Récit de la course : Trail des Allumés 2009, par Emmanuel Dufossé

L'auteur : Emmanuel Dufossé

La course : Trail des Allumés

Date : 28/11/2009

Lieu : Namps Au Mont (Somme)

Affichage : 854 vues

Distance : 15km

Objectif : Se défoncer

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

trail des allumés 2009

17h30. je m’échauffe gentiment avec Benoît et déjà les premières sensations sont bonnes. Je me sens bien et les 15 jours d’état fébrile que je viens de traverser ne me font pas douter. Je sais que Benoît fera la course en dedans, mais sur ce type de manifestation, n’importe qui peut venir jouer les trouble faite.

18h30. le départ de la course est donné et cela se confirme. Bastien OUTREBON, lance la meute à près de 19km/h dans le village et ne semble pas vouloir lâcher l’affaire. Je me sens néanmoins facile et même capable d’accélérer s’il le fallait.

 

Près de deux kilomètres plus loin, nous avons gagné les chemins et je prends la tête de la course. Bizarrement ce n’est pas une bonne position, dans l’obscurité. J’ai l’impression d’ouvrir la route et je ne peux me retourner pour jauger l’écart, le faisceau de ma lampe pourrait laisser penser à mes poursuivants que je ne suis pas bien et que je m’inquiète de leur éventuel retour.    

 

5 kms de course et nous repassons dans le village de Namps au Val. Des encouragements par ci par là, mais impossible de distinguer les visages dans la nuit. Néanmoins quelques timbres de voix que je reconnais !!

 

J’entame la deuxième boucle de 10kms et sur ce qui me semble être une longue ligne droite, sur route, j’en profite pour faire le point dans ma tête.  Le souffle est court, sûrement dû à un reste de ma crève, mais les jambes sont toujours là et puis à Serre Chevalier le 10 Janvier 2010 la concurrence sera plus rude, alors je me dis « ne te plains pas Manu et cours ».

 

Environ 1km plus loin, deux signaleurs, chasuble fluo, m’indiquent un chemin sur la gauche. Je m’engage dans la partie, la moins roulante et la plus technique. Je décide alors d’en garder sous le pied et uniquement maintenir une bonne allure.

 

Seul dans les bois, la rubalise est ma seule préoccupation, ne pas me perdre. Mais pour le coup, le travail de l’organisation est remarquable, il ne me reste donc plus qu’à gérer ma fin de course, en évitant les chutes.

 

Puis je reconnais ce chemin … celui qui mène à l’arrivée et ou j’avais d’ailleurs chuté l’an passé. Pas de précipitation, j’attaque la dernière descente, je me retourne et là je sais que c’est gagné. Le faisceau de mon poursuivant est loin. Je m’engage sur la route, il doit rester 500 mètres …  ma foulé est dynamique, la dernière ligne droite a le parfum des jours heureux et je franchis la ligne d’arrivée en vainqueur … que du bonheur !!

 

Victoire d’ailleurs que je dédie en toute modestie à mon amie Béa, toujours hospitalisée.

 

Le deuxième à 40’’ est Bastien, qui m’a surpris par son état de forme, puis Lheureux fabien, etc … je ne peux tous les citer, nous étions 600 au départ, mais tous aussi méritants les uns que les autres.

 Prochain objectif maintenant, le trail blanc de Serre Chevalier. Je vais donc attaquer mon nouveau plan d’entrainement de 6 semaines en espérant ne plus être parasité comme ces dernières semaines par mon état de santé.    

       

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran