Récit de la course : Trail des Lacs - 37 km 2009, par tophenbave

L'auteur : tophenbave

La course : Trail des Lacs - 37 km

Date : 5/9/2009

Lieu : Matour (Saône-et-Loire)

Affichage : 1322 vues

Distance : 37km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

apres le dernier week end d"aout chamoniard,l' excitation est retombèe.Je profite de ce samedi de libertè pour me rendre à Matour,petit village de saone et loire afin de poursuivre ma preparation au 100km de millau.Ce n'est pas la foule des grands jours qui m'accueillent à la salle des fetes mais deux benevoles tres aimables.remise traditionnelle du dossard puis petit tour du proprietaire;tout est propre,bien agencè,le cafè chaud,bref on est aux petits soins pour les coureurs.Enfin les rares coureurs car depuis mon arrivèe au centre du village j'ai du en croisè une dizaine ,et encore!

en sortant de la salle des fetes,je me rends sur la ligne de dèpart situèe dans un joli petit parc.une arche gonflable materialise la ligne.sympa le coin mais pas tres vivant.je suis à moins d'un quart d'heure du dèpart des 50km et si j'ai vu plus de 20 traileurs je vous mens.dans ma petite tete je me dis que si les 20premiers sont recompensès j'ai ma chance.

9h,on denombre 17partants sur le 50km.des personnes affutèes,habituèes.le depart est donnè dans une ambiance tres cool.petite traversèe du parc et dèjà ils disparaissent dans la nature.

à9h45 c'est au tour du 37km de s'elancer.nous sommes une trentaine à nous presenter.petit coup de sifflet et c'est parti.l'allure est cool voire lente.on s'observe pour savoir qui veut prendre le train .j'ai repèrè un gars particulierement affutè et logiquement il prend la direction de l'epreuve.en moins de 2 kilometres le groupe a explosè.l'envie de suivre ou d'essayer de suivre la tete de course me titille un instant mais Millau est proche et je prefere prendre un rythme plus serein.je vois donc un petit groupe s'eloignè.je me retourne et surprise il n'y a personne .bon,je crois comprendre que cette course va se faire en solitaire.

la premiere partie de l'epreuve est une succession de montèes plus ou moins longues dans les bois.j'adopte mon rythme de croisiere,et savoure la beautè de cette campagne inconnue.les rayons du soleil filtrèes par les branchages eclairent certains endroits d'une lumiere irreelle.de plus la solitude complete harmonieusement ces instants.

premier ravito surgit de nulle part au detour d'une sente.un coca,fruits secs.un seul coureur à ce ravito qui repart lorsque j'arrive.puis une longue descente plus ou moins technique nous conduit hors foret.dans la descente toujous personne.je suis vigilant au balisage,mais aucun souci,tout est parfaitement signalè.

un long chemin de terre stabilisè permet pendant plusieurs kilometres de derouiller mes jambes.je fais attention de ne pas etre dans le rouge mais je cours.le coureur aperçu au ravito sera depassè lors de ce passage.puis de nouveau,des montèes dans les bois(assez raides!)se succedent.un peu avant le deuxieme ravito je double une traileuse,ça va?oui,oui pas de souci.et je la laisse continuer sa course.

apres un rapide ravito coca eau banane,ça remonte dard dard!une  longue montèe me fait mal!la fatigue commence à s'installer.ces descentes raides,montees abruptes marquent l'organisme.Neanmoins je maintiens mon rythme de croisiere.je gere comme je peux cette portion pas tres simple du parcours.puis apres un passage bourrè de pierres roulantes j'arrive au dernier ravito.là petite deception,il n'y a que de l'eau.Allez ça ira il ne reste que 5km.mais 5 km qui commencent par un veritable mur d'environ 1km.ou alors la fatigue me trompe dans mes appreciations.enfin les panneaux kilometriques font leur apparition:4,3,2,1et je retrouve le parc du village.un officiel enregistre mon arrivèe.et toujours autant de monde.3badauds sont à la buvette;je les rejoins ,me tape un demi et direction le repas.pas de sensation de fatigue excessive,un petit creux,bref tout roule.

au repas je ferais la rencontre du 3eme du 50km.beaucoup de ^points communs feront que je resterais jusqu'à la remise des prix.pour conclure:

un vrai petit trail boudè par trop de coureurs.Dommage,les benevoles font leur possible.il suffit que les ravitos soient un peu plus garnis pour avoir une course bien sympathique qui repose de temps à autre des 'grandes messes du trail'

1 commentaire

Commentaire de filipe68 posté le 15-09-2009 à 22:08:00

Récit bien agréable à lire,
il est clair que de se retrouver "seul" durant toute une course ca fait bizarre, mais perso j'aime bien de temps en temps faire ma course seul...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran