Récit de la course : L'Endurance Ultra Trail des Templier 2009, par Ultra-Steph

L'auteur : Ultra-Steph

La course : L'Endurance Ultra Trail des Templier

Date : 23/10/2009

Lieu : Nant (Aveyron)

Affichage : 1782 vues

Distance : 120km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Un long et beau week end aux Templiers

Du 23 au 25 octobre 2009 les courses trails se sont enchainées à Nant. Magnifiquement reçu par Yoyo et sa famille, j'ai pu vivre deux courses totalement différemment. L'Endurance Trail (116km - 4.370D+) et la Grande Course des Templiers (70km - 3.200D+).

Arrivé sur Millau le jeudi matin, j'ai le temps de trainer au salon à Nant et de papoter avec les potos trailers en attendant PhilV et Clerzou qui crèchent également chez Yoyo Gite. Le village est très tranquille : c'est la semaine et ne viennent chercher leur dossard "que" les 600 coureurs de l'Endurance. Quel contraste avec les jours suivants et les 5.000 coureurs plus les familles qui von,t envahir ce petit village de l'Aveyron !

Le traditionnel départ est donné le vendredi matin à 4:00 avec les flambeaux rouges qui donnent une sacrée ambiance. Cette course n'a eu lieu qu'en 1999 et 2004, ajoutant au côté mytique et exceptionnel de l'évènement. Jusqu'à St Guiral c'est vraiment très roulant avec une succession de grand chemins 4x4, de route, et de voie ferrée désafecté. Avec Yoyo on se perd dés le début, et il arrêtera finalement au 25°km par manque de jambe. Mais rapidement je suis avec Irina qui sera première féminine et 11° au scratch. Un petit groupe de cinq coureurs s'est formé et nous aide à passer cette partie pas très excitante, mais heureusement de nuit. Du coup ca passe bien et à un bon rythme. Environ 4h pour arriver à Dourbies, premier vrai ravitaillement. Je suis bien, environ dans les 20/30 premiers. Dans les descentes je remonte un nombre impressionnant de coureurs. Je ne reste que très peu de temps au ravito et repars dans une courte montée (300D+). Et là je commence à avoir mal au bas du dos. En moins de dix minutes je me retrouve coincé. Tout le monde me passe. S'ensuit 9km de chemin forestier interminable assez plat et donc roulant. Impossible de courir, le dos complètement bloqué. 1h30 pour rejoindre la départementale au 50° kilomètre et me faire rapatrier à Nant. Je verrais quand même le Mont Aigoual, le bus devant y passer. Ce qui me permet d'encourager Basile, Clerzou, et GGO, et de constater que le vent et l'humidité malmènent toujours autant les coureurs. brrrrr !

De retrour à Nant je passe 45mn chez les kinés pour le confort, et 1h chez les ostéos pour me remettre en place. C'est bien simple, tout est de travers. Le sacrum, les vertèbres, ... bref mon mal de dos est tout sauf un hasard. J'aurais simplement du remettre tout ça en place après la traversée des Pyrénées.

Du coup le samedi je n'ai déjà plus mal nul part. Et avec le groupe nous passons la journée à ... ravitailler : petit-dej d'enfer à 10:00, canard confis à 13:00, et alligot/saucisse + gateaux d'anniversaire à 21h !!! Nous courons pour manger et non l'inverse !

Du coup c'est avec une énorme envie que je m'aligne (sans dossard) sur les Templiers à 5:15. Une grosse envie de découvrir le magnifique final de Trêve à Nant en passant par Cantobre que m'ont raconté les finishers de l'Endurance. Je suis avec Marie-Servanne du Ultrafondus Raid Team et vais faire la course avec elle. Je loupe Christine au départ, alors que nous avions prévu de faire son baptème en Ultra-Trail ensemble.

C'est sans histoire que nous refaisons le parcours jusqu'à Dourbie (39°km), mais de jour cette fois ci et je ne peux qu'admirer le beau paysage invisible deux jours plus tôt. Je me fais à nouveau plaisir dans les deux belles descentes vers St Guiral et Dourbies. Là les amies de Christine nous annonce 3mn derrière. C'est sur on va se rejoindre. Après la montée c'est l'inconnue pour moi, et un nouveau parcours à découvrir. Je propose à MS de partir dans la descente vers Treves pour combler le trou avec Christine et évaluer le temps. Pendant 15mn la situation est étonnante. Je double des coureurs au double de leur vitesse. Il faut dire que nous sommes aux environs de la 800° place et que la plupart comment à fatiguer. Entre la différence de technique et de fraicheur, je passe un peu pour un extra-terrestre. D'autant que certains m'ont déjà vu dans les descentes précédentes. On ne fait pas la même course. Je rejoins Christine et nous discutons tranquillement jusqu'au ravitaillement de Treves. Et là MS nous rejoint et du coup nous pouvons continuer la course tous ensemble. Mes deux championnes réunies, les astres sont alignés !

Ce final tient sa promesse. De beaux single track, et une descente vers Cantobre juste sublime ! Christine se fera une petite frayeur avec une chute lors d'un moins bien mais finira en 12h. MS va avoir un vrai coup de fouet et finir en apothéose. Nous ramassons un nombre impressionnant de coureurs ! Final en 10h37, plus de 20mnn en dessous du temps prévu. Chapeau bas les filles !

Pour ma part je viens de passer un magnifique week-end. Une course un peu raté le vendredi, mais la déception avait complètement disparue dimanche soir. La recette magique c'est de belles rencontres, des amis, de beaux parcours, de la bonne bouffe. Tout était réuni. Merci pour tout Yoyo !

 S./

www.couleaud.com

3 commentaires

Commentaire de Jerome_I posté le 01-11-2009 à 20:07:00

bravo pour ton récit, ca donne presque envie de faire les templiers...

Commentaire de Ultra-Steph posté le 01-11-2009 à 22:09:00

Ne te précipite pas, vraiment trop de monde sur le 70.
En revanche la région vaut vraiment le coup. A faire en off absolument !
Le 116 en revanche était vraiment sympa avec un nombre de coureurs plus raisonnable.
S./

Commentaire de LtBlueb posté le 02-11-2009 à 23:05:00

dommage que tu n'aies pas pu faire l'enchainement en totalité ; néammoins avec l'échauffement du vendredi ca fait effectivement un beau week-end !
respect !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran