Récit de la course : Triathlon CD des Sables d'Olonne 2009, par raspoutine 05

L'auteur : raspoutine 05

La course : Triathlon CD des Sables d'Olonne

Date : 14/6/2009

Lieu : Les Sables D'Olonne (Vendée)

Affichage : 871 vues

Distance : 51.5km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

... Car tel est mon bon plaisir

Dupont et Dupont aux Sables d'Olonne

 

Arrivés la veille à la suite d'un périple de 500 km,

nous sommes allés poser notre voiture à 100 mètres du départ.

Question conditions météo, on ne pouvait guère mieux faire : couvert en début d'après-midi. Cependant, le ciel aura tenu à nous laisser paraître quelques éclaircies

au moment de la course à pied et, tout de suite,

il aura fait beaucoup plus chaud.

 

 

hpim2487a.jpg

 

 

Nous sommes arrivés le matin pour assister au triathlon « découverte »

qui se déroulait dans le plan d'eau derrière le centre de thalasso.

 

Du haut de notre novicitude, nous mesurons très modestement

les progrès accomplis sous l'oeil averti de nos pairs.

Un triathlète a cependant attiré notre attention; un vétéran âgé de 75 ans

ettout  frais transplanté cardiaque; il aura donc réalisé son challenge

escorté de ses amis pompiers. Ca se salue !

 

 

hpim2501a.jpg

 

 

Le retrait des dossards effectué, on va se préparer les doigts de pieds

en éventail sur la plage; trop cool ! Mais le sérieux arrive enfin !

 

hpim2499a.jpg

 

Et l'épreuve débute par une double boucle dans l'océan

avec départ "à l'australienne"et là... Oups ! On est tout petit face

à des barres de deux mètres de haut à franchir !

 

On a de l'eau jusqu'aux cuisses et ça passe d'un coup

à un bon mètre au dessus de la tête. Et puis, pas moyen de courir vraiment

pour rentrer dans l'eau (ni pour sortir d'ailleurs),

car l'endroit est tellement brassé qu'il y a dans le sable de vrais trous cachés par les remous.

 

hpim2505a.jpg

 

La technique s'avèrera alors limpide : plonger pour y rentrer et surfer pour en ressortir.

D'ailleurs, l'épreuve nautique avait lieu dans le coin alloué aux surfeurs - du pur hasard.

Au bout de deux ou trois tasses on prendra le large pour se battre

contre un sérieux courant et ... Oups ! Bonjour les méduses...

On donne de l'énergie et ça avance plutôt bien.

Dupont D. sortira 37e et Dupont T... à la suite.

 

hpim2506a.jpg

Vient le vélo. Une triple boucle sur un parcours assez roulant au demeurant.

La baie de Cayola au sud des Sables d'Olonne. Du bon bitume, ce qui ne gâte rien

et du vent sur le retour. C’est bêta, non ? Mais faut pas rêver ; ça, on s'y attendait.

Mais quelle vue, les p'tits loups ! C'est un coin de rêve face à l'océan.

On oublierait presque la course et Dupont D. c'est fait rattraper par la maréchaussée locale.

Conséquence, une pénalité pour drafting, donc (+ 400 mètres de boucle à pied).

Vient le moment de la course à pied, également une triple boucle

mais cette fois-ci sur le Remblais. On n'est pas à Copacabana 

mais ce n'est pas désagréable à se laisser parcourir.

Les Dupont auront tous deux eu des points de côté et assez durs à s'en débarrasser.

Un rythme trop soutenu dans les vagues mais il y avait intérêt à "souquer ferme" compte tenu du courant. Une course vélo également soutenue - pas impossible. Lors du débriefing de fin de course (Soit 5 heures de route en sens inverse... tout a un prix, donc.), les Dupont se faisaient la remarque que peu d'athlètes les avaient dépassés en vélo au regard de la précédente course.

La natation aura donc laissé des traces dans les organismes.

 

Toujours est-il que la course à pied semble s'être déroulée à allure plus modeste

et les "coups de fouet" de fin de course avaient moins de saveur que d'habitude.

En conclusion, on aura vérifié qu'au delà de la taille d'une épreuve, l'endroit où elle se déroule s'avère prépondérant. Aux Sables, l'épreuve de natation dans un océan remuant avantageait

de façon décisive les nageurs. Pour finir, une agréable course riche en émotions

et on est prêt à signer de nouveau.

 

Chose rigolote, les organisateurs ont été interpellés

par notre éloignement (pas faux) et nous ont identifiés en tant qu'équipe ;

on leur a promis de revenir. Mais, en définitive, s'il ne devait rester qu'une seule raison

d'y retourner, disons que ce serait pour se jeter à nouveau dans les vagues

au milieu des méduses.

 

                                                                                                                  Résultats : Dupont D. 73/134  Dupont T. 104/134

 

                                                                                                  

                                                                            Dupont et Dupont

1 commentaire

Commentaire de LtBlueb posté le 01-10-2009 à 21:17:00

Joli récit , jolies photos de vacances, et je dirais même plus ... jolie perf :)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran