Récit de la course : Trail des 5 Moulins 2009, par Papillon

L'auteur : Papillon

La course : Trail des 5 Moulins

Date : 4/7/2009

Lieu : Mondeville (Essonne)

Affichage : 1370 vues

Distance : 50km

Objectif : Pas d'objectif

9 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Ma petite Lucine a eu 1 an mercredi dernier… ça paraît à la fois loin et si proche ! Je me suis inscrite aux moulins, comme ça, sans vraiment y croire. En 2007, je l’avais déjà faite, mais voilà, elle ne m’avait pas réussi, j’étais fatiguée par mon année mouvementée pleine d’événements et de grosses émotions.

 

 

 

Et là, rebelote… année à la fois superbe et crevante, cela fait maintenant 3 ans que ma vie tourne à 100 000 km/heure. Du coup, les entraînements deviennent difficiles, souvent laborieux, la motivation pas toujours au rendez-vous. Pas mal de courses « ratées », sans sensations et/ou carrément dans la souffrance.

 

Mais bon, il y a mon cher et tendre, qui souvent, y a cru bien plus que moi. Il m’a soutenue, motivée… et puis il y avait aussi mon micro-papillon, tous sourires… belle-maman venue voir le départ. Avec un tel fan-club, je ne peux pas me dérober !

 

Nous y sommes, Mondeville, 13h15, je m’inscris. Je reconnais quelques visages, notamment gdraid.

 

 

Quelques minutes plus tard, je tombe sur germaine… ouuuuuuuuuuuuuuuuuuuh !!! ça faisait longtemps et je suis drôlement contente de pouvoir écraser sur sa joue un gros bisous ! Elle est accompagnée de son éternelle bonne humeur, c’est rafraîchissant sous cette chaleur accablante ! Je croise des copains de mon ancien Val-de-Marne. La bise à gdraid, et… C’EST PARTI !!!!!!

 

Je pars avec germaine, nous avons décidé d’être prudente sous le cagnard, mais voilà, je me retourne plus de germaine… Je regarde mon cardio, je constate que je suis bien et que je peux continuer à ce rythme.

 

L’ambiance est sympathique, nous discutons, enfin, moi, de moins en moins. Nous traversons les champs, ça j’apprécie modérément, mais enfin, ici, il y en a beaucoup. Je sue, je n’avais jamais porté de casquette, e’t bien je ne regrette pas de l’avoir inaugurée aujourd’hui… à recommencer !

 

Enfin, voilà les bois, la fraîcheur dégagée par les arbres soulage, ouf ! Lorsque je cours, une énorme partie de mes neurones se déclarent hors-service, mais là, ils sont tous en ébullition ! Je ne vois plus rien… ce n’est pas grave, j’avance !

 

 

A un bon rythme d’ailleurs, ayrton m’attends dans un coin, et me le fait remarquer… il est inquiet, ça se voit, il trouve sûrement que je suis partie trop vite ! mais moi, je me sens bien, alors, je continue. Nous arrivons au 13ème, on m’annonce 2ème féminine au ravitaillement.

 

 

Une dame arrive, me double pendant que je remplis mes bidons… la traîtresse ! Je repars, reprends ma place… non mais non d’un papillon ! le parcours monte sur le bitume, je cours et lui mets un vent ! Non mais non d’un papillon !!! GNARK !

  

J’ai trouvé un copain de course, un triathlète, il suit mes baskets, me raconte des trucs, il y en a que je mémorise (merci aux 3 neurones encore en état), et d’autres pas du tout… à mon tour, je me mets derrière une paire de pieds… je me repose, je m’hypnotise sur le mouvement des chaussures, je me vide la tête.

 

Je double mon lièvre dans une côte et largue mon triathlète dans la descente.

 

Je continue ma course avec un autre comparse, un grand gars, immense et gentil, nous discutons un brin et nous nous émulons… résultat, le bon petit rythme continue !!! Nous recroisons ayrton, qui me répète que je vais vite, et là… nous admettons que la fatigue commence à nous guetter. Cela fait à peu près 20 km de course.

 

 

Un ravitaillement, mon jeune accompagnateur n’est plus là. Arrive un faux plat montant au milieu des champs, le soleil m’écrase. Je prends alors un grand coup de bambou derrière les oreilles. Je me mets à marcher, je trébuche dans l’herbe, je commence à sérieusement douter. D’un seul coup, j’ai froid… pas bon ! Je sors du champs, traverse une route, je vois mon ayrton qui m’attends… je lui explique que je suis cuite, que j’ai froid, que je vais laisser tomber… son   « Oh non ! » me plonge dans un profond désespoir, je ne veux pas le décevoir, mais je ne vois plus comment je vais pouvoir faire pour avancer. Derrière moi, j’entends « mange si tu as froid ! ». Je monte dans le sable, je sors une barre et je l’engloutis.

 

 

J’arrive en haut de la bosse, la forêt, une superbe descente, et… mon mp3… C’EST REPARTI !!!!

 

Je ne comprends rien, ou plutôt si, une erreur de débutant !!!! D’habitude, pour ce type de distance, je mange une barre toutes les heures. Là j’ai attendu 2 h avant de manger la première, d’où mon coup de mou. La deuxième m’a sauvée.

 

 

Je reprends un rythme, moins élevé qu’avant mais régulier… si bien que je réussis à le tenir jusqu’au bout.

 

Je fais les derniers hectomètres avec un homme sympathique qui vient de me rejoindre et qui m’encourage.

 

 

Arrivée en famille, ça fait du bien de les retrouver !!!

 

 

  un podium pour couronner le tout… 2ème féminine et 20ème au scratch ! Chic ! ça revient !

 

 

9 commentaires

Commentaire de shunga posté le 07-07-2009 à 21:52:00

bravo !!!!

Commentaire de JLW posté le 07-07-2009 à 22:31:00

Je t'ai pris en photo au Moulin neuf à la sortie de Dannemois, tu m'avais l'air très bien, ton podium le confirme.
Lien vers la photo par là:
http://picasaweb.google.com/lh/photo/Ej_oWCqklzcTotCPZo73Mg?authkey=Gv1sRgCNyv27aIvae2EQ&feat=directlink

Commentaire de Land Kikour posté le 07-07-2009 à 22:33:00

Félicitations pour ta course et sa gestion malgré tout. Ta petite Lucine est trop mimi, vraiment trés jolie récit et merci pour ces photos.
Olivier/Land

Commentaire de germaine posté le 07-07-2009 à 23:07:00

Et comment que ça revient ! ça revient super bien oui !!!! Tu as fais une super performance, comme je te le disais ailleurs, tu talonnes un de mes copains qui est en super forme et vu les chronos qu'il fait actuellement, je mesure très bien ton exploit. BRAVO ! mener de front une vie de famille et un tel niveau sportif n'est pas donné à tout le monde.
Ton Ayrton avait raison de te mettre en garde, effectivement avoir froid samedi après-midi était inquiétant ( moi je me suis rafraichie sous les arrosages automatiques des champs), mais tu as pris le risque et tu as magnifiquement récupéré, chapeau !

Commentaire de jepipote posté le 08-07-2009 à 09:46:00

super course cécile, malgrès une petite erreur qui aurait pu te couter cher!!

micro pap a bien changer depuis notre après midi à noisy.

Commentaire de Le Loup posté le 08-07-2009 à 15:20:00

Bravo, quelle ténacité ! Comme quoi la récompense chèrement acquise est encore plus savoureuse...
Bonne récup' pour les neurones, lol !!!

Commentaire de ayrton posté le 10-07-2009 à 10:11:00

Mon papillon a su serrer les dents cette année pour se remettre dans le bain, rien n'a été facile mais le moral a toujours été combatif, te voilà enfin récompensé de tous tes efforts sous les applaudissement de micro-pap et l'admiration de ton chéri.
ça y est, la papillon prend son envol maintenant et va survoler le glacier de bellecote dans 2 semaines. Vole, vole mon joli Papillon !

Commentaire de Mustang posté le 10-07-2009 à 10:49:00

Bravo pour ta perf!! joli parcours que je connais pour l'avoir fait quand ce trail ce déroulait le soir à l'automne!

Commentaire de Tamiou posté le 10-07-2009 à 14:05:00

Bravo à toi, belle course, comme tu dis "ça revient", un beau podium de Kikoureuse, et encore un !!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran