Récit de la course : Les Crêtes du Pays Basque - 20 km 2009, par bensen

L'auteur : bensen

La course : Les Crêtes du Pays Basque - 20 km

Date : 4/7/2009

Lieu : Espelette (Pyrénées-Atlantiques)

Affichage : 1152 vues

Distance : 19km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

COURSE DES CRETES A ESPELETTE - 19 KM - 2009 PAR BENSEN

Disponible sur http://bensen31.blogspot.com

 

samedi 4 juillet 2009

ESPELETTE - COURSE DES CRETES 09

Inscrit depuis plusieurs mois car cette course est mondialement reconnue pour son ambiance festive et mon envie d'aller au Pays Basque...

Jean Louis, Franck et Céline m'accompagnent vers le Pays Basque pour participer à cet évènement du 04 Juillet 2009.
Nous arrivons le vendredi soir et nous rejoignons Georges et Ginette à Souraide -- petit repas convial à leur appartement et puis direction le gîte de Claude Escots à Irrissary.
Nous sommes les premiers clients du gîte. Toute la famille Escots a super bien bossé sur le gîte et à partir de ce jour, il est ouvert à la clientèle... C'est trop beau, trop bien fait et le charme du Pays Basque est aussi présent dans ce gîte qui peut accueillir près de 20 personnes dans 3 chambres différentes (voir le site officiel http://www.stagetrailpyrenees.fr/).

La nuit se passe bien mais la pluie nous réveille vers 8 heures. Le paysage est plutôt bouché car les nuages sont bien présents... départ pour Espelette à 9h30 car Claude doit être à son stand. Nous visitons Espelette de jour (avec son église, ses maisons pimentées...). Repas copieux à 12h dans Esplette avec assiette de crudités, poulet pâtes, glace...

La pression monte. Les randonneurs commencent leur parcours vers 13 heures. Céline, Tonton et Tatie sont partis sous le soleil mais les sommets sont encore bouchés.
Alors que l'heure de la sieste sonne, nous partons sur le sentier de la randonnée pour reconnaître le premier kilomètre de la course... nous sommes en tong au mileu des randonneurs en chouz de montagne et c'est de la route. Nous avons un doute et la route n'est pas la bienvenue. De retour au stand de Claude, il nous confirme qu'il y a au moins 4 kilomètres de route au départ... quelle déception mais bon, il faut faire avec !!!
puis c'est l'attente et c'est trop long... rien à faire et on attend....

15h : on décidé d'aller s'habiller pour passer le temps ... tenue short noir, débardeur salomon, XT-Wings et pas de sac... car il y a plus de 10 ravitaillements sur le parcours.

15h30 : départ du 27km -- ça part tranquillement et il y a du monde, énormement de monde plus de 1.000 partants sur cette course... les photos sont nombreuses et les coureurs sont plutôt décontractés...
15h45 : départ du 13km -- ça part plus vite et on les encourage... et après on aura très mal aux mains...
15h50 : on croise Claude qui part s'échauffer alors que les organisateurs nous conseillent de rejoindre la ligne de départ... on est dans la phase du départ dans les cinquantes premiers...
Une minute avant le départ, j'avance lentement vers les premières places afin de ne pas être largués tout de suite... il me faut avaler les 4 kilomètres de route à un bon rythme (pour être bien placé lorsqu'on attaquera la vraie grosse montée).

16h : départ plus tranquille soit à 15.5 km/h sur un faux plat montant, Claude est devant moi et je reviens très vite à sa hauteur avant que Franck nous rejoigne. Devant un jeune coureur est parti comme un fou et il possède plusieurs dizaines de mètres d'avance sur le groupe de chasse (où figure Hervé Bros, le coéquipier de Claude lors de sa victoire dimanche dernier sur l'Iruskaco), 2 coureurs sont intercallés et puis notre groupe est là. Un coureur nous double à une vitesse légèrement supérieure à la notre et après avoir consulté mon GPS et l'état de mon genou (où la doulure n'est plus présente... heureusement !!), je décide de le suivre. La route est vallonée et la forme est olympique. Une montée à faible pourcentage sur route se présente et je décide de monter à mon rythme et je reviens sur deux concurrents et je suis ..... 10ème ... quel exploit pour moi !! le moral est très bon. Claudio est toujours derrière moi et il faut que je gère au mieux les montées avant le mur à 90° au km7 pour attaquer ce mur en présence des meilleurs. Nous arrivons au col et j'aperçois Claude dans un groupe quelques mètres derrière, Franck n'est pas en vue (hé oui... il a explosé le jeune) et pas de news de Jean Louis. Je suis dans un groupe qui monte bien car maintenant nous attaquons les pentes plus raides... les montées se font en alternance entre la course et la marche... les passages à un faible pourcentage me permettent de réintégrer le groupe à chaque fois que je me suis fait laché... je décide de rien lâcher et une place dans les 20 premiers sur 1000 partants serait la bienvenue après l'abandon malheureux au trail des 3 Pics et un mois d'arrêt...
Km 5.5 : on est dans les dernières pentes avant le mur et Claude me passe... il est en forme et facile... sa vitesse est trop élevée pour moi et je reste dans le groupe qui me semble à ma portée... enfin on bascule dans la descente et le mur est là... droit devant... les premiers ont déjà bien avancés... Claude l'attaque lorsque je bois un verre d'eau... et c'est parti.
Les 50 premiers mètres de la montée se font en courant et puis je baisse les yeux et je suis le fil bleu en marchant sur un bon rythme... les muscles sont à la limite de la rupture mais je sais qu'après le franchissement de ce mur, la descente me permettra de récupérer. Je double quelques concurrents mais suite au regroupement entre le 27km et le 19km, je ne sais pas si je gagne des places ou non !!! et je pense que non...
Le mur est raide mais on le savait et on est bientôt en haut lorsqu'on entend l'encouragement des spectateurs. Et là je lève les yeux et j'aperçois les coureurs dessus de ma tête en train d'escalader un rocher... je me doute qu'après cette ascension, la montée est terminée... 7 kilomètres sont faits et le plus dur aussi... Au sommet on m'annonce 12ème (c'est excellent)...

Après c'est une grande surprise et joie pour moi, car un bon descendeur était devant moi et donc je décide de tout donner pour rester avec lui... un super entraînement sur un terrain herbeux et sans trop de cailloux... pas de chute et on double énormement de coureurs du 27km. Le chemin est large heureusement et on dévale. On arrive au 10ème kilomètres en un peu plus d'une heure... c'est super !!!
Après la vue est jolie mais le terrain est varié entre les montées qui font mal aux jambes, et les descentes soit sur des chemins empierrés, soit sur la route. A la séparation avec le 27 km, je suis avec la première fille du 27km et elle a une superbe foulée et elle est en canne !!! Toutefois, pour ma part, à la séparation, je n'ai personne en ligne de mire et derrière moi, un groupe de 5-6 coureurs est là... je prends mon rythme sans m'occuper des poursuivants et de temps en temps, j'aperçois un type en bleu devant moi... je reviens sur lui mais trop vite et je souffre. Encore 4 kilomètres, 2 coureurs reviennent de l'arrière et me doublent et le type en bleu qui était avec moi, arrive à suivre le groupe.. moi je suis seul à quelques mètres derrière, et la descente sur la route est vraiment terrible pour les articulations... Ma vitesse doit être de 15 km/h et je ne peut pas revenir sur les 3 devant.

Enfin le panneau des 2 derniers kilomètres et l'encouragement des spectateurs me fait rebondir et je reviens à nouveau sur le type en bleu et je le double imméditement... Je sens qu'il fatigue et que je tiens le bon bout. Devant c'est trop loin et ils ont le même rythme que moi donc impossible de rentrer.

Dernier kilomètre et le petit pont de bois nous attend, on zigzague dans les rues d'Espelette et sous les encouragements des marcheurs (Céline, Georges et Ginette), je termine la course en 10ème position en 1h38'... superbe performance !!!

Je récupère le tee shirt finsheur, je bois un coup et je suis complètement canné !!!

Jean Louis termine en 1h58' et Franck en 2h05'...

Après l'ambiance de la soirée était super et c'est vraiment une course à faire.
Pour ma part, j'ai tout donné sur la course et j'étais complètement cassé... Le dimanche nous permettra d'aller visiter Inoha et surtout Biarritz !!!!

3 commentaires

Commentaire de laulau posté le 06-07-2009 à 13:55:00

Bravo pour ta course (tu finis juste derrière un copain), tu es quand même un habitué des places d'honneur en trail !
Malgré le temps maussade, j'espère que le Pays Basque t'a plu.

Commentaire de bensen posté le 06-07-2009 à 14:14:00

Merci pour ton message...
hé je connais très bien le Pays Basque grâce à Claude Escots... le parcours était plutôt sympa mais surtout l'ambiance d'après course était terrible !!! à refaire l'année prochaine
Bensen

Commentaire de Ben64 posté le 06-07-2009 à 19:16:00

Salut bensen,

Très très joli perf ! Franchement, 10 ème aux Crêtes avec plus de 1000 coureurs, chapeau!
On s'est croisés lors de l'Euskal. Malheureusement, j'étais à Paris pour le boulot (sic) samedi... Dégouté!

A bientôt sur un trail au Pays basque.
Au marathon de montagne peut être?

Benoit

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran