Récit de la course : La Comba - 8 km 2009, par Obiwan

L'auteur : Obiwan

La course : La Comba - 8 km

Date : 25/10/2009

Lieu : La Combe De Lancey (Isère)

Affichage : 923 vues

Distance : 8km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

La Comba (La Combe de Lancey) 8 kms, récit d'Obmnumber5.

Aujourd’hui, c’était la Comba. Avec un petit objectif au niveau du classement scratch, après une 9ème place en 2007 et une 7ème en 2008… Mais la date a changé cette année, la course a été avancée de 2 semaines, les places dans le top 10 seront peut-être un peu moins accessibles…

Le parcours du 8 kms a aussi quelque peu changé, 2 ou 3 montées bien raides, trop raides au goût de certains coureurs ont été supprimées… C’est vrai que courir tout au long de ces montées était un petit défi que j’avais pris plaisir à relever en 2007 et 2008, même si parfois on ne va pas plus vite qu’en marchant ! Au final le dénivelé positif reste le même, mais les montées sont plus régulières !

Arrivé sur place à 9h pile pour un départ prévu à 10h, je suis dans les temps. Ce dimanche, pas besoin de se dépêcher et de commencer l’échauffement dès la descente de voiture ! La température est relativement douce, autour de 10°C, je vais pouvoir courir sans gant et en manches courtes. Je peux commencer à m’échauffer tranquillement après avoir récupéré mon dossard le N°2. Le genre de numéro qui met toujours un peu la pression ! Je reste sur le même choix de chaussures que pour Crossey : mixtes pour route et chemin.

Je vais me placer sur la ligne de départ, le peloton est bien moins épais que la semaine dernière : seulement une quarantaine de coureurs. Pas de surprise aujourd’hui, le départ est donné de manière claire nette et précise, je peux déclencher mon chrono au centième près ! Je suis aux avant-postes dès les premières foulées, en montée, un coureur part un peu devant, c’est celui qui a terminé juste devant moi la semaine dernière. Je suis en deuxième position, avec un petit groupe de 3 ou 4 coureurs avec moi, position complètement inhabituelle, surtout ne pas commencer à s’enflammer !

Un coureur avec un maillot du 93ème RAM se porte rapidement à ma hauteur, puis me dépasse et commence à revenir sur le 1er. Je reste sur mon rythme et moi aussi, je grignote peu à peu du terrain sur le 1er. Puis vient la première vrai difficulté, une montée sur un chemin dont la pente s’accentue progressivement, le coureur parti en première position se met assez rapidement à marcher. En moins de 10 secondes son avance a fondu, et on le double tout de suite. Le militaire (maillot du 93ème RAM) est impressionnant, il garde un gros rythme tout au long de cette côte, on ne le verra bientôt plus. Je suis à nouveau deuxième, et je garde un bon rythme sans plus, dans cette côte. J’essaye de bien gérer les transitions, c'est-à-dire de finir assez fort les portions montantes sur les 2-3 dernières foulées pour relancer immédiatement.

J’entends les pas et le souffle d’un coureur juste derrière moi, sans me retourner donc sans le voir, je sais exactement de qui il s’agit (1 ou 2 km(s) plus loin au ravito je me retournerai pour en avoir la confirmation). C’est un coureur que l’on a vu à la montée de la Bastille avec Green-Chaud, et qui nous avait demandé des renseignements sur le parcours. Je sais qu’en général il est plutôt devant moi (30 secondes de mieux à la Bastille) mais aujourd’hui il n’a pas l’air dans un très bon jour. En haut de la dernière grosse montée je vois qu’il s’est quasiment mis dans le rouge en suivant mon rythme, qu’il marche un peu et prend bien le temps de boire au ravito (merci à Green-chaud qui m’a donné quelques petites leçons intitulées « comment faire exploser un mec dans une montée le dimanche matin »).

Ensuite je relance bien dans une petite portion de chemin assez plate puis vient la descente qui est assez glissante. Il y a une partie qui est super technique, en léger devers avec des passages très étroits (même pas 2 largeurs de pieds !) et pour ne rien arranger, l’humidité de la terre fait que le chemin se dégrade un peu (mieux vaut passer ici en 2ème position plutôt qu’en 25ème me dis-je !). Hormis dans cette partie où je reste assez prudent, je gère pas mal le reste de la descente, j’en profite pour récupérer. Un coureur de l’EA Grenoble me double à la fin de la descente. Je ne suis pas trop inquiet, c’est le même qui m’avait doublé dans la descente à Crossey la semaine dernière. Je me force un peu à suivre son rythme sur la fin de cette descente afin de pouvoir le repasser ensuite. Je maintiens l’écart avec lui sur une petite portion de plat puis revient très vite dans la dernière côte.

Un autre coureur, au maillot jaune, est revenu sur nous. On se retrouve à 3 dans le final, d’abord dans une portion descendante dans un chemin assez large en lacets. Le coureur en jaune accélère mais tombe dans un des virages (comme dirait Green-Chaud, il ne fallait pas monter les pneus slicks) il se relève tout de suite, on ralentit un peu et on s’assure que tout va bien pour lui. Puis on reprend immédiatement notre lutte à 3 pour les 2 dernières places sur le podium. On revient sur la route, tout près de l’arrivée, j’accélère sur cette portion en léger faux-plat descendant. Seul le coureur en jaune a pu suivre, il accélère à son tour et prends vite 3-4 longueurs d’avance sur moi, je m’accroche un peu mais il a fait la différence. Juste avant le dernier virage je me retourne et constate que l’autre coureur est très loin derrière. Je passe donc tranquillement ce virage en épingle dans une descente glissante, puis accélère pour passer la ligne. Je termine en 37'02", 3ème place, premier podium de ma carrière !… Bon OK, pas sur la plus relevée et la plus importante des courses !

Ambiance sympa après la course, je discute un peu avec le 2ème (coureur en jaune). On s’aperçoit qu’on est à peu près sur les mêmes temps sur 10 kms, il me dit aussi qu’il a fait un peu de piste il y a quelques années, et qu’il arrivait « à peine à faire 4’30 sur 1500M »… Moi je dois arriver tout juste à faire 5 minutes, donc aucun regret il m’aurait mis de toute façon la misère en cas de sprint pour la 2ème place !

Une fois changé, je retourne vers la ligne d’arrivée. Les arrivées se succèdent entre les derniers concurrents du 8 kms et ceux du 17 kms parti à 9h30. Je vais voir fk38, Ross et Norman, qui en ont fini avec le 17. Norman a encore bien tourné, comme à Crossey, et se fait pas mal chambrer par ses 2 collègues, ça doit être la jalousie ça ! Voyant bien qu’ils n’avaient aucune chance de récupérer une des nombreuses bouteilles de vins à la remise des prix, ils sont vite partis GPS à la main à la recherche de mystérieuses boîtes cachées dans la nature… Je leur laisserai le soin de vous expliquer tout ça, j’ai pas tout compris ! Enfin bon, ils ont bien fait, même en restant jusqu’à la fin je n’ai moi non plus pas pu récupérer de bouteille !

8 commentaires

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 25-10-2009 à 21:15:00

Salut gars !
Félicitations pour ta troisième place ! Mais bon faut se lancer sur le 17 maintenant !
Je vois que t'as fait connaissance avec la dream team, gare aux fesses !

Commentaire de Obiwan posté le 25-10-2009 à 21:33:00

Merci mardouk!
Mais t'es fou toi, je ne vais pas me lancer sur le 17... J'ai trop peur d'être écoeuré par Norman. En plus sur un parcours comme ça, Franck (qu'en fait je connaissais déjà depuis une mythique montée Seyssins-Saint Nizier en juin 2008) est au moins aussi rapide que moi en côte, et va me semer dans les descentes, je ne vais pas pouvoir faire grand chose des 12 secondes que je vais lui prendre sur le plat!

Commentaire de Génep posté le 25-10-2009 à 22:03:00

Joli Renaud !!

Tu montes en puissance :)

Commentaire de l ignoble posté le 25-10-2009 à 22:42:00

trés bien,ne prends pas norman comme référence,il est shooté jusqu à la molle...et encore bravo pour ta place

Commentaire de pedro38 posté le 26-10-2009 à 09:57:00

Yes Renaud, prépare les bouteilles! un premier podium!
Tout ça grâce à Green-Chaud qui t'a traîné à l'entraînement mercredi faire les 300 sous la pluie !
Pedro38

Commentaire de Belet posté le 26-10-2009 à 10:33:00

Alors comme ca, ca fait des podiums en douce pendant que les potes sont partis faire les fonds de classement sur des courses réputées?

Bravo gars. Fallait aller le chercher ce podium, félicitations!

Arnaud.

Commentaire de Arno_SMAG posté le 26-10-2009 à 14:02:00

Putain trop fort.
Le champagne va couler à flot mercredi soir !!

Commentaire de Pat'jambes posté le 26-10-2009 à 22:26:00

Un podium... Rien que ça!

Ta devise passe de "La prochaine course sera la bonne" à "Chaque course EST la bonne" ;-)

Bravo Obm, ça va donner à l'Ekiden... ;-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran