Récit de la course : Marathon du Beaujolais Nouveau 2009, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : Marathon du Beaujolais Nouveau

Date : 21/11/2009

Lieu : Fleurie (Rhône)

Affichage : 1371 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

9 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Marathon du Beaujolais 2009

Après Lyon 2008 me voici à mon second marathon avant celui de Paris en Avril 2010 ! Mon POTE Denis avait deux objectifs en cette année 2009, un triathlon et un marathon, celui-ci tombait très bien !

 

Déjà je commence par le côté financier : 40 euros comprenant la navette, le t-shirt souvenir, une bouteille, une coupelle, les milliards de ravitaillement et la soirée dégustation festive avec apéro diner et soirée dansante, qui dit mieux ??

 

Donc voici au départ Denis, ses deux "beaux-cousins" Jérôme 105 kilos (important pour la suite du récit) et Gaétan, soi-disant pas sportifs, et Jocelyn de mon club, à Fleurie sous un soleil ra-dieux. Il fait bon, beau, tout est au beau fixe...!!

 

Concernant mon "ambition" du jour, ben il existe deux possibilités :

- soit l'accumulation des courses chaque weekend depuis août (dont le plus beau reste le trail de dimanche dernier donc tout frais), et les hormones de stress générées cette semaine vont m'être ultra-favorable et je vais perfer ;

- soit au contraire je vais accuser le coup, d'autant que j'ai sauté pas mal de repas cette semaine (pas classe), et dans ce cas ça va être long, très long...

 

En tout cas je vise EN PREMIER LIEU de le terminer, en 4h si possible. Les collègues m'ont dit que je serai largement devant mais n'anticipons pas...


Le départ est donné dans la ferveur populaire !! Je me suis placé avec les autres au premier tiers des participants première erreur... Le départ est donc difficile, on me double de tous les côtés, premier kilomètre en 6'15 et déjà un-pipi-de-la-peur se fait déjà sentir, résultat je passe le deuxième kilomètre en 13'30, bon premier constat ca va pas vite... Mais j'ai en mémoire le marathon de Lyon et ne veux pas aller trop fort.

 

Finalement je pense avoir un bon rythme, alors que j'arrive péniblement à faire 5'45 voire 6' au kilomètre !! Les concurrents continuent de me passer, bon ben ça va être long... D'autant que le parcours se révèle être ma-gni-fi-que mais absolument pas roulant ! Côtes, faux-plats montants et descendants, escaliers dans les caves ou dans les entrées/sorties de château... Et il y a cette fameuse "bosse du 38ème kil" que je redoute.

 

Et dès le kilomètre 5, j'ai déjà mal aux jambes... Bon de toutes façons j'ai compris qu'aujourd'hui c'est le deuxième scénario qui allait se produire. Mes nouvelles baskets doivent être moins haut-de-gamme que mes anciennes... En tout cas je passe donc le 5 kms en 30'32. Passage du 10 kms en 59'45, bon c'est bon je suis pile poil à 10 km/h, il faut coûte que coûte le tenir et ça donnera du 4h15 ce qui serait pas si mal, SI JE FINIS !

 

Kilomètre 15 en 1h30'30, kilomètre 20 en 2h02, ca va, je tiens le coup. Kilomètre 25 en 2h32, quel métronome ! Et le fait de savoir qu'on a fait la moitié aide au moral ! Et SURTOUT à partir du kilomètre 28 je commence à revivre l'épopée du marathon de Lyon, mais cette fois du côté des gens qui "résistent" ! En effet, l'hécatombe commence, les gens qui marchent, qui s'arrêtent pour les crampes ou autres raisons "personnelles"... Je continue de courir, mal aux jambes mais pas handicapant, je veux tenir ce mental qui permettra de finir. 

 

A partir du kilomètre 32 ça y est je peux démarrer le compte à rebours, plus que 10 kms, puis 9 puis 8... Je ne me fais plus doubler (sauf par quelques extra-terrestres) et double en pagaille !! Comme quoi quand on dit que la course du marathon démarre au 30ème kilomètre, c'est vé-ri-di-que !

 

Arrive le kilomètre 34 et une côte dure, longue, les gens souffrent, ça ne s'arrête pas de monter on voit sans cesse des concurrents au-dessus de soi ! Finalement d'ailleurs cette côte fait bien plus mal, à mon sens, que la bosse du 38ème certes pentue mais courte.

 

D'ailleurs, c'est à partir du 38ème que je commence ENFIN à "lâcher les gaz" (oui, ça reste lent !), je n'ai pas eu cette fois-ci le mur du 30ème, je sais que je vais finir, donc ce n'est que du bonus maintenant...

 

Je cours tout du long de cette fameuse bosse qui m'obsédait depuis le départ, à un petit rythme (obligé en tant que digne representant de nos montagnes), puis c'est la descente finale vers Villefranche ! Ca fait peut-être 1h45 que je calculais mon temps d'arrivée, l'estimant à 4h18 pendant longtemps dans le meilleur des cas, puis 4h20 plutôt, mais je veux rattraper le temps perdu donc je cours, je cours, je pense être à 12/13 km/h, wouahou, de toutes façons, étonnant, je ne regardai plus ma montre depuis le km 34 !

 

Descente sur Villefranche, on est en centre urbain, je trace, je trace, on entre enfin dans le marché couvert, génial, pittoresque, puis à la sortie on a droit à des marches et nous voilà dans l'aire d'arrivée remplie de monde !!! Plus que 400m, je donne tout tout tout et en termine en 4h17'32 !!! Ca me place 792ème pratiquement pile poil dans la première moitié des PARTANTS (1 600 partants et 1496 arrivants). 



 

Sur le coup c'est évidemment que du b-o-n-h-e-u-r, car ça fait 4h que j'espère franchir cette arche, et c'est fait !! Depuis le km 5 je sentais mes pauvres cuisses et mon genou ! La souffrance est derrière !! YOUHOU !

 

Bon concernant le temps je suis étonné d'être aussi proche de mes 4h22 de Lyon alors que j'avais marché près de 5 kms, mais après coup j'avais aussi démarré plus vite et couru du 15 au 30 à une bonne allure... Et surtout le parcours était plat, lui ! Et de toutes façons je suis toujours à 100% donc ce temps aujourd'hui était le max' que je pouvais faire !

 

En tout cas on est "chéri" par l'organisation dès notre arrivée : couverture de survie, bouteille d'eau, bouteille de vin... L'organisation est vraiment top du début à la fin ! Je retrouve Jocelyn qui visait 4h, il a terminé en 3h57 bravo !

 

Et je retrouve Jérôme aussi, parti comme une fusée et que je pensais avoir doublé lors d'un ravito "sauté"... Mais pas du tout ! Ce colosse de 105 kgs a mis 3h53 pour son premier marathon ! Il m'a collé 25 minutes !!! Bon il avouera qu'il s'est préparé en fait ces deux derniers mois à raison de 2 sorties hebdomadaires de 2h, ça a payé, félicitations ! Denis en termine en 4h47, beaucoup de souffrance pour le lascar... Et Gaëtan a fait finalement un semi, mais c'est sans doute lui qui a le plus souffert d'entre nous.

 

Et l'épreuve n'est pas finie le soir une soirée bien festive sous le thème du Beaujolais Nouveau avec repas, dégustation et soirée dansante, génial ! UNE BIEN BELLE JOURNEE !!! 

 

9 commentaires

Commentaire de Pascaline posté le 22-11-2009 à 12:42:00

Mille excuses Julien, c'est vrai que ça n'avait pas l'air facile, le principal c'est que tu te sois fais plaisir et que tu aies passé une bonne journée.
Biz

Commentaire de Pat'jambes posté le 22-11-2009 à 14:57:00

Bien géré Mardouk, bravo, tu finis le marathon en beauté.
C'est vrai que ça commence au 30ème cette saloperie, et tu l'a bien compris ;-)

Mention spéciale pour le "pipi-de-la-peur" !
Je note l'expression ;D ;D ;D

Bonne récupération (si ça t'arrive de récupérer...)

Commentaire de regor34 posté le 22-11-2009 à 16:18:00

Un marathon ce n'est jamais simple
Sur un marathon plus plat ,comme toulouse par exemple ,tu aurait fait 4 heures.
Et peu etre qu'avec un entrainement spécifique marathon......beaucoup moins
Quoi qu'il en soit bravo ,et sur que le prochain sera encore meilleur

Commentaire de foxtrot posté le 22-11-2009 à 17:32:00

Joli temps pour un marathon avec denivellé
et toulours aussi rapide pour rediger les CR
Bravo a toi qui n'a pas connu le 'mur'
Paris est pour toi
Bonne prepa

Commentaire de l ignoble posté le 22-11-2009 à 18:05:00

bien joué.........et le beaujolais,alors?

Commentaire de Davidou le minou posté le 22-11-2009 à 19:25:00

la vache, t'enchaines quand même vraiment les courses, c'est assez fou ! Et vas-y que je te colle un marathon au milieu :-D

Franchement, connaissant un peu ton niveau, je suis sûr que tu peux faire tomber ton record perso à 3h45 !

A+

David

Commentaire de fulgurex posté le 24-11-2009 à 13:57:00

bravo! tu as mieux géré que moi. Il faut savoir se laisser doubler au début pour finir en beauté. Dommage qu'on ne se soit pas rencontré.

Commentaire de le_kéké posté le 25-11-2009 à 13:23:00

Bon ben va falloir travailler le long mon garçon, tu t'es pas trop fatigué sur ce coup ;-), un vrai temps de kéké.
Beau compte rendu comme toujours sur une course où je pourrais tenter d'aller prochaine histoire de refaire un marathon.
Et quand tu travailleras un peu le marathon, avec tes capacités un temps de 3h15 (voir moins) doit largement être envisageable ...

Commentaire de zakkarri posté le 25-11-2009 à 18:01:00

Hmm le mur du 30 ème ......... bravo super courage ;)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran