Récit de la course : Cross des Coteaux - 15 km 2009, par le_kéké

L'auteur : le_kéké

La course : Cross des Coteaux - 15 km

Date : 13/9/2009

Lieu : Crolles (Isère)

Affichage : 1233 vues

Distance : 15km

Objectif : Pas d'objectif

11 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Cross des Coteaux 2009

D'abord le gros kékté

Donc aujourd'hui c'est le cross de coteaux chez les amis de la course à pied de Crolles.

Donc on va se balader pendant 15 km dans les coteaux au dessus de la vallée du Grésivaudan à la sortie de Grenoble.
Ces chemins je les connais par cœur pour les arpenter régulièrement pendant les entrainements du team en VTT ou en solo pour préparer les trails.

Donc aujourd'hui c'est sorti cross en famille car le kéké, la mini kéké et le moyen kéké particicent sur respectivement les distances de 15km, 400m et 1km.

On commence donc par le plus grand des kéké.
J'arrive sur place avant les autres car le reste de la famille ne prendra le départ que vers 11h du matin et nous c'est 9h.

Hop perception d'un dossard et discussion avec quelques têtes connus, et inconnu (qui ne le sont plus) comme ross et norman
Je pars d'ailleurs m'échauffer avec ces 2 là dans une bonne ambiance.

Le parcours a changé cette année, j'ai vaguement regardé, avec un bout que l'on fait dans les 2 sens.
Sinon j'aimerais savoir mon niveau de forme réel car c'était pas terrible le WE dernier et les entrainements sont bofs.
D'un autre coté c'est ma distance ça 15 bornes avec un peu de d+ c'est encore là que normalement je me débrouille le mieux, alors on va savoir ...

Assez discuté on se place sur la ligne de départ et hop en avant.
Je déclenche mes multiples chronos, GPS et cardio et en avant.

Ca part au taquet sur 2 ou 3 kilomètres de plat.
 

Les fauves sont lachés
 
Etonnant je vois des chiffres que je n'avais pas vu depuis très longtemps sur le cardio.
Hop 172 si ça c'est pas du départ rapide, pourtant je suis bien.
Assez rigolé il va falloir y aller dans ces coteaux, et dans coteaux il y a cote.

La transition entre plat et droit dans la pente, ça fait mal, mais j'encaisse.
Le cardio continue de me dire ralenti mon gars sinon ça va mal finir.

Truc sympa aujourd'hui, je me retrouve au milieu de 4 gazelles qui se tirent la bourre et ça envoie !!!!
C'est quand même plus sympa que tout ces poilus que je côtoie d'habitude.

Fin de la première bosse on redescend en essayant de reprendre un peu son souffle ...
Ravito et c'est reparti pour un 2ème coteau, appelé aussi le royaume des guêpes.

On rejoint un escalier et on entend un très encourageant "attention aux guêpes"
Effectivement on entend aussi un bourdonnement qui n'est pas uniquement du à la fatigue ...

PAs le temps de me dire qu'avec un peu de pot ça va passer que ouille ouille ouille ma main.
Et voila 2 piqures à la main, les sale bêtes, je suis mourant, qu'on appelle l'hélicoptère, je me sens défaillir.

En fait je crois que je cherchais surtout une excuse pour lever le pied ...
Je m'arrête au ravito en haut pour mettre un peu d'eau sur la main et me faire doubler par une dizaine de concurrents.

Bon je n'écoute que mon courage et j'y retourne malgré la douleur insoutenable.
C'est reparti pour une descente et malheureusement peu après on remonte de plus belle.

Je retrouve un second souffle dans cette montée et revient sur quelques morts.
Je crois distinguer un virage plus haut l'ami Christophe qui pour une fois est devant moi.
J'essaie de faire le forcing pour revenir sur lui lâchant mes dernières forces.

JE me fais aussi avoir par les conseils d'un bénévole annonçant "allez c'est bientôt la fin de la dernière côte après ça descend"
Ben si ça descend après je lâche tout !!!!
(je comprends pas qu'un kéké qui en est à sa 50ème course au saucisson se fasse avoir encore comme ça, n'oublie jamais le conseil, le bénévole tu remercieras mais jamais tu n'écouteras !!!!)

Et effectivement une fois en haut je lâche tout dans la descente un peu technique qui suit.

Un peu de plat, puis ça remonte, c'est quoi cette histoire !!!
Ca doit être un léger faux plat avant de redescendre de plus belle, c'est sur.

Le léger faux plat n'est pas si léger que ça et le kéké non plus d'ailleurs.
Il reste 3 kilomètres et plus rien dans les batteries et surtout plus envie de se battre.

Du coup tous les morts doublés dans la dernière montée, ceux doublés dans la dernière descente et les autres m'enfument sans que je puisse luter.
Enfin en haut, on est maintenant dans le chemin de tout à l'heure mais dans l'autre sens, petit encouragement mutuel avec ceux qui ont une boucle de retard, sympa.

Encore 2 montées et on finit enfin à rejoindre la route pour le final.
Le final parlons en, avec ce tour de stade où il faut faire bonne figure car les supporters sont là.
Je perds encore quelques places dans ce final, mais j'en entends un qui veut me faire l'extérieut dans la dernière ligne droite.

C'est porte ouverte aujourd'hui mais c'est quand même pas noël, je le laisse revenir dans ma foulée et porte l'accélération qui tue, nondediou.
 

Toi tu ne m'auras pas !!!!
 
Et voila 4ème cross des coteaux terminé avec un résultat bien médiocre sur cette fin de parcours mais une première moitié encourageante, on va mettre ça sur le dos des guêpes (rarement trouvé excuse plus bidon)

Je retrouve le reste des kékés pour la suite des événements, on est une dizaine à faire la queue à l'infirmerie pour un peu de crème apaisante spécial piqure.
A priori pas loin de la moitié du peloton a du se faire piquer.

Ce qu'il ya de bien avec le cross des coteaux c'est la bière à l'arrivée (on a aussi droit à un sandwich mais j'ai finalement pris une 2ème bière à la place)
 

Le moyen kéké

C'est au tour du moyen kéké qui est parti pour 1 km.
Echauffement et succès garanti pour le clown de l'ACP.
 

3,2,1 partez
 
La mère de kéké n'a rien trouvé de mieux que d'habiller l'équipe team kéké de pantalon, des fois qu'ils aient froid ces petites choses.
Je prends l'appareil photo histoire d'essayer de prendre quelques clichés en suivant les coureurs.
Finalement mes jambes refusent cette idée de reportage dans l'action et sont plutôt pour un reportage posté à des endroits stratégiques.
Hop premier passage du petit qui visiblement ne fait pas beaucoup d'efforts dans le gruppetto.
 

Allez garçon, envoie un peu !!!
 
Je l'encourage à se bouger un peu le cul sous peine de diverses privations et maltraitances.
Cela semble avoir de l'effet il lance sa course.
Hop le voila à l'arrivée pour une fois un peu essoufflé c'est bien la première fois que je vois ça.
 
 
Perception d'une médaille et d'un sac de bonbons, ok tu peux garder la médaille mais les bonbons c'est pour papa, d'accord ???
Finalement je n'aurais que les réglisses, m'enfout j'achèterais une boite familiale d'haribos pour le boulot et vous en aurez pas.

Miss kéké

 

Maintenant c'est au tour de miss kéké de se lancer dans le tour de stade.
Toujours autant de succès pour le clown qui s'occupe de l'échauffement.
 
 
Hop c'est parti pour la miss.
Elle est un poil meilleur que son frère et occupe plutôt le milieu de classement comme son père et garde le sourire pendant tout le parcours.
 

 
On profite du buffet d'arrivée pour discuter un peu tout le monde et faire encore quelques connaissances comme le sympathique kiki38 membre de la fameuse équipe d'organisation.
J'ai raté l'invisible jcdu38 trop pris par l'organisation et malheureusement pas discuté avec le Dude croisé au début et pas revu après...

Félicitation à l'ACP pour ce sympathique cross des coteaux encore une fois superbement organisé, le team kéké sera surement dans les parages l'année prochaine !!!


11 commentaires

Commentaire de _azerty posté le 19-09-2009 à 08:38:00

T'aurais pas pris des cuisses, toi ??


Commentaire de Estive 73 posté le 19-09-2009 à 11:19:00

Ah ! j'avais cru que c'était le cross des costauds ! Erreur...
D'abord, tu n'es pas gros, juste un peu enveloppé... Et puis courir habillé, gants compris, voilà le meilleur moyen d'échapper aux guêpes.

Commentaire de L'Castor Junior posté le 19-09-2009 à 11:34:00

Domi a raison : tu as pris des cuisses, non ?
En tout cas, c'est pas malin de chercher à avoir une taille de guêpe : ça ne rapporte que des piqûres :p
Bravo à toute la team kéké (enfin, surtout aux deus minis, parce qu'avec un papa un peu poussif, ils ont du mérite :p ).
Ah, j'oubliais : merci pour ce CR toujours poilant ! ;-))

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 19-09-2009 à 13:21:00

Bon ben j'espère qu'au moins ça t'a donné la caisse pour Inovalléee !
En tout cas je suis toujours fan de ton humour !

Commentaire de kiki38 posté le 19-09-2009 à 16:11:00

Bravo pour ton récit (et accessoirement pour ta performance).Le récit de la course de moyen kéké et miss kéké donne un peu d'oxygéne dans ce monde de brutes !!!!Que du bonheur quand on voit ces gamins qui sautent,tapent dans les mains,courent et sont fiers de la médaille qu'is portent autour du cou ,à l'arrivée.C'est aussi ça " les coteaux ".Je te souhaite de courir souvent avec tes enfants et dans quelques années pouvoir te "tirer la bourre" avec eux.

Commentaire de l ignoble posté le 20-09-2009 à 13:52:00

et ut es à la bourre dans tes récits....joli récit,et satanées guêpes....à plus

Commentaire de yves_cool_runner posté le 20-09-2009 à 17:15:00

Et les gazelles qui se tiraient la bourre ? Pourquoi tu n'en parles plus après ? Bravo le Kéké, un vrai récit "vécu" comme on les aime !

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 20-09-2009 à 19:20:00

T'as un gros kéké mais les guêpes ont un gros dard !


Bravo aux petits kékés !

Commentaire de kikidrome posté le 20-09-2009 à 22:54:00

Bravo à toute la famille Kéké ! pas de bol pour les piqures de guêpes...

Commentaire de the dude posté le 21-09-2009 à 11:08:00

Salut kéké,

Chouette récit comme d'hab, pour une belle course au saucisson!

Effectivement pas eu l'occase de discuter après course, j'avais moi aussi la petite famille a "manager" et comme toi une piqure de guêpe quasi-mortelle a soigner(en + moi c'était a la cuisse, ce qui constitue une excuse nettement + valable qu'a la main lol).

Commentaire de vial posté le 21-09-2009 à 22:09:00

ben mon kéké voilà un récit pas piqué des hannetons!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran