Récit de la course : Ecotrail de Sommand - 45 km 2009, par intuitiv

L'auteur : intuitiv

La course : Ecotrail de Sommand - 45 km

Date : 20/9/2009

Lieu : Sommand (Haute-Savoie)

Affichage : 1153 vues

Distance : 45km

Matos : Trabucco , mini guetres RL, 3/4 RL, procool Craft et Toprun RL,sac Olmo5,

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Ecotrail a Sommand (74)

Sommand , superbe coin sauvage deja en hiver et l'été encore mieux. Inscription a cet ecotrail des fin mai avant meme de savoir ce que je vais faire à la transjutrail une semaine plus tard.

voila le temps passe , et apres cet transju, le gout de l'entrainement , de la preparation a tel ou telle epreuve ne revient pas . finalement a force en trottinant en vacances sur le plat , l'envie revient doucement , la tete dans les chrono le fractionné etc ... mais on est debut septembre et c'est deja dans 3 semaine cet ecotrail.

Donc tant pis on verra , le premier gros denivele sur aussi court , et bien j'ai vu....... j'ai vu une bourrique dans les grandes montées interminables , dans les courtes plus techniques, .... une bourrique dans les petites descentes cassantes,

Arrivée sur place la veille ( venant de Dijon , ca fait trop juste direct le matin ). l'hotel Le chamois super accueillant, une demi pension extra, a retenir.

Preparation au depart, pluie , pas pluie , chaud , pas chaud. bref je pars en 3/4, des mini guetres, mon toprun raidlight avec un tee shirt procool craft dessous, un sac olmo5 avec une veste de pluie et un manche longue de rechange. mon voisin de parking me fout les petoches en me disant que c'est facile etc.... un vrai gros dur , s'ils sont tous comme ca ,

Je rencontre Sarajevo juste un peu avant le depart reconnaissable par son buff Kikourou ( j'en ai meme pas , la honte...). ca va il a l'air cool , bien moins stress que moi.

Top depart, un ptit tour sur le parking, ca discute , ca deconne. puis plus rien des l'attaque de la premiere montée. finalement assez facile cette cote , du style que l'on trouve par chez moi ( en cherchant quand meme ). puis on descend , on remonte leger. l'arete de Follys (sur laquelle je me prend une pelle, leve les pieds zut !). Les batons m'embrouille un peu, c'est tout un apprentissage.....

Descente enfin sur le premier ravito liquide de la Chevrerie. Une premiere partie de descente assez glissante mais joli en foret puis un grand chemin carrossable moins rigolo mais cela permets de discuter. A ce sujet , j'etais avec un gars qui me raconte qu'il faut partir doucement que d'habitude il les remonte tous un a un , c'est drole j'ai l'impression d'etre aussi a l'aise et que je vais tout casser.

A la Chevrerie le gars passe tout droit, je suis un peu surpris , je bois un coup , deux abricots et go ! mais la go! ca veut dire que l'on va a l'assaut de La Chalune, un partyie de montée pas trop agreable sur un chemin forestier humide puis bifurcation ,direction le lac de Petetoz en passant dans un petit paradis boisé, le petit lac superbe et on monte à Petetoz ou des pointeurs nous anoncent dans les 60eme (genial ! ), mais le mal de jambes est apparu et ma vitesse baisse inexorablement malgre les appuis sur les batons, du coup j'ai mal au bras et plus ca va moins ca va, le col de vesinaz est en vue (ou plutot a l'oreille car un brouillard nous a rejoint ). Je me suis fait pas mal doublé mais apres c'est pire, je suis en mode " bourrique" loin du mode " biquette " que je croyais pouvoir avoir.

L'ascension à la Chalune est mortel, je me faitdoubler par un V3 avec qui j'ai manger a table hier soir " allez courage, c'est bientot le sommet , allez" , j'ai l'impression qu'il est passer comme un avion. et puis Sarajevo qui arrive tout frais (c'est ce que j'ai retenu de son attitude en tous cas), . Deja la je me suis dis "aller tu redescends à la Ramaz et stop, t'es pas pret pour un truc comme ca " en voyant Sarajevo devant moi qui prend l'embranchement sur Foron , j'y vais , apres tout ca descend, tranquille pas de panique ( bon zut j'ai plus rien a boire...)

Foron, Ravito , le plein s'il vous plait, on marche un bout de route puis un petit chemin qui shunte un bout de route , super, c'est sympa , bon enfant....mais la on attaque la montée au chalets d'Uble, et la je souffre encore, m'accroche, monte a mon rythme mais c'est pas le bon , c'est pas celui que j'attends, et pourtant une fois dans les paturages, ca monte moins c'est tres beau, zen, il y a une ambiance .

descente mémorable de douleurs, aux cuisses ,aux genoux, je rate mon coup , un pied dans la boue total. ras le bol, j'en ai marre , le temps passe, . on continue en duo avec une feminine, sans trop parler , on fait l'accordeon depuis la montée d'Uble.

Et voila ce a quoi je m'attendais ,la montée vers le Praz de lys, mortelle a ce stade pour moi, je lache " pour moi , c'est la derniere montée". malgré un supporter en haut qui nous encourage. A ce sujet je suis toujours aussi surpris et content de voir tous ces personnes qui applaudissent ,nous encourage, remue des cloches, ca c'est super de chez super et meme si je les remercie a chaque fois , je voudrais les remercier encore maintenant.

Bref, Arrivée au praz, il est 13h50 , la barriere horaire est a 15h. Il reste 800 m de D+, 10km environ. A mon rythme ca fait bien 2h30- 3h, la douche l,e repas et le trajet du retour vers Dijon.... le Pic de Marcelly , j'y suis aller fin mai, tout le trajet qui suit ,je n'ai vraiment pas l'impression que je vais apprecier autant qu'il se doit. je decide d'arreter la, même si l'arrivée de Sarajevo me donne un coup mais j'ai posé mon sac, je suis assis vers les secouristes, je n'ai plus envie voila c'est tout.

Fin d'une experience de trail de montagne un peu costaud ,( je pense, d'apres ce que j'ai entendu ). mais voila , cela se prepare physiquement ,. Ca n'est pas un semi que l'on fait en ballade, le denivelle cela ne s'improvise pas sur une course, (en rando,c'est pas pareil) et puis la connaissance de soi passe aussi par la , je pense.

En tous cas l'organisation est vraiment bien, le repas d'apres course vraiment top (meme si on a pas faim ), le tri des dechets, le site nickel, le balisage tres propre et largement placé. non vraiment , il n'y a que moi qui est merdé sur ce coup .

Voila un peu de repos, et je reviendrais a Sommand en me preparant et en m'organisant autrement pour le soir suivant la course car cela m'a un peu pris aussi la tete au niveau timing. Le mal de jambes et genoux ( en fait le genoux qui a taper quand je suis tombé au debut ) en voiture en redescendant sur Cluses etait assez terrible .

A+ et bonne lecture

MANU

3 commentaires

Commentaire de sarajevo posté le 21-09-2009 à 20:32:00

Salut Intuitiv ...
Si j'avais su que c'était une question d'envie et de mal de jambe, je t'aurai tanné pour que tu continues. La suite a été faite au "rythme" que tu aurais surement tenu. Même mon mal de genou n'a pas été un problème. A l'année prochaine et bravo pour ce que tu as fait !!! A chaque course on apprend !!
a+
pierre

Commentaire de fulgurex posté le 22-09-2009 à 17:10:00

On sent un petit regret de s'être arrêté. Tu as tout de même fait le plus gros: 35 km ce n'est pas rien. Une bonne reco pour l'an prochain!Heureusement, il y a le Off pour se (et se faire) réconforter ;o) alors, à trés bientôt.

Commentaire de EricOla posté le 25-09-2009 à 09:13:00

J'étais dans les memes disposition que toi au Praz (Uble m'avait littéralement séché), mais encouragé par les uns et les autres je suis repartis. 2 camarades m'ont "tirés" jusque sous le marcelly et ça l'a fait... Yes !!! Merci à eux !!!
Mais comme il vaut mieux regretter de ne pas y avoir été que regretter d'y etre, ta décision était sage.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran