Récit de la course : Les Foulées Vernajouloises - 9 km 2009, par Berty09

L'auteur : Berty09

La course : Les Foulées Vernajouloises - 9 km

Date : 19/7/2009

Lieu : Vernajoul (Ariège)

Affichage : 620 vues

Distance : 9km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Fallait s'fouler quand même!

     Dimanche aprèm, course de village à côté de Foix. Y'a 8 km à courir ça ne devrait pas être trop dur... Eh bien à chaque fois je me plante. Peu importe la distance, le dénivelé, la météo ou je n'sais quoi, toutes les courses sont dures. Tout simplement parce que dès qu'on se sent mieux, on force plus et forcément on flirte avec nos limites donc on en bave...cqfd.

     Bon, nous y voici, la course part vite et je me place vers la 15ème place. Le souffle va bien, les jambes pas trop mal mais la digestion n'est pas terrible et je crains ce sacré point de côté durant la course. Pour l'instant je suis sur un bon rythme et je grapille quelques places. Ce qui m'éclate c'est que je cours maintenant aux côtés de coureurs que je trouvais vraiment très fort l'an dernier.

     Enfin, c'est bien joli mais il va falloir garder ce rythme maintenant, et après plusieurs côtes enchainées me voilà enfin sur le plat, prêt à envoyer en direction du viaduc. Hélas, l'estomac n'est pas d'accord et je suis obligé de brider mon allure pour tenir la distance. J'ai bien repéré un V1 à 20m mais il me sera impossible de l'accrocher. Au contraire c'est de l'arrière que revient une autre tempe grisonnante qui vient faire ce long plat avec moi avant de me lâcher. J'ai les nerfs mais je m'accroche car il n'est pas question de laisser perdre tout le bénéfice des efforts consentis en début de course.

     Finalement, le bonhomme qui m'avait doublé va s'arrêter un peu plus loin, apparemment en surrégime. Ca me rappelle que chacun doit gérer ses faiblesses et qu'on est tous dans la même galère. Alors problèmes de point de côté où quoi que ce soit, une fois que c'est lancé, faut tenir...un point c'est tout. J'essaye d'améliorer ma foulée pour être plus efficace mais je sens que ça revient derrière alors qu'il ne reste plus qu'un ou deux km. Un rapide coup d'oeil et je vois deux gugus prêts à me croquer. Je tente un petit coup de poker en accélérant le train pour les dissuader de revenir sur moi. C'est risqué car s'ils sont en jambe, je ne pourrai plus m'accroher à eux quand ils me rattraperont.

     Ouf, le coup à marché, je n'en ai plus qu'un derrière et il ne semble plus si menaçant. Ca y est, voici l'avant-dernier virage et ma fille qui vient me rejoindre pour les 100 derniers mètres. Et vas-y qu'elle m'encourage en me demandant d'accélérer! Et oh, du calme, je gère, je gère. La ligne est franchie...j'ai géré c'que j'ai pu.

     En fin d'compte, plutôt exigente cette course avec ce dénivelé au début et ce temps lourd, c'était pas si relax. Déçu tout d'même d'avoir été freiné par ce point d'côté. Il va encore falloir que je progresse dans l'analyse des causes de ces troubles: manque d'eau?, mauvaise respiration?, mauvaise alimentation?...

     Au niveau du résultat c'est une 15ème place (mon niveau depuis 4 courses) et 6ème V1 donc assez loin du poduim. Ca fait râler car ma fille monte sur la plus haute marche...elle va encore me chambrer. Et puis toute la p'tite famille était là aujourd'hui. Allez, c'est pas si mal Berty, continue l'entrainement et le reste suivra. Au fait, l'an prochain on y revient car ces Foulées Vernajouloises c'est un acceuil super convivial associée à une organisation bien rodée...du coup, il n'y a plus qu'à courir!

 

 

Dimanche à 4.06 je sors de la voiture et papa me propose de la boisson énergique 30 secondes après je ne peu plus tenir en place quelques tours de places et notre circuit .Hop tous le monde sur la ligne de départ on fait l'apelle et tous le monde est là.Et là il dit:

-Si vous voulez vous reposez vous pouvez,si vous voulez boir vous pouvez vous pouvez,si vous voulez courir vous pouvez et le départ sera doné dans un petit quart d'heure.

-Hooooooooooooooooo!!!!!!!!

Allez je vais courir et voilà on revient sur la ligne cette fois-ci c'est pour de vrai!

-5-4-3-2-1-0!!!

On est bandé au bout de quelques mêtres je sans une main m'attrapé au bras c'est un p'tit mec il me dit:

- Hé on n'a pas le droit de les dépassés!

-Je ne les dépasses pas!

-On n'a pas le droit de les dépassés!

-C'est pas tes affaires,mel toi de tes ognons!

Je me place tout à droite là où il n'y pas de ligne.On fait une petite dessente mais il y a  des graviés et à la fin de la dessente...

Hop on nous lâches et je part tout devant personne est devant moi mais les 4 premiers garçons mon rattrapé sur la fin.

  J'accélère et là c'est la dernière ligne droite je suis presque à bout de forces et à ce moment j'emprunte le sprinte que je garde pendant chaque course je me dit chouette il y a un cable par terre arrivée au cable sprinte maximum me voilà arrivée je suis crevée mais je suis quand même la première fille.Je me réjouie il y a un bon jus d'oranges qui m'attend depuis tout à l'heure.

Qelque temps après c'est à mon tour de montée sur la premiere marche du podium fille 2000-2001, de recevoir ma médaille et mes petits cadeaux.

Je me demande ce que sa sera l'année prochaine avec les 1999?..

 

 

                                          Thaïtay 09

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran