Récit de la course : La Piste des Bagnards 2008, par Clemafran

L'auteur : Clemafran

La course : La Piste des Bagnards

Date : 26/10/2008

Lieu : Toulon (Var)

Affichage : 606 vues

Distance : 23km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Peine maximale pour le néo-bagnard que je suis!!!

Toulon, dimanche 26 octobre. Sommet du Mont Faron

snla_logo2

Au guidon du scoot. j'enchaîne les lacets de la route étroite et aérienne qui monte vers le sommet du Mont Faron et je réalise que je me suis engagé dans un sacré défi: pour mon premier "vrai" trail, il s'agit là d'un parcours très dur, 22 km et 1600 m D+...Rappelons que je n'ai au compteur, qu'une course > à 20 km (un semi en 1h45)... Dans les derniers lacets, j'aperçois des rubalises sur des sentiers très raides...ça promet!
Faron2b
Aire de départ: Tour Beaumont...les coureurs attendent sereinement...le comité de course a du retard....Enfin, Marc LE FRIEC nous donne les dernières infos...Les fortes pluies du milieu de semaine ont provoqué des éboulements et l'ont contraint à modifier les tracés:
La distance sera légèrement réduite ainsi que le dénivelé (1400 m D+ pour 20 km). Faron3b
C'est vers 10 h que nous nous élançons d'abord dans une descente rapide  qui nous fait couper à plusieurs reprises les lacets de la route d'accès, puis sans transition, il faut grimper par le vertigineux sentier de l'Ubac.
Des pierres roulent sous les chaussures des concurrents au-dessus de moi...ça crie...PIERRES...parfois, j'opte pour l'option tout droit, en pleine dalle, plus tranquille,  les chaussures adhèrent bien, heureusement...Je gagne quelques places.
Ensuite, sur le sentier qui longe la crète Nord du Faron, je reprends quelques coureurs. Nous contournons le zoo du Faron. Des feulements résonnent dans la forêt...Engageant!!!
Faron5bFort de la Croix Faron, point culminant: le tracé plonge ensuite dans les éboulis et nous conduit vers un autre fort, le Fort Faron, puis nous enchaînons rapidement des vallons secrets et bien ombragés...un vrai plaisir, Faron7b mais toujours trop bref car il faut,  brutalement enchaîner par des remontées dans des pierriers assez raides, pas stabilisés, et sous ce soleil d'octobre qui nous assome de ses ardeurs automnales.
Que celui qui pense que les pierriers "faronesques "ne sont qu'une pâle copie provençale des pierriers alpins se détrompe...
Très peu de liaisons roulantes où l'on pourrait dérouler les foulées et détendre un peu les muscles. Faronb

Sur le tracé, je double des randonneurs qui sont eux-aussi engagés sur le tracé...
A leur tête, il y a Pierrette qui m'encourage d'une voix légèrement ironique:"Allez, Allez, Faut pas mollir!!!".
Faron6b

J'arrive au seul point de ravitaillement....une poignée de raisins secs me suffit....j'ai avec moi deux tubes d'énergie rapide et une poche avec du thé bien sucré...mais depuis 20 minutes, j'ai les intestins qui gargouillent, ramollissent......vais-je pouvoir attendre encore longtemps?

Enfin, je rejoins le tracé du 15 km et j'entrevois des concurrents qui semblent à ma portée. Je reste sagement derrière eux dans les éboulis que nous dévalons et me dégage lorsque le profil  le permet....mais l'allure devient de plus en plus lourde...
En atteignant la route d'accès, j'aperçois la gare d'arrivée du téléphérique....Plus que 15 minutes crie un organisateur...face à moi, le tracé remonte en pleine pente...festonné de coureurs pliés sous le poids de la pente... Faron4

Nous remontons en file indienne les dernières centaines de mètres, tous les concurrents semblent cuits, assomés de fatigue, les pas hagards, le regard trouble sous ce soleil infernal....un pas, deux pas puis trois....au dixième, je respire un bon coup...et on recommence...J'entends enfin des spectateurs qui, tout en haut, encouragent ceux qui sortent de ce bagne....mais les coliques sont terribles, je dois me résoudre à une discrète pause WC, à moins de 100 m sous le téléphérique!!....on crie plus haut....j'espère que ce n'est pas pour moi!!! A travers le bosquet où j'ai trouvé refuge (!!!), je devine des grappes de bagnards qui progressent, indifférents....Et je reprends l'ascension, un peu plus à l'aise, et atteint enfin la gare du téléphérique et puis l'arrivée à proximité d'un char ....Faron1b
Je ne pourrai attendre longtemps l'affichage des résultats...because coliques et c'est aujourd'hui, sur Internet que je constate que j'ai fini 42 ième, en 2h36 et que je suis 1er V2!
Sans l'arrêt forcé à 200 m de l'arrivée, j'aurai gagné facilement une quinzaine de places puisque le 25 ième met 2h32 minutes....
Pour un premier trail, je suis vraiment satisfait, mais faudra que je rèsolve ces Pb digestifs!!!
               Les résultats du 23 km

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran