Récit de la course : Trail du Pic de Bure 2009, par Claudius

L'auteur : Claudius

La course : Trail du Pic de Bure

Date : 26/7/2009

Lieu : Montmaur (Hautes-Alpes)

Affichage : 1198 vues

Distance : 30km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Si les deux premiers récits sont plutot positif sur cette course , le mien sera plus nuancé mais je tiens à féliciter tous les bénévoles pour leur disponibité et attention.

6h40 retrait du dossard pas de café , je rales . merde , je veux ma drogue!!!!!

Vite oublié après le départ de la mairie de montmaur et la première montée d'une difficulté moyenne , ou 'alterne course et marche.

Un début plutot agréable suivi d'une descente ou je décide de la faire à vive allure , rattrappant quelques concurrent , et la au moins j'ai couru.

on embraye sur une deuxième montée , toujours en piste forestiére  jusqu'aux premier ravito.Puis voila , on commence à comprendre ce qui nous attends , LE PIC DE BURE!!!!! Mais qu'est- ce je fous la??  Sur 10km , une montée raide, sur du pierrer , des marches taillées dans la roche , très dure pour les petits gabarits .Mes mollets durcissent , je fais des poses sur les rochers , j'admires le paysage de force , je sais que je vais devoir gérer cette course.

Arrivéee , au pic de bure 2703 m après 2h50 de grimpette et pas mal de glissades.Une pause de 5 mn , pour le panorama et je redescends , pas trop vite mais à l'aise pour rejoindre le plateau avec ses paraboles et son troupeau de mouton qui a décidé de fertiliser les seules zones d'amorti de ce plateau au dalles pierreuses instables.Arrivées au deuxiémes ravito , je pense à mes chevilles !!!

Je fais le plein du camelback et j'entames ce qui sera pour moi une galère la descente de la combe de mai tous en éboulis , ou il faut se lacher et descendre sur les talons en acceptant de glisser sans trop maitriser !!!! dur pour une première expérience sur ce terrain et j'ens perds 15 places et mon sens de l'humour .

dernier ravito et une grosse frayeur sur ma cheville droite mais je suis vite rassuré ,.

ca fait quelques heures que j'ai explosé mon objectif , mais l'essentiel est de faire de l'endurance et de ne pas se blesser pour le 44km de barcelonette.

Après le dernier ravito , une portion de 3Km ombragé  ,plate et bucolique et je remets un peu les gazes.

une dernière descente de trois Km , un peu technique , mais j'y vais mollo parce que la concentration est absente et faire un temps  , la je m'ens bats les couilles!!!!

Puis c'est l'arrivée , après 5h40 de course (rando sportive) , avec encore du jus pour accélerer sur les 300 dernières mètres en bitumes.

Puis c'est la douche , le repas , du mal à manger mais je me forces .

Sentant que , je deviends  irrascible , je décides de rejoindre aix en provence et de prends un café ,enfin!!!

 Le plus un décor exceptionnel , des bénévoles extra-ordinaires.

Le coté négatif  , un trail trop exigeant , le decente de la combe de mai trop longue et dangereuse meme si sur une distance plus faible ce type de difficulté a son intéret pour faire une sélection et ajouter du piment , mais faut savoir doser.

je ne participerais cetainement pas à cette course , dans l'avenir ,qui reste quand meme pour moi un référence sur mes limites et mes progrès à faire en descente et  aussi quelques détails à régler.

 

1 commentaire

Commentaire de philkikou posté le 22-08-2009 à 18:42:00

Certainement pas la bonne course pour mettre les pieds dans le trail...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran