Récit de la course : Les Crêtes du Pays Basque - 26 km 2009, par claude41

L'auteur : claude41

La course : Les Crêtes du Pays Basque - 26 km

Date : 4/7/2009

Lieu : Espelette (Pyrénées-Atlantiques)

Affichage : 1099 vues

Distance : 27km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Les crêtes du Pays Basque - 27km

Je dédie ce récit à Didier, notre compagnon d'entraînement, notre frère de trail, trop tôt disparu après ce qu'il est commun d'appeler une longue maladie, qui pour lui n'aura duré que quelques mois! 

Nous sommes 4 de l'ASPTT Blois engagés sur les 27km. Arrivés quelques jours avant, nous avons eu le temps de mesurer les difficultés qui nous attendent. Pour Régine et moi, habitués des longues distances, on ne se fait pas trop de soucis, pour Jeff bien entraîné mais embêté par une entorse récente, ça devrait aller. Celo, revient à la compétition après un long arrêt et à 65 ans, il faut du temps pour relancer la machine, mais il est tenace le bougre!

Je n'aime pas les départs l'après-midi et 15h30, c'est pas le top. Départ prudent, je reste avec Célo, les 2 premiers kilos se font sur une petite route sympa au fond d'une vallée. Régine s'éloigne rapidement, elle est sur son terrain favori, dès que ça monte, elle se prend pour une chèvre (dans le bon sens du terme!), eh oui, ma p'tite femme n'a pas un gramme superflu! Jeff essaie bien de la suivre mais c'est sans espoir!

Evidemment, je ne suis pas au mieux, j'ai même du mal à suivre Célo. Virage à droite, la montée devient plus sérieuse, je me mets en mode marche. Deux virages au-dessus, ma moitié trottine toujours, Jeff a définitivement compris que ce n'est pas encore aujourd'hui qu'il pourra l'accompagner sur les crêtes!

Dans la montée, je retrouve un peu de vigueur et abandonnant mon Célo à son sort, je rejoins Jeff. On effectue la montée de concert. A l'entraînement, c'est plutôt Jeff qui assure le concert, c'est un bavard impénitent, impossible de le faire taire, pas besoin de radio. Là, la pente est trop rude, le souffle court, il n'a plus rien à dire. Au pied du Mondarrain, il faut carrément escalader quelques rochers. Ouf! fin de cette première côte, derrière, descente rapide. J'adore, le terrain est difficile, glissant, il faut être bien concentré et surtout bien lire le terrain pour poser les pieds au bon endroit. Je prends un peu d'avance, mon copain de route prend soin de sa cheville. Il me retrouve sur un long sentier en balcon. Tout va bien, seul bémol, la brume qui nous prive d'un panorama sûrement splendide. Virage brusque à droite, nous montons sur les crêtes, maintenant, c'est le brouillard qui limite notre champ de vision, il faut se concentrer sur la ficelle bleue. Nous parlons peu, je n'ai pas trop envie de parler, mes pensées vont vers Didier qui doit se trouver là, quelque part. Je l'entends me dire "Alors, qu'est ce que tu fais,  Régine est passée depuis 20mn, tu te traines!"  Ben oui, je fais ce que je peux!

Jeff est toujours là, quand ça descend, je prends un peu d'avance, quand ça remonte, il me rattrape. Le parcours est vraiment agréable, je prends beaucoup de plaisir, même si je commence à ressentir une certaine fatigue. A 5km de l'arrivée, je laisse Jeff continuer seul, j'ai un coup de barre, ça ne dure pas bien longtemps, je marche 10mn pour récupérer et c'est reparti. Je n'aurai plus de soucis jusqu'à l'arrivée. Un bon entraînement en vue des échéances futures : trail de courchevel, ecotrail de Sommand et l'Ultra des Templiers pour finir la saison. Je n'ai pas puisé dans mes réserves, pas de douleurs particulières, c'est tout bon!

Un mot sur la fête exceptionnelle du soir, une ambiance de feu, une organisation parfaite jusque dans les moindres détails; Un grand bravo aux organisateurs et aux bénévoles, un trail à faire et à refaire.

Bilan : 

          Régine 659ème en 3h07'04''    6ème V2

          Jeff   836ème en 3h22'49''

          Claude 853ème en 3h24'57''

          Célo  878ème en 3h28'50''

 

Un seul être vous manque et ........

 

 

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran