Récit de la course : La Foulée Vénissiane - 10 km 2009, par Génep

L'auteur : Génep

La course : La Foulée Vénissiane - 10 km

Date : 22/11/2009

Lieu : Venissieux (Rhône)

Affichage : 1189 vues

Distance : 10km

Objectif : Battre un record

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

La Foulée Vénissiane


La Foulée Vénissiane – 10 km

  Salut tout le monde,

 

Je termine mon enchaînement automnal de 10 km par Vénissieux. A priori par le plus roulant et assurément par le plus relevé de Rhône-Alpes (et parmi les plus relevés de France selon l’organisation ;) ).

 

J’y vais sans pression après la qualif assurée à Romans au mois d’octobre. Mais j’avoue que j’y vais avec de l’ambition : terminer sous les 34 min et avec l’idée de passer sous les 33 min 30 si la grande forme est présente.

 

J’ai continué à me préparer pour ce 10 km après Romans avec une compétition à l’Ekiden (mais dont la valeur était faussée pour moi, voir ici).

 

La forme reste présente et j’ai la sensation de progresser dans mes séries en me calant sur des 3 min 18 ou 3 min 20. Mais les deux dernières semaines sont chamboulées et deux séances importantes passent à la trappe.

 

La veille, c’est AG et fête du club. Nous sommes 4 du CMI à se rendre à Vénissieux. Pas idéal pour un départ à 9h de la course. Tant pis, la vie du club est plus importante, on se couchera un peu tard et on aura pu profiter de la belle soirée ! 

Rendez-vous au péage de Rives et hop, en vadrouille.

 

Comme prévu, le vent est très présent dès Bourgoin. Sur place, ça souffle fort.

On fera avec et dans ma tête, j’oublie le chrono.

 

C’est un peu la cohue aux dossards mais ça passe bien.

On part s’échauffer sous quelques gouttes et le vent du sud qui ramène cette odeur très désagréable de Feysin (qu’on est bien à la campagne !) suivie d’une odeur type poisson.

Echauffement olfactif !! 

 

C’est bientôt l’heure de se placer et j’ai encore la chance d’avoir un dossard préférentiel. Je peux traîner plus longuement pour bien me placer. Je me cale en troisième ligne avec François et son collègue Henri. 

 

[mode je raconte ma vie ON] ]Nous sommes originaires de la même rue, à 100 m l’un de l’autre. C’est lui avec son père qui m’a lancé dans le VTT  il y a plus de 15 ans ! C’est à partir de là que j’ai eu le goût de l’effort et des sports d’endurance. [mode je raconte ma vie OFF]

 

Revenons à nous moutons ou plutôt à nos baskets. Je me doute qu’il vient pour faire moins de 34 min et se qualifier aux France. Ca tombe, moi aussi Rocade Power (notre rue ;) )

 

L’échauffement s’est bien passé et les jambes semblent bonnes.

Pan !!

Ca part fort, 3 min 18 au premier kilo mais avec vent dans le dos.

Nous sommes rapidement dans l’agréable parc de Parilly que je découvre.

Les temps au km seront à partir de maintenant calés sur l’orientation au vent :


 

Je suis sur un bon rythme mais il manque le petit peps de Romans, je vois François 15/20 secondes devant, écart qui s’est constitué rapidement mais que je ne ferai que maintenir.

 

La chance de Vénissieux, c’est le côté relevé de la course, souvent du monde pour accrocher un wagon.

Le hic, c’est que le seul moment où je me retrouve seul (entre le km 4 et 5), c’est qu’il correspond à une longue ligne droite à la sortie du parc de Parilly face au vent du sud toujours soutenu. D’ailleurs, je fais un rapide calcul dans ma tête : bye bye les moins de 34 min accroche toi pour moins de 34 min 30 !

A partir du km 6, bizarrement, je suis enfin dans ma couse, soit à remonter soit lâcher mes voisins de bitume.

Mais c’est un peu tard, je ne suis franchement pas dans le rouge.


Je tente des relances, ça marche plutôt pas mal, je reviens rapidement sur David Seaume et je me suis légèrement rapproché (me semble-t’il) de François.

Je réalise un gros dernier kilomètre en 3 min 06 (bien aidé par le vent sur le final…), je fais tout pour revenir sur David, et nous faisons un sprint énorme ! 

Je termine juste devant en 34 min 11 en relâchant trop tôt sous la bouée alors que le temps est pris légèrement plus loin. Je loupe la confirmation de la perf R1 de 4 secondes.

Tant pis pour moi !

 

Pas mécontent de ce chrono à la vue des conditions, j’ai juste l’impression d’avoir été en dedans pendant 5 km à ne pas trouver le (bon) rythme.

Je boucle quand même une belle série pour la première fois de 10 km qui m’a confirmé dans ma progression.

Place aux cross, sûrement un trail blanc fin janvier puis on verra … 

 

Les résultats :

Je termine 52 ième sur 758 en 34 min 11 soit 17,6 km/h de moyenne.

Patrice en 37 min 29 (record égalé)

Patrick en 39 min 32 (record battu)

Cristhian en 38 min 37 pour son premier 10 km.

François se qualifie aux France en 33 min 44.

Son collègue Henri altiligérien également en 35 min 05.

5 commentaires

Commentaire de Pat'jambes posté le 22-11-2009 à 16:23:00

Ahh... ce Genep: premier à l'arrivée, premier au CR ;-)

Course chouette (malgré l'odeur au départ) et roulante.
On s'est pas mal débrouillés finalement avec ce vent et le peu de sommeil...

Comme tu dis, place aux cross!

Commentaire de vial posté le 22-11-2009 à 18:08:00

respect mon gars
déjà enrhumé j'ai bien fait de ne pas me placer à tes côtés!!
bravo pour le chrono avec, tu as raison, le petit côté piègeux de la ligne d'arrivée. Une petite mention à l'organisation pour correction et la prochaine fois le R1 sera pour toi
michel

Commentaire de Jerome_I posté le 22-11-2009 à 19:14:00

Bravo pour ta course et ton récit. Je suis ta saison sur 10km et suis vraiment impressionné.

Quel niveau aussi à Vénissieux: 52ème en 34'11''

Bonne récup

Jérome

Commentaire de Jean-Phi posté le 23-11-2009 à 16:34:00

chapeau pour ta course.
Je vous ai vu passer (le groupe de tête) alors que je tentais une remontée désespérée, ça m'a revigoré.

Commentaire de zakkarri posté le 23-11-2009 à 21:41:00

Rien à dire ça c'est de la performance, bravo ............ ;)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran