Récit de la course : Marathon de Bessans 2010, par Davidou le minou

L'auteur : Davidou le minou

La course : Marathon de Bessans

Date : 10/1/2010

Lieu : Bessans (Savoie)

Affichage : 1198 vues

Distance : 42km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Marathon de Bessans 2010

Le Marathon de Bessans 2010

 


       Pour la troisième année consécutive je prends départ pour ce marathon. J’arrive un peu moins entrainé que les années précédentes suite à de nombreux déplacements professionnels mais le début d’hiver ayant été très généreux en neige, ça m’a permis quand même de faire pas mal de ski. Mon père, ma mère, Pierre et Eva sont venus également. Pierre fera le 21 car moins entrainé que nous, mon père lui tiens la grosse forme et sera une fois de plus mon concurrent direct.

        Je pars tôt d’Allevard (7h) et déjà il y a de la neige sur la route. Je ne verrais pas un mètre de goudron jusqu’à Bessans (à part dans les tunnels bien sûr). Le trajet sera donc long et fatiguant. J’arrive quand même dans les temps, et mes parents, déjà sur place, ont récupéré mon dossard. Niquel !

         Comme toujours il fait un froid sibérien, entre -10°C et -15°C, un froid qui vous saisis jusqu’aux os et un soleil radieux. La différence cette année c’est qu’il n’a cessé de neiger pendant les jours précédents la course et la neige est donc fraiche et molle. Ca annonce une course très difficile.

          On se place plutôt bien avec Papa au départ, dans les premiers de la seconde ligne (seuls les dossards préférentiels ont le droit d’être devant). Il faut à tout prix limiter le nombre de personnes devant car la neige sera moins brassée. Le départ est donné et la partie de slalom commence. D'abord ne pousser que sur les bras, les skis parallèles. Puis petit à petit, au fur et à mesure que ça s’aère entre les concurrents, ouvrir l’angle des skis. Eviter les skis et les bâtons des autres skieurs, ne pas tomber, ne pas se faire marcher sur les bâtons. Au bout de quelques minutes les niveaux s’étalent et des groupes se forment où on peut skier à notre rythme. Par contre la neige est déjà très labourée et c’est très physique : les appuis sont fuyants et l’équilibre incertain. Bien se concentrer et bien poser le ski à plat. Papa est déjà derrière, maintenant va falloir tenir, ça fait deux fois qu’il me bat sur cette course, et aujourd’hui il n’a jamais été aussi prêt, donc le challenge est doublement important. Mon groupe avance vite et tout se passe super bien. Je pense à prendre un thé chaud à chaque ravito, et à boire régulièrement pour ne pas laisser le tuyau de mon camel-back geler. Je fini même par lâcher mon groupe dans la montée du retour du premier tour et en rattrape un autre. Mais au dernier ravito de ce premier tour, je me fait distancer légèrement le temps de prendre mon thé et d’avaler un gel difficile à ingurgiter tant il est durci par le froid. Les skieurs de derrière me remontent mais rapidement je les distance à nouveau, malheureusement sans parvenir à reprendre le groupe de devant. Je suis donc tout seul pour ce 2e tour. J’ai mis environ 1h15 pour le premier tour, peut-être un peu plus, va vraiment falloir que je tienne sur le deuxième. Ces conditions sont difficiles pour moi car : je suis lourd, donc la neige molle est encore plus handicapante, et je n’aime pas les efforts trop longs, je risque hypoglycémie ou crampes. Je me concentre donc sur la technique, optimiser l’effort dans cette neige instable. Je croise Maman et Eva plusieurs fois et les encouragements font vraiment du bien. Je repère aussi mon Papa au loin, la distance entre nous est un peu plus grande qu’à ce même passage au premier tour, mais il est quand même très proche, moins de 5min Je reprends quelques concurrents qui ont cramé et ça me rassure un peu, mais le groupe de devant garde toujours le même écart. Je me retrouve enfin au ravito où je m’étais gavé l’année dernière après mon hypo, et cette fois-ci je sais que c’est la bonne. J’arrive même à relancer dans les dernières montées, mais toujours sans jamais remonter le groupe, et je termine donc cette course en 2h36 à la 76e place sur 365.

           Je suis super content :
                  - Je n’ai pas craqué alors que les conditions étaient parmi les plus difficiles
                  - Mon classement est bon
                  - J’ai mis fin à la malédiction du marathon de Bessans : j’ai battu mon père

           Cerise sur le gâteau, le padre décroche un podium Vétéran 6-7, j’ai vraiment eu chaud pour mes fesses sur cette course, il termine à peine 3 min derrière moi, 86e.

          Je croise à l'arrivée Cyril, la marmotte parano ;-), qui termine 6 ou 7 min devant moi. Il a encore envoyé du lourd, mais par rapport à mon entrainement ça me rassure encore un peu plus sur ma forme. Félicitation aussi à sa soeur qui termine difficilement mais qui est allée jusqu'au bout. Une famille de warriors ;-) !!!!!

 

Il est-y pas beau ???

 

       Je rejoins vite ma petite femme que j’ai encore une fois laissée seule à la maison. J’ai vraiment de la chance qu’elle soit si compréhensive et qu’elle me laisse vivre ma passion à fond. Je sais pas pourquoi, je le sens, 2010 sera une bonne année.

 

 BONNE ANNEE A TOUS   

 

 

8 commentaires

Commentaire de Schtroumpfette74 posté le 13-01-2010 à 13:43:00

Bravo pour ta perf ! Tu as bien su gérer l'effort et les difficultés de la course !
Merci pour ton ptit commentaire, je ne sais pas si je suis une "warrior", mais ça fait plaisir !
Bonne poursuite de la saison !

Commentaire de the dude posté le 13-01-2010 à 14:44:00

Salut David,

BONNE ANNEE 2010 à toi aussi et à toute ta famille de sportifs!

On dirait bien que tu tiens la grande forme, ça fait plaisir à voir!!!
Les pires conditions et tu fais ta meilleure perf, voila qui promet quand tu vas rechausser les baskets.

Pas de doute que 2010 sera une grande année pour toi...excepté les qques fois ou tu croiseras la route du Dude bien sûr :0)

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 13-01-2010 à 19:04:00

Punaise t'annonces la couleur direct pour 2010...
Pas d'entrainements, et la grosse perf'... 76ème sur 365, chapeau !
A bientôt, enfin aux arrivées bien sûr !!

Commentaire de le_kéké posté le 13-01-2010 à 20:41:00

badabooooooooooooooooom, le Davidou il envoie du très lourd en ce début d'année. Heureusement il est pas trop entrainé ou chsaisplusquoimaiscbidon. Des temps d'extraterrestre sur une neige brassée ?? T'es sur que tu as fait les 2 tours ??
En tout cas bravo au papa aussi et bien le bonjour à toute la mafia grindler !!!

Commentaire de @lex_38 posté le 14-01-2010 à 08:27:00

Génial David, tu as bravé le froid glacial pour faire une belle course!
Et si tu sens bien 2010, c'est les autres qui ont du soucis à se faire! Planquez-vous, DAVIDOU arrive!

Commentaire de agnès78 posté le 14-01-2010 à 23:42:00

cool de la neige, de la neige, de la neige! Bonne année david!
bises
agnès

Commentaire de boblastar posté le 21-01-2010 à 22:05:00

Si tu veux que 2010 soit vraiment une grande année n'oublie pas de t'inscrire à temps pour l'ancilevienne ;)
L'an dernier j'y suis allé en touriste mais cette année on va envoyer le pâté (enfin on va essayer...).
Bonne année en tous cas !

Commentaire de vial posté le 21-01-2010 à 23:52:00

hé oui de la belle neige fraiche et un froid de canard bessanais
la saison s'annonce bonne pour toi
bonne glisse
michel

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran