Récit de la course : 10 km de Branceilles 2009, par patcastelnau

L'auteur : patcastelnau

La course : 10 km de Branceilles

Date : 7/8/2009

Lieu : Branceilles (Corrèze)

Affichage : 503 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Vive les vignes et les noyers !

Ah ! les vacances. Belle occasion de découvrir de jolis petits coins de France. En ce samedi soir bien ensoleillé, le site de Jogging International m'avait proposé une petite excursion en pays corrézien pour ma première course en Limousin, non loin de mon lieu de vacances lotois. Mon maillot de Jogging Castelnau 34 était exotique. Nous étions un peu plus de 350 pour attaquer les 3 boucles (1 petite et 1 longue à parcourir 2 fois) dans un magnifique paysage vallonné fait de vignes ( Vin paillé de Branceilles Appellation Côteaux de Corréze) et de champs de noyers (village sur la route de la Noix du Quercy). 5 belles côtes s'offraient à nous et autant de descentes pour à peine 2 km de plat. Le tout avec 3 passages dans le village sous les vivats toujours revigorants des spectateurs en liesse. Je partis prudemment et finis tranquillement la première boucle. Mais la deuxième présentait une difficulté supplémentaire : en l'occurence une autre côte avant le retour au village où je laissai pas mal de forces. D'autant qu'il fallait y repasser au km 8, ce qui psychologiquement me mina. Je bouclais la deuxième plutôt "à la ramasse". Néanmoins, en abordant le km 8 et la dernière côte alors que je flanchai, un jeune senior (Stéphane Bouin d'après le classement) m'encouragea en me doublant et en me disant "Allez accroche toi". Je ne pus rester qu'une vingtaine de mètres derrière mais en l'assurant que je raccrocherais dans la descente. Je profitai d'un faux plat avant d'arriver au dernier km pour être sur ses talons. La longue descente finale de 600 m se profilait : "Allez vas-y lâche tout" me dit il encore. Je fonçai donc vers l'arrivée, heureux de cette belle camaraderie sportive. J'étais là en 55'23, dans le dernier tiers du peloton. Mais ma femme et ma fille m'attendaient à l'arrivée avec le sourire. Les derniers concurrents s'égrénèrent. Une belle soirée corrézienne s'achevait. Les bénévoles et les officiels avaient fait preuve d'une belle organisation. Seul un peu de sucré avait manqué au niveau du ravitaillement. Sinon, rien à redire à l'accueil de ce sympathique petit village au paysage si étonnant. 

1 commentaire

Commentaire de jsp75 posté le 16-08-2009 à 23:00:00

j'y étais aussi ;o)
bonne ambiance sur ces courses de Clocher

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran