Récit de la course : La Virade de l'Espoir - 8 km 2009, par Berty09

L'auteur : Berty09

La course : La Virade de l'Espoir - 8 km

Date : 27/9/2009

Lieu : Pamiers (Ariège)

Affichage : 502 vues

Distance : 8km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Berty retrouve le souffle

     Ce week-end, pas de long trail en vue mais 8km dans Pamiers au profit d'une bonne cause: "vaincre la mucoviscidose". C'est l'occasion pour moi, dans une ambiance très conviviale, de retrouver la confiance. Et oui, voilà deux courses que je termine en n'étant pas content de moi, si bien que j'commence à me demander si je ne suis pas sur une mauvaise pente (un comble pour un trailer!).

     Comme il y a une course enfant, me voilà parti avec Thaytaï09 pour une belle matinée. Ca y est, c'est l'heure, le 5 km et le 8 km partent ensemble pour un tour de la grande place avant de décoller vraiment. Dès le début je m'étonne d'être si bien placé pourtant je n'ai pas l'impression d'être en surrégime. Je sors de la place en 6 ou 7ème position et je me concentre sur une foulée efficace. Devant, les flèches sont parties et je me retrouve à mener le groupe des poursuivants.

     Le profil de la course est super sympa car, contrairement à ce que je m'attendais, ce n'est pas une course 100% bitume et au bout de 2-3 km, on grimpe sur les hauteurs de la ville par de petits sentiers. Coté course, je garde un bon rythme et personne ne me rattrape pour l'instant. J'essaye de courir tout le long de la montée et ce n'est que lorsque je décide d'enclencher la marche à 20 mètres du sommet que je vais me faire doubler. D'ailleurs ce n'est pas un inconnu mais un gars qui est régulièrement à quelques places devant moi. Voilà donc un bon indicateur.

     Je sais maintenant que si je veux avoir une chance de le repasser, il faut très vite que je recolle sous peine de le voir s'envoler. Hélas, je vais m'en rapprocher à quelques mètres et puis "bye-bye, à une très prochaine fois".

     A force d'enchainer les bornes, je trouve que pour une fois la course n'est pas très longue. En plus, j'adore courir dans une ville que je connais déjà, c'est comme si elle se transformait en une grande aire de jeux.

     J'arrive finalement sur la place assez fringant et surtout satisfait de ma course (enfin!). J'en profite...discussion, restauration et coaching de ma fille qui s'élance pour 2 tours de Place... où elle finira 2ème derrière un satané garçon qui lui a placé un démarrage à 20 mètres de la ligne.

     Quant à moi, cerise sur le gâteau, je suis 5ème de la course et 1er V1...je savoure ma première place au côté de Thaytaï09 qui trouve trop injuste que les enfants n'aient pas droit au podium.

     En conclusion, voici Berty regonflé à bloc pour repartir à l'assaut des sentiers, pistes, routes et autres chemins herbeux.      

     

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran