Récit de la course : La Foulée Blanche - 42 km 2010, par Davidou le minou

L'auteur : Davidou le minou

La course : La Foulée Blanche - 42 km

Date : 24/1/2010

Lieu : Autrans (Isère)

Affichage : 1098 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

La Foulée Blanche 2010

 

La Foulée Blanche 2010

 


Prélude

         J'avais prévu de participer au raid ESC hiver, malheureusement celui-ci est annulé... je cherche une solution de remplacement, et c'est finalement sur la Foulée Blanche que ça tombe. J'y avais pris énormément de plaisir l'année dernière dans des conditions pourtant pas faciles, cette année la neige et le soleil étant annoncé, ce sera niquel. Je m'inscrit donc mais très tardivement, à 2 jours du départ, et je me tape un dossard merdique, qui me positionne en toute fin de peloton pour le départ (très gros handicap en ski de fond).  Et oui, seuls les 100 premiers de l’édition 2009 ont un dossard préférentiel… j’avais fait 110e.
         Medhi me passe un coup de fil, il y sera également, super, on fera la route ensemble.
 


La course

          Effectivement le soleil est là (ou presque), et le damage est parfait. Mon père n'étant pas présent aujourd'hui, et comme je suis un gros fénéant, je prendrais donc le départ sans farter mes skis. Et oui, on est un warrior ou on ne l'est pas. La fartage date du marathon de Bessans où la neige était très froide, ça ira très bien aujourd'hui puisque on flirte avec les -10°C ce matin.
Bon, av ec un départ déjà dans le dernier groupe, je me présente très tôt sur la ligne de départ pour “au moins” parmis les premiers de mon groupe. Mais quand je vois la masse de skieurs devant moi, mélangés avec les partants du 20km, je déprime un peu. Il se passe d’ailleurs quelques secondes après le coup de feu avant qu’on puisse avancer. Puis le bordel classique, sauf que normalement ça se calme rapidement alors que là, j’ai beau essayer de me faufiler, j’ai l’impression de ne jamais en sortir. Quand je lève la tête, le nombre et la densité de skieurs n’ont pas changé d’un yota. Et je pousse à mort, faut que je remonte, faut que je double, je deviens sur exité et je double tout le monde, au prix bien sûr d’un effort anormal, jusqu’à ce que mon corps me le dise ! Et d’un coup je n’arrive plus à doubler, normal, j’ai tout donné. Un coureur m’interpelle “Hey David”, je me retourne, mais je ne le reconnais pas, il me dit que c’est Olivier… je ne vois pas, alors il me dit de filer, qu’on en reparlera… pour perdre la face j’accélère et double encore un peu mais en fait je suis sec. Je m’arrête au ravito pour prendre un thé avant d’attaquer la montée de Gève ( Tiens ? On est déjà là ? La boucle en bas était plus longue l’année dernière). Je prends également un gel finalement, j’ai un peu mal à le manger, mais faut ça, sinon je finirai jamais la course. Puis j’attaque la montée. J’ai du mal à garder le rythme… beaucoup de mal… Puis petit à petit, ça va un peu mieux et j’arrive à garder un groupe.  Puis plus haut je retombe sur Olivier, et là je me souviens qu’on avait discuté au marathon des Glières l’année dernière.  On double quelques skieurs puis petit à petit je le perds. Une fois en haut, je double quelques mecs cramés, et d’autres très en forme me dépose. Moi, je paye mon départ, et je n’arrive pas à les tenir. Heureusement, comme je me suis bien alimenté, j’arrive quand même à garder un bon rythme et je décompte les km. “allez, plus que 15 et c’est  globalement descendant”, “allez, plus que 10 et c’est globalement descendant”, etc…  Je fais tout au mental, j’ai les muscles durs et le souffle court, mais je m’accroche. Et j’arrive à doubler encore pas mal de skieurs dans un état pire que le mien. D’ailleurs ça ne me rassure pas tant que ça, car je n’ai vu aucun numéro de dossard à 2 chiffres, ce qui veut dire que ma remontée n’est pas “fulgurante”. Arrive enfin la descente finale, y a des passages où ça descend vraiment fort, c’est impressionnant la vitesse, j’en ai les cuisses qui chauffent.  Puis vient la petite boucle de 2-3 km avant l’arrivée qui fait toujours un peu mal au moral. Et c’est encore au mental que je m’impose un rythme soutenu pour doubler encore quelques skieurs. J’arrive enfin dans le parc d’arrivée, j’entends Gweg qui m’encourage et je franchis la ligne : 2h16 et 159e/751. Olivier arrive 3 min après, je n'ai pas creusé un gros trou, puis Medhi 1h plus tard. Bon là y a un gros trou !


Un résultat très satisfaisant, et pourtant je suis déçu… 
        - Je n’ai pas l’impression d’avoir eu “la forme”.
       - Je fais exactement le même temps que l’année dernière, alors que les conditions étaient meilleures cette année.
        -  et j’ai croisé Antoine avec qui j’avais terminé l’année, il met aujourd’hui 2h02, soit presque 15min de moins !!!!! (pretextant comme excuse minable mon dossard 776... il me montre alors le sien : 825 ).


Ce résultat est donc très bon, mais j’ai encore besoin d’entrainement pour n’avoir aucun regret.

 

 

7 commentaires

Commentaire de agnès78 posté le 24-01-2010 à 21:29:00

mince david, et les zolies photos qui me font raler???? zelles sont ou????
;-)))))) allez, un beau début de saison et une montée en puissance à venir! au plaisir de lire ton prochain récit... imagé ;-)
bises

Commentaire de yves_cool_runner posté le 24-01-2010 à 21:57:00

Ben, rassure-toi : tu m'as encore mis 30' !!! Ça le fera la prochaine fois... Et dans l'absolu, ce n'est quand même pas un désastre. Les premiers n'ont pas été vraiment beaucoup plus vite cette année que l'année dernière. Et Olivier dont tu parles, il s'entraîne sévère cette année. On attend le prochain récit pour le retour du Davidou (quelle course ?).

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 24-01-2010 à 22:53:00

Je te pensais au rassemblement de la Foulée Blanche ! Bon j'ai pas d'ordre d'idée des temps de ski de fond mais ton classement est pas si mal ! Positif ! Positif !

Commentaire de vial posté le 25-01-2010 à 07:23:00

un mauvais positionnement et un départ en surchauffe ça peut se payer cash
bon tu as eu le plaisir de la belle descente depuis le plateau
bravo et bonne continuation
michel

Commentaire de maï74 posté le 25-01-2010 à 09:54:00

Alors déjà bravo pour avoir réussi à éviter la chute dans la 1ère partie (moi non !) et ensuite pour n'avoir rien lâché jusqu'au bout pour signer un joli temps malgré tout !

Commentaire de le_kéké posté le 25-01-2010 à 17:06:00

Ben alors le Davidou on est en petite forme ??? Après la bérézina du ski de rando voila une petite balade dans le Vercors bien décevante ;-) Et puis mon grand tu es maintenant un grand garçon va falloir apprendre à farter ses skis tout seul maintenant (encore que l'autre PP que je traine avec moi lui non plus il sait pas trop ou il veut pas, tu veux quand même pas finir comme lui ??).
Voila ça c'est fait, bon sinon faut pas dramatiser c'est quand même pas mal comme temps et comme place, (enfin tu as eu du pot que je pouvais pas venir car ça aurait fait encore une place de moins dans ton classement)

Commentaire de @lex_38 posté le 26-01-2010 à 08:13:00

Ne soit pas déçu, tu as fait une belle remontée!
Et puis tu as tenu au mental là où d'autre aurait craqué!
Bonne continuation de saison de ski et à très vite avec les baskets aux pieds!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran