Récit de la course : La Route du Louvre - Marathon 2009, par ch'ti vincent

L'auteur : ch'ti vincent

La course : La Route du Louvre - Marathon

Date : 10/5/2009

Lieu : Lille (Nord)

Affichage : 871 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

14 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Ca y est, j’ai enfin pris le départ d’un marathon !

Après cinq ans  de pratique de la course à pied, il était temps, n’est ce pas ?

Ce n’est pas l’envie, ni la motivation qui m’ai manqué durant ces années, mais des problèmes articulaires  récurrents  aux  genoux.

Ayant profité de l’hiver pour soigner ces articulations, je décide donc de prendre le départ de La Route du Louvre enfin !

Pour la préparation physique, j’opterai pour un  plan d’entrainement  de 3 séances hebdomadaires  choisi dans mon livre de chevet, best seller  du printemps dernier : « Courir Longtemps » de Bruno Heubi.  Je  ferais toute la préparation en endurance, mon but étant de franchir l’arrivée,  pas de faire un chrono. Une préparation qui s’est très bien passée, mes genoux ont plutôt bien supportés ce surcroit d’activité, j’arbodererais donc ce marathon prêt physiquement.

Je pourrais également compter sur l’accompagnement d’un fidèle compagnon de route (et de déroutes  J ). Philippe (alias Chtigrincheux) s’est en effet proposé depuis de longs mois de m’accompagner sur mon 1er marathon.  Pour parfaire la préparation, on se rodera ensemble sur un semi-marathon et un sur un épique relais UFO nocturne…

Nous voilà prêt, c’est pour cette année mon Fifi !

Rdv, la veille du départ pour le retrait des dossards et un AAB dans un Estaminet Lillois en compagnie de bons Kikous Alsaciens et Chti débarqués pour l’événement du weekend. Bizarrement, je n’ai pas vraiment profité de cette journée, je suis tendu, stressé, j’ai le dossard en poche et une belle boule au ventre, demain c’est le grand jour, je suis sous pression ou quoi ?

p1030225.jpg

Le jour J tout va bien, et malgré une nuit très courte (allez savoir pourquoi…) je pête la forme. ArnaudP59 me prend a la maison et nous filons rejoindre Chtigrincheux sur Lille. Le stress fait place à l’excitation.

p1030243.jpg

 J’accompagne mes acolytes au vestiaire et nous rejoignons ensuite l’aire de départ, ou nous retrouverons de nombreux Kikous de tous horizons, et pas tous très discret. En effet Chtigrincheux porte la perruque rose de la désormais célèbre Guerta, et nous sommes en plus en compagnie d’un Bagnard et son boulet.  Une équipe de France 3 nous a vite repérés, et les stars du jour sont interviewées avant le départ de la course.

vlcsnap390185.jpg

la_route_du_louvres_-_10_mai_2009_025.jpg  la_route_du_louvres_-_10_mai_2009_024.jpg

 Les séances photos, interviews, et autographes en terminées, le départ de la course est donné. Je suis très bien entouré, je pars avec Arnaud, Le Bagnard et Philippe. Dés le premiers mètres de course Le Bagnard taquine ses bourreaux, tous les policiers sur le parcours deviennent des compagnons de jeux, pendant que Chtigrincheux embrasse les  spectatrices émerveillées pas ses belles couettes roses.

  p1030283.jpg la_route_du_louvres_-_10_mai_2009_028.jpg

Arnaud qui prépare un 100 km, s’est proposé de m’accompagner également sur tout le marathon. J’ai donc deux meneurs d’allure, un qui s’amuse pour l’instant, et Arnaud qui me demande déjà de ralentir, on est à peine parti ! Nous courrons sur une base de 4h30, et c’est vrai que j’ai tendance à me laisser emporter par le peloton.

Nos compères s’éclatent, ils font du fractionné sur ce début de parcours,  ralentis par leurs jeux respectifs, ils sprintent ensuite pour nous rattraper. La traversée de Lille terminée, en guise d’apéritif, Chtigrincheux  nous offre  des mini saucissons, pour la boisson la bière et prévue, mais elle est a Lens, à 37 km de là. Qu’à cela ne tienne, on y va !

L’ambiance est très détendue sur la route, Le Bagnard et Chtigrincheux font les pitres derrière, les lâcheurs ! Arnaud et moi continuons a l’allure prévue et rattrapons deux jeunes coureuses avec qui nous resterons un moment. Les deux amusettes sont remplacées par deux vrais sportives, on va a Lens nous, on s’amuse pas, n’est pas mesdemoiselles ?

Tous les villages traverses sont animes, les géants, les fanfares et groupes folkloriques sont de la fête  et le public nombreux sur ce parcours très ensoleillé. Nous nous arrêterons à tous les ravitaillements, au minimum pour boire et nous rafraichir la tète.

la_route_du_louvres_-_10_mai_2009_049.jpg la_route_du_louvres_-_10_mai_2009_062.jpg

Le 10 éme km est franchit sans problèmes, nous allons quitter la métropole Lilloise et longer le canal de la Deûle un bon moment. L’équipe est au complet, tout le monde va bien, on prend du plaisir à courir ensemble.

Les kilomètres défilent, il fait beau, nous buvons beaucoup. Les bénévoles au ravitaillement sont à chaque fois remerciées chaleureusement par Chtigrincheux

la_route_du_louvres_-_10_mai_2009_076.jpg

On passe le semi en 2h20 sous un soleil de plomb, les premiers abandons sont visibles. Réguliers comme des métronomes nous filons vers Lens et nous nous hydratons toujours très régulièrement.

 la_route_du_louvres_-_10_mai_2009_090.jpg

Le public toujours aussi nombreux nous « porte », et Chtigrincheux est reconnu a plusieurs reprises,  parfois le public nous annonce « on vous  vu a  la télé ce midi », ou bien une spectatrice que Philippe embrasse l’informe qu’elle a déjà été « bisées » par lui sur une autre course. Certains ont même sortis les tuyaux pour nous offrir un arrosage rafraichissant au passage.

la_route_du_louvres_-_10_mai_2009_112.jpg la_route_du_louvres_-_10_mai_2009_109.jpg

De Lille a Lens c’est la fête, on se sent vraiment soutenu par le public, et Philippe se prend a danser avec les groupes musicaux ou les passants a plusieurs reprises.

 la_route_du_louvres_-_10_mai_2009_098.jpg la_route_du_louvres_-_10_mai_2009_094.jpg

On approche tranquillement du 30eme km et son « mur », je ne suis pas inquiet à ce sujet pour le moment, tout va bien, j’ai la forme, je ne devrais donc pas ressentir ce fameux mur.

Et bien, je suis trompé, certainement trop porté par le public, trop confiant, ou trop soutenu par mes compagnons de routes, je me suis pris le mur en pleine face  dans le 31 eme km. C’est très dur, j’en témoigne, accablé par la douleur, je me suis allongé sur le sol.  Il est impossible à franchir ce mur, la brasserie du Chti est fermée !!!!!! Ce n’était donc pas une légende, je l’ai vécu. Brasserie du Chti, km31, fermée le Dimanche…

 la_route_du_louvres_-_10_mai_2009_115.jpg

C’est à partir de ce niveau de la course, que la chaleur fait souffrir de nombreux coureurs. Les secouristes et les ambulanciers ont malheureusement fort à faire. L’organisation avait pourtant assuré des  points de ravitaillements tout les 5km. Tous ne s’y sont certainement pas arrêtés, et malheureusement seront contrains a l’abandon.

Le parcours était relativement plat jusqu’au km36, quelques pont à franchir, quelques faux plat, mais pas de grosses cotes. « La » cote du parcours est devant nous, nous décidons de marcher afin de garder du jus pour les derniers kilomètres et de ne pas finir dans le « dur ».

 la_route_du_louvres_-_10_mai_2009_127.jpg

Lens est en vue, on approche, quelques terrils sur la gauche, une pose devant le chevalement ;) sur la droite, et nous arrivons en ville.

  la_route_du_louvres_-_10_mai_2009_134.jpg la_route_du_louvres_-_10_mai_2009_133.jpg

On y est, dans quelques minutes, je franchirais le portique de la ligne d’arrivée, c’est sur maintenant.

Marion m’attends anxieuse au pied de la dernière ligne droite. Ca va bien lui dis-je, elle me tend la main et parcours a mes cotes ces merveilleux et émouvants derniers hectomètres. Nous franchirons ensemble la ligne d’arrivée.

 la_route_du_louvres_-_10_mai_2009_141.jpg imgp1366.jpg

42.195 km, de complicité, d’amitié, de bonne humeur, de rires,  de bonheur.

Mille merci à mes compagnons de route.

 Ah j’oubliais… le chrono ! :  4h55’

 la_route_du_louvres_-_10_mai_2009_143.jpg

14 commentaires

Commentaire de francois 91410 posté le 26-09-2009 à 14:22:00

MAGNIFIQUE mon Vincent !

Je suis ravi d'avoir partagé quelques moments avec toi pour cette grande première

Merci pour ce récit haut en couleurs et chargé d'émotion. De bons souvenirs pour moi aussi sur cette course !

Au plaisir de se croiser à nouveau
François

Commentaire de francois 91410 posté le 26-09-2009 à 14:23:00

De plus, je suis fier de pouvoir déposer le 1er comm sur ton récit ... tant attendu !

Commentaire de taz28 posté le 26-09-2009 à 15:08:00

Yessss ton premier marathon Vincent, enfin !!
Tu verras, cela reste un souvenir énorme (surtout avec le Phiphi comme accompagnateur !!)

Bravo pour ces 42,195 km de bonne humeur...

Taz

Commentaire de MaBourseAMoi posté le 26-09-2009 à 15:35:00

Bon il a fallu l'attendre, mais il est super ce CR. Merci à toi.
Prochain marathon ?

Commentaire de ArnaudP59 posté le 26-09-2009 à 15:54:00

Et bien il s'est en effet fait attendre ce récit, mais que de bons moments remémorés ;)

A ton service sur une autre course (un Trail, un Ultra, ...)

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 26-09-2009 à 18:13:00

T'en as mis du temps pour l'écrire ! Bravo à toi pour ton premier marathon. Bises à ta petite famille.

Commentaire de Francois dArras posté le 27-09-2009 à 08:49:00

Bravo !
Quel courage...


...de supporter le grincheux et le bagnard sur 42,2 km.
Tu remet ça quand ?

Commentaire de CROCS-MAN posté le 28-09-2009 à 17:55:00

Super ton récit, BRAVO pour ton premier marathon.
T'es un vrai maintenant.Et quels gardes du corps tu avais. Merci pour ce bon moment.

Commentaire de fanfan59 posté le 28-09-2009 à 18:26:00

T'en as mis du temps pour le lâcher ce cr ! Mais quel Bonheur en te lisant Vincent, pffff ... j'en ai la larme aux yeux en me remémorant ton arrivée main dans la main avec Marion. Tu l'avais bien préparé ce 1er marathon et le mérites amplement. J'ai pu lire et visualiser les conneries que vous avez fait tout le long du parcours, voilà un soutien moral inestimable ! En plus de l'avoir accompli, tu as profité des amis pour cette première. BRAVO VINCENT ! Ta progression depuis la guérison est spectaculaire, l'envie est là, le plaisir aussi ... Bisous de Fanfan très admirative.

Commentaire de chtigrincheux posté le 08-10-2009 à 17:48:00

Tu as eu une progression délicate suite à tes problèmes de parallélisme rotuliens pour arriver à concrétiser ce rêve quasiment irréalisable.
A une vitesse modéré et contrainte tu as gravi les échelons de la discipline vigoureuse qu’est la notre malgré la dérision que l’on affiche souvent voir trop souvent .Nous titillons l’arrogance sous toutes ses formes, mais qu’en tu te fixe un but une barre un peu plus haute tu met tout en œuvre pour la dompter, l’apprivoiser .Celle ci mon pote tu l’a atteint et franchi d’une drôle de belle manière , tout en gardant ton humour « droit au but » dirait un Marseillais.
Les trails t’attire viens on vas s’éclater tout en ménageant tes genoux et mon quintal.
La route du Louvre ,je lui donne rendez vous l’année prochaine avec un temps à faire …..

Commentaire de l'ourson posté le 28-12-2009 à 12:06:00

Superbe CR, tant attendu ;-) ...et dire qu'il était publié depuis fin septembre et que je ne l'avais pas vu passé ;-(

L'Ourson_impardonable_bienvenu_chez_les_marathoniens_Vincent_:-)

Commentaire de Zorg59 posté le 05-01-2010 à 10:19:00

Félicitation pour le CR
Trop déçu de voir la Brasserie Ch'ti fermé, j'ai fait demi tour à ce niveau.
Ou plutôt mafeeme est venu me chercher
@ Bientôt sur le bitume

Commentaire de la panthère posté le 05-01-2010 à 12:53:00

et c'est seulement maintenant que je découvre ce joyau de littérature....bisous et bravo!!!!!!!!

Commentaire de Vivien (100bornard1022) posté le 05-01-2010 à 18:06:00

Super récit, ça valait vraiment le coup d'attendre ...
Un grand bravo pour ta course, une superbe perf, tu es maintenant MARATHONIEN ...
toutes mes félicitation MONSIEUR Vincent

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran