Récit de la course : Raid 28 2010, par LtBlueb

L'auteur : LtBlueb

La course : Raid 28

Date : 16/1/2010

Lieu : Bures Sur Yvette (Essonne)

Affichage : 1580 vues

Distance : 103km

Objectif : Pas d'objectif

14 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le Raid28 option gastro : un truc de spartathlète

Né d'un défi que s'est lancée l'EQUIPE TUROOM en préparant le célèbre Raid Gauloises, le trajet de Bures jusqu'à la cathédrale de Chartres était une manière de s'entraîner près de Paris en réunissant des conditions difficiles. Jamais, en s'entraînant sur ce parcours, l'EQUIPE TUROOM n'aurait imaginé qu'un jour des dizaines d'autres équipes viendraient affronter les conditions difficiles d'une progression qui part de nuit, en hiver, en pleine nature, sans ravitaillement et en faisant sa route à la carte et à la boussole : le RAID 28® est né en janvier 1994.
Partir à cinq avec au moins une femme et arriver à cinq en passant partout où cela est imposé, en allant le plus vite possible car on risque d'être éliminé : c'est un vrai défi pour des sportifs amoureux de raids nature et d'aventure humaine. Les difficultés, les raiders aiment les affronter, c'est pour cela qu'ils viennent. Voilà pourquoi l'EQUIPE TUROOM, avec ses bénévoles, lance chaque année un nouveau défi en préparant un trajet original et des conditions d'accueil conviviales afin d'honorer tous ceux qui leur font l'amitié de venir sur le RAID 28®.
 cliche_769_2010-01-14_00-24-20.jpg
Janvier 2009, Mathias, laché par son fessier au coeur de la nuit, vient nous rejoindre  sous l'arche d'arrivée ; mais c'est bien à 4 que les Kikoureurs du Zoo , dossard 3, terminent le Raid28 à 4, incomplets, avec toute la frustration d'un objectif  non atteint... Une édition 2009 où la frustration est d'autant plus grande que les sensations ressenties tout au long de la course furent pour moi excellentes ! Et si le gros poussif que je suis dès que la route s'élève était plutot taillé pour le Raid28 ? Et si l'éternel abonné à la seconde moitié des classements trails pouvait venir titiller le top5 d'un Raid28 ? Pfffff, 1 semaine après avoir annoncé son dernier raid28 à mes coéquipiers, voilà le lieutenant en plein délire !!! C'est sans doute ses articulations qui doivent être en train de lui ronger le cerveau !
Quelques emails et coups de fil plus tard, l'équipe est formée : Hémérodrome (Raid28 2007) amène avec lui Nono_La_Robote (qui va découvrir le Raid28) . La Tortue et le Papy, pilliers historiques du Zoo, et quelques Raid28 au compteur, complètent la quintette.
Comme prévu néammoins avant ce revirement, je range les baskets pour 8 mois, histoire de soulager mes vieux os, et de mieux me consacrer à la natation et au vélo qui m'attendant au tournant en Aout 2010 ! Début Octobre 2009, c'est la reprise, je viens à bout péniblement du marathon de la cote d'amour, couru pour les Dunes, et réalise que pour être fin prêt en Janvier, 3 mois ne seront pas superflus. Les Trace de Zoo ont décidé depuis longtemps de se retrouver début Décembre sur une épreuve test , la Noct'Orientation, sorte de semi raid28. Tout n'est pas parfait, mais nous évoluons avec plaisir ensemble, et ressortons riches de quelques observations, qui nous seront fort utiles.
 prologue.jpg
 p1020079.jpg
Samedi 16 Janvier, gymnase de Dreux, à 30' du départ il pleut dehors . Aussi nous convenons de reporter davantage de balises au sec... que ce que nous avions prévu.
22h, ca y est on a le roadbook en main. Pendant qu'Hémé, Caro et le Pitaine reportent les postes, l'Papy et la Tortue consultent les consignes de la feuille de route, puis s'attaquent aux annexes. Les reports spéciaux nous prennent pas mal de temps.
 p1020125.jpg
22h36 nous quittons le gymnase, j'espère simplement que nous n'avons pas perdu du temps à reporter des spéciales que nous déciderons de ne pas faire... Petites hésitations légitimes au premier carrefour, avant qu'Hémé , carte en main, ne nous embarque dans la bonne direction, confirmée par une première balise aussitot poinconnée. 1ère difficulté dès la 1ère bleue (PP05, Jonction de Haie) . Nous allons y passer plus que les 10' de bonif rapportées par la balise, finalement trouvée par la Tortue. Souci de placement de la balise peut être ? Allez c'est reparti , nous trouvons notre rythme de croisière ! Caro , au bip , nous signale de nous hydrater régulièrement. Le Papy , en position de serre-file , veille au grain et tente de nous freiner ... en vain. Hémé redonne la  carte à la Tortue au moment d'aborder la spéciale graphique, première nouveauté de l'équipe Turoom pour cette édition.  Recalage délicat en sortie de la spéciale graphique , avant de nous remettre tranquillement dans le bon sens.
 imgp1545.jpg
Petit moment cérébral désormais avec la charade des éoliennes ; nous identifions rapidement les 4 mots codes  correspondant aux définitions de l'annexe : falaise, clairière, mare**, dépression. Et planchons sur la
charade qui doit nous permettre d'identifier le mot indice.  Les 6 éoliennes, qui nous narguent depuis plusieurs kms, abritent 2 balises et chacune un mot indice :
- la balise mystère est identifié par le mot indice correspondant à la solution de la charade
- PP14 est identifié par une phrase contitué par les 6 mots indices situés au pied de chaque éolienne
La charade d'abord , un truc du genre :
Petit morceau de (falaise)
Toujours au bord des (mares)
Jamais dans les (dépressions)
Souvent au milieu des (clairières)
On part à 180°C et tout y passe : rocher, granite, ... bon ben on va se faire toutes les éoliennes et on verra .
Et on s'est fait toutes les éoliennes (en se doutant bien que "la" Mystère était la 1ère ou la seconde). Une fois tous les mots indices récoltés, il faut bien admettre qu'aucun n'est rocher, ou granite, ... On voit hémé détaler avec le carton de pointage en nous criant "je vous expliquerai". Bon évidemment c'était "lacs" et pas "mare**" et la solution de la charade était "la" , mot indice qui figurait sur la 2eme éolienne...
 p1020147.jpg
Voilà 4 heures qu'on se trémousse, et ca fait déjà un moment que mon genou me titille, le passage sous les éoliennes n'arrangeant rien. La situation va empirer progressivement dans l'heure qui suit. Au passage à PC4, je constate que nous sommes dans la seconde moitié ; même en ramassant les 5 bleues, pas forcément chassées par toutes les équipes, je pensais qu'on serait plus haut dans la classement ; c'est pas le classement qui m'ennuie (ca ne veut évidemment rien dire) c'est juste que statistiquement sur le raid28, quand on est ds la 2eme moitié, on est en général à la bourre , et on devra tot ou tard faire des tout droits... Mais bon pour l'instant , le genou (si loin de l'arrivée) me mine le moral et je commence à devoir intégrer des phases de marche pour soulager l'articulation. Je préviens mes équipiers que ca ne va pas fort, et je serre les dents pour ne pas freiner l'équipe. Je rentre dans une longue période de mutisme, et commence à me résigner. Un coup de barre ca passe, mais cette douleur au genou je la connais trop, pour espérer qu'elle me laisse tranquille. Néammoins qui ne tente rien, n'a rien. J'essaie un anti-douleur du doc (la Tortue) et là, miracle, en 30' , la douleur s'atténue .. et ne reviendra pas de toute la course !

De PC4 à PC6, soit 20kms, l'organisation ne nous offre en pature que 13 balises , au prix parfois de longs poste à poste. C'est la bonne période de l'équipe . Sommes nous allés trop vite ? Avons nous usé nos cartouches ? Avons nous préjugé de nos forces du jour ? De 22ème équipes au passage à PC4, nous sommes 8ème à PC6 avec un carton plein au poinconnage (enfin presque, à un bracelet prêt que nous ommettons de poinconner...). Néammoins un signe alarmant vient perturber la quiétude de notre équipe : Hémé, notre  monsieur plus, n'est pas dans un bon jour ; il nous confie des soucis gastriques de plus en plus pénibles, ne rien pouvoir ingurgiter, etc ... Ce qui nous fait 3 équipiers bien entamés après 8heures de course. Notre Papy national semble dominer la situation . Quant à la Tortue , elle vole, elle vole... Il va falloir resserrer les boulons. La barrière horaire de PC9 à 10h15 ne m'inquiète pas trop , on a de la marge ; par contre , si on veut pouvoir se faire une orgie de bleues sur la partie de jour, il nous faut mini 1h d'avance sur la barrière, et en supposant que l'équipe soit capable à ce moment là  de partir sur ces options. Pour l'instant, avancer, en espérant qu'avec le jour Hémé ira mieux ...msn_fingerscrossed
 p1020128.jpg
De PC6 à ,  nous traversons les Taillis d'Epernon déjà parcourus par le Raid28 en 2007. Jusqu'à PP38, dernière bleue de la spéciale, nous continuons à puiser dans le vivier des postes reportés dans le gymnase de départ. Sortie de spéciale (Etang de Roy) , la Tortue nous propose  un tout droit dans les roseaux et dans la rivière, glacial mais ô combien salvateur pour les douleurs qui nous assaillent, suivi d'une petite hésitation, la faute à un report non effectué ! Mais on nous voilà peu de temp après au Haras de Poigny, point de départ du semi Raid quelques heures auparavant (nous ne verrons d'ailleurs jamais les équipes du semi raid)... L'état d'Hémé ne va pas en s'améliorant...
PC7. Il est 8 heures 30 du matin,  ca nous fait 10 heures de courses (sans compter les 30' du report initial). On a fait la moitié du chemin, en un peu plus de la moitié du temps et ramassé à peine le 1/3 des balises prévues. Il devient clair que notre rythme n'est plus suffisant pour qu'on se permette de continuer à tout ramasser et on va désormais commencer à devoir faire des coupes sévères. Après une mini scéance de report (jusqu'à PC9 et sans les bleues pour ne pas être tenté...), nous filons jusqu'à PC9. Nous shuntons nos 3 premières balises (dont 1 verte) dans la mémory : vraiment sympa cette mémory d'ailleurs soit dit en passant ! 
2010_raid28_800x600_015.jpg
Taz et Monstertruck sont là (Merci à tous les 2, ainsi qu'aux habituels pompocuthérapeutes via SMS) , je me dis que ca va mettre du baume aux coeurs de nos ardéchois qui sont dans le dur ; de mon côté, je fais une scéance de report avec la Tortue . La mauvaise nouvelle nous vient de l'organisation qui impose un détour pour rejoindre PC10 (3  à 4 km) en raison d'une zone engorgée en raison des fontes de neiges des derniers jours. Ca ne va pas nous rapprocher de l'arrivée cette affaire...
 p1020148.jpg
On se faisait un plaisir de voir le jour se lever ,de se refaire la cerise, de fanfaronner jusqu'à Bures, de gambader dans les prés.. Et ben la mauvaise nouvelle c'est que d'une part le mal de bide d'Hémé ressemble à une gastro , ca devient de plus en plus certain. Et pour couronner le tout, Caro qui traine la patte désormais , nous fait une "jolie" tendinite du releveur . Il est 10 heures du mat, et il faudrait un miracle pour que la petite troupe aille au bout, ce qui reviendrait à tenir 7 heures à ce régime . Se recentrer sur l'objectif n°1 mon blueb : terminer à 5 , terminer à 5, amener Caro au bout ...Le  reste devient superficiel , malgré l'appétit aiguisé de la Tortue pour tout ce qui ressemble à un rectancle de tole blanc de 1m2.
Le papy quitte son role de serre file pour épauler La Tortue qui continue à mener la troupe. Hémé, bien diminué vient épauler Caro, blessée, dans sa lutte...
PC11, il est 11h30 . Il reste 24km au roadbook (combien en réel ?). Nous avons confirmation que les barrières sont repoussées de 30'. Nous récupérons la carte spéciale CO des Vaux de Cernay et ferons les postes les plus proches de la ligne directe menant au PC suivant. La Tortue est toujours aussi époustouflante , de précision d'abord, et d'energie ensuite. Le Papy poinconne à tout bras . De mon côté, je reste au coté de nos 2 ardéchois, avant de prendre la pose devant la caméra à PP78.  Les Banzenos nous enrhument dans la foulée d'un Jihem en pleine bourre. Même l'équipe du Bagnard d'en mêleUne petite traversée de rivière histoire de stopper le chrono de la spéciale course au score , et nous voilà à PC12.
PC12, 20 bornes à boucler en 4heures. Ca peut passer mais il ne faut pas faiblir. Même si je songe abandon , Caro et Hémé n'ont qu'une envie, la ligne d'arrivée et ils ne prononceront jamais ce mot... Aurais je du le proposer ? Cette idée m'a habité pendant de nombreux kilomètres... Devant l'urgence chrono, nous décidons de saborder les 2 dernières spéciales CO (homothétie et fenêtres) . Cependant ce final très vallonné ne nous avantage pas : Caro souffre le martyr dès que ca descend... Et il est impossible de récupérer en descente la vitesse perdue lorsque ca grimpe... Nous demandons à la Tortue de nous tracer désormais le trajet le plus direct entre 2 PCs, et nous contentons alors des vertes jusquà' PC13, puis de quelques autres vertes usqu'à PC14 (ainsi que d'une ou 2 bleues venues à notre rencontre :-) ) Même par le chemin le plus direct, la forêt de Méridon reste une longue, très longue traversée. PP104 , puis une jolie descente qui fait grimacer notre courageuse féminine, avant de rallier PC14. 
PC14, 14h55. Il reste 9 bornes au roadbook. Horaire d'elimination à l'arrivée 17h . Ca fait 4.5 km/h soit peu ou prou notre allure depuis 3 heures. Le bénévole nous explique le coup du RER et on analyse les conséquences (RER jusqu'au bout --> perte de toutes les balises, RER jusqu'à une gare intermédiaire --> possibiité d'aller faire 2/3 balises avant l'arrivée, continuer jusqu'au bout --> prendre le risque d'une élimination). Je pèse le pour et le contre , et je propose à mes coéquipiers le truc le moins raisonnable et plus irrationnel que j'ai eu à proposé depuis longtemps (vu l'état d'une partie des troupes...) : on va tenter d'aller au bout au pied ! Et on attaque droit dans le pentu : au bout de 10' d'ascension (on doit avancer à 2km/h) je suis à 2 doigts de proposer à tt le monde de redescendre, tellement je suis sceptique sur nos chances d'arriver avant l'heure limite ...
PC15, moins de 5km à boucler. Caro ne peut pas courir , ni trottiner, donc il est hors de question d'imaginer un km à 8km/h pour être au large. Il va falloir continuer à surveiller le chrono. Constatant que nous ne sommes pas seuls à terminer à pied, je demande avec espoir au bénévole du PC, des fois que les barrières soient repoussées au delà des 30' prévues... Niet !! 16h30 pour les pénalités. 17h pour l'élimination . Ben on va viser 17h alors , parce qu'on a pas les moyens d'aller se battre contre les minutes de pénalités.
On laisse qqs vertes faciles dont PP111 (40', mal reportée). Je me défoule un peu les jambes sur PP115, PP116 est sur le chemin direct.
PP117 (le pont sur la Vaularon) restera pour tjrs un mystère : 1 semaine après le Raid, avec une loupe je n'ai pas été fichu de reperer ni le Vaularon, encore moins 1 pont :)) Nous voilà au pied de la station de RER de Bures... Tout en descente maintenant... Et là soudain, la délivrance apparait : la célèbre arche verte et blanche des Turoom pour l'accueil habituel : le Kloug, la soupe du Raid28, les larmes du Raid28, les embrassades et accolades... Pu...ain , on est allé la chercher très très loin celle là  ...Enfin plutot, nos ardéchois sont allés la chercher très très loin.
J'avoue qu'à ce moment là, même si je suis heureux d'avoir terminé, la difficulté des dernières heures, la blessure de caro, la gastro d'Hémé , tout ca me laisse un petit gout amer...Est ce que ca valait le coup ? Seuls nos ardéchois ont la réponse en fait... 
Une semaine plus tard, le gout amer a disparu... le recul d'abord , une surprenante 5ème place ensuite, logique en regard de notre début de raid, totalement inattendue au vu de la seconde partie...
 imgp1529.jpg
Caro, alias Nono_la_Robote voulait découvrir le Raid28 , elle a découvert une des éditions les plus dures de ces 10 dernières années et a démontré au delà du fait qu'elle a largement les capacités, un sacré courage et un tempérament de battant, son releveur se souviendra de ce tracé 2010
Hémé s'en voudra longtemps de ne pas avoir apporté plus à l'équipe ; contaminé à mon tour par sa gastro au surlendemain du Raid28 (tout comme Caro et l'Papy) , je me souviendrai surtout de son exploit consistant à parcourir 100 bornes , en 18h30 sans force et avec rien dans le ventre  ; le Raid28 option gastro : un truc de spartathlète!!
L'Papy, d'abord en position de serre file, aura été un très utile soutien à Caro pendant une grande partie de l'aventure, avant de trouver l'occasion de se dégourdir les jambes en poinconnant les postes de jour. Infaillible, une valeur sure !
La Tortue, énoorrrme à l'orientation, monstrueux physiquement, on lui doit cette 5ème place
Merci les amis , chapeau
Merci également à Souris, Xhavié & Domi pour les photos...
.... et surtout Merci à eux !
p1020118.jpg

14 commentaires

Commentaire de La Tortue posté le 25-01-2010 à 00:11:00

merci à toi capitaine !
on y retourne quand ???? il nous reste quelques balises à trouver ;-))))

Commentaire de Land Kikour posté le 25-01-2010 à 12:06:00

Bravo d'en avoir fini à la hargne, belle leçon pour moi qui suit resté sur le bord de la route...
Votre équipe, forte de ses expèriences individuelles a tenu le choc pour le meilleur.
Encore bravo et bonne récupération.
Olivier.

Commentaire de tcall posté le 25-01-2010 à 12:06:00

Un grand bravo pour votre 5eme place bien méritée !

Commentaire de lepidop posté le 25-01-2010 à 13:30:00

Très beau Cr, et superbe résultat bien mérité.
Nous vous avons cotoyé, avec plaisir,un long moment de jour.
A bientôt
Benoît

Commentaire de redpanda posté le 25-01-2010 à 15:47:00

ah bon,il y avait des balises, des vertes et des bleus, RROOhhh c'est dommage on les a pas vues.
Bravo a vous 5, une 5eme place bien méritée.

Commentaire de ouster posté le 25-01-2010 à 17:55:00

est-ce que je peux savoir pourquoi après chaque Raid 28 une photo de mes fesses apparait qqpart dans un récit ou dans le presse...?

Commentaire de Astro(phytum) posté le 25-01-2010 à 20:05:00

Equipe de choc , le résultat est là !!!!!!!!!

Encore BRAVO !

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 25-01-2010 à 21:44:00

Tu vois, j'aime bien le Raid28 quand je le vois sur mon PC !

Un énorme bravo pour votre exploit, ceux qui n'ont pas fréquenté cette épreuve ne se rendent pas toujours compte de sa difficulté.

Tu biseras Hémé et Nono de ma part !

Commentaire de taz28 posté le 25-01-2010 à 21:53:00

Quelle équipe de durs à cuire vous êtes !!

5e alors que vous étiez en "petite" forme...Je n'ose même pas imaginer si vous aviez tous pété le feu !!

Bravo Mon Blueb pour cette jolie perf en équipe, c'était un bonheur de vous voir le matin, et de pouvoir vous encourager un peu !!

Remets toi bien de cette belle aventure...

Gros bisous

Taz

Commentaire de XBo posté le 27-01-2010 à 12:53:00

Bravo Philippe pour votre stratégie "adaptative" qui vous a menés jusqu'au pied du podium, mais surtout jusqu'au bout !!

Super CR

A+

Commentaire de eric41 posté le 27-01-2010 à 14:52:00

Bravo les guerriers et merci Phil pour le CR.
Eric

Commentaire de chtigrincheux posté le 30-01-2010 à 10:08:00

Un Cr de référence à consulter sans modération (c’est qui modération ?)
On apprend ici la répartition des taches pour moi qui suit partie la fleur au bout du fusil.
Je ne dis pas oui, je ne dis pas non pour remettre le couvert.
Ce qui m’a le plus dérangé, c’est de traverser des eaux usées, croupies, souillées provenant d’habitations et ensuite de prendre des aliments avec mes doigts et de les introduire dans ma bouche. J’ai travaillé de nombreuses années dans ce type de contexte et nous étions obliger de nous vacciner contre l’hépatite B pour nous prémunir contre d’éventuelles contaminations….à méditer.
On ne peu s’en sortir que grandi d’une telle expérience, même dans l’échec l’abnégation est enrichissante.
Pour finir une pointe d’humour « made in ch’ti «

.....Qui va à la chiasse perd sa place.......

Commentaire de samontetro posté le 01-02-2010 à 12:04:00

Une équipe d'enfer, soudée, un Blueb qui prends la bonne décision au bon moment, des ardéchois qui serrent les dents (c'est dingue les ressources qu'ils peuvent trouver ces deux là dans de telles circonstances, faudra un jour qu'ils m'expliquent), une Tortue qui est née avec une boussole dans le berceau et un Papy sur tous les fronts pendant la course! Oui, vraiment une équipe d'enfer pour une course d'enfer et un résultat qui en dit long sur votre volonté et votre solidarité!

Chapeau!

Commentaire de langevine posté le 10-02-2010 à 19:39:00

quelle formidable équipe!!
Rendez vous dans quelques années à tes côtés j'espère!!
bisous

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran