Récit de la course : Trail Ubaye Salomon - 44 km 2009, par mickael11

L'auteur : mickael11

La course : Trail Ubaye Salomon - 44 km

Date : 9/8/2009

Lieu : Barcelonnette (Alpes-de-Haute-Provence)

Affichage : 1250 vues

Distance : 44km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

récit de Mickaël Van Exe : Trail Ubaye salomon 2009

 Retrouver mon CR sur mon portail web : http://www.trailandrun.com/fr/recit-de-mickael-van-exe-trail-ubaye-salomon-2009/

Mon deuxième gros rendez-vous 2009 avait lieu le 9 août à Barcelonnette dans les Alpes de Hautes Provence. Au programme un trail de 44kms et 2400md+ avec un profil alpin exigeant. En inscrivant ce trail dans mon calendrier annuel , je souhaitais réaliser une belle course bien gérée afin d’évaluer au mieux les progrès réalisés en 3 ans depuis ma première participation à un trail en 2006 ( celui-là même précisément). Je voulais également bien figurer sur ce trail car je suis très attaché à Barcelonnette : une pensée pour mes 2 anges gardiens et mes belles années de vacances dans ce village durant mon enfance. 

La préparation a été bonne voir même assez rigoureuse et je suis plutôt confiant. L’affluence est un record avec 234 engagés sur le 44kms et la présence confirmée de beaux noms du trail : Pascal Giguet, Ludovic Pommeret, Guillaume Le-Normand et Corinne Favre.

Ma famille viendra m’encourager sur le parcours au ravitaillement d’ Uvernet. Une autre bonne nouvelle, c’est le temps qui était plutôt instable le samediet qui semble beau le matin du départ… Juste le temps de saluer un kikoureur grenoblois et d’accompagner les applaudissement chaleureux à l’égard de Corinne Favre après son accident d’ il y a quelques mois. 

Le départ est donné pour les 2 courses simultanément et du coup, pas la peine de s’emballer car cela part très vite sur les 4 kms de plat. Je vérifie que je respecte mes prévisions en partant sur les 2 premiers kms à 13 voir 13.5km/h ensuite c’est la panne plus d’indicateur de vitesse… On fera donc tout au feeling et au chrono. C’est peut-être une bonne chose pour le reste de la course bien vallonné …

Je suis donc prudent sur cette partie plate jusqu’à la séparation entre les 2 courses, ensuite on entame une première portion montante sur route assez pentue où je reprends 7 ou 8 concurrents rapidement avec une alternance marche rapide , course . Ensuite la pente se calme un peu et la course à pied s’impose petit à petit sur la rando sur cette première ascension assez roulante. Je continue de doubler des concurrents et je prends le temps de papotter avec un gars qui revient de la Merell Sky Race Thomas Pigois , on double encore deux ou trois personnes ensemble puis je prends un peu d’avance à l’approche du 1er ravitaillement ; j’entraperçois à ce moment Corinne Favre bien entourée par 4 ou 5 concurrents et je me dis inconsciemment que ma gestion de course pour le moment n’a pas été mauvaise.

Je passe le ravitaillement juste derrière Corinne Favre et m’élance dans la petite descente en même temps qu’elle. Je la double un peu plus loin sans forcer et continue mon petit bonhomme de chemin sur cette partie roulante que j’apprécie beaucoup. Je fais un peu cavalier seul un moment et double encore 2 concurrents il me semble . Puis un concurrent Thierry Bodereau me dépasse sur un bon rythme en me disant que c’est pour lui le moment où jamais d’en profiter. Il prend un peu d’avance sur cette partie encore roulante.

Le paysage forestier change et nous arrivons à quelques 2000 mètres d’altitude et le pied montagnard commence à être de rigueur mais la pente n’est pas pour autant diabolique. J’alterne entre marche et course avec une progression assez rapide tout de même quand Corinne Favre me rejoint au niveau de la grande cabane ; puis un autre concurrent Vincent Chautard. Une bonne discussion est engagée et l’ambiance est plutôt bon enfant ; pas de pression particulière sur cette épreuve pour eux semble-t-il. On marque un peu le pas avant de nous faire surprendre par le photographe au col des tuiles. Du coup, on repart tous en courant !!!! Je ne m’emballe pas pour autant et profite de ce moment pour ne pas griller davantage de cartouche et faire connaissance avec Corinne Favre ce qui est plutôt sympa.

Un peu après, le groupe se sépare et je me retrouve dans cette partie encore bien alpine avec un concurrent avec qui je discute également histoire de m’informer des concurrents qui m’entourent : il s’agit de Laurent Morello qui a fait une excellente course 15 jours auparavant en terminant 3ème de la Grande Traversée de Mélèzes il me semble. Fort sympathique, on termine cette première ascension ensemble . Je suis alors 29ème au 20ème kilomètre en 2h16 et 1500d+.

Petit ravitaillement sur la crête de Peguieou puis je m’élance dans la descente très très raide sur les premiers hectomètres. Je commence par rejoindre 2 concurrents pas au mieux dans cette descente puis Laurent Morello me dépasse et prend ses distances à ce moment là (il sera contraint à l’abandon un peu plus tard). Puis 2, 3 fusées arrivent de l’arrière. Je pense à ce moment là qu’ils envoient un peu trop et qu’on risque de les revoir dans la deuxième bosse….La descente essentiellement par les pistes de ski devient plus roulante mais assez pentue par endroit. Je rattrape Corinne Favre qui descent prudemment un peu plus loin  et nous faisons la descente en duo jusqu’à Uverney.  J’imprime un rythme moyen et casse un peu la pente par quelques virages type slalom ce qui amuse Corinne… Je préfère me préserver un peu pour  la deuxième ascension que je redoute ( très mauvais souvenir il y a 3 ans). Je suis donc plutôt prudent sur toute la descente sans pour autant trainer car nous atteignons le Ravitaillement en 2h55 environ ( 29eme kilomètre) . La petite famille est là : Mathis me confirme ma 30ème place. juste un petit coucou pour les photos mais pas trop le temps de s’attarder car la partie costaud commence….

La première portion de la bosse est très raide 20 voir 25% sur 3 kms et alors que Corinne Favre s’envole littéralement en imprimant un rythme soutenu je lui souhaite une bonne fin de course car cette partie ne sera vraisemblablement pas ma tasse de thé….Je fais route avec 1 concurrent dans ce début de la montée ; il imprime un bon rythme en montée (14m/min me dira t-il a l’arrivée..) et on remonte quelques concurrents : le premier assez rapidement Frederic Desplanches qui n’est pas au mieux … Ensuite, je trouve que mon rythme est moyen mais il parait suffisant pour rattraper encore 2 autres concurrents dont Christophe Salice. Un autre est complètement arrêté et assis dans cette montée interminable : cela me rappelle mon calvaire de 2006 …. Je rattrape également Thomas Pigois qui m’avait doublé en fin de première ascension. J’ai encore un peu d’envie mais les jambes chauffent beaucoup. A mi-montée, je retrouve un peu d’allant dans des portions plus roulantes ( tout est relatif) . Mon compère du début d’ascension, Emmanuel Denis a fini par me doubler il m’a pris suffisamment de distance pour que je ne l’ai plus en visuel toutefois je reste d’après un signaleur à distance respectable de 2,3 concurrents.

Il me reste 9 kms et quasi que de la descente jusqu’à l’arrivée. Je me dis que la barre des 5 heures est jouable. Je rattrape les quelques concurrents qui étaient encore rejoignables devant moi .  Je me sens plutôt bien et je fais une belle descente en imprimant un rythme très correct. Quelques signes de crampes apparaissent mais j’arrive à contenir ces douleurs . Après le ravitaillement du col des Alaris, l’arrivée se profile et je la visualise bientôt en contre-bas . La dernière descente me paraissait plus abrupte dans mes souvenirs, ici elle se passe plutôt bien ; de plus je suis boosté par le chrono car il me reste 16mns pour faire 4kms pour passer sous les 5h . Je termine donc fort et passe la ligne d’arrivée avec mon fils Elian en 4h57 en 19ème position.

Bilan de la course : +++

Points positifs: j’ai  réussi à faire une bonne gestion de l’effort durant la course et je sens que je progresse dans ce domaine. Je réalise par ailleurs le temps prévu de 5h et une place dans les 20 premiers. 

Point à améliorer : certainement davantage travailler les allures au train dans les montées raides ; peut-être faire des entrainements davantage typés randonnée pour cela.

2 commentaires

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 13-08-2009 à 00:10:00

Salut Mickael, félicitations pour ta course.
Effectivement tu m'avais dit 5h et tu as tenu ton engagement, bravo !!
Sans doute à bientôt sur des courses plus proches de chez nous...!

Commentaire de HERVE GAP posté le 13-08-2009 à 09:00:00

Salut mickael

Merci tout d'abord pour ton message concernant ma course. Ton récit nous fait vivre ta course et me fais revivre la mienne!
Ton objectif a été atteint, ça met en confaiance pour la suite.
Ton blog est bien sympa aussi...
Je profite de de donner mon blog car j'organise en septembre deux week entrainements Alibrande trail, merci de faire circuler l'info..
HERVE.GIRAUD.SAUVEUR.BLOG-OVER.COM

A+ MICKAEL
HERVE

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran