Récit de la course : La Course des Terrils - L'Authentique 2009, par Perlin59

L'auteur : Perlin59

La course : La Course des Terrils - L'Authentique

Date : 27/9/2009

Lieu : Raismes (Nord)

Affichage : 1260 vues

Distance : 14.5km

Objectif : Se dépenser

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Sur les pointes!!!

 Cette course des terrils, j'en avais entendu parler, j'avais vu les photos et je me suis dit, faut que j'essaie

 

Préparatifs Me voilà donc en route vers le départ, n'ayant pas pris l'option navette, je me suis garé dans le centre-ville.Je remonte donc la rue principale et je vois alors de loin l'arrivée. Et là une toute petite porte où plein de coureurs tels des paysans pendant l'epoque du moyen-âge essaient d'entrer dans la forteresse. A notre epoque, il aurait pu construire une autre porte non? Et là un grand terrain sans indication (le départ se fait dans 10minutes), je demande ma route et enfin je trouve la distribution de dossard. Grrr, déjà, que je dois me battre avec les epingles pour attacher mon dossard, je dois en plus apprendre à mettre une puce dans mes lacets en suivant un schéma digne d'ikéa. (Je me disais bien que j'étais pas en avance). Je me prépare en vitesse et essaie de trouver le départ (toujours pas de flèche) et départ dans moins de 5 minutes. J'essaie de suivre un peu partout et je tombe sur un flot de coureurs. Ouf, je me place vers le milieu, rien ne sert d'etre sur la première ligne, je veux juste découvrir.

 Départ Pan!!!! Pas d'annonce, des coureurs encore entrain de se soulager sont obligés de se depecher. ça part bien, pas de souci. l'allure n'est pas très rapide. Mais, je profite. Puis, surpris, une femme pousse des grands cris: "ouh làlà, tu as vu ce qui nous attend Fabienne!!! REgarde regarde les gens. ça monte quand même."

Là, je suis leurs regards et je reste bouche bée. Voilà Le Premier Terril !!! Petite boucle, pour bien admirer les gens qui montent, enfin qui essaient. J'arrive enfin au pied du terril, la moitié des gens partent soit à droite ou à gauche, je choisis donc naturellement le milieu (c'est mon coté original). J'imite alors mon voisin de cordée en mimant le déplacement du gorille ( il finira d'ailleurs avec les mains noirs). ne trouvant pas cela très esthétique, j'opte pour une démarche qui me vient de la danse africaine(que je pratique depuis 5 ans) et je monte alors très vite sur les pointes sans utilisation des mains et je double tout le monde dans la montée. En haut de l'ascencion, satisfait, je me retourne alors vers le reste des coureurs et admirer la vue. J'entame prudemment la descente et accelère même histoire de remonter un petit peu le peloton.

 Puis, je sens que ça remonte, je pense alors un petit denivelé mais la montée en lacets, je pense arriver au Deuxième Terril . Je croise alors des randonneurs(oups, c'étaient des coureurs en fait) jusqu'en haut. Moi, fier comme un gardon, je double bcp de monde mais je retombe vite sur les 2 dernières pentes, je choisis également l'option marche. Là, on passe alors tout près d'un gros machin bleu (désolé, je suis de Dunkerque, donc moi et les mines, ça fait 2, si quelqu'un sait comment cela s'appelle)Dommage que je n'avais pas mon appareil photo, car il y avait une belle photo à faire. Puis vient la descente, et je profite pour remonter encore dans le peloton. Je suis dans le pas d'un bon descendeur que je finirai par doubler sur le plat. 

 Ensuite, une longue partie de plat dans la foret, va nous mener au dernier Terril. je suis alors un homme qui sera mon guide jusqu'à la fin. On double encore dans la foret et on attend sagement dans certaines parties impratiquables pour vite reprendre une bonne vitesse.

Le gars qui est vétéran, dans le club de Fautmont, m'annonce que voilà la dernière difficulté. Le dernier Terril !!! Je commence à monter sur les pointes, utilisant une technique qui avait payé. Mais ça marche pas à tout les coups!!! Mon guide me conseille de prendre la corde et je monte comme cela jusqu'en haut. Là, j'attends impatiemment la descente mais bouchon!!! On se croirait sur l'A25. Mon partenaire de course se plaint des bouchons et dit que c'est pas normal et qu'il faut courir. Lol. ça me fait bien rire mais je le suis dépassant tout le monde. 

On finit alors par 2km5 de plat que je fais tranquillement en suivant "mon vétéran".

Je boucle alors ces 14km5 en 1h27 selon ma montre, 1h29 selon soit disant la puce que j'avais à mon pied(mais elle c'est une moucharde, je lui fais pas confiance)

Je serre une main fraternel à mon partenaire de course et je m'en vais profiter de l'eau de Raismes.

 

Ce fut une course agréable grâce au temps, aux bénévoles très sympathiques (à part une qui était un peu énervée à la distribution des T-shirts), à une plutot bonne organisation et à de beaux paysages.

 

PS: je tiens à saluer les differents orchestres sur le bord de la route et à un Kikourou habillé en mineur de fond(je m'y serai cru)

C'est sûr l'année prochaine, j'y retourne mais déguisé!!!!

 

 

6 commentaires

Commentaire de JLW posté le 28-09-2009 à 22:45:00

Merci Perlin pour ce sympathique récit tout en humour.
Que cette édition te serve de leçon (je un grand moralisateur).Il faut toujours arriver au moins une heure avant le début d'une course ... Des aléas il peut y en avoir et le stress d'avant course n'est pas gage d'un bon chrono ! (Na c'est dit)
A bientôt sur course du Ch'nord.

Commentaire de Francois dArras posté le 29-09-2009 à 08:07:00

Petit lexique :
- grand machin bleu = chevalement (ou chevalet) = partie émergée de l'ascenseur permettant de remonter le charbon et les mineurs au fond de la fosse.
- petit machin bleu avec un casque de mineur = Chtigrincheux
Pour le reste c'est parfait !

Commentaire de ch'ti vincent posté le 29-09-2009 à 15:59:00

C'était ta première participation "aux terrils", ça se voit :)).
Ta description du "grand machin tout bleu", ma bien fait rire.
Bravo pour ta course et merci pour ce CR.

@ dimanche, sur le bitume d'Haubourdin ?

Commentaire de Perlin59 posté le 29-09-2009 à 22:15:00

D'habitude, JLW, j'arrive un peu avant mais là, j'ai pas pu faire autrement. Et puis, je me dis toujours que je dois etre une heure avant mais souvent, je regarde ma montre en pensant que j'ai encore un peu de temps et finalement, l'heure d'avance se modifie en 15min d'avance. Lol.
Merci pour les precisions françois d'arras pour le ptit machin bleu et le type en bleu. Lol.
Chti vincent, c'était bien ma 1ere participation et pas la derniere. et oui, je serai à haubourdin dimanche

Commentaire de fanfan59 posté le 30-09-2009 à 07:04:00

Très chouette ton cr, tes déplacements sur la pointe des pieds (pourquoi ne pas avoir mis de tutu, ça aurait pu être très sympa !). Dans 4 ans, il te faudra revenir pour faire les allumés (le soir) avec une lampe frontale, les sensations seront tout autre et qui sait, le grand machin bleu sera toujours là et l'autre machin bleu avec le casque également. Au plaisir de faire ta connaissance.

Commentaire de Insigma posté le 30-09-2009 à 22:37:00

Bizarrement JLW, c'est le jour où j'étais le plus stressé que j'ai fait mon meilleur chrono sur le semi-marathon de Paris, alors qu'on était pris ds les bouchons jusqu'à la couenne, 30min avant le départ !

Bref.

J'ai beaucoup aimé ton CR, tout en humour, merci !
Ah ça oui les Allumés, j'y serai aussi :)

Bonne continuation.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran