Récit de la course : La Montée de la Sure 2009, par the dude

L'auteur : the dude

La course : La Montée de la Sure

Date : 15/8/2009

Lieu : Autrans (Isère)

Affichage : 679 vues

Distance : 13km

Objectif : Pas d'objectif

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

La Sure

En ce samedi 15 août ensoleillé, me voici à Autrans pour ma première participation à la montée de la Sure.

            Je suis accompagné par mon collègue de boulot Seb et d’environ 120 coureurs venus en découdre avec ces 422m de D+ très précisément.

 

            Le départ se fait sur route dans le village, ça part donc très vite et au bout de 500m on entre dans un étroit chemin qui sillonne dans le village puis traverse qques champs et entre dans la forêt.

90% de la course se fera dans les bois, donc pas trop de paysages à admirer, mais vu le rythme de cette course courte on n’a de toute façon pas le temps de faire du tourisme.

 

Donc après une dizaine de minutes nous sommes dans les bois et commençons la montée, celle-ci se fera par à coups, elle est en effet constituée d’une succession de petites montées bien raides suivies de plats ou faux plats puis nouvelle montée, etc…

Le type de casse pattes parfait, dans lequel il faut relancer sans arrêt et où je n’arrive jamais à trouver mon  rythme, en + les positions se sont figées très vite et je ne rattrape quasiment aucun concurrent, ce qui n’aide pas à se motiver.

 

Heureusement Seb est toujours à mes cotés et il met qques bonnes relances, je fais mon possible pour le suivre car il y a un petit challenge entre nous : nous nous entraînons souvent ensemble et avons des niveaux extrêmement proches, c’est notre première course ensemble et lundi matin y en a forcément un des 2 qui se fera un peu chambrer.

 

Après environ une demi-heure de grimpette arrive un large sentier un peu boueux et défoncé par les véhicules à 4 roues en tout genre, cette fois c’est assez plat pendant au moins 1km et on peut envoyer, d’autant qu’on vient enfin de lâcher 2 concurrent(e)s coriaces.

Au bout de ce long chemin on bifurque sur un petit sentier et Oh joie,voici enfin le ravito.

Comme à mon habitude je ralentis juste un peu pour prendre un verre d’eau et 2 abricots que je mangerai en route.

Aussitôt après le ravito on se remet à grimper sur un monotrace, je me retourne pour voir si Seb est derrière : il est toujours au ravito, je l’avais pourtant prévenu que je ne m’y attarderai pas.

La gourmandise le perdra…

Après qques minutes de montée dans une forte pente on bascule vers une  vraie descente enfin !!!

C’est pas un mur hyper technique mais un petit monotrace qui traverse qques clairières baignées de soleil, c’est joli et on peut envoyer du lourd, je rejoins les 2 coureurs qui me précèdent et on fait un bon bout de chemin ensemble dans cette partie relativement roulante.

Puis à nouveau le casse patte : au lieu de montée-plat on enchaîne montée-descente, toujours aussi dur d’autant que mes 2 comparses maintiennent un bon rythme.

            A chaque petite descente je me dis que c’est la bonne, celle qui va nous ramener au niveau du village mais apres 50-100m hop ça remonte !

            Après que nous avons rattrapé un junior notre petit groupe explose : un coureur devant, puis moi et enfin un groupe constitué dudit junior, du coureur qui nous accompagnait, de Seb et d’un 4ième larron qui les a rattrapés.

            Concernant ce 4ième je le reconnais car il m’a déjà grillé dans le final au cross de Quaix, pas un excellent grimpeur mais une fusée sur les parties roulantes, je sais aussi que Seb est plus rapide que moi sur le plat, je jette donc mes dernières forces pour conserver mes 50m d’avance le + longtemps possible car je sais que la course se termine par un long sentier bien dégagé et très roulant que j’ai repéré avant la course en m’échauffant.

Et puisqu’on parle du final, je l’aperçois là juste en bas dans la grande plaine qui entoure Autrans, je suis submergé par le soulagement quand soudain un doute m’assaille : et si avant de descendre, ces psychopathes d’organisateurs nous faisaient faire encore une petite boucle dans les bois, histoire de gravir notre 128iéme bosse de la journée ?!?

 Eh bien non, ils ont été magnanimes : une bonne descente, tout droit dans l’herbe et nous voila revenus sur le plateau d’Autrans.

A partir de là il reste environ 2 km dans lesquels il faut se faire mal pour envoyer tout ce qui reste, d’autant que le junior qui avait l’air agonisant il y a 15 minutes revient très fort sur moi, c’est beau la jeunesse.

Et puis il y a le chrono, j’aimerai bien descendre sous les 01H05, ça semble jouable mais faut pas traîner.

Allez un dernier petit coup de cul sur route et on redescend un peu le long du champs ou j’emmène mes bouts d’choux faire de la luge en hiver (séquence émotion) et enfin un ultime raidillon et je franchis la ligne.

 

Bilan : 01H03mn41s - 30ieme sur 120, pas extraordinaire mais ça revient petit à petit.

Seb arrive 25 sec après moi, soit a peu près le temps qu’il a perdu sur moi au ravito, dommage on aurait pu se la jouer au sprint …

A propos de sprint il est a noter que les 2 premiers sont effectivement arrivés au sprint ( 1 dixième de sec entre les 2 !!!) en 52min10sec.

 

Après l’effort : les organisateurs ont eu la bonne idée de nous offrir en + du traditionnel T-shirt, une entrée pour le centre aqua-loisir, Seb et moi allons piquer une tête dans la piscine extérieure : du pur bonheur.

 

En conclusion : une course très exigeante avec un beau tracé vraiment casse pattes jusqu’aux 10 derniers mètres, une organisation irréprochable et des bénévoles accueillants.

 

Prochain rdv sur le Vercors le 27 septembre pour la Ronde du Furon.

 

Le scratch Dames:

http://www.autrans.com/UserFiles/File/SURE%20AUTRANS%202009%20SCRATCH%20D.pdf

Le scratch Hommes:

http://www.autrans.com/UserFiles/File/SURE%20AUTRANS%202009%20SCRATCH%20H.pdf

 

5 commentaires

Commentaire de CROCS-MAN posté le 16-08-2009 à 12:49:00

Bravo et merci pour ton récit.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 16-08-2009 à 13:09:00

Ah la la, tu me fait encore plus regretter d'être aller à la Sure plutôt qu'au trail pourri où j'ai mis les pieds (Avoriaz).

Dommage pour moi, en tout cas merci pour ton récit au coeur de la course !

Commentaire de Mustang posté le 17-08-2009 à 13:38:00

bravo pour ta course

Commentaire de l ignoble posté le 18-08-2009 à 10:46:00

salut the dude,belle course,beau récit,au plaisr de te croiser un de ces 4.......GRENOBLE E BASTA

Commentaire de samontetro posté le 18-08-2009 à 21:23:00

A te lire, j'arrive encore tout essouflé au bout du récit! C'est vrai que c'était "casse-pate", plein de relances, rapide. Une dizaine de places derrière toi je m'y suis bien amusé même si ce n'est pas mon style de course (FCmoy de 170 sur l'épreuve, a mon âge!!!). Heureux de t'y avoir croisé (bin oui, tu attendais à l'arrivée).

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran