Récit de la course : La Foulée Vénissiane - 10 km 2009, par Pat'jambes

L'auteur : Pat'jambes

La course : La Foulée Vénissiane - 10 km

Date : 22/11/2009

Lieu : Venissieux (Rhône)

Affichage : 993 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

La foulée Vénissiane, 10km

 

Retour sur un 10 km plat pour faire un état des lieux, histoire de voir ce que je pourrais me fixer comme objectif en sortie d'hiver... 

 

On co voiture avec 100glier (au volant), Genep (au co pilotage) et Krissprolls avec un rendez vous matinal (7h!).

 

Le temps est doux (14°C à 7h du matin), couvert-limite-pluie. 

Assez rapidement, au vu du vent qui souffle, tout le monde revoit les objectifs à la baisse, d'autant plus que la veille a eu lieu la fête annuelle du club (CMI) et que sans faire de folies, on a pas beaucoup dormi (5h pour ma pomme)... 

 

Krissprolls fait son 1er 10 km, il est certainement celui qui se met, sans trop le dire, le plus de pression.

100glier est d'un calme de trailer. 

Genep relax et toujours un peu stratosphérique dans ses références... du genre faut-pas-que-je-parte-trop-vite-autour-de-3'35".... 

Personnellement, je suis surtout dans l'envie de reprendre des sensations sur des distances courtes, peu importe le chrono. J'aimerai tout de même faire moins de 38'... 

 

Donc, s'il y a du vent, et bien on fera avec et s'il pleut, ça nous fortifiera pour les cross, et toc!

 

Nous faisons tout "juste in time" sans se presser. On trouve du premier coup (7h50), on se gare sans soucis, nous récupérons les  dossards et le (chouette) TShirt technique avant qu'il n'y ait trop de monde (8h10), un petit trot pour commencer l'échauffement et retrouver la voiture afin de se mettre en tenue (8h20), un échauffement appliqué sur le parking du centre commercial, des pipi à droite et à gauche avant de revenir vers la ligne de départ (8h45).

 

La c'est vrai que le paysage... comment dire... heu... bon... c'est moche et ça pue... 

Mais c'est pas grave, l'organisation est efficace, et on va partir vers le parc de Parilly qui devrait être plus joli.

 

Environs 650 coureurs sont annoncés.

Effectivement, ça court dans tous les sens devant la ligne de départ, mais la rue étant large il n'y a pas de cohue.

 

Krissprolls n'est pas dans son assiette, mais ça sent le stress du premier 10 km... 

 

5mn avant le départ, je contourne les barrières pour aller me positionner pas trop loin de la ligne de départ.

Encore un bon point pour l'organisation qui empêche fermement de venir se placer par devant mais oblige à passer derrière (sauf pour l'élite). 

 

Je retrouve 100glier et Krisspols. On discute un peu pendant que Genep avec son beau dossard n°8 se place avec les supers-forts-qui-filent-comme-le-vent... 

 (le deuxième à droite... c'est Genep...)

 

Krissprolls, prévenant, nous annonce qu'il ne cause pas quand il court et qu'on se verra à l'arrivée... Toujours un tantinet stressé le néophyte... On le rassure, nous non plus, on est pas venu papoter 

 

La corde séparant l'élite de la plèbe est levée, c'est la minute "boîte à sardine" avant le départ...

sardines.jpg

 

La course

 

Bang! je démarre le chrono et positionne mes bras pour tenir à distance les coureurs qui m'entourent; il s'agit d'éviter la chute... 

Assez rapidement, on trouve un espace vital pour courir et je peux prendre progressivement mon allure.

C'est mon 10ème 10km (je le réalise en écrivant le CR...), et je trouve mon rythme très naturellement... respiration, foulée, tout est en place. On y va.

 

 

Après l'attention du départ, un zig-zag à négocier avec prudence  nous voilà déjà dans le parc de Parilly.

Le cadre est de suite plus sympathique. Par ailleurs, le nombre de participants est idéal: suffisamment pour ne pas être seul (loin s'en faut) et pas trop pour se gêner.

 

Je n'ai pas vu le 1er kilomètre. je cours les deux premiers en 7'39" soit juste dans le tempo pour faire 38'.

3ème en 3'45 (bien), 4ème en 3'48 (régulier).

 

Entre le 4ème et le 5ème on croise les premiers qui reviennent... et là... on aimerait avoir un appareil photo...

Ils sont une petite dizaine, aériens, à l'aise, presque souriants... Entre eux et les suivants, un gouffre.

 

Je cherche Genep des yeux. Mais où est-il se maillot jaune et or reconnaissable entre tous? Ha! Le voilà. Dans un groupe de 4 ou 5 coureurs, il semble concentré. "Allez! Genep!".

 

Me voilà au demi-tour... qui est un vrai 180°-par-pour-de-faux! Allez hop! Il faut relancer.

"Allez! Krissprolls!" qui n'est pas loin, "Allez! 100glier!" qui suit un peu plus loin. 

5ème kilomètre en 3'48". Mi course en 19'01"... Bon ça ne sera pas le chrono des grands jours, mais passer sous les 38' reste jouable si je maintiens le rythme et donne un coup de collier sur la fin... 

 

A partir de là j'opte inconsciemment  pour une stratégie "bouche trou".

Je fixe mon attention sur le groupe devant et refuse de laisser le trou qui m'en sépare s'agrandir, mieux, je le comble, remonte et recommence avec le groupe suivant. Ca fonctionnera jusqu'à l'arrivée. 

 

Un coureur grimaçant, assis sur l'herbe, se tient sous la cuisse... J'aimerais lui dire un mot, mais non, pas possible, pas sur un 10 km, on est au taquet. Je me contente d'une pensée: trou suivant à combler... 

 

La deuxième partie de course est nettement plus roulante avec notamment deux grandes lignes (presque) droites.

 

6ème et 7ème en 3'44" (je fais la moyenne car le 6ème kilomètre était certainement mal positionné).

Déjà le 7ème... Après le marathon de Reims et surtout sa préparation, la durée de course me parait incroyablement courte... Psychologiquement ça m'aide à supporter l'effort.

 

Tout le long de la course, le vent nous taquine un peu. Je n'y prête guère attention.

 

8ème kilomètre en 3'47". Ca devient dur  mais reste supportable.

Je m'amène à la limite tout en veillant à ne pas exploser 

Je guette le 9ème. Mentalement, j'en ai besoin. Le voilà! Encore 3'47". Parfait.

 

Le paysage est familier, la boucle s'achève, ça sent l'écurie (et toujours la pollution...). Je relance plusieurs fois sur ce dernier kilomètre autant pour en finir que pour donner ce que je peux.

 

J'entend des "37! 37!" que j'interprète mal.. Moins de 37? C'est tout simplement impossible... Sans chercher à comprendre, je m'accroche à ce "37" et accélère, on verra bien...

 

aaaaaaAAAAAAArrrrrRRRGG! Biiiiiiip!

37'29" à mon chrono... J'égale à une seconde près mon record sur la distance (28")! 

J'ai avalé le dernier kilomètre en 3'25".

 

Krissprolls arrive derrière, pas mécontent en 38'35", 100glier pulvérise son record en 39'35".... 

Quand à Genep... lui, ça fait longtemps qu'il sirote son vin chaud (34'11") 

Il faut qu'on vérifie ces temps avec les officiels, mais à quelques secondes près ça doit être ça.

 

Pas si mal finalement! On est tous surpris par nos performances et notamment par la rapidité de la 2ème partie et plus particulièrement des 2 derniers kilomètres (ligne droite, peut être légèrement descendante et avec le vent de dos).

 

En rentrant, je pose ce qui suit sur mon bureau...

 

8 commentaires

Commentaire de Arno_SMAG posté le 22-11-2009 à 17:09:00

trop fort le Pat'jambes !!!

Commentaire de Génep posté le 22-11-2009 à 17:24:00

Hé hé extra ce CR comme d'hab !

Bravo pour le record !

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 22-11-2009 à 17:51:00

Bravo Pat' !
Enfin bravo pour la perf', mais aussi bravo de vous être motivés pour courir un 10 kms dans ce joli coin...!

Commentaire de vial posté le 22-11-2009 à 18:17:00

bonne appréciation de l'ambiance course (pas très bucolique je te l'accorde!!)
belle gestion de ta course
pas eu le temps de se voir car trop de monde et pas le genre de course à arborer le buff ou la casquette kikourou (ça freine trop!!)
michel

Commentaire de CROCS-MAN posté le 22-11-2009 à 18:55:00

La CLASSE les gars, BRAVO.
Merci pour ton récit et encore BRAVO Pat pour l'ensemble de ton oeuvre.

Commentaire de Vivalp ! posté le 22-11-2009 à 19:06:00

Avec ce que j'ai mis dans la bouteille de champagne que vous avez gagné hier soir à la fête du club, ces temps ne m'étonnent pas.
Blague à part, arriver à courir après la soirée d'hier, c'est trop fort.

Commentaire de 100glier posté le 22-11-2009 à 19:24:00

Bravo Pat, superbe CR, j'en suis encore tout essouflé à te lire,
Belle maîtrise de l'allure, chapeau

Commentaire de Jean-Phi posté le 24-11-2009 à 08:53:00

La grande classe pour ce 10 bornes ! Félicitations, ça fait mal déjà en 37'. Bravo pour cette belle course !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran