Récit de la course : Courmayeur - Champex - Chamonix 2009, par Goldenick

L'auteur : Goldenick

La course : Courmayeur - Champex - Chamonix

Date : 28/8/2009

Lieu : Courmayeur (Italie)

Affichage : 836 vues

Distance : 97km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Mes 4 (? )Vérités :

Je me mets à écrire ces quelques lignes pour une simple et bonne raison : peut-être ce CR servira à quelqu’un l’année prochaine ou un autre jour.

2009 aura été une grosse année de course pour moi avec mes 2 premiers ultra en montagne. Le Gran Trail Valdigne de 87 kms le 11 juillet et la CCC le 28 août.

1ère vérité : 1 « tiens » vaut mieux que 2 « tu l’auras ».

Le premier devant servir d’entraînement long au second, je m’étais donné comme but de ne faire « que » 65 kms et de m’arrêter à La Thuile. Mais bon le plaisir et les encouragements avaient eu raison de ma raison… Et j’avais terminé en grande forme en 18h15. Une fois le 1er  objectif atteint, le 2ème devient plus facile à appréhender

2ème vérité : Le mieux est l’ennemi du bien

Ensuite le problème de la récupération s’est posé. Entre les « t’en fais trop », « tu ne devrais pas enchaîner 2 courses », et la vraie fatigue physique cumulée au stress du boulot, il fallait de bons conseils.

Grâce à Jérôme pour ne pas le nommer  (n’en fais pas trop, arrête la VMA, t’es prêt , t’as fait déjà assez de D+ et D-, reposes toi…), j’ai levé le pied. Footing légers et petites sorties en montagne (2 en 6 semaines) m’auront suffi.

3ème vérité : chi va piano va sano

En étudiant un peu les temps de passage de 2008, j’avais vu que les coureurs passaient à Bertone en moins de 1H50 de moyenne. Ca me semblait une folie et je confirme c’en est une si on ne vise pas moins de 19H. Je voulais passer en plus de 2 heures et bien m’en a pris (21H17 à la fin).

Et puis le Jour J, TRANQUILLE, c’est déjà assez dur comme ça. Ma tactique : boire toutes les 20 minutes, s’arrêter le moins possible aux ravitos à part à Champex pour se changer (30 minutes) , manger peu mais manger sûr (des choses déjà essayées 1000 fois).

4ème vérité : mieux vaut tard que jamais

Rien à faire, je me réveille au 55ème kilomètre. 2 Ultras, et 2 fois la même chose. La vraie beauté de l’Ultra selon moi est l’absurdité de l’Ultra. C’est mieux la nuit quand on risque plus, c’est mieux quand on est fatigué, c’est mieux quand on sait qu’on en a déjà fait trop…

5ème vérité : prendre du plaisir où il y en a :

Partager avec ma famille cette course aux ravitos et à l’arrivée (mon beau-père, jeune coureur de 65 ans, l’a terminé aussi), m'entraîner avec ma femme les matins avant d'aller au boulot, et avoir les amis traileurs à mes côtés ce w-e (Rapace Family, L’Castor ma mascotte, Jerome, entre autres…).

Et puis je n’oublierai pas ce passage honteux au col de La Forclaz vers minuit où mon unique supporter à cet endroit-là m’a crié « allez grosse feignasse, bouge toi, ça fait ½ heure que je t’attends » devant 40 pékins.

Maintenant place à la réflexion. Stop ou encore ?

8 commentaires

Commentaire de Jerome_I posté le 03-09-2009 à 20:37:00

bravo "grosse feignasse",

le plaisir de te voir finir cet ultra :-) Maintenant repose toi bien, le 3 Octobre tu as ton prochain ultra: l'Arrancabirra et cette fois il faudra pas louper un seul ravitaillement!!!

Bravo Nico pour cette saison!

Jérome

Commentaire de LtBlueb posté le 03-09-2009 à 21:14:00

Peu présent lors de ce week-end UTMB, j'ai failli à mes obligations de pompocuthérapeutes par sms, sinon je me serais fait un plaisir non dissimulé de t'envoyer quelques messages "grosse feignasse, on se réveille :))))"

Trève de plaisanterie : chapeau pour ta course , et pour ton année tout simplement . En 2 ultras tu as tout compris à l'ultra !! Bravo Nico !

Commentaire de shunga posté le 03-09-2009 à 21:17:00

Elles sonnent pas mal tes vérités, du moins pour moi. C'est bien de les rappeler. J'en avais une aussi que j'ai pas réussi à caser dans mon récit, si jamais t'es à court ;) Dans ce genre de course rien est écrit à l'avance, ni "l'échec" ni la "réussite" et parfois les deux se confondent. On ne sait jamais ce qui va se passer.
Bien à toi et merci.

Commentaire de totote01 posté le 03-09-2009 à 23:43:00

Alors la feignasse c'est quoi ton programme en 2010 ? ;o)))
L'UTMB ?
Facile maintenant...
Encore bravo pour ta course
Bises, totote

Commentaire de sarajevo posté le 04-09-2009 à 13:28:00

salut goldorak...
je t'ai salué juste après le départ ... sacré course que tu as faite. Bravo à toi et puis si tous les "feignasse" étaient comme toi ...
a+
pierre

Commentaire de Rag' posté le 04-09-2009 à 17:03:00

Purée, faut qu'je note tes vérités quelque part pour m'en souvenir le jour où je m'aligne sur la CCC! Ça pourrait servir. Moralité: tu dis pas que des conneries! :) Bravo.
Je-le-no-te.

Commentaire de L'Castor Junior posté le 10-09-2009 à 20:05:00

Encore amore !!!
Et bravo pour cette belle saison ;-))

Commentaire de golum posté le 10-09-2009 à 22:41:00

Bravo Nico, belle perf, je ne vais plus te suivre à l'Arrancabirra (ou juste aux ravitos). A bientot à Courmayeur.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran