Récit de la course : Marathon du Beaujolais Nouveau 2009, par fulgurex

L'auteur : fulgurex

La course : Marathon du Beaujolais Nouveau

Date : 21/11/2009

Lieu : Fleurie (Rhône)

Affichage : 1876 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Faire un temps

25 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Marathon du Beaujolais 2009

Marathon du Beaujolais 2009
 EPILOGUE:

 Suite à la suggestion de Mame, je me suis amusé à conter mon Marathon du Beaujolais avec 15 jours d'avance. La première partie est donc complétement virtuelle et a été lue telle quelle par près de 100 personnes. Quelques commentaires ont été livrés ci dessous. Les commentaires sur mon Vrai marathon commencent avec Jerome_I.La première partie c’est avérée exacte, tu as donc le choix, cher lecteur, de ne pas lire la deuxième partie.

 PREMIERE PARTIE:

 Tout démarre lorsqu'en septembre Badgone se fait organisateur d'un tirage au sort pour gagner sa place sur la course + soirée. Voilà un objectif qui n'étais pas prévu, mais pourquoi pas un p'tit 40 pour se mettre en jambe avant 2010 et l'UTMB? Jupette est d'accord, elle s'inscrirait sur le 12 km de l'après midi. Et c'est parti.Pas de plan d'entrainement spécifique, on reste sur le 'ça va comme ça vient' habituel: un peu de fractionné le mardi midi et quelques fois le jeudi, de temps en temps une sortie 'lente' en semaine avec Jupette et une sortie 'longue' (1h30) le dimanche; je reste sur ce rythme, entrecoupé de compétitions.Alors, quel objectif? Un chrono ou pas? J'élimine très rapidement le marathon pour rigoler et je choisi un chrono: 3h15. Peut être présomptueux, mon meilleur temps officiel (à Paris) est de 3h33, mais je suis passé en dessous l'année dernière à Dijon (dommage qu'il n'ait pas fait 42,195 km) et surtout, au printemps un 1h29 au semi et tout dernièrement un 39'39 au 10 km. Lever à 4h30 à Dijon pour prendre le train de 6h14 qui arrive juste avant 8h00 à Villefranche. Comme d'habitude, il est fait l'heure. J'ai juste le temps de filer vers le village marathon, récupérer mon dossard 942…

DEUXIEME PARTIE:

…, me changer et prendre le bus qui m'emmène au départ. Pas de kikou dans ce bus.

Je erre un peu avant le départ;  Enfin un kikou. Je fais enfin la connaissance de Jean Michel Touron. Aucune course en vue pour lui demain (vieillirait il?) pas d'objectif de temps non plus. Un peu plus loin, je croise funfarunner qui vise 4h20 et speed25 qui espère 3h30.

C'est pas le tout, si je veux faire un temps, faut pas que je m'enferme dans le peloton et que je m'excite au démarrage en doublant jusqu'à retrouver un rythme. J'avale un gel antioxydant pendant que je me faufile au plus prés du devant. Je suis à 15 m de la ligne de départ. 

Et c'est le coup de feu! 

Ça part vite. Je me freine, surtout rester à 13 tout du long. Chaque km/h en plus au début est autant de difficulté à la fin.

1er km: 4'15 hou là! Faut ralentir! Mais le flux me pousse et la pente m'attire.

2éme km: 4'20 c'est mieux, mais je ne vise pas 3h00!

3ème km: 4'36 ça y est, je suis dans le rythme. Pas beaucoup de déguisement autour de moi. Surtout des gens concentrés. 

5ème km: 22'34 (pour 23'03) super! Je laisse de coté le ravito de corcelles, j'ai bu dans mes gourdes. Je me sens bien. Ça descend un peu. 

10ème km: 45'56 (pour 46'06) j'ai perdu un peu de temps dans la montée du 9ème, mais je tiens le rythme. Et hop, un quart de fait. 

12ème km: je n'ai jamais été aussi prés de Belleville sur Saône. J'ai une pensée pour mes parents à Belleville (tout court). Aucun encouragement pour moi ici... 

15ème km: 1h09'30 (pour 1h09'10) je suis dans le timing, mais j'ai encore perdu du temps dans la montée, il faut que je force un peu plus quand ça monte. Le ravito de St Lager, en haut de la côte, est le bien venu. Je marche quelques mètres pour boire tranquillement, je ne veux pas recommencer l'erreur de la CCC. 

20ème km: 1h31'50 (1h32:13) j'ai profité de la descente pour me refaire, je suis de nouveau dans le chrono semi: 1h36; dire que la semaine dernière j'ai fait un semi en 1h50... 

25ème km: 1h55'00 (1h55:16) je ne traine pas non plus au ravito de St Etienne, et je prends la direction de Lyon...ça me rappelle quelque chose.  

30ème km: 2h17'55 (2h18:19) j'ai un peu d'avance, tant mieux, après ça remonte! Me voilà au départ des 12 km que fera Jupette tout à l'heure. 

35ème km: 2h42'10 (2h41:23) C'est vrai que ça monte, j'ai bien fait d'avoir de l'avance tout à l'heure. Je fatigue un peu. Ai je bien fait de faire ce semi de Beaune? En tout cas, je suis content d'avoir mon compteur kilométrique au pied, il y a des coups, à force de réfléchir sur ma moyenne ou ce qu'il reste à faire, je ne sais plus quel kilomètre vient d'être franchi...même si je rate le 3h15, je suis à l'aise pour le 3h30: je sais que même si des crampes surviennent maintenant, je peux finir à 8km/h, je perds 3' au km, ça fait 15 minutes en tout, mais je suis toujours dans le bon chrono.

Je reprends un gel antioxydant et je profite du profil descendant. 

40ème km: 3h04'45 (3h04:26) Je le tiens, je le tiens! Je me sens pousser des ailes. J'essaye d'accélérer un peu, mais j'ai le mollet droit qui chatouille. Du calme Fulgu! Faut gérer! Je reste à 13. 

42,195ème km: 3h14'45 ! (3h15:01) ça alors! Moi qui rêvait de ce chrono! C'est féérique! Je prends les applaudissements des spectateurs pour moi; Même si je sais que Jupette est déjà partie en bus vers le départ de sa course. 

Je l'appelle pour lui dire ma joie. Elle est avec Blob et Cathy, ils vont partir pour 1h10-15. Je vais essayer d'avancer un peu pour faire des photos tout à l'heure. Pour l'instant, je savoure le ravito et je vais aller me changer avant d'avoir froid.

Plein de faux bagnards: 

Tout à l'heure, je retrouverai tout le monde au magasin de Badgone, point de rencontre local (même s'il est surpeuplé aujourd'hui) et ce soir FIESTA Beujolaise! 

3h15! et maintenant? Maintenant, il n'y a plus qu'à le faire en vrai! 

TROISIEME PARTIE: 

Lever à 4h30 à Dijon pour prendre le train de 6h14 qui arrive juste avant 8h00 à Villefranche. Comme d'habitude, il est fait l'heure. J'ai juste le temps de filer vers le village marathon, récupérer mon dossard 942……pendant que Jupette récupère le sien.

On se retrouve devant la table des tee shirts, le mien est technique mais trop petit (il ne reste que des S) alors que celui de Jupette est en coton. Pas de vestiaire, je me change dans un coin de la salle.  

 

Et on va repérer où est le plus beau magasin de running du coin pour notre point de rencontre de tout à l’heure.

Je vais attendre la navette derrière la mairie et tombe sur Badgone qui m’annonce que je viens de rater Jean Mi qui est dans celle qui s’en va. Et voilà, dès la première phrase, mon faux compte rendu est mis à mal.

C’est mon tour de prendre la navette. Le temps est long. C’est loin 40 km !  

A l’arrivée, on rejoint le gymnase où il est facile de se changer au chaud. Je tournicote mais pas de Jean Mi en vue. L’échauffement des oreilles commence avec une sono tonitruante et des pompoms girls locales. Ça tombe mal ! Je vois un homme qui a tous les atouts pour m’attirer. J’essaye d’engager la conversation, mais la tâche est difficile. Tant pis, je reparlerai au Troll plus tard – mais à quoi as-tu pensé, lecteur ! Pour une fois qu’il y a un kikou avec tout les artifices : tee shirt, casquette...

A peine le Troll parti  porter son sac poubelle que je croise une ancienne institutrice de mon petit. C’est son premier marathon…elle a rarement fait aussi court et sur route ! Après le GRR et autre, ça a du lui faire une drôle d’impression ! (elle mettra 4h06, bravo).

Nous voilà parti en devisant jusqu’au départ. Je me faufile tout seul jusqu’à l’arche.

Je suis au troisième rang, je me dégonfle d’aller plus loin, il reste 15 minutes avant le coup d’envoi et mon cardio ne s’affole pas. Un petit gel antioxydant, et je suis prêt pour ma tentative. Je pivote de droite et de gauche et n’aperçoit aucun kikou : décidément, je n’aurai pas fait la connaissance de Jean Mi. Peut être tout à l’heure au magasin de badgone ?

L’hélico fait du sur place depuis 5 minutes maintenant, c’est le seul bruit audible pendant la minute de silence. Je suis toujours impressionné lorsque 2000 personnes communient ensemble.

Et c’est le décompte 10, 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1 et c’est parti.

50 mètres plus loin, on tourne à gauche, et tout de suite de nouveau à gauche. « allez kikou ! » je lève un bras sans savoir à qui et je me lance dans la descente. Le cardio ne s’affole pas, mais je file à plus de 15 km/h. Tant pis, je profite, mais il faudra que je me calme.

Du coup, le premier kil est déjà là : 3’49 (au lieu de 4’37) encore plus fou que dans le faux CR ! faut se calmer :  « Chaque km/h en plus au début est autant de difficulté à la fin » ai-je écrit. Un peut de raison ne me nuirait pas.

Je continue de descendre en regardant l’hélico, la foule, les vignes. C’est toujours amusant de courir seul dans la foule : aucune tête connue.

Et voilà déjà le deuxième kil : 3’41. Tu parles d’un ralentissement ! Faut vraiment que je me calme, sinon je n’irai pas au bout.

Le troisième kil arrive 4’18 plus tard. C’est déjà mieux, mais pas suffisant. J’essaye de ralentir, mais c’est dur de ne pas suivre le mouvement.

La première fille me rattrape, je la suis, bientôt rejoint par la deuxième et la troisième. Je cours trop vite, mais je vis la tête de course des filles en direct. Je décide de rester ‘au contact’. C’est intéressant, certainement stupide pour mon chrono final, mais intéressant. Je sais que je le payerai plus tard. Tant pis. Je suis en forme et je sens que le record devrait tomber malgré tout. Je me sens beaucoup plus fort que les 3h33 à battre.

Les 3 filles se placent en premier à tour de rôle. Non pour s’entendre et créer une échappée comme au tour de France, mais pour marquer sa domination. J’échange avec les garçons autour, mais les filles sont très sérieuses. « Elles jouent le podium » m’explique mon voisin de droite. C’est vrai, nous on en est déjà très loin.

Le 5ème kilomètre arrive, 20’50 de course. On passe dans un château. Je prends la première fille en photo. 

Et on continue à ce rythme, quoique les temps au kil commencent à s’allonger.  Il faut dire que le relief s’accentue.

Le km 10 est en forte côte, mais il est avalé en 4’36, le temps que je devrais mettre sur le plat si j’étais raisonnable. Mais c’est un jour sans. Sans raison, pas sans jambes ;o)

Je saute tous les ravitos : je me contente de mes gels et de mes gourdes. Tous ces produits qui ont fait la CCC dans mon sac à dos pour rien… faut bien qu’ils servent un jour !

La troisième fille a décroché, ou est plus raisonnable que moi. Je la croiserai au magasin de Badgone le soir, mais j’ai oublié de lui demander. Il reste 2 filles, une blonde et une métis. Ça castagne dur, ça se repasse devant à tour de rôle, ça ne rigole pas !

Côté garçon, c’est plus cool. Jupette m’appelle pour savoir comment ça se passe et  immédiatement Badgone retranscrit sur le fil kikouresque. Je me fais chambrer !

On arrive au château de ??????? avec son jardin magnifiquement taillé. Pas le temps de profiter, ça file. Et comme toujours, on encourage les "PREMIERES FILLES ! "

Dans le château, un ravito. La métis s’arrête. La blonde continue. Quelques minutes plus tard, je vois la métis recoller. La blonde accélére le rythme, et je crois que c’est là qu’elle se retrouve seule devant.

On arrive au 14ème kilomètre, on est parti il y a moins d’une heure ! Fou ! Je suis fou ! C’est mon rythme pour le semi du printemps que j’ai fini au bord des crampes aux mollets… et ce ne sera que la moitié. Mais l’euphorie aidant (non ! je ne me ravitaille pas en beaujolais !) je maintiens cette vitesse. On verra bien plus tard…

Et je continue au coté de la première. Je lui dis que la deuxième a l’air d’avoir décroché. Elle me répond que la course n’est pas finie.

Au 22ème kilomètre, on traverse le jardin du château de Sermezy et son petit bois. Les arbres m’ont l’air sec, je décide d’y remédier. Mais le groupe s’éloigne. Je fais aussi vite que je peux (sans m’en mettre partout). Mais l’écart est creusé. J’ai bien 300 m à récupérer. Déjà que ce n’était pas raisonnable de suivre, j’ai du mal de rattrapper. Et en plus, je me retrouve seul face au vent ! plus moyen de s’abriter.

Je me retourne, je suis seul. Pas de groupe à squatter.

Aie aie aie ! Reste plus que 20 km. Mais je ne retrouverai pas de groupe et finirai seul à jouer au yoyo avec quelques uns, face au vent.

Du coup, les temps entre bornes kilométriques s’allongent. Je savais que je ne bouclerais pas en 3 heures, mais je vois ma vitesse diminuer dangereusement. C’est dur quand on est seul. D’abord, je m’ennuie un peu, et il faut constamment que je me reprenne pour accélérer : j’ai vite fait de courir au train et je retombe à 11.5 km/h, alors que je vise du 13 !

Au 24ème kil, Jupette s’inquiète de ma position. Un petit en couragement, ça fait du bien, mais j’ai du mal de tailler la bavette. Si ! si !

Je passe le 27ème à 2 h piles. J’ai encore 1 km d’avance sur le chrono de 3h15, mais je sens que ça baisse. La vitesse, le moral, mais pas les côtes. Parce que le relief augmente en même temps que les kilomètres. On a bien été prévenu au départ, mais bon !

J’arrive au 30ème, lieu de départ du 12. Jupette n’est pas encore là, trop tôt. Mais les premiers sportifs remontent le chemin à l’envers et m’encouragent. Enfin un peu pour moi! Quand j’étais avec les filles, il n’y en avait que pour elles. Ou alors, c’est ma tête qui a changé et on voit que je peine.

Entre le 30 et le 35ème, ça ne fait que monter !!!

En tout cas, au 35ème en 2h42, je me mets à rêver d’un moins de 3h15.

Mais c’est la tête qui rêve de ça, les mollets ne sont pas de cet avis et me le rappellent tendrement par des petites touches délicates. Je ralentis un tout petit peu (encore).La descente est difficile. Fini le temps où je dévalais. Pas moyen de prendre de la vitesse. Je descends à la même vitesse que celle que j’utilise sur le plat.

Je crois récupérer un peu. Mais non ! L’organisation à placer une p…..n de côte juste au 38ème kil, quand on est au plus mal. J’ai le moral dans les chaussettes, et comme ce sont des tailles basses, je ‘décide’ de marcher un peu, le temps de boire tranquille et de changer de mouvement. Moins de 100m et je repars.

Pour achever le moral, en haut de la côte, on pénètre dans le château de Vauxrenard en empruntant la moitié du portail d’entrée. Eh oui ! L’autre moitié sert à ceux qui sortent ! J’ai une envie folle de passer sous la banderole de séparation… Je continue. On fait le tour du château, puis on rentre dans la cours. Dur dur, tous ces changements de direction… je m’arrête au ravito, plus pour me reposer en cachette de Fulgurémon que pour la soif. Enfin la sortie. Je regarde d’un air narquois ceux qui rentrent.

Et c’est la descente sur Villefranche. Les premières maisons, la foule qui augmente, mais les jambes qui restent insensibles à toute cette émotion. Pas moyen de prendre de la vitesse dans cette dernière descente. J’en profite pour appeler Jupette, mais elle a éteint son portable. Elle doit être partie. J’en oublie le passage de la borne et le chrono, que je ne regarde plus depuis la montée du 38ème.

J’arrive au marché couvert, le traverse et descends les marches 2 par 2 (normalement, je fais mieux). Il reste le mail à courir, 300m en ligne droite, un virage et 200 m l’arrivée.

Les 300m se passent…au ralenti. J’avais en tête de sprinter, mais je sens les 2 mollets qui me chatouillent. Je cours à la limite de la crampe, mais je gère. Je dois être à fond (10 km/h) quand soudain…Un trottoir à monter au 42ème. Et là, devant le panneau des 42 : paf !paf ! les deux mollets. Aie ! je marche quelques mètres sous les encouragements des spectateurs. Et je repars au train pour finir en (je regarde ma montre) 3h22 !

J’entends le haut parleur dire qu’environ 80 personnes sont déjà arrivées. Serai je dans le top 100 ? trop bien !

Je suis content de mon temps (officiellement 3h22'21"), mais pas euphorique. Je me la suis trop raconté au début, Fulgurange m’a laissé croire que je pourrais passer en dessous de 3h15…et je l’ai cru ! Enfin, c’est à ma portée avec un peu de préparation.

Quoiqu’il en soit, contrat rempli, j’ai amélioré mon record de 11 minutes. (3h33 à Paris en 2006).

QUATRIEME PARTIE: 

L’avantage quand on arrive vite, c’est qu’on ne fait pas la queue pour récupérer son sac, et qu’on peut prendre la première navette pour les massages.

Du coup, il y avait plus de masseurs que de coureurs, et j’ai du utiliser 2 jeunes filles, une par jambes. La vie est des fois si difficiles ;o)

Sorti du massage féminin, je vois un ostéo qui s’ennuie. Et hop, un petit tour par l’ostéo. Là, j’ai découvert qu’un homme a plus de poigne qu’une femme, et qu’un tendon qui a travaillé, c’est sensible !  Le monde est petit, Célio fait de l’aviron et monsieur Mamanpat a été son entraineur. 

Je rentre à pied au magasin de Badgone. Il est ‘et quart’ et je viens sûrement de rater Jupette de quelques minutes. Je longe le parcours d’arrivée, mais quand je vois à quelle lenteur ceux-ci passent, je suis certain que ma Jupette est belle et bien passée. J’arrive au magasin pour retrouver mes affaires. Et je découvre que je me suis trompé d’une heure ! Ce sont des marathoniens qui terminent. Je profite de mon temps libre pour faire la connaissance de Jean Mi, enfin !

Et on va sur l’arrivée pour voir passer les copains/copines.Tout le monde se retrouve au magasin. Mais je suis obligé d’aller avec Badgone pour recevoir une coupe ! Je suis le premier kikoureur ! On attend que les 3 premiers de chaque course soit récompensés et je monte sur le podium avec badgone.

Heureusement, il présentera pour moi le site.

Moi, je me contenterai de faire la bise aux filles (hé hé hé)

 

On retourne au magasin, rempli de champion(ne)s.Mais comme la soirée n’est pas finie, on est obligé de laisser Bruno Heubi en pleine discussion, dommage. 

CINQUIEME PARTIE: 
Toutes les stats de la course grâce à POLAR TRAINER : http://polartrainer.free.fr/home.php

  Temps Distance FC [%FC Max] V (km/h) Puissance (W) Note 
T.I. cumint cum (km)int (m) moyminmax moymax P[%max]W/kg  T.I.
1 3'49"03'49"0 0.904904 144.0 [80.5%]87.0 [48.6%]157.0 [87.7%] 14.2115.50 336 [97%]5.09 -1
2 7'30"63'41"6 1.824920 159.6 [89.2%]154.0 [86.0%]163.0 [91.1%] 14.9515.50 352 [101%]5.33 -2
3 11'49"14'18"5 2.785961 164.0 [91.6%]157.0 [87.7%]170.0 [95.0%] 13.3815.10 315 [91%]4.77 -3
4 16'02"54'13"4 3.754969 165.3 [92.4%]161.0 [89.9%]170.0 [95.0%] 13.7714.70 324 [93%]4.91 -4
5 20'46"14'43"6 4.7611007 169.9 [94.9%]165.0 [92.2%]178.0 [99.4%] 12.7813.90 301 [86%]4.56 -5
6 24'56"54'10"4 5.709948 166.9 [93.2%]162.0 [90.5%]171.0 [95.5%] 13.6314.20 320 [92%]4.85 -6
7 29'09"84'13"3 6.675966 170.4 [95.2%]165.0 [92.2%]174.0 [97.2%] 13.7314.20 323 [93%]4.89 -7
8 33'27"14'17"3 7.626951 169.9 [94.9%]161.0 [89.9%]175.0 [97.8%] 13.3114.20 313 [90%]4.74 -8
9 37'58"74'31"6 8.597971 168.8 [94.3%]165.0 [92.2%]172.0 [96.1%] 12.8713.60 303 [87%]4.59 -9
10 42'22"64'23"9 9.573976 171.6 [95.8%]165.0 [92.2%]176.0 [98.3%] 13.3114.50 313 [90%]4.74 -10
11 47'09"94'47"3 10.6201047 169.9 [94.9%]163.0 [91.1%]176.0 [98.3%] 13.1214.70 310 [89%]4.70 -11
12 51'02"23'52"3 11.508888 170.0 [95.0%]167.0 [93.3%]174.0 [97.2%] 13.7614.50 324 [93%]4.91 -12
13 55'14"24'12"0 12.458950 168.7 [94.2%]163.0 [91.1%]173.0 [96.6%] 13.5714.10 319 [92%]4.83 -13
14 59'32"44'18"2 13.420962 169.6 [94.7%]165.0 [92.2%]174.0 [97.2%] 13.4113.90 315 [91%]4.77 -14
15 1h04'06"14'33"7 14.4331013 168.4 [94.1%]163.0 [91.1%]172.0 [96.1%] 13.3214.10 313 [90%]4.74 -15
16 1h09'19"15'13"0 15.6051172 168.5 [94.2%]163.0 [91.1%]173.0 [96.6%] 13.4814.20 317 [91%]4.80 -16
17 1h13'43"24'24"1 16.602997 167.8 [93.7%]163.0 [91.1%]172.0 [96.1%] 13.5914.10 319 [92%]4.83 -17
18 1h18'21"84'38"6 17.569967 171.6 [95.9%]166.0 [92.7%]179.0 [100.0%] 12.5014.40 294 [84%]4.45 -18
19 1h22'35"64'13"8 18.550981 168.4 [94.1%]164.0 [91.6%]173.0 [96.6%] 13.9214.50 327 [94%]4.95 -19
20 1h27'02"44'26"8 19.547997 171.4 [95.7%]167.0 [93.3%]177.0 [98.9%] 13.4514.40 316 [91%]4.79 -20
21 1h31'20"24'17"8 20.515968 170.6 [95.3%]166.0 [92.7%]175.0 [97.8%] 13.5213.90 318 [91%]4.82 -21
22 1h36'04"14'43"9 21.498983 170.4 [95.2%]164.0 [91.6%]174.0 [97.2%] 12.4713.90 293 [84%]4.44 -22
23 1h40'59"14'55"0 22.489991 168.4 [94.1%]160.0 [89.4%]173.0 [96.6%] 12.0915.70 287 [82%]4.35 -23
24 1h45'35"24'36"1 23.4891000 170.4 [95.2%]167.0 [93.3%]177.0 [98.9%] 13.0414.40 306 [88%]4.64 -24
25 1h50'37"65'02"4 24.467978 167.0 [93.3%]161.0 [89.9%]171.0 [95.5%] 11.6413.80 275 [79%]4.17 -25
26 1h55'17"14'39"5 25.4701003 166.3 [92.9%]162.0 [90.5%]172.0 [96.1%] 12.9213.80 304 [87%]4.61 -26
27 2h00'12"74'55"6 26.459989 165.9 [92.7%]161.0 [89.9%]168.0 [93.9%] 12.0512.90 283 [81%]4.29 -27
28 2h04'55"74'43"0 27.441982 165.7 [92.5%]161.0 [89.9%]172.0 [96.1%] 12.4912.90 294 [84%]4.45 -28
29 2h09'40"74'45"0 28.392951 166.0 [92.7%]161.0 [89.9%]170.0 [95.0%] 12.0113.20 284 [82%]4.30 -29
30 2h14'46"85'06"1 29.4321040 164.4 [91.8%]160.0 [89.4%]168.0 [93.9%] 12.2313.20 288 [83%]4.36 -30
31 2h19'45"34'58"5 30.405973 164.7 [92.0%]159.0 [88.8%]169.0 [94.4%] 11.7412.50 276 [79%]4.18 -31
32 2h24'45"24'59"9 31.389984 162.8 [91.0%]157.0 [87.7%]167.0 [93.3%] 11.8113.80 278 [80%]4.21 -32
33 2h30'57"16'11"9 32.5701181 168.0 [93.8%]163.0 [91.1%]176.0 [98.3%] 11.4312.70 269 [77%]4.08 -33
34 2h36'10"05'12"9 33.543973 167.1 [93.3%]162.0 [90.5%]171.0 [95.5%] 11.2012.10 264 [76%]4.00 -34
35 2h42'09"25'59"2 34.5641021 167.0 [93.3%]164.0 [91.6%]172.0 [96.1%] 10.2311.60 241 [69%]3.65 -35
36 2h47'46"85'37"6 35.5711007 165.5 [92.4%]161.0 [89.9%]169.0 [94.4%] 10.7411.30 253 [73%]3.83 -36
37 2h52'41"44'54"6 36.547976 162.9 [91.0%]158.0 [88.3%]167.0 [93.3%] 11.9312.90 281 [81%]4.26 -37
38 2h58'06"35'24"9 37.5551008 162.4 [90.7%]157.0 [87.7%]167.0 [93.3%] 11.1712.10 263 [76%]3.98 -38
39 3h04'15"76'09"4 38.5591004 163.3 [91.2%]158.0 [88.3%]167.0 [93.3%] 9.7912.20 232 [67%]3.52 -39
40 3h09'56"65'40"9 39.5691010 161.5 [90.2%]153.0 [85.5%]170.0 [95.0%] 10.6712.80 252 [72%]3.82 -40
41 3h21'24"411'27"8 41.6122043 161.2 [90.1%]151.0 [84.4%]171.0 [95.5%] 10.6912.80 252 [72%]3.82 -41
42 3h22'38"91'14"5 41.810198 155.5 [86.9%]152.0 [84.9%]161.0 [89.9%] 9.5711.80 227 [65%]3.44 -42
T.I. cumint cum (km)int (m) moyminmax moymax P[%max]W/kg  T.I.
  Temps Distance FC [%FC Max] V (km/h) Puissance (W) Note 

  

FC Repos (fréquence cardiaque repos) 54 FC Max (fréquence cardiaque maximale) 179
Poids 66.0 kg 
VO2 Max 52.0 ml/kg/min VMA (vitesse maximale aérobie) 14.9 km/h

Météo  (ensoleillé) Température 3.0 °C
Sommeil excellent Durée du sommeil 0H00'

Note séance 98ème sur 1700

Sport  (course à pied)  
Ressenti bon Récupération normal
Mesure : FC, vitesse  
Durée 3h22'40"6 Fréquence d'enregistrement 1 s
Version du fichier HRM 1.06 Modéle de cardio-fréquencemètre Polar RS400sd
Coefficient capteur de foulée 980 Index de course Polar 55
Nombre de battements cardiaques 33693 

Distance réelle 42.200 km Distance Polar 41.810 km
Fréquence cardiaque moyenne 166.3 (92.9% FC Max) Fréquence cardiaque maximale 179.0 (100.0% FC Max)
Vitesse moyenne 12.49 km/h (83.8% VMA) Vitesse maximale 15.70 km/h (105.4% VMA)

Dépense énergétique -calcul Polar- 3060 Kcal Dépense énergétique -calcul f(FC)- 2379 Kcal
Energie mécanique estimée 2839 Kcal - mouvement interne
- frottements au sol
- résistance de l'air
- cinétique (accélérations)
 +2616.2 Kcal (92.1%)
+148.3 Kcal (5.2%)
+70.5 Kcal (2.5%)
+4.1 Kcal (0.1%)
Puissance dissipée moyenne 819 Watts Puissance moyenne estimée 291 Watts
Rapport poids puissance 4.41 Watts/kg    

    mes photos: http://picasaweb.google.fr/fulgurex.CAP/20091121MarathonDuBeaujolaisNouveau12Km#

25 commentaires

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 13-11-2009 à 23:20:00

Boudiou ! Ça fait cet effet-là le Beaujolais !!!

D'habitude , on le boit après, pas avant!

Je constate :
* [14/11/09] La Course de la Vente des Vins à Beaune (21)
* [21/11/09] Marathon du Beaujolais Nouveau à Fleurie (69)


Tu vas survivre ?

Commentaire de millénium posté le 14-11-2009 à 08:09:00

excellent !

J'avais prévu du beaujolais à l'arrivée , mais avec ce que tu auras déjà bû.....

A samedi prochain !

Commentaire de fulgurex posté le 14-11-2009 à 08:55:00

c'est de sa faute:
Mame a écrit:
... Bientôt, il y aura le récit Fulgurex avant même que le départ soit donné.
...

Commentaire de intuitiv posté le 14-11-2009 à 10:23:00

Je me marre.... Fulgurex qui pete un cable... en vrai tu te dois de viser 3h00 pour changer un peu ton futur recit, non ?

Commentaire de CROCS-MAN posté le 14-11-2009 à 13:21:00

Trop fort, encore plus rapide que moi lol

Commentaire de Mame posté le 14-11-2009 à 16:13:00

Ben voilà, c'est fait... Bon, il me reste à chercher une secrétaire scandinave (si possible)sachant courir vite(mais pas trop) tout en effectuant de la saisie de texte sur mini portable... Vous verrez ce que c'est, le récit direct live... Bon pas sur qu'il y ait du wi-fi sur tous les sentiers...

Commentaire de le Styx posté le 15-11-2009 à 15:36:00

Ouais !!!!!! ben moi j'ai compris... en fait, tu tapes tes CR en dormant.... tu te sens jamais fatigué le matin au p'tit déj ?

A+ et 3h15 dimanche prochain sinon ca s'appellera un cauchemar !!!

Commentaire de mysterjoe posté le 15-11-2009 à 17:39:00

excellent!!! :-D
bon marathon et beaucoup de plaisir

Commentaire de Fufanerunner posté le 16-11-2009 à 11:36:00

Excellent! J'espère qu'on se verra pour de vrai samedi et que tout ce passera aussi bien pour toi ! Up The Irons !
Fufanerunner

Commentaire de Mamanpat posté le 16-11-2009 à 11:46:00

j'ai cru que tu avais abusé du vin de beaune mais aussi de nombreuses bières !

Allez, c'est tout le mal que je te souhaite !

Commentaire de cloclo posté le 16-11-2009 à 15:17:00

C'est pas pour rien que tu t'appelles Fulgurex:

tu cours dans un autre espace-temps que nous :)
Et au fait, si tu nous claque pas ce chrono dimanche, tu vas en entendre des vertes et des pas mûres!

Commentaire de MC 21 posté le 16-11-2009 à 22:46:00

En fait c'est plutôt docteur Emmet Brown que tu devrais t'appeler. C'est un vrai "retour vers le futur". Trop fort.

Commentaire de Jerome_I posté le 22-11-2009 à 00:06:00

3h15 non, mais 3h22 oui :-)))) Bravo pour ce temps sur un marathon difficile (escaliers, virages, dénivelé...)

Bonne récup, surtout après la soirée!!!

Jérome

Commentaire de intuitiv posté le 24-11-2009 à 06:23:00

bravo Reynald , tres fort!!

Commentaire de Mustang posté le 24-11-2009 à 07:47:00

c'est tout bon!!! bravo!

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 24-11-2009 à 08:16:00

Quel chrono ! Et quels risques ! Avec un tel départ, j'aurais fait 4h00 (après explosion). T'as pas peur...et t'as raison !

Commentaire de Mame posté le 24-11-2009 à 14:23:00

Voilà,l'abus de lièvre féminin (je ne sais plus d'ailleurs la femelle du lièvre, quoi) nuit à la performance...J'ai connu un peu la même mésaventure au Bouton d'or, je finis aux paquerettes... ceci dit, 3H22, c'est une méga perf

Commentaire de fulgurex posté le 24-11-2009 à 15:34:00

la hase, Mame, la hase! et non pas la levrette ;o)

Commentaire de patcap21 posté le 24-11-2009 à 19:04:00

Sincère féloche l'ami.
Bonne récup à toi

@++

Pat

Commentaire de nikita posté le 24-11-2009 à 23:16:00

Encore bravo ami-radio! Comment as-tu fait au 22km?
Bonne récupération.
A la prochaine.
Nikita

Commentaire de Nono_d posté le 25-11-2009 à 21:53:00

Sympa l'idée du commentaire AVANT la course! En fait, tout le monde se fait sa course avant dans sa tête mais là, tu l'écris et on y croit autant que toi!

Dis, c'est dingue ce parcours avec des trottoirs et des marches!

Bravo pour l'amélioration du temps en tout cas parce qu'avec les montées que tu as mentionnées, le parcours n'a pas l'air facile!

Commentaire de millénium posté le 27-11-2009 à 07:00:00

Quel plaisir de vous voir ce samedi sur villefranche.Belle ambiance , belle course , beau podium.....
Bravo l'ami

Commentaire de LtBlueb posté le 28-11-2009 à 20:28:00

bravo pour le chrono sur un parcours pas facile : le passage 33 au 37 est effectivement redoutable !!! le jour ou tu essaieras de faire 3H15, pars en ... 3h15 :)))(les kms en < de 4'15 sont dur à digérer).
Merci pour le récit .

Commentaire de MC 21 posté le 30-11-2009 à 22:59:00

Bravo pour cette énorme performance. Je vois que les kikous commencent à prendre de facheuses habitudes avec la gente féminine.

Commentaire de l'essuin posté le 03-12-2009 à 22:37:00

ben mon cochon !
t'es pas la moitié d'une demie portion !
merde j 'ai encore du boulot à fournir pour en arriver là ....good job !!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran