PP023 - Balises bleues. On les zappe volontairement

PP024 - Comme on zappe les deux bleues on voit Papy Turoom qui surveille les équipes en train de les chercher...C'est clair qu'après coup on se dit qu'on aurait au moins pu prendre la PP023, mais pour ne pas être tenté on ne les a même pas reporté, comme ça on ne s'est pas posé de question.

Nous voilà donc partis par une longue piste en direction de PP024. Un bon tronçon avec une jolie couche de neige (hé oui !) avant de traverser une petite route. Là on va en bordure du grand étang et, parti en reco, Steph trouve rapidement la balise. Pas de chance 3 ou 4 équipes nous rejoignent à ce moment là… On aurait préféré les laisser jardiner un peu !

PP025 - On remonte sur le chemin au bout duquel se trouve PP025.

PC05 – 3h50 – 29,0km – Pénalités = 15’ – Bonus = 10’

On longe le chemin qui nous fait rejoindre une route où se trouve PC05.

De PC05 à PC06

De longs inter-postes en vue !!!

PP026 - Depuis PC05 on enquille un long chemin tout droit dans les champs jusqu'à une route. On la prend en direction de Senante. La définition indique "Senante, Chapelle Ste Genevieve". J'ai donc logiquement entouré l'église qui est indiquée sur la carte dans Senante. Juste avant d'entrer dans le village on traverse un cours d'eau d'où part le "chemin de la chapelle Ste Geneviève"… Et M… en vérifiant la carte je trouve la dite chapelle. J'avais fait mon report un peu trop rapidement… Heureusement que mes équipiers s'en sont rendu compte avant qu'on aille chercher au mauvais endroit… On prend le chemin sur notre droite et on file sur la chapelle chercher la balise.





PP027 - Une montée pour rejoindre un chemin, puis direction Dancourt. Là on continue le chemin droit devant nous jusqu'aux deux mares. Pas de soucis pour steph pour trouver la balise…

PP028 - Celle là on a pas réussi à la placer avec précision, mais au nord du chemin il y a une clairière (avec un angle "sud est" qui répond à peu près à la définition. On poursuit donc notre chemin afin d'aller la chercher non sans nous retrouver dans une zone qu'on peut qualifier de … très boueuse… Une fois sur place on trouve la clairière mais pas de balise. Les équipes commencent à jardiner, ce qui n'est jamais bon signe. On cherche un peu plus loin (pas besoin de rester avec tout le monde), puis ne trouvant rien on se pose 2mn. Je regarde plus finement la carte avant de dire à haute voix… "Oh l'enfoiré" (pensant au traceur). Le coude de chemin n'est pas au dessus mais en dessous de notre chemin. Un tout petit détail que j'avais zappé au moment du report. On y file, on pointe le poste et on repart aussitôt laissant quelques équipes en pleine séance de jardinage !

Je crois que c'est par ici qu'on a croisé un coureur à contre sens, puis quelques centaines de mètres plus loin, on trouve le reste de son équipe assise par terre. On s'arrête pour demander si tout va bien, et là ils nous répondent que ça va mais qu'ils étaient en tête de la course jusqu'à ce que leur équipier perde le road book et les cartes… Dur Dur…

PP029 - On continue toujours sur le même chemin pour rejoindre le village de St Julien, puis d'autres chemins nous mènent facilement à la balise située à une intersection.

PC06 – 5h56 – 39,3km – Pénalités = 15’ – Bonus = 10’

La progression en elle même ne nous posera pas trop de soucis mais cet inter-poste est interminable. J'assure juste la prise du bon chemin à la grande intersection à mi chemin, mais pour le reste on a juste à suivre la piste jusqu'à la route où se trouve le PC.

De PC06 à PC08

Sur cette section on va rencontrer une spéciale de CO qu'on va largement zapper, même si après coup (comme toujours) on se dit qu'il y en avait bien une ou deux à récupérer quand même.

PP030 - Encore une longue jonction. Pas de gros soucis dans la progression qui reste sur un chemin tout droit. Juste un petit doute sur la fin où on trouve un chemin non reporté sur la carte mais on corrige rapidement pour trouver la barrière où est la balise 30.

PP031 - Une bleue qu'on zappe

PP032 - Depuis PP030 on reste sur le chemin jusqu'au moment où il fait un coude. Là on rentre dans le bois chercher la dépression. Pas de problème.

PP033 - PP034 - PP035 - Trois bleues qu'on zappe

PP036 - Toujours de larges chemins sans réels problèmes pour progresser. La Balise est sur un chemin en bordure de mare, difficile à rater.

PP037 - PP038 - Deux bleues qu'on zappe

PP039 - Sortie de poste de la PP036, puis un droite-gauche-droite toujours sur chemin avant de prendre un axe direct sur la balise. Une belle grimpette nous attends pour aller cherche la 39… mais même pas peur !

PP040 - Je choisi l'option nord qui me semble plus sure. Deux beaux chemins, et une progression sans hésitation. Pour rejoindre l'intersection où se trouve la balise.

PC07 - 400m de ligne droite pour retrouver ce PC destiné à sécuriser une traversée de route

PC08 – 7h56 – 48,5km – Pénalités = 15’ – Bonus = 10’

Là encore quelques centaines de mètres pour rejoindre le PC 08 (traversée de route). Le jour commence à pointer le bout de son nez… pas encore assez pour ranger la frontale, mais la fin de la période nocturne est proche !

On est à peu près à mi-course et côté bilan on est dans les clous… Une seule balise verte nous manque (l'éolienne) et on a une balise bleue (ça compense). L'équipe fonctionne bien. Il faut parfois freiner un peu Jean Yves qui a tendance à filer devant, mais on progresse de façon plutôt régulière.

De PC08 à PC10

PP041 - En quittant PC08, on est en train de discuter tous les 5 et on ne se rend pas compte qu'on se trompe de route pour aller vers la balise suivante. On se recale, on traverse un petit bout de foret puis on retrouve le bon chemin. On coupe ainsi pour rejoindre le GR sur lequel se trouve la balise

PP042 - Balise bleue, zappée. On préfère aller directement sur le départ de la Memory

PP043 - Un long tronçon sur la route d'Epernon puis une intersection où on se cherche un peu (petit coup de fatigue de ma part ?) avant de trouver le sentier qui fini par nous mener droit sur le pont où est la balise.



La balise 43 est aussi le départ de la mémory, sauf que cette année la memory change de forme. Plus question de retenir 5 ou 10 balises présentées en début de parcours, mais là , sur chaque balise, il y a un petit morceau de carte FFCO qui indique l'emplacement de la balise suivante. Il faut donc bien le mémoriser pour ne pas se tromper en route car si on rate une seule balise, il sera impossible de récupérer les suivantes.



PP044 - PP045 - PP046 - 3 premières bleues de la memory. On les trouve sans gros soucis et j'arrive bien à retenir les points particuliers.

PP047 - Une verte mais qu'on fait en Memory (elle a les deux définitions). Sur cette section on doit passer un petit ruisseau. Trop d'eau pour traverser direct mais il y a un beau tronc d'arbre en travers… Stephane traverse, ça semble bien passer. On fait donc passer Koko, et tout va bien jusqu'au milieu… là, sans qu'on sache trop pourquoi, elle décide d'aller vérifier si l'eau est à la bonne température… Glissade rattrapage aux branches qui traînent de-ci de-là… un vrai numéro de trapèze volant, qui heureusement se termine bien !!! mais qu'est-ce qu'on a rigolé !

PP048 - PP049 - Encore deux bleues en mode memory dont une qui devait être dans une zone de layons (d'après la carte) sauf que c'est une zone de débardage… pas facile facile, et je dois utiliser la présence d'un fossé pour rester à peu près calé. Finalement on trouve quand même la balise

PP050 - Une verte qu'on fait en Memory



PP051 - PP052 - Les deux dernières bleues qu'on empoche sans grande difficulté

PC09 – 9h30 – 54,2km – Pénalités = 0h15’ – Bonus = 1h55'

La memory nous aura été favorable. On sort du bois au plus court pour rejoindre le PC09 placé sur un pont. On arrive à 9h30 alors que la barrière horaire est à 10h15. Pas trop mal calculé, mais notre choix de zapper des bleues en première partie était plutôt judicieux. On a d'ailleurs géré la memory en fonction de notre avance sur la barrière.

Au PC on retrouve Domi et TAZ venus nous encourager. On nous indique aussi que le PC10 a été déplacé pour cause d'inondation et que ça va ajouter quelques km… du coup toutes les barrières horaires sont allongées de 30mn ! Merci Papy Turoom.

PC10 – 9h55 – 57,2km – Pénalités = 0h15’ – Bonus = 1h55'

Pas de balises entre les deux PC, juste une longue piste cyclable gelée…

De PC10 à PC11

PP053 - Celle là c'est le PC10 on ne pouvait pas la louper et elle valait 28mn !

PP054 - On emprunte de larges allées qui nous font remonter vers l'ancien CP10, puis on trouve la jonction où est la balise.

PP055 - On sort de la foret pour rejoindre le PNR et traverser les champs. Depuis au moins PC6 on est pratiquement sur le chemin emprunté il y a quelques années par le raid 28 mais dans l'autre sens. On fait donc la traversée, et on prend la balise en limite de bois.

PP056 - PP057 - Deux bleues qu'on décide de zapper

PP058 - Un long tout droit puis le 5ème chemin sur notre droite et on file chercher la dépression où se trouve la balise.

PP059 - On coupe plein est dans le bois pour rejoindre le chemin perpendiculaire et là on trouve juste en face le sentier qui file droit sur la balise.

PP060 - Là encore on ne contourne pas. On tape droit devant jusqu'au sentier qui va nous servir de point d'arrêt. De là il nous suffit de continuer devant nous pour récupérer la balise.



PC11 – 11h12 – 64,0km – Pénalités = 0h15’ – Bonus = 1h55'

Ca commence à devenir dur. C'est long et on rentre dans la période ou les organismes commencent à se plaindre. Thierry a un souci avec une de ses jambes mais il s'accroche (et c'est pas fini) !

PC11 est le départ de la CO au score. Il faut en ressortir (par PC12) en moins de 1h28 en essayant de manger un max de balises entre les deux. On prend donc la carte proposée au départ en se disant qu'on essayera de prendre celles qui ne sont pas trop loin de notre tracé initial.

On est sur la carte des Vaux de Cernay. C'est en fait un plateau avec un côté où se trouve un dénivelé assez technique (le championnat des Yvelines de CO s'y courra le WE suivant !) Notre objectif est donc de monter sur le plateau et de picorer sur notre chemin.

PP075 - Je choisi de monter sur le plateau par une piste praticable. Plus facile à gérer même si c'est un poil plus long. Une fois en haut on prend la ligne droite et on ne fait un écart que pour aller poinçonner la 75

PP064 - PP070 - Zappées car hors tracé pour nous



PP067 - On revient sur la large piste et là au premier coude de la piste cyclable Steph et Jean-Yves partent dans le bois chercher la balise qui est située juste à quelques dizaines de mètres… +1

PP077 - Une verte celle là, située à une intersection on la prend au passage

PP069 - PP072 - Zappées car hors tracé pour nous

PP073 - Un peu excentrée mais Steph a envie de jouer. Je lui donne les instructions et le voilà en chasse. Il ramène le précieux poinçon.

PP066 - PP068 - Zappées car hors tracé pour nous

PP071 - Aïe Aïe Aïe… Notre seule loupé en terme de gestion d'équipe…et qui va nous coûter cher (en temps). Comme Steph à pris la balise précédente, Jean Yves a aussi envie de jouer. OK . Je lui donne les instructions (300m, un bassin à gauche et la balise dans une dépression à droite à 50m du chemin) et le voilà parti… On arrive à la hauteur de la balise et là, pas de Jean yves… Avec Steph on se met à crier pour l'appeler (au grand plaisir de l'équipe vidéo) et aucune réponse. Etrange d'autant que la balise est visible depuis le chemin… On cherche, on tournicotte pendant un temps infini (mais vraiment infini ) quand je vois notre Jean Yves revenir de loin … Je lui demande où il était passé et il me dit qu'il a trouvé la… PP078… Il a fait près d'un kilomètre en lieu et place des 300m … Et il a loupé la 071. Il propose de retourner la chercher? Je lui dit que non, mais il faut récupérer Steph (qui cherche toujours Jean Yves) Bref au final, steph pointe la fameuse balise 71, et on repart avec 20-25mn de perdues bêtement… Je dois avouer que j'étais un poil en colère sur ce coup là, mais bon, c'est fait et ça nous privera juste de notre petite avance sur le chrono qu'on avait réussi à constituer.

PP062 - PP065 - PP061 - PP063 - Zappées car hors tracé pour nous

PP078 - Encore une verte qu'on prend au passage (en fait celle qu'à déjà pris Jean Yves mais on doit repasser quand même par là !)

PP076 - Zappée car hors tracé pour nous

PP074 - Celle là elle est bien placée… Juste de l'autre côté de la rivière. Allez hop, pas d'hésitation, on décide de se lancer pour la récupérer plutôt que d'aller chercher un pont plus loin…



PC12 – 12h28 – 68,0km – Pénalités = 0h15’ – Bonus = 3h03'

A ce moment là, Thierry est de plus en plus dans le dur à cause de sa jambe et moi je suis dans ce qui va être ma période la plus difficile. Par moment j'ai même un peu de mal à suivre le rythme quand ils marchent !!!

De PC12 à PC13

PP081 - En sortie de PC12 (peut-être en raison de mon coup de moins bien), on ne part pas sur le bon sentier. Je comptais aller prendre PP079 mais on se retrouve sur un chemin bien au dessus et vu le temps perdu dans la CO, pas question de reprendre le risque d'envoyer Steph ou Jean Yves pour la chercher. Du coup on se résigne à la zapper

Dans le même temps on se décide de faire l'impasse sur PP080 qui nécessiterai une grimpette trop raide et on préfère se refaire un peu la santé sur une piste plus roulante qui nous amène directement sur PP081

PC13 – 13h24 – 72,8km – Pénalités = 0h50’ – Bonus = 3h03'

La jonction avec le PC13 se fait en suivant le PNR… pas de soucis là dessus

De PC13 à PC14

PP082 - Un classique celle là… Placée dans une rigole (mais petite la rigole) où même Koko ne peut pas tenir debout et destinée à nous faire traverser une simple départementale.



Sauf qu'elle vaut 28mn et que c'est passage obligatoire de toute l'équipe. Bref , c'est glauque, mais c'est Raid28 ;-)



PP083 - Petit bout de bitume pour rejoindre Choisel et son lavoir sauf qu'on attaque le lavoir par le mauvais côté… Steph part contourner la bête pour prendre la balise.

PP084 - En fait on avait pas prévu de la prendre celle là. J'ai eu du mal à me caler en entrant sur la spéciale "Homothetie", et on avait pas reporté les bleues. On part du lavoir pour prendre le sentier qui remonte vers le plateau. Et aller chercher directement la PP087 (verte) et voilà qu'en montant on voit une balise ! Steph va voir et annonce que c'est la PP084, hop, on la pointe

PP085 - PP086 - Deux bleues zappées, le chrono commence à tourner un peu vite et Thierry traîne la patte. Il faut qu'on assure notre arrivée.

PP087 - La progression par chemins est assez facile, et la zone où se trouve l'ancien muret est bien visible surtout qu'il fait jour (ça aide !)

PP088 - Une bleue zappée

PP089 - En sortant de PP087 pour rejoindre le château de Meridon, on tombe sur PP089. Bon ben, on la pointe alors !

Arrivé au château je reconnais le coin où on est venu faire une étape du challenge de CO en juin dernier.

Là on a un choix à faire. Thierry souffre pas mal, moi je commence à aller un peu mieux (mon coup de barre est passé, et le reste de l'équipe semble fonctionner normalement (enfin, normalement après 14h de course)…



La verte suivant est un peu excentrée, et on a une grosse dizaine de bleues dans le bois… Finalement on décide de jouer la sécurité et de filer directement sur la PP104, et tant pis pour la pénalité… On ne regarde même pas les balises bleues. Dommage car on passe à quelques mètres d'une d'entre elle sans le savoir !

PP090 à PP094 - 5 balises bleues zappées

PP095 - Une balise verte zappée (15mn)

PP096 à PP103 - 8 balises bleues zappées

PP104 - On ne l'a pas placée avec précision car il s'agit d'un arbre couché, mais on se doute de la zone. On suit donc la lisière du bois par un petite sentier (qui passe a côté de PP100) puis au bout du bois on se fait pratiquement un tout droit pour aller chercher la zone à fort dénivelé. Là on cherche l'arbre couché sans rien voir. On commence à descendre et presque en bas, en se retournant Steph (encore lui) voit la balise plus haut sur notre droite. Hop, il file comme l'éclair la rechercher…

PP105 - En sortie de PP104 on est rejoint par l'équipe de la Tortue… Ils ont l'air de souffrir, mais ils ont pour le moment réussi un beau score. On fait un petit bout de chemin ensemble (je leur fait même faire 200m de trop suite à une petite erreur) le temps pour la tortue de reporter encore quelques balises sur sa carte…

On file sur le petit lac de Beauséjour où nous attends la balise.

PC14 – 14h55 – 78,0km – Pénalités = 1h05’ – Bonus = 3h27'

Arrivés au PC14 un GO se propose de nous expliquer la prise de RER… Je crois qu'on lui a répondu un truc style "ouais c'est ça, et la marmotte elle met le chocolat dans le papier d'alu ?" avant de repartir fissa… Même pas en rêve le RER…

De PC14 à PC 15

PP106 - Ca grimpe sec pour reprendre. On a fait nos comptes et il va falloir y aller au plus direct si on veut rentrer dans les temps. Mais il y a 2 balises chères à prendre (40mn chaque) et on va essayer de les assurer.

Toujours en compagnie de la Tortue Team on se fait la grimpette jusqu'au plateau pour aller chercher la 106. Pas de difficultés, on avait bien positionné le poste lors du report.

PP107 - Une bleue zappée (on a même pas su la positionner de façon fiable)

PP108 - On part de la 106 par un chemin, puis on se décide à rester sur le haut qui²tte à faire un petit aller retour pour aller chercher la balise. Là encore c'est une zone qu'on avait fréquenté dans l'autre sens il y a quelques années.

PP109 et 110 - Deux bleues zappées (on a même pas su les positionner de façon fiable)

PC15 – 15h20 – 82,2km – Pénalités = 1h05’ – Bonus = 3h27'

Depuis PP108 on reste en bordure de bois puis en lisière de la zone interdite. Pas de soucis majeurs. Côté progression Thierry ne peut plus trop courir, mais il s'efforce de marcher à un bon rythme. On le sent renfermé sur lui même… Il faut dire qu'il nous a envoyé balader quand un peu avant PC14 on a vaguement évoqué l'option RER… ;-))



De PC15 à l'arrivée

PP111 - Le temps nous est désormais compté. On vise quand même la PP111 et ses 40mn. Surtout que de PC15 il suffit de prendre un petit bout de route et on voit le château d'eau. On traverse un terrain vague et hop, fastoche celle là.

Là on décide de zapper le reste et d'aller au pus court vers l'arrivée. On connaît le coin (on est venu s'y entraîner 15 jours plus tôt) et on passe en mode "marche forcée".

Je choisi l'option qui fait le moins de détours et qui nous permet aussi de bénéficier de la descente le plus longtemps possible. On passe sous la ligne RER (on regarde au cas où on verrai des coureurs dedans ! ! !) puis on prend la route qui longe le bassin des 12h de bures. Deux intersections plus loin on prend la route qui rentre dans le campus et là, un moment toujours magique, on voit au loin apparaître l'arche verte et blanche… je peux vous dire qu'à chaque fois ça file un petit frisson… On se place tous les 5 au milieu de la route, on s'approche et on passe ensemble, main dans la main l'arrivée tant attendue !

Arrivée – 16h29 – 87,0km – Pénalités = 2h15’ – Bonus = 3h27'

C'est fait… On l'a fait en entier, en faisant probablement les bon choix à notre niveau et surtout sans prendre ce foutu RER… qui fera beaucoup parler de lui par la suite.

On profite du moment… le Klough à l'accueil, Damodile à la distribution de la soupe, puis on va se poser au chaud dans le gymnase. Là visiblement l'option RER a fait des dégâts… Pas moins de 18 équipes sur 37 au départ vont le prendre, soit la moitié des effectifs.

Ce qui sera surprenant, c'est le fait que ces équipes , contrairement à ce qui avait été annoncé au briefing, soient classée au même titre que les coureurs… pas vraiment dans l'esprit du Raid tel qu'on y était habitué.

Autant avec le principe du "raccourcis" en RER (le circuit ne permettant pas de vrai raccourcis pédestre comme l'an dernier) ne me pose pas de problèmes, autant le fait de classer au même niveau les coureurs ayant tout fait à pied et ceux ayant pris le RER, même avec les quelques balises que cela faisait louper, ne me semble pas correspondre aux valeurs que véhicule habituellement cette épreuve. C'est surtout perturbant de voir qu'une équipe est classée 4ème en prenant le RER !

Etrangement on a un peu de mal à se retrouver et à se poser ensemble dans le gymnase… fatigue, envie de rentrer, échanges avec les uns et les autres. Il n'en reste pas moins qu'on profite un peu de ce moment post course.

Au final on sera classés 12èmes (mais moralement 11èmes si on supprime l'équipe qui a pris le RER), soit dans le 1er tiers ce qui est quand même pas trop mal pour notre petite équipe

Il reste que si on avait été un peu plus proactifs sur les bleues, on aurait pu en rapporter quelques unes sans grands frais… et si Thierry ne s'était pas blessé, et si on avait pas perdu Jean-Yves, et si je n'avais pas eu mon coup de barre, et si, et si… c'est vrai qu'avec des SI on aurait presque pu gagner…

Pour finir je voulais remercier mes équipier(e)s pour cette longue ballade… On doit pouvoir optimiser certains points, mais c'est quand même vachement agréable d'avoir une équipe qui fonctionne toute seule… Je n'ai pas pu profiter de tous les petits moments, le nez plongé dans ma carte, mais y'a peut-être matière à remettre le couvert, non ?

Bonne récup (surtout à Thierry)

Michel !

8 commentaires

Commentaire de ouster posté le 03-02-2010 à 08:47:00

Franchement je ne comprends pas pourquoi tu as mis aussi longtemps pour rédiger ton CR ;o)

bravo pour avoir mené ton équipe à bon port et j'étais ravi de te revoir sur les chemins :-)

a bientôt un mercredi soir peut être ?

Commentaire de Tamiou posté le 03-02-2010 à 09:39:00

Merci Michel, quelle méticulosité digne de l'orienteur qui est en toi.

Très beau CR qui fait revivre le parcours....à ceux qui l'ont fait.

PS: on a la même oreille au breefinf du Papy

Commentaire de l'ourson posté le 03-02-2010 à 22:12:00

Merci leptitmichel pour ce superbe CR :-) J'ai préféré le moment ou ton équipe et toi apperçois l'arche de l'arrivée :-))
Je ne sais pas pourquoi mais cela me rappelle le Raid28 2007 avec mon ami l'Electron ;-)

L'Ourson_;-)))

Commentaire de Land Kikour posté le 03-02-2010 à 22:29:00

Merci pour toutes ces précisions qui nous replongent au coeur de ce Raid2Ouf.
Très bon récit et bravo à l'équipe pour cette belle course.
A bientôt entre 2 balises....
Olivier

Commentaire de La Tortue posté le 04-02-2010 à 00:36:00

sympa ton cr mon p'tit tron ;-)

et merci pour la visite gratuite des rues pavillonaires de st rémy ;-)

si je suis ton raisonnement concernant les équipes à pied et celles en RER, ça nous mettrait à la quatrième place. il ne vaut mieux pas, sinon le papy ferait encore la place du c... ;-)

Commentaire de Jay posté le 04-02-2010 à 11:46:00

piouuuuu ! Gros boulot pendant la courset et belle esprit d'équipe .

Merci pour le CR et à bientot pour les p'tites CO du printemps car je pense aller tater de la boussole serieusement fin 2010.

Txo, Jay

Commentaire de LtBlueb posté le 04-02-2010 à 18:09:00

Dis donc le Tron , avec Stephane, Koko, Thierry , Jean Marc, Paul et Mike, vous l'avez fait à 7 ce Raid28 ? non ? :)))))

Jolie coursette en tout cas, récit agréable à lire, et bravo pour votre ...12ème place !!

L'Blueb_moralement_5ème

Commentaire de redpanda posté le 12-03-2010 à 20:46:00

c'est avec des CR comme ca que je me suis trouvé a faire le raid 28, un régal, merci Michel, pour toutes cette précision.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran